AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Bruno Pham (Traducteur)
EAN : 9782369748564
Éditeur : Akata (24/09/2020)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Dessiner le rend "libre". Mais quand il doit mentir, son monde perd toutes ses couleurs…
Si Sora cache encore qu’il est gay, il se sent moins seul… Grâce à Nao, son amie d’enfance, mais surtout au patron du petit café qu’il aime tant, l’adolescent a trouvé un nouvel équilibre. Enthousiaste à l’idée de réaliser une fresque murale, il cherche l’inspiration. Mais les on-dit et autres secrets risquent bien d’encore lui donner du fil à retordre…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Tachan
  06 octobre 2020
On dit souvent que le tome du milieu est le plus dur à appréhender, cela se confirme ici. Même si j'ai passé un très bon moment, je n'ai pas retrouvé la force et la poésie du premier et j'ai donc un peu moins aimé.
Pourtant c'était intéressant, rien que grâce à l'arc consacré à la meilleure amie de Sora, Nao qui se pose plein de questions après la révélation de ce dernier. J'ai aimé voir son point de vue sur la question, elle, qui jusqu'il y a peu, pensait pouvoir avoir une relation romantique avec lui. Il y a le poids du secret de Sora qu'elle doit garder. La question de l'outing, quand quelqu'un révèle que vous êtes homo alors que vous ne le vouliez pas, qui est judicieusement abordée. Et dans l'ensemble, je trouve cette fille vraiment chouette, ouverte, positive. C'est quelqu'un sur qui on peut compter même si ça lui crée des soucis.
En revanche, Sora m'a un peu agacée, lui. Je l'ai trouvé très fade et plan plan. Je sais que sa situation n'a rien de simple mais il n'avance pas assez dans la vie. Il ressasse les mêmes idées et nous lecteurs on fait un peu du sur place. Après cela reste intéressant parce qu'il est question de comment se déclarer auprès d'un autre garçon sans savoir s'il est hétéro/homo ou autre. On essaie de se mettre à sa place. L'auteur aborde aussi la façon dont les parents ont forcément des attentes hétérocentrées concernant leurs enfants et se font tout plein d'idées, ce qui met un poids de fou sur leurs épaules. D'où le retour du masque.
Mais malgré tout ça, j'ai un peu perdu la poésie du premier tome et l'impact dramatique. La dimension artistique est moins présente. Certes Sora doit peindre une fresque mais celle-ci peine à prendre forme et on ne voit presque rien d'elle. On a également perdu les ouvertures de chapitres stylées du premier tome pour quelque chose de plus classique. J'espère vraiment que ça reviendra sur le devant de la scène dans le dernier tome parce que c'est vraiment une dimension essentielle pour moi, comme l'annonce le héros avec la perte de couleurs dans sa vie.
Je me dis que c'est peut-être liée également à l'absence du patron qu'on ne voit pas beaucoup. C'est mon personnage préféré de l'histoire et j'ai eu l'impression de ne presque pas le voir. Heureusement que lorsque c'est le cas, c'est vraiment impactant. Avec lui, on évoque les hommes faisant leur comint out alors qu'ils sont mariés et les conséquences dramatiques que cela peut avoir sur tout le monde. Mais d'un point de vue plus positif, il pousse Sora à agir pour ne pas avoir les mêmes regrets que lui et ça, ça me plaît !
Pour finir, graphiquement j'ai eu du mal avec les corps beaucoup trop massifs des personnages. Ça alourdit les planches et le récit et je trouve dommage que la gamme des personnages manque de variétés et qu'ils soient tous costauds. Cela m'a en partie frappée avec le crush de Sora, où là, c'est dramatique...
Ainsi, une bonne lecture avec des thèmes intéressants dont il faut parler mais dans la forme, cela m'a moins touchée car j'ai trouvé le héros trop plat et que le manque de poésie m'a frappée cette fois.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LisLou
  16 février 2021
J'ai dévoré les deux tomes en 40 minutes de train.
J'avais hâte de savoir si Sora allait accepter de peindre le mur du café du patron....
Maudit, je n'ai que deux tomes et l'histoire est en 3. Me voilà donc une nouvelle fois sur ma faim en refermant ce tome 2.
Et j'ai du boulot demain, je ne vais pas pouvoir courir chez mon libraire... le suspens est à son comble.
Sora va-t-il déclarer sa flamme? est-ce réciproque?
Commenter  J’apprécie          60
Lesvoyagesdely
  18 octobre 2020
C'est très bien fait, malaisant par moment mais parce que justement nous ressentons tout le poids de la société, et je n'apprécie jamais vraiment les mensonges.
D'ailleurs, nous aurons également une réflexion intéressante sur le sujet.
Si Sora et Nao sont attachants, et que l'amitié qu'ils partagent est vraiment belle, ce sont quand même bien des adolescents et pas très reconnaissants envers leurs parents.
D'ailleurs la cellule familiale semble très distante. Rien de spécialement grave ou problématique, ils sont juste en pleine adolescence et ne veulent pas tout dire à leurs parents, ni ce qu'ils font, mais il ne s'en dégage pas beaucoup de chaleur humaine.
Sora s'interroge beaucoup sur son avenir, sur le fait que comme il est homosexuel, il ne pourra probablement pas avoir d'enfant. Nao et Sora sont à un âge où ils vont devoir autant réfléchir sur ce qu'ils vont faire de leur vie, que sur ce qu'ils vont devenir, être en tant que personne.
Sora a peur des réactions des autres, ne sait pas toujours quoi faire, il demande conseil au patron du café. Seulement les regrets peuvent se faire autant d'avoir agi, dit quelque chose que de ne rien avoir fait et dit. Tout est entre ses mains, ce sont ses choix qu'il devra faire en son âme et conscience, et assumé.
Nao, elle se rend compte, que porter le poids du secret de Sora n'est pas facile, amène des litiges, malentendus, disputes. Mais ce qui est beau, c'est qu'elle va aussi penser du coup à autre chose.
Le patron du café est une personne âgée, qui semble sage, avisé, de bons conseils. Il sort plusieurs phrases remarquables et fortes, mais il a aussi eu sa vie, dû faire ses choix, et il nous explique aussi comment il ressentait cette différence quand il fût adolescent.
Il est intéressant, fort et efficace de voir les masques. D'ailleurs, celui de Sora est représenté par moment du point de vue graphique, comme quand il a une discussion avec sa mère.
Mais ils sont tous également imparfaits, ils ont fait des erreurs, et ne peuvent s'empêcher de réagir à certaines situations. Parfois, il faut aussi du temps pour digérer, prendre du recul.
En tout cas c'est abordé de manière intelligente, réaliste et percutante.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
RawhideKid
  01 décembre 2020
Vivre dans le mensonge.
Tagame explore les répercussions sur soi et les autres lorsqu'on vit dans le mensonge.
Entre la confidente qui ne peut pas trahir le secret, les malentendus avec les proches ou s'empêcher de vivre ce que l'on est, le thème est très bien traité. Seul îlot où tous peuvent être ce qu'ils sont est le petit café où les deux adolescents vont demander conseil au patron.
Le chapitre 11 "Regrets" est ce que j'ai lu de plus juste sur le dilemme d'un gay amoureux d'un garçon dont il ne connaît pas les préférences sentimentales, dans un manga. Bon, il y a le petit problème de l'utilisation du verbe "avouer" mais peut-être est-ce un problème de traduction. "Annoncer" est préférable, le côté culpabilisant disparaissant.
Graphiquement, c'est très réussi même si je me demande ce que Sora peut bien trouver à Yoshioka. Mais bon, ce dernier est plus dans les goûts de l'auteur...
Commenter  J’apprécie          00
clemia
  17 janvier 2021
Ce deuxième tome, dans la lignée du premier, reste très bon dans son côté pédagogique. Par contre, la fin est un peu trop dans le dramatisme et j'ai trouvé la réaction de Sora face à la découverte de fin de tome un peu exagérée.
Quoi qu'il en soit, j'ai quand même hâte du prochain et dernier tome.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
MangaNews   27 octobre 2020
Our Colorful Days confirme ses qualités dans un second opus dans la même lignée que le premier, mais qui confirme aussi que la série n'est pas toujours aussi paisible que le fut Le Mari de mon Frère.
Lire la critique sur le site : MangaNews

Lire un extrait
Videos de Gengoroh Tagame (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gengoroh Tagame
Calendrier de l'Avent booktube féministe : #unlivrefeministeparjour Découvrez ma sélection du 1er au 6 décembre !
Allez ! On file chez notre libraire préféré.e pour faire de jolis cadeaux livresques ♥
autres livres classés : coming outVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quizz sur le mari de mon frère

Ce mange est un manga :

Shonen
Yaoi
Seinen
Shojo

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Gengoroh TagameCréer un quiz sur ce livre