AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702166253
252 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (06/01/2021)
  Existe en édition audio
3.92/5   345 notes
Résumé :
Elie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Amnésique suite à une blessure par balle, il est reparti à zéro dans cette région encore préservée. Alors qu’une tempête de neige s’annonce, Elie se lance sur la piste d’un loup signalé par plusieurs bergers. Les empreintes ensanglantées le conduisent à un immense pin situé dans une plaine désertique. Une femme nue est pendue à ses branches, une mystérieuse inscription gravée sur sa chair. Cette découverte mac... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (138) Voir plus Ajouter une critique
3,92

sur 345 notes

Sylviegeo
  08 juin 2021
J'ai la chance, grâce à #NetGalleyFrance de découvrir Nico Tackian et #Solitudes écrit durant le confinement. J'ai été emballée par ce récit dans le froid, la neige et les montagnes du Vercors. Moi, la fille du Québec, qui connaît bien l'hiver, s'est retrouvée dans ces descriptions de vent, de tempête et de froidure.
Elie Martens n'a plus de mémoire. Une balle logée dans sa tête l'en empêche.
Il s'est refait une vie comme gardien des montagnes, une vie sans passé, une vie qui a à peine 10 ans. Il a appris à connaître et aimer ces montagnes, ses beautés et ses difficultés. C'est en traquant un loup qu'il découvre pendu à un arbre une femme...Une femme qu'on a torturé et que l'on a marqué, dans le dos, du mot Vérité en grec ancien....
Nina, inspectrice à Grenoble sera chargée de cette enquête peu commune dans des lieux peu accessibles de ces montagnes inhospitalières. Nina qui elle, aimerait bien ne pas avoir de passé...
Tous les indices pointent vers Élie, le tranquille gardien des montagnes. Aurait-il pu commettre l'impensable en tuant cette femme ?
Raconté à la perfection par François Hatt, ce récit nous fait prisonnier d'un climat hostile, nous enferme dans les horreurs d'un passé, et, au présent nous fait découvrir une vérité qui écorche !
J'ai agréablement été séduite par l'écriture et les personnages de Nico Tackian et bien sûr bluffée par le dénouement.
Encore une fois je remercie #NetGalleyFrance pour #Solitudes et cette audio livre glacial et enivrant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          524
Frederic524
  29 janvier 2021
Ecrit en seulement trois mois, en temps de confinement, Niko Tackian a pris du plaisir à l'écriture de « Solitudes« , on le ressent dans ce One Shot qui débute fort avec ce jeune homme torturé et achevé d'une balle dans la tête. Sur la table d'autopsie, les légistes se rendent compte qu'il est encore vivant. On entre tout de suite dans l'ambiance. Dans le Vercors enneigé, Elie chasse un loup solitaire lorsqu'il découvre, pendu à un arbre, le corps nu d'une jeune femme. Il prévient la police. le lieutenant Nina Mellinsky se rend sur place. Dans le dos tailladé et meurtri de cette pauvre femme, sept lettres en Grec Ancien sont gravées. Elie est bouleversé, il cache son émotion, lui qui est devenu épileptique, car c'était lui qui a été sauvé in extremis d'une balle dans la tête il y a douze ans de cela. Un miraculé. Il sait ce que cache ses vêtements dans son dos, les mêmes inscriptions que celles gravées sur cette jeune femme. Elie est gardien du parc régional. Nina Mellinsky a remarqué l'énorme cicatrice en étoile sur son front. Son regard l'effraie car il semble lointain, ailleurs. Et s'il était le tueur surnommé le « philosophe » qui sévit depuis des années ? Nina s'interroge et je ne vous en dis pas davantage car ce serait révéler le coeur de cette intrigue parfaitement ciselée. Ce que j'aime par dessus tout chez Niko Tackian c'est l'émotion, la sensibilité qu'il offre à ses personnages. J'ai été touché une nouvelle fois par son écriture et son sens du rythme, car il sait comme personne, ménager un suspens implacable. le Vercors, nous y sommes de pleins pied, son histoire, ses dangers, cette neige et ce froid qui transpercent, ce brouillard, ses tempêtes, ses nuits à des températures largement au dessous de zéro. La reconstitution de ce cadre géographique est sans faille. La peur est présente en ces lieux où les crevasses, les loups et cette neige qui n'a de cesse de tomber et d'effacer ainsi les traces, instaurent un climat angoissant, tendu. Les chapitres sont très courts et le rythme enlevé. On prend du plaisir à suivre Nina Mellinsky dans les méandres de cette enquête atypique. Cette jeune femme Nina, touchante par ses hésitations, ses doutes et qui cache en elle une blessure irréparable. Déjà bouleversé par son précédent roman, j'ai une nouvelle fois succombé à « Solitudes » de Niko Tackian. Cet auteur est génial et il mérite amplement son succès phénoménal. Il devient grâce à ce livre un de mes auteurs préférés. Jetez-vous sur ce « Solitudes », un thriller très efficace, envoûtant de par son scénario, son style d'écriture et la magie du Vercors enneigé qui est un personnage à part entière. A découvrir absolument !
Lien : https://thedude524.com/2021/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          518
Wyoming
  27 avril 2021
Sans le Vercors et les descriptions de ses paysages enneigés, de la tempête de neige qui engloutit tout et presque même les cairns, des lieux mythiques comme les goulets ou La Chapelle en Vercors, Vassieux village martyr en juillet 1944, je me serais sans doute arrêté à trois étoiles, mais j'ai trouvé une vraie réussite dans l'installation de cette intrigue dans le décor grandiose du plateau du Vercors, dans l'âme de la montagne que Niko Tackian fait rencontrer à ses lecteurs à mesure qu'il distille le contenu de son roman policier.
Les personnages sont très bien campés, quel que soit leur niveau d'implication dans l'histoire, avec la jeune femme flic, le berger aveugle qui perçoit des sensations de couleurs et d'ombres que l'auteur déploie sur une palette choisie, l'indien de "Vol au-dessus d'un nid de coucou", le flic retraité sans avoir bouclé son enquête et, un peu plus fade, le partenaire policier de Nina.
Et puis, il y a un style chez Niko Tackian, avec une capacité indéniable à créer une atmosphère, ici proche de l'étouffement neigeux, bien plus prenant que celui de "Avalanche Hôtel", un style qui fait mouche tant dans les dialogues que dans l'évocation des forêts, des hêtres, du loup, des villages isolés.
Le choix du titre est tout à fait approprié puisque dans les immenses solitudes du plateau, le lecteur découvrira celles des protagonistes, insondables pour certains, choisies pour d'autres, avec quelques passages porteurs de sens sur ce sujet inépuisable.
L'histoire, malgré quelques invraisemblances, tient bien les routes verglacées du Vercors, le scénario d'une vengeance n'est pas usé si l'écrivain est capable de lui donner une dimension différente de ce qui a pu être déjà publié, et Niko Takian me semble avoir bien rempli ce défi ardu.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          481
tutesvuquandtaslu
  15 avril 2021
Extrêmement fan de la série des Tomar, un peu déçue du dernier La fille qui pleurait sous l'eau, j'attendais beaucoup de ce one shot. Et j'aime lorsque mes attentes sont récompensées.
Voici donc une magnifique lecture que j'ai dévorée !
Un homme sans mémoire, une policière qui aimerait perdre la sienne, un meurtre qui en rappelle des anciens et la montagne.
Élie a une vie bien remplie, par son métier et rien d'autre.
Aujourd'hui garde nature dans le Vercors, il a été découvert gisant comme mort, une balle dans la tête 12 ans auparavant, sans identité, sans passé.
Seules des marques physiques viennent lui rappeler quotidiennement les probables supplices qu'il a dû endurer.
Dans sa belle montagne, pure et sauvage, un meurtrier plein de sordide et de violence à eu lieu.
Nina, lieutenant de police, avec le coeur en vrac empli de regrets, est chargée de l'enquête.
Une enquête dans le froid, dans la tempête, dans l'obscurité des journées et nuits montagnardes.
Tout est lié à Élie. Son passé oublié est-il responsable de ce présent sanglant ?
Je vous laisse le découvrir, couvrez-vous bien pour cette lecture !
Appréciez-vous les livres de cet auteur ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          502
diablotin0
  07 juillet 2021
C'est au coeur du massif du Vercors que Niko Tackian a décidé de nous emmener. Bien, ce n'est pas vraiment une randonnée entre potes qui nous attend mais une bien triste et macabre découverte faite par Élie, garde nature de ce massif. Il découvre donc ,cen suivant les traces d'un loup, une femme nue pendue à un arbre avec le mot vérité, en grec ancien, gravé sur le dos.
C'est avec Nina Mellinsky, lieutenant, que l'enquête va être menée. Cette dernière va très vite s'orienter va Élie, personnage attachant.
L'atmosphère lourde est dépeinte avec soin. Les paysages sont de toute beauté, oui, oui, ils sont tellement bien décrits qu'on les voit.
Tout aurait dû m'enthousiasmer mais ce n'est pourtant pas l'enthousiasme qui ressort de ma lecture.
Je ne vais pas m'étendre sur mon ressenti mitigé car rien n'est objectif. Il s'agit bien d'un avis à un moment T, fondé sur aucun élément concret si ce n'est mon degré de plaisir. Je n'ai pas su m'évader et prendre l'enquête à coeur, je me suis contentée de vivre la neige, le froid et la pureté de la nature qui semble, j'en conviens, de toute beauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430


critiques presse (4)
LeFigaro   07 juillet 2021
On n’est qu’au début d’une affaire palpitante menée de main de maître par un Tackian au sommet de son art. Impossible d’imaginer la fin. Du pur et grand thriller!
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeJournaldeQuebec   06 avril 2021
Neige, froid, isolement, flash-back et crimes étranges : les policiers et les enquêteurs en ont plein les bras dans cette nouvelle intrigue.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaPresse   06 avril 2021
Retour sur les sentiers noirs montagneux avec Niko Tackian, deux ans après Avalanche Hôtel. Cette fois-ci, le romancier nous conduit dans les hauteurs reculées du Vercors, dans le sud-est de la France.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LeParisienPresse   18 janvier 2021
«Solitudes», son excellent dernier roman policier, a été écrit durant les trois mois où on ne pouvait pas sortir de chez nous.
Lire la critique sur le site : LeParisienPresse
Citations et extraits (94) Voir plus Ajouter une citation
Lucrese1Lucrese1   23 mai 2021
L'air et le silence avaient la plénitude d'un chant, Jacques était planté au milieu des pins à crochets, les grands yeux ouverts pour sentir le vent froid lui écorcher la cornée. Ici, sur les hauts plateaux du Vercors, l'homme n'avait pas eu le temps d'imprégner la terre de son vacarme. Il n'était ni désiré ni nécessaire et on le tolérait à peine. L'homme n'avait de toute façon aucune idée de la beauté de ve lieu. Il ne le pouvait pas, car il n'avait jamais appris ce que pouvait être un rapport naturel au monde. Ses écoles, ses facultés, ses entreprises et toutes ses théories ne s'intéressaient pas à ça.
-C'est-y pas magnifique ! gémit Piort avec sa voix rauque.
Et il avait raison. Tout n'était que gris ondulant par vagues de lumières successives. Mais pas n'importe quel gris. Il y avait quelque chose de magique dans la densité mouvante des collines et des creux. La langage ne suffisait pas à traduire l'étendue infinie des nuances du monde dans lequel Jacques évoluait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
WyomingWyoming   26 avril 2021
La route se rétrécit progressivement, se transformant en une allée qui montait entre une poignée de collines arborées et couvertes de neige. Sur la droite, elle apercevait la silhouette imposante des hauts plateaux dont les falaises tombaient à pic, comme les murs d'une forteresse.
Commenter  J’apprécie          120
baradoz56baradoz56   08 février 2021
Pourtant aujourd’hui, pour la première fois depuis son arrivée, Chef Réda était inquiet. Il pensait à cette femme pendue aux branches de l’arbre taillé. Il se demandait si son esprit était encore prisonnier des ramures ou si elle avait trouvé la paix. À l’extérieur, les flocons n’en finissaient pas de tomber, s’accumulant partout comme la poussière sur les meubles. Il avait appelé la gendarmerie de La Chapelle-en-Vercors depuis plusieurs heures, mais personne n’avait pointé le bout de son nez. En hiver, la neige et le verglas entraînaient la fermeture de la plupart des routes, isolant ce coin de vallée pendant des semaines. Les habitants avaient l’habitude et la communauté s’entraidait en cas de besoin. Mais il y avait cette femme accrochée à l’arbre. Ce genre d’horreur n’existait pas dans l’ordre naturel des choses, c’était comme un avertissement lugubre, un rappel de la démence du monde des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
WyomingWyoming   26 avril 2021
Ici, sur les hauts plateaux du Vercors, l'homme n'avait pas eu le temps d'imprégner la terre de son vacarme. Il n'était ni désiré ni nécessaire, et on le tolérait à peine. L'homme n'avait de toute façon aucune idée de la beauté de ce lieu. Il ne le pouvait pas, car il n'avait jamais appris ce que pouvait être un rapport naturel au monde. Ses écoles, ses facultés, ses entreprises et toutes ses théories ne s'intéressaient pas à ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   14 janvier 2021
C’est là que Réda avait chopé le virus des montagnes et fait le serment de ne plus jamais les quitter. Un bac plus tard, bien décidé à partir voir le monde, il s’était envolé pour le Québec dont l’immensité le faisait rêver. De rencontre en rencontre, il avait découvert le destin tragique et héroïque de la nation indienne et se l’était approprié. Cela résonnait sans doute avec ses propres origines, lui, fils d’immigré algérien ayant grandi dans un pays où l’intégration n’était qu’un mythe. Le petit Bensaïd était devenu Chef Réda et, au rythme des pow-wow, il avait atteint le statut de Nunavimmiut, fils du monde sauvage, pour retrouver en lui la liberté que la civilisation moderne lui avait ôtée. Mais une fois ses réserves d’argent épuisées, il s’était décidé à rentrer au bercail sans oublier son rêve d’enfant. Les montagnes, la nature, les animaux l’appelaient, et plus jamais il n’accepterait de courber l’échine devant les tours bétonnées ni de s’incliner vers l’écran de son téléphone portable pour ne pas croiser le regard des autres. Non, cette illusion de vie n’était pas pour lui. Il était jeune, il était plein de ressources et de mana, la force de l’esprit, et son destin l’attendait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Niko Tackian (65) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Niko Tackian
Solitudes de Niko Tackian aux éditions Calmann-Lévy
https://www.lagriffenoire.com/1067366-divers-polar-solitudes.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionscalmannlevy
autres livres classés : vercorsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2171 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..