AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Christine Bossennec (Traducteur)Kamaleswar Bhattacharya (Traducteur)
ISBN : 2070314588
Éditeur : Gallimard (06/05/2004)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Au Bengale, l'amour suit des chemins sinueux avant de triompher : quand le sérieux Apurbo tombe amoureux de Mrinmayi, une jeune villageoise vive et espiègle, et décide de l'épouser, sa mère se met alors en tête de transformer Mrinmayi en parfaite femme au foyer. Mais la jeune femme se révèle rétive et seul l'amour d'Apurbo pourra lui redonner sa joie de vivre. Giribala n'est encore qu'une petite fille lorsqu'elle vient demander à Sashi de lui apprendre à lire. Le te... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Nuageuse
  08 janvier 2020
Deux nouvelles où l'amour triomphe toujours malgré de nombreux obstacles sous une plume poétique.
Ce qui m'émerveille à chaque fois chez Tagore est son talent pour se mettre à la place des femmes. Tout est juste, même dans leur envie de s'affranchir du carcan dans lequel elles vivent.
Le point de vue de la première nouvelle est vraiment féminin : nous sommes aux côtés de Mrinmayi qui est mariée contre son gré très jeune à Apurbo qui a fait des études. Elle veut garder à tout prix son insouciance jusqu'au jour où...
Dans la seconde, nous côtoyons Sashi, un jeune étudiant qui veut devenir avocat dans un pays corrompu. C'est la nouvelle qui m'a mise en colère par rapport aux faits injustes décrits.
A travers ces deux nouvelles, Rabindranath Tagore dénonce le patriarcat et la corruption qui sévissent au Bengale.
Commenter  J’apprécie          170
Chouchane
  16 octobre 2012
Lire Rabindranath Tagore c'est entrer dans une machine à voyager, à remonter le temps. Dans ce recueil de deux nouvelles, la plus révélatrice d'une époque me semble être « Nuage et soleil ». Nous sommes dans une Inde où les indiens, colonisés par les anglais, bénéficient d'une fausse liberté. Sashibusan un jeune juriste est envoyé par son père dans ses terres pour en vérifier l'administration. Dans l'indolente campagne indienne, le jeune homme passe son temps entre étude et lecture. Près de chez lui, vit une très jeune fille Giribala, séduite par ce visiteur original elle va le convaincre de lui apprendre à lire. Entre les pages des livres et le temps changeant, entre apprentissage de la lecture et dégustation de cerises noires (dans une très belle scène qui débute la nouvelle) Sashibusan se trouve confronté aux injustices exercées par les Sahib anglais à l'encontre des indiens. Révolté, il tente de rétablir le droit des autochtones mais c'est compter sans leur soumission terrorisée et l'arrogance des colons. Écrit bien avant l'indépendance de l'Inde les personnages de ces deux nouvelles sont écrasés par la domination étrangère, et les oppressions quels soient politiques ou sociales entravent les êtres. On perçoit clairement la vision réformatrice de Tagore, son souhait d'améliorer la condition de la femme. Au travers de ces petits drames de la vie quotidienne, il fournit une perspective sur tout un pays et dit une volonté de liberté. Quand on connaît la fin de l'histoire on ressent autrement ces prémisses de la révolte. N'oublions pas l'écriture lente et poétique de Tagore qui dit avec magnificence les choses les plus simples comme cracher un noyau de cerise. Une lecture qui ressemble à l'écoute dun râga, ces mélopées indiennes qui expriment des sentiments, des saisons ou des moments du jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
andras
  31 décembre 2017
Deux nouvelles du grand écrivain indien Rabindranath Tagore, extraites de son recueil "Le vagabond et autres histoires", qui mettent aux prises des jeunes gens avec la tradition de leur pays (la région de Calcutta au Nord-Est de l'Inde) ou les préjugés des habitants du village où ils vivent. C'est à la fois léger et grave, subtil et naïf, sage et espiègle.
Tagore exprime lui-même très bien sa "poétique" au début de la nouvelle "Nuage et soleil" :
"Comme le jeu léger du soleil et du nuage dans le ciel était superficiel et passager, ainsi le jeu de ces deux êtres sur ce coin de terre.
Mais comme le jeu du soleil et du nuage dans le ciel n'est pas vraiment sans importance et n'est pas un jeu en réalité, mais seulement en apparence, ainsi en est-il de cette humble histoire de ces deux êtres obscurs dans le désoeuvrement d'un jour de pluie."
Une lecture qui me donne envie de me plonger enfin dans son roman "La maison et le monde".
Commenter  J’apprécie          120
nath45
  07 septembre 2013
Ces deux nouvelles remarquablement écrites, qui nous entraînent dans le rêve, la poésie.
Tagore poète indien sait faire rimer les émotions et les passions.
La première nouvelle, Apurbo bachelier ès Arts, retourne dans son village et tombe amoureux de Mrinmayi, une jeune fille vive et surtout très espiègle. Au grand dam de sa mère Apurbo veut épouser Mrinmayi, mais celle-ci même après le mariage refuse l'amour de son époux jusqu'au jour où !!!!
La seconde nouvelle, Giribala n'est qu'une petite fille quand elle demande à Sashibhusan jeune diplômé en droit de lui apprendre à lire. Les années passent et Sashi ne voit pas grandir la petite.
Toujours autant de style, l'auteur connaît bien et surtout décrit très bien son pays, ses coutumes, son ambiance, la nature, tout est émerveillement, sérénité.
J'ai découvert un grand auteur, à lire, relire.
Commenter  J’apprécie          50
vanillabricot
  24 avril 2009
Légèrement déçue par ma seule lecture à ce jour de cet auteur adulé en Inde qu'est Tagore (c'était "la Maison et le monde") j'ai voulu réitérer l'expérience avec ces 2 petites nouvelles dont j'avais lu du bien.
2 nouvelles donc:
-La petite mariée que j'ai fini en me disant que, non, décidément Tagore ne méritait pas sa réputation de principal poète indien. Certes le style est plaisant mais le tout piétine dans un domaine à priori réservé à Bollywood : du romantisme exacerbé et simpliste. Si ce schéma passe bien à l'écran (pour moi) quand Sharuk Khan danse et chante en premier plan, ce n'est pas ce que j'attends d'un prétendu maitre de la littérature indienne. Déçue, je commence à me dire que Tagore n'est pas fait pour moi.
- C'est là qu'intervient la deuxième nouvelle: Nuage et Soleil qui dès les premières lignes remet les pendules à l'heure. le style est vif et empreint de poésie. On est transporté dans le Bengale, sa lumière, son odeur de terre mouillée, ses colons anglais accompagnés de ce qu'ils ont d'injustice à offrir, ...
Certes ces 2 nouvelles gardent un petit goût de Bollywood : l'amour contrarié, les obstacles familiaux ou sociaux, et finalement le happy ending tout de rose vêtu.
Mais on y entrevoit, et particulièrement dans la deuxième nouvelle, le talent de cet écrivain qui a reçu le prix Nobel de littérature en 1913, maisqui était également engagé dans la libération de son pays et la défense des valeurs humanistes (ce qui transparait dans ses écrits), qui a parcouru le monde pour rencontrer les grands penseurs de son époque et a été un musicien accompli.
Lien : http://vanillabricot.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
EternidadEternidad   14 décembre 2010
"On rencontre beaucoup de visages dans le monde, mais certains d'entre eux pénétrent dans notre esprit presque à notre insu. Ce n'est pas à cause de leur beauté qu'ils s'imposent à nous, mais plutôt à cause d'une autre qualité. Dans la plupart des visages la nature humaine ne transparaît pas, mais il s'en trouve cependant où cette qualité mystérieuse, intérieure, se manifeste spontanément. Alors ce visage-là se fait remarquer entre mille autres et s'imprime tout à coup dans l'esprit."

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1060
ChouchaneChouchane   16 octobre 2012
Quand son père voulut faire appel, Sashibhusan le lui défendit avec insistance : la prison est bienvenue, dit-il, les barreaux de fer ne mentent pas, tandis que cette liberté que nous avons au dehors nous déçoit et nous attire toutes sortes d'ennuis. Et si nous parlons de bonne compagnie, les menteurs et les lâches sont, en comparaison, moins nombreux à l'intérieur parce qu'il y a moins de place, au-dehors leur nombre est beaucoup plus grand.(Nuage et soleil)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
andrasandras   31 décembre 2017
Comme le jeu léger du soleil et du nuage dans le ciel était superficiel et passager, ainsi le jeu de ces deux êtres sur ce coin de terre.
Mais comme le jeu du soleil et du nuage dans le ciel n'est pas vraiment sans importance et n'est pas un jeu en réalité, mais seulement en apparence, ainsi en est-il de cette humble histoire de ces deux êtres obscurs dans le désœuvrement d'un jour de pluie. Elle peut paraître sans intérêt parmi les centaines d'événements qui arrivent en ce monde, mais en réalité il n'en est pas ainsi. La destinée, l'antique et prodigieuse destinée qui éternellement tisse un âge dans un autre avec une attitude de dureté immuable, cette même destinée ferait que les semences de joies et de peines dans toute la vie de la jeune fille germeraient des larmes et des rires légers de ce matin-là et de cette soirée.

(Nuage et soleil)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
foxinthesnowfoxinthesnow   18 juillet 2018
Elle ne savait pas qu’en cette dernière nuit le passé de sa jeune vie auquel elle s’accrochait avait changé d’aspect avant qu’elle s’en aperçoive. Maintenant elle pouvait aisément secouer les souvenirs comme l’arbre laisse tomber ses feuilles mortes.
Les légendes nous racontent qu’un habile fabricant d’armes peut façonner des épées si tranchantes que l’homme coupé en deux ne s’en aperçoit pas. Mais s’il est secoué, les deux parties se séparent. L’épée du destin est aussi aiguë. Lorsqu’elle avait séparé la jeunesse de Mrinmayi de son enfance, Mrinmayi ne s’en était pas aperçue. Mais aujourd’hui, à cause d’une secousse, les deux parties de sa vie se détachèrent l’une de l’autre, et Mrinmayi en fut tristement surprise. (p. 40-41)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
andrasandras   31 décembre 2017
Quand les grands événements de la vie élèvent leurs têtes puissantes, les incidents de moindre importance n'en continuent pas moins à étendre leur petit réseau de racines dévorantes et de réclamer leur dû dans les affaires de ce monde.

(Nuage et soleil)
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Rabindranath Tagore (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rabindranath Tagore
Émission « Un siècle d'écrivains », numéro 30, diffusée sur France 3, le 26 juillet 1995, et réalisée par Sylvain Roumette.
Dans la catégorie : Littérature indienneVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature indienne (24)
autres livres classés : littérature indienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre