AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782251012667
191 pages
Éditeur : Les Belles Lettres (01/01/1976)
4.88/5   4 notes
Résumé :
Cette édition bilingue du grand écrivain Tacite compte pour beaucoup dans la légende noire des impératrices romaines, Messaline et Agrippine. Il en fait, pour nous lecteurs modernes, de véritables héroïques de roman et de mélodrame, et transforme l'histoire romaine en un pittoresque spectacle de passions déchaînées et de sang versé. Un roman noir qui ne peut que nous combler.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  23 décembre 2015
Les livres des Annales de ce volume racontent les démêlés de l'empereur Claude avec sa célèbre épouse Messaline, l'élimination de cette dernière qui s'était mariée en public avec un autre homme que son mari, en l'absence de ce dernier. Puis, le remariage de Claude avec Agrippine, laquelle, ayant assuré la succession de son fils Néron, ne tarde pas à se débarrasser de l'empereur régnant. On se doute que Tacite n'approuve guère cette politique un peu trop dominée à son goût par des ambitieuses.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   14 juillet 2016
(Néron -Domitius- et Britannicus jeunes). La faveur du peuple plus vive à l'adresse de Domitius, fut regardée comme un présage. On répandait en outre le bruit que des dragons avaient paru auprès de son berceau, comme pour le garder ; mais ces propos, qui tenaient de la fable, étaient empruntés au merveilleux étranger ; car Néron lui-même, qui ne songeait nullement à se déprécier, a souvent raconté qu'on n'avait vu dans sa chambre qu'un seul serpent en tout.

... favor plebis acrior in Domitium loco praesagii acceptus est. Vulgabaturque adfuisse infantiae ejus dracones in modum custodum, fabulosa et externis miraculis adsimilata : nam ipse, haudquaquam sui detractor, unam omnino anguem in cubiculo visam narrare solitus est.

XI-11, 4.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tacite (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Tacite
Tacite (vers 58-120), l'amour de Rome et le désespoir de l'historien : Une vie, une œuvre (1999 / France Culture). En 1999, dans la collection “Une vie, une œuvre” France Culture proposait un montage d'entretiens sur l'historien romain Tacite, avec Alain Michel, Claude Nicolet, Alain Pons, Jacques Gaillard et Claude Aziza, un documentaire signé Pascale Lismonde. Photographie : Statue de Tacite (Caius Cornelius Tacitus) (vers 58-120), historien romain. Parlement de Vienne, Autriche. • Crédits : Leemage - AFP. Diffusion sur France Culture le 25 mars 1999. Tacite aura-t-il été le premier “spin doctor” ? C'est une image peut-être un peu tirée par les cheveux et surtout anachronique pour évoquer l'historien de l'Antiquité contemporain de Néron... Il reste que Tacite fut tout à la fois haut serviteur de l'état et historien, conseiller du pouvoir et témoin de son temps. Il nous a laissé pour trace la vie politique du premier siècle après Jésus-Christ. Le lecteur curieux de notre histoire qui s'est un jour laissé happer par l'exploration des célèbres “Annales” aura saisi d'emblée l'extraordinaire passion de ces pages enfiévrées où s'entrechoquent l'ambition, le goût du pouvoir, la cupidité, le calcul, mais aussi l'amour. Tacite (en latin Publius Cornelius Tacitus) est un historien et sénateur romain né en 58 et mort vers 120 ap. J.-C. On connaît peu de choses sur la vie de Tacite. Les débuts de sa carrière et son contexte familial sont désormais mieux connus grâce à l'identification quasi certaine d'un fragment d'inscription latine avec son épitaphe. L'historien romain est né probablement en 58, sous Néron. De ce fragment et de son contexte archéologique on peut supposer que le nom complet de Tacite était Publius Cornelius Tacitus Caecina Paetus. D'une des “Lettres” de Pline le Jeune on déduit qu'il était vraisemblablement originaire d'Italie du Nord, ou de Gaule narbonnaise, peut-être de Vaison-la-Romaine. Il était issu d'une famille de l'ordre équestre. On sait grâce à Pline l'Ancien que son père probable, nommé aussi Cornelius Tacitus, fut procurateur de la province de Gaule belgique. En revanche, l'épouse de son père était peut-être issue d'une famille sénatoriale puisqu'elle semble avoir été une Caecina appartenant à une famille sénatoriale originaire d'Étrurie. Premier membre de sa lignée à entrer au sénat, Tacite fut donc un homo novus. Tacite a fort probablement suivi le parcours classique de l'éducation des jeunes aristocrates romains, il a fréquenté le grammaticus, puis le rhetor et il est possible qu'il ait été l'élève de Quintilien. Ses études et ses origines lui ouvrent les portes du forum et c'est ainsi que commence sa carrière vers 75, date à laquelle il situe plus tard son “Dialogue des orateurs” : grâce à Vespasien il entre dans l'ordre sénatorial.
Sources : France Culture et Wikipedia
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature latineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
499 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre