AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782812313226
224 pages
Éditeur : Editions du Chêne (30/09/2015)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Dans ce troisième volume de D'art d'art, découvrez 100 nouvelles œuvres expliquées à tous. Retrouvez tout l'esprit de l'émission désormais culte de France 2 : de l'humour et une foule d'anecdotes pour tout savoir des plus grandes œuvres d'art ! Manet, Renoir, Canaletto ou Doisneau, les plus grands artistes dévoilent ici leurs histoires, pour l'amour de l'art !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  03 mars 2016
Le principe de la collection d'Art d'Art ? Des oeuvres expliquées à tous dans l'esprit de l'émission de France 2 avec de l'humour et un tas d'anecdote. Se plonger dans l'histoire de l'art à travers un détail insolite ou la vie peu commune d'un artiste voilà à quoi nous invite ce troisième volume dans la lignée des deux premiers.
Au fil des pages, on découvre le couronnement de la Vierge dit le Paradis par le Tintoret et on apprend que c'est l'une des plus grandes peintures du monde, mesurant 7 mètres de hauteur sur 22 mètres de large ! ; on pénètre dans le cabinet d'amateur à travers un tableau attribué à Hieronymus II Francken et on en sait plus sur l'origine de ces collections réunies dans une pièce ; on lit la folle aventure qu'a connu le tableau La fuite en Egypte de Poussin qui se trouve aujourd'hui au Musée des Beaux Arts ….
Joyaux de la couronne, sculpture de psychée ranimée par le baiser de l'amour, tableau d'Olympia d'Edouard Manet, enseigne du cabaret le Chat noir, la nature des oeuvres varie de page en page, elles sont parfois très connues, d'autres fois beaucoup moins mais à chaque double page, le lecteur est embarqué dans une nouvelle histoire !
A la fois ludique, érudit et passionnant bref à garder dans sa bibliothèque pour piocher dedans au gré de ses envies !
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Kenehan
  11 février 2018
Après deux tomes très intéressants, le dernier opus en date s'essouffle un peu et ce sur plusieurs points. En premier lieu, l'ouvrage perd carrément une centaine de pages. Autrement dit, beaucoup moins d'oeuvres à découvrir ou redécouvrir sous un nouvel angle. En parlant des oeuvres, celles-ci piochent largement dans tout le pan de l'art dont j'ignorais jusque-là l'existence. A part deux ou trois, c'était une totale découverte. Cela se vérifie également pour les artistes dont je n'avais jamais entendu parler ou vaguement. Une excellente chose pour ma culture personnelle qui vient de vivre un enrichissement aussi bref que soudain. Mais une ombre vient assombrir ce merveilleux tableau : le choix des oeuvres. Alors que dans les précédents volumes je parvenais aisément à trouver mon compte d'oeuvres appréciées de mon regard scrutateur, ici le plaisir laisse place à une déception continue. Là encore, seules une poignée d'oeuvres sont parvenues à me séduire. Est-ce que ce dernier point serait amené à changer une fois devant les oeuvres réelles, grandeur nature ? Peut-être ou peut-être pas. Si une présentation de cette qualité ne parvient pas à capter mon intérêt, pas certain qu'une visite au musée change la donne. Et puis, cette absence d'émerveillement pour ces oeuvres choisies n'est probablement pas étrangère à mon amateurisme en la matière. Peu familier des techniques, des courants voire d'une certaine symbolique, je passe très certainement à côté de tout un contexte, d'une globalité et d'un dialogue propre au monde de l'art. Sans compter que les goûts et les couleurs, ça ne se contrôle pas.
Challenge MULTI-DÉFIS 2018 : Un livre d'art
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cecilit
  06 janvier 2019
Toujours aussi instructif et intéressant. La variété de genres, d'écoles, d'époques apporte un plus et évite l'ennui. A piocher par plaisir.
Commenter  J’apprécie          110
Pachy
  05 octobre 2015
J'ai eu la grande chance d'avoir été choisi par la "Masse critique pour vous parler de ce 3e volume de D'art d'art. Chance, qui dis-je, Privilège car cette série est un précieux puits de culture
Mais pas facile d’en faire une critique car un tel ouvrage ne se lit pas comme un roman. Il se consomme comme un livre d’enfant « une histoire tous les soirs ». Enfant, je le suis quand je tourne les pages. Mais à la fois c’est facile d’en parler, il y a tant à en dire : Mission « vous êtes chargé d’intéresser les néophites ».
S'adresse-t-il uniquement aux érudits du monde de l’art ? Non et surtout pas. Il est destiné aux personnes, qui comme moi, ont envie d'être étonnés. Qu'on les informe sur l'envers du décor. Il y a souvent une histoire cachée derrière une œuvre. Citons pour l’exemple la chambre jaune de VanGogh. Regardons-la de plus près – Pourquoi tant d’objets en double dans cette chambre ? Taddéï aime nous transmettre toutes ces petites histoires. Souvent les œuvres choisies sont parfaitement inconnues du grand public et c’est tant mieux.
Véritables petites leçons d'art, avant tout télévisuelles, devenues le rendez-vous incontournable de l'art, Frédéric Taddeï nous entraine sur le principe 1 œuvre (peinture, sculture, objet...) vers le monde de l’étonnement culturel.
Peinture et sculpture uniquement ? Non. Ajoutez-y les sites du patrimoine (ici et pour l’exemple : le cloître de Notre-Dame-en-Vaux) ou encore une affiche de pub : Purgatif Géraudel, 1F50 la boîte ! et aussi ce peut-être des photos.
J'allais presque oublier de vous dire que tout cela est fait avec cocasserie et humour !
J’ai donc la mission de me faire le porte-parole de Frédéric et Marie-Isabelle Taddeï pour amener ceux et celles qui l’acceptent à découvrir ce monde fantastique de l’envers du décor. Merci aussi à la télévision de nous donner ces rendez-vous avec l’art et merci à cette Masse critique de Babelio qui s’inscrit dans cette belle promesse : « Nous voulons vous faire aimer l’art ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lowra
  02 décembre 2015
Un livre à la hauteur du court programme de télévision !
Un livre à picorer pour découvrir ou redécouvrir les oeuvres, piocher quelques anecdotes croustillantes. Un beau livre, bien sûr, mais tout à fait abordable. Tous les courants et styles sont représentés dans cet ouvrage qui plaira autant aux amateurs d'art confirmés qu'aux novices.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
cecilitcecilit   27 octobre 2018
Regardez cet animal. C'est l'Ours blanc de Pompon, comme on l'appelle, qui rendit célèbre son auteur en 1922, à l'âge de 67 ans. Entre François Pompon et les animaux, c'était une vieille histoire. Lors d'un séjour en Normandie, en 1905, cet ancien tailleur de marbre pour Auguste Rodin et Camille Claudel s'était aperçu que les bêtes étaient des modèles formidables. "Elles posent beaucoup mieux que les hommes, disait-il, et ne perdent jamais leur naturel". Il commença par sculpter des poules et des lapins dans la cour de la ferme. Il faisait des esquisses sur place, avec de la terre glaise. De retour dans son atelier, il développait les masses et les volumes, mais attention, il ne reproduisait pas l'animal de manière réaliste, non, il le résumait, en supprimant tout ce qu'il qualifiait de "falbalas ", c'est-à-dire les plumes, les poils, les griffes, les ergots, pour ne conserver que "l'essence même de l'animal. "J'aime la sculpture sans trou, ni ombre", expliquait-t-il .

OURS BLANC
François POMPON, 1928-1929, statue en pierre, 163 x 251 x 90 cm, Paris, musée d'Orsay
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cecilitcecilit   02 octobre 2018
Au-delà de la parabole, Vénus avait pour Lucas Cranach un atout majeur : son érotisme. Peindre Vénus était le meilleur moyen de peindre une femme nue. Un art ou il va exceller, au point de créer sur des centaines de tableaux un véritable stéréotype de la beauté féminine : le front bombé, les yeux légèrement bridés, avec des cheveux blonds, des petits seins, de longues jambes et des grand pieds, un peu déhanchée, toujours lascive. Une beauté assez éloignée des recherches anatomiques des artistes de la Renaissance, mais que l'on verrait très bien aujourd'hui défiler sur un podium pendant la Fashion Week.

VÉNUS ET L'AMOUR - CRANACH L'ANCIEN (Lucas Müller dit) 1531, huile sur toile, transposé de bois sur toile 176×80cm, Bruxelles, Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cecilitcecilit   22 octobre 2018
Lorsqu'il peignait un portrait, peu lui importait qui était son modèle. Il exigeait en revanche une immobilité absolue. Le visage devait être absolument inexpressif. Un calvaire interminable qu'endurait souvent sa femme Hortense ou son marchand, Ambroise Vollard, qui eut un jour le maheur de bouger, s'attirant les foudres de Cézanne :"Malheureux, lui dit-il, il faut vous tenir comme une pomme ! Est-ce que cela remue, une pomme ?".

POMMES ET ORANGES
Paul CEZANNE, 1895-1900, huile sur toile, 73 x 92 cm, Paris, Musée d'Orsay
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cecilitcecilit   07 octobre 2018
Vous avez déjà aperçu ces têtes grimaçantes, souvent hideuses, parfois grotesques au-dessus d'une porte, sous une fenêtre, un balcon ou un pont. Ce sont des mascarons, de l'italien mascherone, qui veut dire masque. Celle-ci a été sculptée sur le Pont-Neuf, à Paris, au XIXe siècle. Oh, pas pour vous faire peur, non. Ce n'est pas à vous qu'elle tire la langue. C'est aux mauvais esprits ! Les mascarons sont là pour nous protéger, pour chasser les démons. Depuis l'Antiquité, on croit au pouvoir protecteur des visages. Chez les Grecs, c'était le masque de Méduse, décapitée par Persée, qui protégeait les temples. Chez les Romains, c'était celui de Janus, le dieu au double visage, qui gardait l'entrée des villes. Autant de mythes païens que les artistes de la Renaissance italienne se sont fait une joie de revisiter.

Mascaron du Pont-Neuf
Vers 1851-1858, Pierre sculptée , 60 x 96 x 77 cm , Paris, musée Carnavalet
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cecilitcecilit   01 novembre 2018
Si Le lion au serpent eut un tel succès au Salon de 1833, c'est qu'on voulut y voir une allégorie politique : la Monarchie écrasant la République lors de la révolution de 1830. Le roi Louis-Philippe en commanda d'ailleurs un, qu'il fit installer dans le jardin des Tuileries, ce qui fit hurler les membres de l'Institut : "Prend-on le jardin des Tuileries pour une ménagerie ?, s'indigna l'un d'eux. Remettez ce lion en cage !".

LION AU SERPENT
Antoine-Louis BARYE, 1872, bronze, 35 x 37 x 20 cm, Montpellier, musée Fabre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Frédéric Taddeï (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Taddeï
S’entretenir avec Frédéric Taddeï.
« S’entretenir avec Frédéric Taddeï » ce n’est pas seulement le cas mais le thème et l'objet de cette « discussion du soir »! Animateur, comme il se décrit lui-même, de débats « intellectuels » (comme on le dit de lui) comment construit-il le débat? Comment construit-il, comment conçoit-il la vie intellectuelle? Qui est légitime pour parler? Quel rôle joue le cadre, la grille, la télévision, son pouvoir? Peut-on le critiquer, le subvertir, le renverser? Quelles sont les forces et les fragilités de la discussion, aujourd’hui? Qu’est-ce que s’entretenir avec Frédéric Taddeï, cet entretien avec Frédéric Taddeï tente d’y répondre, et à toutes ces questions, pour déplier la discussion du monde.
Les Discussions du soir avec Frédéric Worms (26.06.2017)
+ Lire la suite
autres livres classés : artVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
594 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre