AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Ryoko Akiyama (Traducteur)
EAN : 9782369747437
Akata (26/08/2021)
3.74/5   52 notes
Résumé :
Série complète en 2 tomes dessinée par Tohru Tagura ( Love Stories), Maux Mêlés met en scène le quotidien d'adolescents qui, à cause de leurs blessures, ont du mal à s'ouvrir aux autres. Avec douceur et poésie, la mangaka croque leur apprentissage, avec un style graphique particulièrement charmeur !
Tsukasa Ayase est en deuxième année de lycée. Plus jeune, elle a été traumatisée par un de ses camarades d'école... Depuis, elle fuit les interactions avec les ga... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 52 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis

florencem
  02 septembre 2021
J'ai tout de suite été attirée par la couverture. Elle dégage quelque chose de doux et de mélancolique, et l'effet aquarelle change clairement des illustrations que l'on peut voir habituellement avec les mangas. Je vous avoue même que je n'ai pas lu le résumé. J'ai confiance en Akata, une maison d'édition que je suis depuis très longtemps, et le titre… je ne sais pas… il m'a tout de suite parlé en un sens. Donc, je suis partie dans cette lecture, les yeux fermés.
Il n'y a (malheureusement) que deux tomes. Et je dis malheureusement parce que je suis tombée sous le charme du trio immédiatement. Cela n'arrive pas trop souvent mais Tsukasa, Miwa et Matsuoka sont des adolescents que j'ai trouvé attachant, chacun à leur manière. Même l'exubérance de Miwa qui peut paraître trop excessive au premier abord, voire factice, semble cacher quelque chose de plus complexe. Tsukasa et Matsuoka sont plus réservés ce qui fait que le trio a une dynamique très intéressante. On sent rapidement que nos trois héros peuvent apprendre énormément les uns des autres, et c'est un schéma que j'aime beaucoup.
Maux mêlés aurait pu aussi s'appeler Mots mêlés pour moi. Pour les trois adolescents, on se rend compte que les mots que les autres ont pu prononcer ou qu'ils prononcent ont eu un impact, pas toujours positive malheureusement. On ne se rend jamais assez compte de combien les mots peuvent avoir un pouvoir sur nous. Psychologiquement, ils blessent plus qu'un coup, ils sont plus insidieux. Ici, il n'y a pas de violence, mais des blocages qui empêchent nos héros de vivre leur vie comme ils le voudraient. On voit aussi que l'on est plus apte à aider les autres qu'à s'aider soi-même. Mais c'est aussi toute la beauté de l'histoire, car cette entraide est la clé pour un futur plus lumineux.
Le manga est doux, sensible et touchant. La souffrance est là sans qu'elle soit dure ou oppressante pour le lecteur. Et j'adore cela. On voit Tsukasa et Matsuoka se débattre mais ils ont aussi ces petits moments d'espoir et d'illumination. Des petits sourires qui veulent dire beaucoup. Et puis, il y a de la légèreté et de l'humour aussi. Maux mêlés n'a rien de sombre malgré les difficultés que les adolescents rencontrent. Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup beaucoup aimé !
Tohru Tagura et Meguru Izawa sont clairement des mangakas que je vais suivre. En plus de beaucoup aimer le trait de crayon de la première, la façon de raconter les histoires de la seconde me parle énormément. Un duo qui fonctionne parfaitement. Maux mêlés a su toucher mon petit coeur et j'en suis très très heureuse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          372
Erik_
  15 juillet 2022
Il est question d'une lycéenne Tsukasa Ayase qui souffre d'androphobie c'est à dire qu'elle a peur des hommes. Parfois, on se dit que c'est quand même justifié au regard de toutes les horreurs commises mais bon, nous ne sommes pas dans un tel degré dans ce lycée japonais.
Visiblement, elle ne sait pas bien doser la distance qu'elle doit mettre entre elle et les garçons. Il ne s'agit pas de harcèlement scolaire bien au contraire puisqu'un de ses camarades a le béguin pour elle.
Elle va se retrouver dans une situation d'aubergiste où elle est obligé d'accueillir deux garçons sous son toit dans le cadre d'une pension. Cela sera pour elle le moment de faire un apprentissage des relations humaines. Allo, ici la Terre !

Bien entendu, ces deux garçons cachent également certaines blessures internes qu'on va découvrir certainement dans le second et dernier tome. L'un est totalement renfermé alors que l'autre est exubérant et léger. La thématique est intéressante puisqu'il s'agit de la communication.
Pour autant, on ne peut qu'admirer le trait graphique de la mangaka qui fait dans la poésie de l'âme et la délicatesse ainsi que la bienveillance.
Bref, c'est un peu le genre de titre à la mode pour passer une lecture apaisante entre douceur et parfois mélancolie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Tachan
  21 septembre 2021
Pour la rentrée, Akata nous a offert deux jolis titres sur l'importance d'apprendre à se parler, un sujet qui me parle et trouve écho en moi, surtout quand il est associé à d'aussi belles histoires et des dessins doux et poétiques.
Plus classique que son prédécesseur dont je vous parlais la semaine dernière, le goût des retrouvailles, Maux Mêlés offre cependant une édition qui se veut moins grand public. En effet, pour moins de pages, 148, le lecteur paiera plus cher, plus d'un euro de plus. Cependant, il aura droit à un papier épais, quelques pages couleurs et à quelques pages de roman à la fin du tome. Car oui, le titre est co-écrit par une scénariste Izawa Meguru et une dessinatrice Tohru Tagura (très appréciée pour son manga Love Stories). Ensemble, elles ont imaginé une histoire pleine de sensibilité avec des personnages qui ne se dévoilent que par petites touches.
La série qui sera en deux tomes a une histoire qui se veut assez classique au premier abord. On découvre une jeune ado qui a du mal avec les garçons et dont la famille tient une auberge. Son père, pour l'aider, y prend deux pensionnaires : deux garçons à l'opposé l'un de l'autre mais très populaire au lycée. Cependant derrière ce scénario un peu vu et revu, se cachent une histoire plus complexe sur fond de traumatismes passés à surmonter.
J'ai de suite été saisie par l'ambiance lente et mélancolique donnée par les autrices. Elles impulsent un ton particulier qui tranche avec ce qui se fait habituellement dans plein de shojo mais en rappellent d'autres publiés chez Akata, ce qui donne un effet de collection.
J'ai été touchée par le cadre familiale de l'histoire. J'ai été touchée par ce père qui tente d'aider sa fille à sa façon mais sans savoir s'y prendre. Cela pousse le lecteur à s'interroger sur ses enfants qui grandissent sans l'un de leur parent et sur la difficulté à être le seul parent restant. de plus, l'auberge est un lieu charmant, propice aux rencontres, qui me rappelle forcément la pension des Mimosas de Juliette, je t'aime (Maison Ikkoku). Cela a un charme certain.
On reste cependant sur une thématique qu'on connait : la difficulté à communiquer et à être soi-même avec les autres. Mais quoique classique, c'est encore une fois traitée avec beaucoup de doigté. On sent la subtilité que les autrices ont voulu mettre pour exprimer ce que chacun ressent au plus profond de lui et les peines qu'il ressent. La peur de l'héroïne me parle, moi qui suis souvent très mal à l'aise en contexte de communication en société, en particulier avec les hommes. J'ai donc trouvé le ton plutôt réaliste, n'en déplaisent à ceux qui ne connaissent pas ce malaise.
C'est pour ça que même si, à nouveau, c'est du déjà vu, j'ai adoré les personnalités lunaire et solaire des deux garçons qui viennent chambouler son quotidien. Tout comme j'ai la douceur de Tsukasa, sa peur d'aller vers les autres, son besoin de s'ouvrir et de s'expliquer pour ne pas être mal comprise, j'ai aussi apprécié ce que chacun d'eux lui apporte. J'aime autant le feufollet Miwa que le taiseux Matsuoka. le premier aime Tsukasa depuis toujours. Il attire tout le monde, a un côté fou fou, mais a la tête sur les épaules et est compréhensif. le second est plus mystérieux. Il ressemble beaucoup à Tsukasa, ce qui va les rapprocher. Il m'a touchée. Je regrette juste qu'on tombe encore dans un schéma amoureux, parfois j'aimerais aussi de belles histoires d'amitiés platoniques garçon-fille.
Ainsi, l'histoire a beau être classique, son sujet sur le mal être social, la difficulté à communiquer est très intéressant. J'aime aussi qu'on montre une société trop rude envers ses gens-là. Pourquoi serait-ce à eux de s'adapter et pas à la société de les intégrer mieux ? La question est posée pour moi, même si l'autrice prend une autre direction avec une héroïne qui a envie de s'ouvrir.
Le trait de Tohru Tagura est totalement dans l'air du temps et me rappelle un peu celui de Mika Yamamori (Daytime Shooting Star). Les cases offrent de belles respirations grâce à leur côté épuré et aéré, on va à l'essentiel. le cadre est très chouette aussi, apaisant, que ce soit l'auberge ou cette ville où l'héroïne aime tant courir. On sent qu'on peut y prendre une grande respiration et que ça éclaircira nos poumons.
Alors que je n'étais pas sûre d'avoir envie de le lire, Maux Mêlés est une bien jolie surprise même si j'ai peur qu'en seulement deux tomes, en plus pas bien épais, cela soit trop court pour tout développer. Cependant malgré un petit sentiment de rush déjà présent ici, j'ai adoré le ton, l'ambiance, la douceur des dessins et des personnages, la plupart vraiment dans la recherche de la compréhension de l'autre. C'est le genre de titre qui fait du bien au coeur et au moral, ce qui est parfait pour démarrer cette nouvelle année scolaire propice aux tensions en société.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gwendal
  12 septembre 2021
Comment, alors qu'on a un problème avec les garçons, va se passer la cohabitation dans l'auberge que tient sa famille qui pour des raisons financière doit aussi devenir une pension de famille accueillant des lycéens.
Tsukasa jeune lycéenne va devoir apprendre à jongler entre ses difficultés à interagir avec les garçons et sa volonté d'accueillir au mieux les nouveaux clients de l'établissement familial. Les deux jeunes lycéens qui vont loger dans la pension sont deux camarades de la même école qu'elle, elle va donc les croiser souvent. L'un d'eux, taciturne et plutôt taiseux, a lui un problème avec les femmes et l'autre, volubile et exubérant, est un amoureux de Tsukasa.
Le trio qui se forme ainsi permet d'aborder certaines problématiques de l'adolescence et ce de manière très sensible et juste. Pas d'histoire trop sombre mais des expériences douloureuses qui handicapent dans les relations. Très vite on sent que tout le monde fait un effort, que chacun avance et évolue. Les personnages font preuve de bonne volonté pour que out se passe bien dans la pension et cela rejailli forcément dans la sphère scolaire où ils arrivent à se soutenir mutuellement.
Les problèmes relationnels de Tsukasa et Matsuoka avec le sexe opposé sont finement traités, très vraisemblables et sont vraiment le principal enjeu de ce tome. L'importance et le tranchant des mots qui blessent, l'attitude et la manipulation de certains adultes, tout cela laisse des traces psychologiques qui sont difficiles à surmonter seul et ont tendance à forcer le repli sur soi. L'alchimie de ce trio va donc, très souvent sans le vouloir, faire évoluer les personnalités, poser des questions, donner à réfléchir et franchir un petit pas vers les autres. Seul Miwa pour le moment reste le même, mais peut être cache t'il quelque chose ?
Un manga sensible qui se termine en deux tomes, ce qui semble peu, qui mérite vraiment le coup d'oeil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lesvoyagesdely
  17 septembre 2021
Quand Akata nous propose une série qui sera en deux tomes sur les maux adolescents, nous offre une résumé prometteur, ainsi qu'un jeu de mots sur le premier mot, il est clairement difficile de résister, surtout en connaissant leur ligne éditoriale, les sujets mis en avant.
Sur la couverture figure une jeune demoiselle Tsukasa Ayase qui a du mal à s'ouvrir aux autres, a fini par redouter les garçons, et est un peu victime du poids social.
Elle a choisi le côté fille. Mais elle va être forcé de cohabiter avec deux de ses camarades de classe : Ren Matsuoka qui lui déteste les filles, et Ryohei Miwa qui semble un bon vivant, avoir comme une légèreté, et va la surprendre. Nous ne saurons vraiment la teneur sans doute qu'avec les deux tomes réunis.
Pour le plus grand plaisir du lecteur, il y aura également un chien, et un chat. Oui, ils sont aussi à l'auberge. Tsukasa Ayase porte les marques de son passé. Aujourd'hui, pour le bien familial, celui de l'auberge, elle fait des efforts. Elle est accueillante avec les clients et aux petits soins.
Pour le meilleur et pour le pire, ainsi que les finances de l'auberge, elle va devoir faire face à une grande peur et gêne, et c'est un véritable défi pour elle d'accueillir ces deux jeunes hommes dans l'auberge qui va également faire pension familiale. Il sont dans le même lycée qu'elle.
D'ailleurs, il y a quelques scènes qui sont toujours aussi énervantes et frustrantes dans certains comportements. Mais Tsukasa Ayase arrive quand même le plus souvent à plus ou moins s'exprimer, et faire face. Elle est pleine de bonne volonté.
Du côté de Ren Matsuoka, nous le voyons guère affable mais nous voyons vite qu'il y a d'autres choses, qui se confirment par ses flashbacks qui le figent, qui le gênent.
Nous n'entrons pas vraiment dans les détails, et le plus compliqué sera certainement le développement sur deux tomes.
En tout cas, c'est un plaisir de voir Tsukasa Ayase avec sa famille, faire de son mieux pour l'auberge, et également avec son père. Il apporte lui aussi une jolie dimension.
Evidemment, c'est aussi un peu les joies et les déboires de la colocation, et connaître les gens mieux que si on les fréquente juste à l'extérieur, plus comme le fait une famille.
C'est un peu cela de vivre ensemble, et c'est bien pour cela que c'est intéressant d'ajouter une cohabitation.
Le dessin est agréable, doux. Il y a quelques phrases fortes. Nous sommes assez intrigués et curieux d'en savoir plus. le choix du bonus est également intéressant et ce sera uniquement un texte à lire, il révèle un autre pan de la vie à l'auberge, et rappelle également que quelque part nous n'avons pas le temps de tout voir.
La façon dont Tsukasa Ayase et Ren Matsuoka sont embêtés dans certaines situations, gênés voire se bloquent sur place est bien retransmise. Ils sont marqués par de mauvaises expériences.
Sous quelque chose d'assez classique, nous sentons qu'il y a plus par des détails, et c'est là que ça nous touche. Vivement la suite.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (2)
Bedeo   06 octobre 2021
Avec ce joli premier tome qui inaugure un diptyque de grande qualité consacré aux sentiments adolescents enfouis, Maux Mêlés s’autorise un départ plein de sympathie et d’empathie, à ne pas manquer.
Lire la critique sur le site : Bedeo
MangaNews   02 septembre 2021
Sous les traits de Tohru Tagura (très appréciée notamment pour son manga Love Stories), les personnages imaginés par Izawa Meguru (scénariste de ce manga) se dévoilent par petites touches. Comment aller de l’avant et surmonter ses traumatismes du passé ? Comment se construire en l’absence d’une mère ? Comment exprimer ce que l’on ressent au plus profond de toi ? Et surtout, comme interagir avec les autres ? Sans négliger le contexte familial des personnages, les mangakas démêlent les sentiments complexes de tous ces adolescents…
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   03 septembre 2021
C’est important de corriger ses défauts mais c’est mieux de développer ses qualités je trouve.
Commenter  J’apprécie          140
lesecondsoufflelesecondsouffle   15 avril 2022
Il faudra bien que je démêle l’écheveau de mon cœur meurtri pour trouver les mots justes et pouvoir mieux exprimer ce que je ressens.
Commenter  J’apprécie          40
Erik_Erik_   15 juillet 2022
Sa légèreté doit bien cacher des choses.
Commenter  J’apprécie          140
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   26 août 2021
Il faudra bien que je démêle l’écheveau de mon cœur meurtri pour trouver les mots justes et pouvoir mieux exprimer ce que je ressens.
Commenter  J’apprécie          20
LesvoyagesdelyLesvoyagesdely   26 août 2021
Quand tu auras trouvé la bonne distance à garder entre les gens et toi, ça ira mieux.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Tohru Tagura (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tohru Tagura
"Maux mêlés", de Tohru Tagura et Meguru Izawa décrit la cohabitation entre trois adolescents qui, chacun à sa manière, a dû mal à communiquer ou exprimer ce qu'il ressent… On vous parle de cette série en 2 tomes dans cette nouvelle vidéo !
Plus d'infos : https://www.akata.fr/actus/annonce-maux-meles
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : Twitter : https://twitter.com/AKATAmanga Instagram : https://www.instagram.com/akatamanga/ Facebook : https://www.facebook.com/akata.fr/ TikTok : https://www.tiktok.com/@editions.akata? Notre site web : http://www.akata.fr/
#InstantShôjo #MauxMêles #TohruTagura
+ Lire la suite
autres livres classés : auberge de jeunesseVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1154 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre