AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2355929521
Éditeur : Editions Ki-oon (10/03/2016)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 72 notes)
Résumé :
Torakichi, herboriste itinérant, passe la majeure partie de son temps sur les routes pour rendre visite à ses clients. Résultat, il n'a quasiment jamais vu son fils de trois ans, Shiro... A la mort de sa femme, il prend une décision qui changera sa vie : celle d'emmener le petit garçon avec lui sur les routes !

Mais si Torakichi est incollable sur les plantes médicinales, il n'y connaît rien aux enfants et est loin d'être un père modèle... Pourquoi S... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
RosenDero
  26 janvier 2017
Torakichi est herboriste itinérant. Toujours sur la route. Jamais à la maison.
Le jour où sa femme meurt, il se retrouve seul avec, sur les bras, un fils qu'il ne connait presque pas. le jeune père désemparé va alors décider de laisser la garde de l'enfant à sa soeur. le récit démarre quand, après deux ans d'absence, Torakichi décide de venir récupérer Shiro, âgé maintenant de 3 ans et 10 mois, et de l'emmener avec lui sur les routes...
———
Je ne sais pas comment critiquer ce manga pour inciter chaque lecteur inscrit sur Babelio à aller le lire…
Mi Tagawa a réussi à me foutre les larmes aux yeux à au moins 4 ou 5 reprises avec l'histoire de ce jeune papa désemparé et de ce tout jeune garçon qui ne comprend pas (ou n'accepte pas) que sa maman soit partie pour toujours... C'est une situation qui parlera certainement à tous les parents et à tous ceux qui furent un jour un enfant (ça en fait du monde...) et qui résonne en moi d'une manière singulière.
C'est une histoire d'amour parental (dire paternel serait réducteur) dans laquelle l'enfant comme l'adulte vont ressortir grandis. le père, bien sûr, fait des erreurs, et au début du récit on aimerait lui hurler dessus, lui ouvrir les yeux, lui faire comprendre qu'un enfant de 3 ans ne peut pas toujours agir et réagir comme papa voudrait (ça a sommeil en pleine journée ; ça ne dort pas la nuit ; ça a envie de faire pipi d'une seconde à l'autre ; ça a besoin d'un câlin n'importe quand ; ça veut aider ; ça mime toutes nos actions...). Mais au fil du récit, et à l'aide de nombreux éléments extérieurs (dont une mère qui, bien que décédée, guide les deux protagonistes par sa présence, et Eiji un rapace de l'imaginaire japonais qui comprend mieux les humains que certains hommes...) la situation va évoluer, et, surtout, Torakichi va revoir ses priorités, comprendre son fils, sa situation délicate, ses sentiments, le manque d'une mère qu'il cherche sans cesse (la relation entre le jeune garçon et les petits Jizô —statues bordant les routes et destinées à protéger les enfants, dans lesquelles il imagine que sa mère est installée— est touchante).
À côté de cette histoire émouvante et souvent très drôle, le fait que Torakishi soit herboriste itinérant dans un Japon non daté et non localisé permet à la fois de présenter des coutumes et des moeurs pas toujours connus et d'offrir des informations botaniques (les adeptes de la médecine douce y trouveront leur compte !).
Poignant, émouvant, touchant, mais également drôle et comique, ce premier tome a vraiment tout pour plaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
garrytopper9
  04 avril 2017
Toujours à l'affut de lectures qui sortent de l'ordinaire, j'ai entendu parler il y a peu d'un manga qui semble avoir une bonne cote de popularité. Dans un Japon traditionnel (je ne sais pas à quelle ère se place l'histoire) nous suivons le quotidien de Torakichi, un herboriste itinérant qui parcours le pays, où du moins, une large région pour délivrer divers remèdes à des patients souvent trop isolés.
Mais depuis peu, son quotidien est chamboulé part la mort de sa femme et surtout lorsqu'il décide d'emmener avec lui son jeune fils sur les routes. C'est donc une relation père-fils que va nous narrer le manga, et même si je ne suis pas un expert des enfants, j'ai trouvé l'histoire très touchante. On comprends parfaitement la réaction de ce père, qui prends son travail très à coeur et qui ne s'était jamais trop soucié de son enfant, ce dernier étant élevé par sa mère. Mais lorsque cette dernière meurt, il doit faire face à la réalité.
Chaque chapitre va donc prendre la forme d'une mini aventure dans laquelle le petit Shiro va découvrir sans cesse de nouvelles choses aux cotés de son père, qu'il encombre parfois un peu. D'ailleurs, l'histoire se construit assez lentement, chapitre après chapitre, on découvre de nouveaux protagonistes dont certains seront sans doute récurrent dans les tomes suivants. On en apprends aussi beaucoup sur l'herboristerie, sans que se soit pénible à lire. Tout est bien expliqué, de manière simple mais efficace.
Les dessins, mettent eux aussi un certain temps à se mettre en place. Personnellement, j'ai eu du mal à accrocher immédiatement car hormis le jeune Shiro, tous les personnages se ressemblent, surtout dans les 2 premiers chapitres. Autant les décors, les paysages sont vraiment sublimes, autant les personnages sont assez grossiers, tout du moins au départ.
C'est d'ailleurs un constat général sur le manga. Il est très inégal et ne donne pas spécialement envie de s'y investir immédiatement. L'histoire peine à se mettre en place, je ne me suis pas tout de suite attaché aux personnages, et les dessins ne m'ont pas aidé. de plus, l'histoire se veut sérieuse, mais une page sur deux est humoristique, ce qui empêche de pleinement rentrer dans le récit.
Pourtant, une fois qu'on termine le tome, on en ressort avec une sensation de détente, de fraicheur et d'optimisme car au fil des chapitres, les soucis du départ se sont dissipés. Comme souvent dans un nouveau manga, il faut laisser le temps au mangaka de développer son histoire et d'affiner ses dessins.
Donc si vous n'accrochez pas tout de suite, allez au moins au bout du tome, car les 3 premiers chapitres n'ont rien à voir avec le trois derniers. L'humour s'estompe peu à peu pour laisser plus de place aux sentiments entre père et fils.
Par contre, je me demande comment ce manga va faire pour tenir sur la durée. L'histoire semble se suffire à elle-même dans ce premier tome. À la fin de ce dernier, on a l'impression que les problèmes du début sont réglés et que Shiro et Torakichi vont cohabiter sans trop de soucis. Je suis curieux de voir comment cela va évoluer dans les tomes suivants, parce que si nous n'avons droit qu'à de petits chapitres sans réelle évolution de l'histoire, ça risque d'être vite lassant.
Un mot sur l'édition de Ki-oon qui comme toujours est vraiment super. Une fois de plus un gros travail a été effectué sur la qualité de la sur-couverture qui a un petit grain un peu vieillot (comme sur une toile de peintre par exemple) qui renforce le coté traditionnel du manga.
Juste un petit bémol, le classement de ce manga. de nombreux sites le classent en Shonen puisqu'il est prépublié au Japon dans un magazine de shonen. Mais en France Ki-oon l'a édité en tant que seinen. Lors de ma lecture j'ai d'ailleurs fait un sondage sur twitter pour savoir si vous le classiez en shonen ou seinen, et personne n'est tombé d'accord c'est pour dire ^^. J'ai de plus en plus l'impression que ces catégories ne veulent plus rien dire et qu'il ne faut pas se fier à elles avant d'acheter un manga. Quand je vois que « Père et fils » à gagné le tournoi shonen sur le site Manga News face à Black Clover, c'est bien la preuve que ces catégories deviennent obsolètes tant ces deux titres n'ont rien à voir l'un avec l'autre.
Bref, malgré tout ça j'ai beaucoup aimé cette lecture, c'était drôle, touchant, émouvant, les dessins étaient vraiment très beaux (sur la deuxième moitié du tome) et les personnages gagnaient en charisme au fur et à mesure. Par contre, je ne suis pas spécialement pressé de lire la suite car la fin du tome 1 pourrait faire office de fin s'il s'agissait d'un One-Shot. Et c'est bête à dire, mais sans un cliffhanger final c'est difficile de vite vouloir lire la suite. Je me procurerais quand même le tome suivant, qui j'espère lancera un semblant d'intrigue, à moins que le coté épisodique se révèle finalement très intéressant. Affaire à suivre donc ^^

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LesMotsPourRever
  30 juillet 2016
Ce manga avait attiré mon regard à la sortie du premier tome mais j'ignore pourquoi, je n'avais pas cédé. Et lorsque j'ai de nouveau été attendrie par la couverture à la sortie du tome 2, je me suis dit qu'il fallait vraiment que je commence cette série ! Quelle merveilleuse idée j'ai eu 😉
Torakichi est un herboriste itinérant qui s'occupe d'apporter des remèdes à des personnes ne pouvant se déplacer ou qui habitent dans des endroits isolés. Il ne rentrait chez lui que deux fois par an, si bien qu'il ne connait pas vraiment Shiro, son propre fils. A la mort de sa femme Shiori, Torakichi refuse de s'occuper du petit garçon et le laisse aux bons soins de sa soeur Tatsumi, convaincu qu'il sera plus heureux avec elle. Mais réalisant qu'il a peut-être fait une erreur, Torakichi décide finalement, deux ans plus tard, de prendre Shiro avec lui sur les routes.
Père & fils, c'est une sorte de road-trip où un père et son fils apprennent à se connaître et rencontrent de nombreuses personnes au fil de leur voyage. Ça peut paraître étrange dit comme ça mais sur le papier je vous jure que ça marche. Ça marche même très bien ! J'avais un peu peur que l'auteur nous abreuve de renseignements sur l'herbes et plantes en tout genre mais non, ce n'est vraiment pas sur ce sujet que porte le manga. Certes les végétaux sont abordés mais seulement par petite touche et au contact des clients que rencontrent nos deux protagonistes. Père & fils, c'est avant tout l'histoire de Torakichi qui apprend à devenir père. Sa femme s'était toujours occupé de tout donc il ne sait vraiment pas comment s'y prendre. Il tâtonne, il fait des erreurs, il est parfois un peu dur avec son fils (surtout au début du manga) mais tout ça n'est dû qu'à son inexpérience. Il se sent impuissant, il ne comprend pas ce qu'il fait de mal ou ce qu'il devrait faire, tout simplement. Et comme Shiro n'a que quatre ans (ou presque) il ne peut pas lui dire ce qui le tracasse, ce qui le fait agir bizarrement. Ils sont humains et extrêmement touchants dans leurs manières d'êtres.
C'est une histoire qui se déroule vraiment tout en douceur malgré les sujets parfois épineux que l'auteur aborde, à commencer par celui de la mort. Parce que même si le drame s'est produit il y a deux ans déjà, Torakichi ne s'en est toujours pas remis. Donc son coeur se brise forcément quand son petit garçon lui dit qu'il veut que sa maman revienne (le mien aussi, d'ailleurs !). Torakichi tente de trouver les bons mots alors que lui-même souhaiterait les entendre. Il y a aussi toutes ces questions qu'il se pose sur la meilleure façon d'élever son fils. L'emmener sur les routes est-elle une bonne idée ou Shiro serait-il mieux dans un foyer stable et surtout fixe ? Pas facile de décider ce qui est le mieux pour son enfant.
On en apprend un peu plus sur le passé de Torakichi et Shiro grâce à des souvenirs qui ressurgissent, des flash-back. Ils sont rares mais toujours significatifs et surtout toujours remplis de sentiments. Sa relation avec Shiori n'était pas simple, même s'ils s'aimaient tous deux profondément. Torakichi va même jusqu'à se demander si Shiori n'aurait pas été plus heureuse sans lui. C'est l'une des scènes qui m'a le plus touchée, tout comme lorsque Torakichi réalise que Shiro a besoin de câlins et de tendresse et que c'est désormais à lui de les lui fournir. Ce passage m'a vraiment énormément émue parce qu'on s'en qu'ils sont enfin sur la même longueur d'onde, comme s'ils s'étaient enfin trouvé alors qu'ils ont pourtant été ensemble tout ce temps.
Et au milieu de toutes ces émotions il y a même des touches d'humour ! Grâce à Shiro essentiellement, qui est dans sa phase des « Pourquoi » ce qui, c'est bien connu, peut facilement rendre dingue le plus équilibré des hommes. Il y a aussi Ieji, un rapace imaginaire issu du folklore japonais, qui les accompagne dans leur voyage et qui semble parfaitement comprendre les humains. Il n'hésite pas se manifester par ses griffes ou son bec, ce qui m'a fait plus d'une fois sourire.
Dans Père & fils il y a aussi un petit suspense, une angoisse, une appréhension. Je ne sais pas exactement quel mot lui attribué exactement mais il y a ce noeud dans mon estomac à l'idée que Tatsumi (la soeur de Torakichi) ne finisse par récupérer la garde de Shiro et le prive de son père. Je sais qu'elle pense bien faire mais maintenant que ces deux là se comprennent enfin, je ne veux vraiment pas les voir séparer.
Le coup de crayon de Mi Tagawa est classique mais il me plaît définitivement. Si parfois les cases manquent de décor lors des scènes en intérieur, les plantes et les végétaux sont tous représentés avec beaucoup de soin. Shiro est très, très expressif (et absolument adorable) alors que les traits de Torakichi sont plus simples, plus en retenu. Exactement comme son caractère, en fait. Bref, j'aime beaucoup !
Au final Père & fils est un manga très bien ficelé et très, très émouvant, raconté avec une justesse incroyable. Il aurait été facile de tomber dans le larmoyant, voire dans le niais, mais ce n'est jamais le cas. J'ai vraiment eu l'impression de me retrouver face à une tranche de vie entre un fils et son père qui apprennent à se connaître, le tout raconté avec une grande sensibilité. C'est un manga plein de fraîcheur et vraiment adorable. C'est bien simple, en refermant ce premier tome j'avais une furieuse envie de câlins ! J'ai vraiment hâte de découvrir la suite pour continuer ma route aux côtés de ce duo peu commun.
Oh et n'hésitez pas à retirer la jaquette, la mangaka nous a fait une petite surprise !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
claireo
  15 septembre 2017
Tout en tendresse et émotion, avec de délicats dessins, c'est un bien joli manga. Les relations entre le père et son fils sont bien montrées, tout comme les coutumes du Japon.
Commenter  J’apprécie          200
Under_the_Moon
  22 avril 2018
Torakichi est herboriste itinérant, après deux ans d'absence, il chemine maintenant avec son fils Shiro. L'occasion de faire le point sur sa vie d'homme, de père et de veuf.
C'est une relation touchante qui est mise en scène entre ce père dépassé par son rôle et la suite d'événements brutals auxquels il a dû faire face et ce petit garçon qui découvre le monde sous beaucoup de ses aspects. Ce tome aborde donc des thèmes comme le deuil, le déni, la monoparentalité et le positionnement en tant que parent ou adulte responsable face à un enfant.
Si le graphisme n'a rien de particulièrement extraordinaire, il ne gêne en rien la lecture.
Une série que je suis curieuse de suivre.
Commenter  J’apprécie          130

critiques presse (1)
ActuaBD   05 avril 2016
Une œuvre poignante et saisissante. Entre joies et tribulations, suivez le parcours d’un père et de son jeune fils.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
RosenDeroRosenDero   25 janvier 2017
Le sommeil permet de classer les informations emmagasinées pendant la journée… mais… si ces données sont trop stimulantes, elles empêchent au contraire de dormir ! [...] Si votre fils pleure autant la nuit... c'est sûrement parce que ce voyage est très enrichissant pour lui !! Vous devriez être content !! Laissez son cerveau faire son travail !!
Commenter  J’apprécie          80
RosenDeroRosenDero   26 janvier 2017
- Et chez vous, comment ça s'est passé ?
- Pardon ?
- Votre femme… Quand elle attendait votre fils… elle était d'aussi mauvaise humeur que la mienne ?
- Bonne question…
Commenter  J’apprécie          120
MariloupMariloup   26 octobre 2016
Kanoé: Qu'est-ce que tu fabriques?
Korakichi: Je m'écroule sous le poids des responsabilités...
Kanoé: Pardon?
Korakichi: Comment je vais faire pour répondre à ses attentes? Je n'en suis pas capable!
Commenter  J’apprécie          60
NinoKohaiNinoKohai   03 avril 2016
Ecoute-moi bien Shiro !! Si tu as besoin de câlins... je suis là pour ça !! Je te donnerais toujours la main !! Si tu es triste, mais bras sont grand ouverts!! D'accord?
Commenter  J’apprécie          70
MariloupMariloup   26 octobre 2016
"Un jour, il est tombé amoureux d'une fille. Peu après, il s'est mis en ménage avec elle et il a eu un fils! Mais il y a deux ans, il a arrêté de parler de lui... Au bout de dix ans, ça avait beau être un commerçant, on le voyait presque comme un fils... On a essayé de savoir ce qui n'allait pas... A l'époque, il était ravagé par la tristesse mais je sais que ça va aller maintenant puisque tu es avec lui! Souviens-toi, si tu lui ouvres ton cœur, et lui le sien, tout ira bien! Ta maman sera toujours à vos côtés!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Mi Tagawa (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mi Tagawa
Torakichi, herboriste itinérant, passe la majeure partie de son temps sur les routes pour rendre visite à ses clients. Résultat, il n?a quasiment jamais vu son fils de trois ans, Shiro? À la mort de sa femme, il prend une décision qui changera sa vie : celle d?emmener le petit garçon avec lui sur les routes !
Mais si Torakichi est incollable sur les plantes médicinales, il n?y connaît rien aux enfants et est loin d?être un père modèle? Pourquoi Shiro pleure-t-il ? Pourquoi se réveille-t-il en pleine nuit ? Entre les soucis du quotidien et son travail éreintant, le jeune papa est complètement dépassé. Les aléas du voyage et les rencontres diverses l?aideront-ils à renouer le lien perdu avec son fils ?
Laissez-vous attendrir par le duo père-fils le plus improbable du manga ! Mi Tagawa décrit avec une grande délicatesse les joies et les peines de ses héros hors du commun. Avec son trait fin et minutieux, l?auteur nous entraîne dans un voyage à travers le Japon traditionnel. Quelle que soit l?époque, la paternité s?apprend à petits pas !
+ Lire la suite
autres livres classés : herboristeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
840 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre