AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266288954
Éditeur : Pocket Jeunesse (22/11/2018)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 304 notes)
Résumé :
Laia est une esclave.

Elias est un soldat.

Aucun d'entre eux n'est libre.

Sous l'Empire Martial, la défiance est synonyme de mort. Ceux qui ne dédient pas leur sang et leur corps à l'Empereur risquent l'exécution des personnes qu'ils aiment et la destruction de tout ce qui leur est cher.

C'est dans ce monde brutal, inspiré de la Rome ancienne, que Laia vit avec ses grands-parents et son frère aîné. Sa famil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (161) Voir plus Ajouter une critique
Mikasabouquine
  21 février 2016
Et c'est un coup de coeur pour moi! Excellent! Ma lecture a été passionnante et carrément addictive!
Une braise sous la cendre c'est le genre de livre qui, au plus vous avancez dans l'histoire, au plus vous voulez connaître la suite, au plus vous lisez, au moins vous dormez, au plus vous êtes accro, au plus... Ah non le livre est fini! Lol. À quand la suite? Pas pour tout de suite malheureusement, il va falloir s'armer d'un peu de patience. Une chose est sûre, je serai au rendez-vous!
Une histoire passionnante et addictive (je sais je l'ai déjà dit, mais je suis à fond! Lol), des personnages intéressants, émouvants et matures (sauf Laia par moment, c'est le seul petit point négatif que j'ai à dire sur ce 1er tome, mais c'est vraiment un tout petit point négatif car je ne l'ai trouvé qu'un tout petit peu immature et mon impression ne s'est pas éternisée), Une intrigue prenante, du suspense, de l'action, des surprises inattendues, de l'amour ... bref le bon cocktail pour passer un super bon moment de lecture! Vivement le tome 2 car j'ai hâte de retrouver les personnages et de connaître la suite de l'histoire. Tout est bien ficelé et on a un beau panel d'émotions et de personnalités.
L'histoire est racontée en alternance par Laia puis par Elias un parti pris que j'ai adoré et que j'ai trouvé très intéressant.
Je ne raconterai rien de l'histoire car j'ai trop peur de vous spoiler. Au niveau de l'univers, nous sommes entre la dystopie et la fantasy.
Quelques mots sur les personnages principaux :
-Ce que vit Laia est éprouvant, les moments de suspense où nous sommes en apnée sont souvent avec elle et l'on s'identifie facilement à elle.
-Et Elias quand à lui ... Une bombe! Lol. Certes il est clair qu'il est canon. Mais pas que. Il est loin d'être bête c'est quelqu’un d'intelligent avec de très belles valeurs. On ne peut que craquer pour lui!
Les personnages secondaires :
-On ne craque pas que pour Elias, je pense à Helene et Keenan par exemple, Izzi est attachante tout comme cuisinière et cette dernière est d'ailleurs aussi très mystérieuse.
Ils sont tous intéressants. Il y a des brutes, des monstres, des pourritures même mais aussi de belles personnes qui sont loyales, sensibles, touchantes et sincères.
Je n'ai que 3 mots à vous dire : à découvrir absolument!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
stokely
  12 novembre 2018
J'ai longtemps cherché mon "Graal" dans la littérature jeunesse et je crois que petit à petit je découvre des sagas que j'aime énormément, je suis toujours réticente à commencer des titres comme celui-ci car je vois de nombreuses critiques élogieuses et souvent j'ai une énorme déception par la suite.
Ici cela n'a pas été le cas j'ai vraiment beaucoup apprécié ma lecture et pourtant j'ai eu vraiment peur au début en me disant aller une énième dystopie avec des épreuves mais pour moi cela fonctionne ici en transposant le tout comme du temps de la Rome Antique.
Et puis ces personnages je n'avais qu'une hâte suivre Laia qui est si courageuse dans sa mission d'infiltration chez la Commandante afin de sortir son frère de prison et Elias destiné a peut-être devenir empereur mais qui n'a qu'une envie déserter l'école.
J'ai aimé également les personnages secondaires Hélène, fille de cuisine, Cuisinière, La Commandante mais aussi Sana, Keenan et les autres.
Le seul bémol pour moi sera le triangle amoureux, je n'en peux plus de lire ceci dans la littérature jeunesse mais sinon c'est un presque coup de coeur.
Les pages défilent toute seule et à la fin du premier tome je n'ai qu'une envie entamer le second. Une très belle découverte!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
dreamworld
  16 juin 2016
Ma première pensée en commençant ce livre a été : Je sais que je vais l'adorer. Et ça n'a pas manqué. Cette lecture a été un véritable coup de coeur.
Je ne sais pas comment résumer Une braise sous la cendre sans gâcher les surprises du livre, alors je vais essayer de faire au plus simple. C'est l'histoire de deux peuples, les Erudits et les Martiaux (des soldats). 500 ans auparavant, les Martiaux ont réduits en esclavage les Erudits. Laia et son grand-frère fait partie de ce pauvre peuple alors que Elias est un soldat. Tous les séparent, et pourtant, ils ont un désir en commun : celui d'être libre.
Cela commence comme une dystopie, avec un peuple opprimé et un autre qui abuse de son pouvoir. Mais petit à petit, la magie rentre en jeu.
J'ai parfois du mal quand la magie arrive dans des histoires comme cela, mais ici ça ne m'a pas gênée du tout. On découvre la magie en même temps que les personnages qui n'y croyaient pas non plus, et au lieu de nous dire "c'est n'importe quoi, ils veulent vraiment nous faire gober ça ?", on se demande "pourquoi pas ?".
Cette histoire, c'est tout d'abord de l'action, avec des batailles et des combats. Il y a également des secrets et des énigmes, des non-dits et des petites trahisons. C'est l'histoire d'une famille soudée qui se brise et d'une autre famille qui n'a jamais réellement existé. C'est l'histoire d'un rébellion contre le pouvoir et d'une recherche de liberté. C'est l'histoire d'un amitié, et c'est aussi une histoire d'amour.
J'ai vraiment beaucoup aimé les personnages. Laia et Elias sont les deux principaux et racontent leurs histoires alternativement. J'ai préféré la partie d'Elias même si celle de Laia était très bien aussi. Elias est un garçon génial qui se bat pour les valeurs en lesquelles il croit. Ce n'est pas un sans-coeur comme ceux qui l'entourent. Il ne rêve que d'être libre et de ne plus avoir à tuer. Il a su me toucher et me donner envie de l'aider à trouver sa liberté. Son histoire avec Helene, sa meilleure amie, était elle aussi émouvante car ils se protègent l'un et l'autre et s'aiment chacun à leur façon.
Je pense que Laia est un personnage dans lequel nombre d'entre nous pourrait se reconnaître. Elle est sensible et un peu peureuse, elle n'est pas aussi courageuse que ses parents et ses peurs l'empêchent de sauver ceux qu'elle aime. Et pourtant, elle se bat et fait de son mieux pour essayer de venir en aide à son frère. Elle a parfois manqué un peu de maturité dans ses choix et j'ai pu la trouver assez naïve par moment, mais elle est douce et remplie de gentillesse. Elle montre que tout le monde a la force de se battre.
Les personnages dans ce roman ont tous une personnalité différente et très bien construite. Ils agissent tous de façon cohérente et s'imbriquent parfaitement dans l'univers de l'auteur. On s'attache à chacun d'entre eux, même aux plus féroces, on cherche à connaître leurs secrets et on se rend compte que tout le monde a une part (même infime) de bonté en soi, ce qui rend ces personnes plus réelles.
Enfin, j'ai aimé le fait que l'histoire d'amour ne prenne pas trop de place dans ce roman. Elle est là, un peu partout, mais elle n'existe pas vraiment non plus, et c'était agréable. C'est peut-être allé un peu trop vite mais comme ça ne survole que l'histoire, c'est pas très important. Surtout que c'est un peu compliqué. Ce n'est pas juste un couple, ni même un triangle amoureux, mais bien ce qu'on pourrait appeler un carré ! Chaque personnage a son "compagnon d'aventure", et les moments où ils sont avec eux, on ne doute pas qu'ils sont faits pour être avec eux. Et pourtant, on se doute qu'Elias et Laia vont vivre quelque chose ensemble. Et lorsqu'ils sont juste tous les deux, les autres n'existent plus.
J'ai hâte que la suite sorte ! Ce roman laisse pleins de petites interrogations. Qui est le semeur de nuit (j'ai ma petite théorie mais je ne suis sûre de rien), Laia et Elias vont-ils réussir leur mission ? Que va devenir Hélène ? La commandante ? Quel est l'avenir de la résistance ? de plus, les Augures m'intriguent vraiment. Quel est leur but dans tout ça ? Que veulent-ils ?
Bref, c'était une lecture très agréable, un petit coup de coeur. Ce n'est pas le genre de roman que je lis d'habitude, et pourtant à chaque fois j'adore les livres comme cela. Bonne lecture à ceux qui le liront (et aux autres aussi) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
BOOKSANDRAP
  06 juin 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/06/06/une-braise-sous-la-cendre-t1-sabaa-tahir/

Moi qui avait peur de ne pas accrocher à l'univers, je me suis tout de suite sentie à l'aise dans l'histoire.
Bien évidemment j'avais entendu parler de ce livre un peu partout sur la toile mais je ne m'étais jamais penchée sur le résumé plus que ça pour me garder une certaine surprise. Et qu'elle surprise ! Je ne m'attendais pas du tout à trouver ça dans ce récit. Je ne m'attendais pas à ce qu'on parte vers ce chemin là, qu'on vive toutes ces aventures épiques et ces dangers multiples. L'ayant terminé, je peux vous dire que c'était absolument génial. C'est un roman bourré d'action et de rebondissements, intelligent et absolument addictif. Impossible de s'ennuyer une fois plonger dedans. Je comprends tout à fait le succès qu'il a eu et qu'il a encore aujourd'hui. C'est une dystopie qui vaut le détour et qui flanque un sacré coup au derrière à ce qu'on a pu lire par le passé croyez-moi haha

C'est un univers très complexe que nous livre l'auteur, Sabaa Tahir.
Même si le schéma peut paraître assez simple : Deux camps adverses, une résistance, une révolte puis une romance. Ca reste assez novateur dans le sens où je n'avais jamais lu d'histoire de ce style ou les érudits, représentés par Laia, se confrontaient à l'armée, autrement dit Elias. On a vraiment cette notion de connaissance d'un côté et de pouvoir et de force de l'autre. C'était très prenant à dévorer.
Une des choses que j'aime particulièrement dans les romans et dans ce style-ci plus particulièrement c'est le point de vue alterné.
Qu'est-ce que c'est sympa de pouvoir découvrir plusieurs personnages en même temps, les connaître un peu plus intimement que ce que l'on aurait su d'eux si on les avait simplement croisés dans le roman. le fait qu'on puisse suivre tour à tour Elias et Laia est quelque chose qui à apporté beaucoup de rythme. Ça rend l'histoire tout de suite beaucoup plus dynamique et addictive pour le lecteur qui ne cesse de vouloir tourner les pages.

En plus d'être additive, c'est une histoire terriblement visuelle.
Je n'ai eu aucun mal à m'immerger dans l'histoire, à imaginer la crasse et la chaleur, la peur et la détermination. La plume de l'auteur est soignée et profonde. Sabaa Tahir fait passer à travers ses mots beaucoup d'émotions et nous touche obligatoirement. Mais elle ne fait pas que ça. Elle introduit en nous également ce sentiment d'injustice et cette compassion pour nos personnages qu'on voudrait sauver et protéger à tout prix. J'avais un peu peur étant donné que ce livre est le premier tome d'une saga composé de 4, qu'il ne se passe pas grand chose. Et au final, ce fût tout le contraire. le lecteur n'a pas une minute pour souffler. On nous introduit l'action et les personnages mais ne pensez pas que l'on reste sur notre faim. Bien au contraire. C'est un bouquin qui se vit à 100 à l'heure et qui nous entraîne malgré nous dans des aventures risquées…
Et même si on est dans un univers assez rude, on à tout de même une part de douceur avec une romance. Pour les plus récalcitrants, sachez que cette romance ne dirige pas l'histoire et n'est pas au coeur même de l'intrigue. C'était quand même perturbant car on ne nous sert pas une romance simple, ni un triangle amoureux mais une romance à 4 un peu complexe et embrumée qui m'a parfois un peu agacer car j'avais l'impression qu'aucun personnage ne savait vraiment ce qu'il voulait !

On est clairement avec « Une braise sous la cendre » dans de la dystopie pure et dure. Même si par moments on tire vers de la fantasy.
J'ai adoré ce bouquin mais ce n'est pas un coup de coeur. Et ça ne l'a pas été car on rencontre au cours de notre lecture de petits détails fantastique qui m'ont un peu freiné, comme les goules et les dons spéciaux ainsi que les spectres et les djinns. Même si cela ne m'a pas non plus dérangé au point que je l'abandonne car je prenais beaucoup de plaisir à découvrir cette histoire, ça a néanmoins peser dans la balance. le fait également de ne pas réussir à sonder certains personnages m'a un peu gêné, je n'arrivais pas à savoir ce qu'ils désiraient vraiment, ni ce qu'ils pensaient et c'était assez frustrant de devoir faire des suppositions et non pas d'avoir des réponses claires et précises.
J'avais eu des échos comme quoi l'univers était peu développé ou qu'il aurait pu être approfondi. Personnellement, je n'ai pas du tout ressenti ça comme ça. J'ai trouvé au contraire que l'univers était bien mis en place et que justement ce côté mystérieux était propre à Blackcliff. Blackcliff a définitivement cette aura dangereuse et secrète, qui pourrait passer pour un manque de détails sur l'univers mais qui pour moi colle parfaitement à l'ambiance du livre. Ca ne manque pas de profondeur pour moi, c'est à mon sens le choix de l'auteur de ne pas tout dévoiler et de justement garder cette part de mystère qui intrigue et attise le lecteur. J'avais assez d'indices pour imaginer et comprendre comment ils en sont arrivés là, pour vivre de cette manière. J'ai été convaincue et j'ai trouvé justement que c'était crédible, ce qui est un bon point.

Pour parler des personnages, je dois bien avouer que je me suis tout de suite attachée au personnage de Laia que j'ai trouvé courageuse malgré ce qu'elle peut parfois penser d'elle.
Elle essai d'agir pour le mieux malgré qu'elle soit terrifiée par moments. On la sent fragile et pourtant solide. Elle à une dualité et une force de caractère qui la mène à se surpasser et à braver de grands dangers jour après jour. Elle m'a complètement déroutée. Elle m'a dérouté dans le sens où je m'attendais à trouver une héroïne badass et grande gueule et qu'au final c'est tout l'inverse. Même si d'ordinaire j'aime les personnages aux forts caractères dans les livres et particulièrement dans les livres dystopiques ici j'ai apprécié qu'on sorte un peu de l'ordinaire. Laia est très courageuse à sa manière. Laia n'est pas lâche comme elle le dit mais n'est pas téméraire comme je le pensais qu'elle le serait. C'est une jolie découverte et une jeune femme déterminée et intelligente qui affronte ses peurs pour le bien des êtres qui lui sont cher. Je trouve ses valeurs magnifique.
À l'inverse les passages où on fait connaissance avec Elias sont moins doux et plus brutaux. Il fait partie des martiaux, de l'armée. Bien qu'il souhaite la fuir il n'en reste pas moins formé pour être une machine de guerre et ça s'est tout de suite ressenti. J'ai beaucoup aimé suivre ces deux personnages qui bien que radicalement différent, finissent par se retrouver liés… Mais je ne vous en dit pas plus ;)
Je vous recommande vraiment cette histoire si vous ne connaissez pas encore ou si vous êtes un ou une des rares à ne pas avoir tenté comme moi il y a encore quelques jours, je vous le conseille vivement. Il y a de nombreux rebondissements et une fin explosive qui ne peut que donner envie de lire la suite !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Julne
  16 février 2019
Il y a 500 ans, les Martiaux ont pris le pouvoir sur les Erudits en installant un empire guerrier. Une nuit, le frère de Laia est enlevé par un Mask (un guerrier formé par les Martiaux). Elle n'aura de cesse de trouver un moyen de le sauver. Pendant ce temps, Elias, un guerrier Mask en formation, remet en cause l'autorité de l'Empire et rêve de liberté.
L'alternance des points de vue de Laia et d'Elias est enrichissante. On ne s'ennuie pas un instant, la fin est à la hauteur et donne envie de poursuivre. Si vous aimez l'aventure, la remise en cause de l'ordre établi et la quête de la liberté, ce livre est fait pour vous !
Commenter  J’apprécie          180

critiques presse (3)
HistoiresSansFin   13 janvier 2016
Une braise sous la cendre fait partie de ces romans magnétiques, dont on veut lire une ligne, une page, à la moindre occasion.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Elbakin.net   19 octobre 2015
Encore une fois, le résultat ici s’avère probant et bien au-dessus de nombre de sorties récentes.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Elbakin.net   14 août 2015
Le roman lui-même est de bonne tenue, pour ne pas dire qu’il se révèle très solide pour un premier tome. Mais voilà, les choses sont donc loin d’être terminées une fois le livre refermé, et surtout, principal souci de l’ouvrage, n’a-t-on pas déjà vu tout ça ailleurs ?
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
DerisionDerision   14 septembre 2015
Laia vit, avec ses grands-parents et son frère aîné, dans l’Empire. Ensemble, ils survivent comme ils peuvent : ils sont pauvres et, en tant qu’Erudits, ils sont à la merci des Martiaux depuis que ces derniers les ont asservis. Régulièrement, des Erudits sont arrêtés et disparaissent : des familles entières sont détruites, chacun risque l’exécution. Un jour, le frère de Laia est arrêté pour trahison et la jeune femme fuie. Honteuse et seule, elle va solliciter l’aide des rebelles afin de secourir son frère. En échange, elle doit risquer sa propre vie en jouant à l’espionne auprès des Martiaux, et notamment de la Commandante, une femme sans pitié.

Là-bas, il y Elias, le soldat le plus doué de l’école. Cependant, le jeune homme n’est pas le Mask cruel qu’il doit être : tout ce qu’il souhaite c’est être libéré de ses devoirs. C’est pourquoi Elias se prépare à déserter. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu et il reste pour affronter des épreuves qui, peut-être, le libérerons… ou le mènerons à sa perte.

La mode est à la dystopie, à la young-adult post-apocalyptique. Entre Hunger Games, Divergente, L’épreuve, et autres séries, les lecteurs et fans du genre sont servis, et cette vague ne semble pas vouloir s’arrêter. Une question, légitime, se pose alors : est-il encore possible de découvrir un univers original alors que les nouveautés s’inspirent des succès passés ? La réponse est oui, bien que nous pouvons remarquer des ressembles, parfois flagrantes. Sans avoir lu Hunger Games, je me rend bien compte qu’il y a des similitudes entre les deux univers. Cependant, je n’ai fais qu’une bouchée d’Une braise sous la cendre en partie car l’auteure mêle parfaitement la dystopie à la fantasy, pour mon plus grand plaisir.

Sabaa Tahir nous dépeint un univers violent, cruel, dictatorial. L’auteure n’épargne ni le lecteur, ni ses personnages, et, grâce à une double-narration, nous découvrons les deux côtés : celui des esclaves et celui des bourreaux/soldats. Les deux voix, celle de Laia et d’Elias, sont égales et chacun raconte son expérience, sa vision des faits et sa vie, son parcours et ses tourments. Laia est sans aucun doute celle qui a la plus belle évolution. Faible au début, elle va peu à peu s’armer de courage et apprendre à faire de sa peur une force. Aussi, la psychologie des protagonistes est bien développée et intéressante. L’intrigue est parfaitement menée : le rythme du roman, oscillant entre épreuves échecs et succès, ne peut que nous happer.

Bref, Une braise sous la cendre est une vraie bonne surprise pour moi. Peut-être ai-je aimé car, hormis Divergente, je n’ai pas lu d’autre dystopie. Ou peut-être que c’est parce que Une braise sous la cendre est un bon roman, dense pour un premier tome mais très bien écrit, avec un univers et des personnages travaillés et intéressants. Le côté fantasy, avec les djinns et les goules, apporte un vrai plus au récit. Quoi qu’il soit, j’ai adoré et j’attends la suite avec impatience !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LaFouineuseLaFouineuse   25 octobre 2015
« Baisse les yeux. » Le marchand d’esclaves me détache du rail et je me force à fixer les pavés. « Ne parle à la Commandante que si elle te parle. Ne la regarde pas dans les yeux : elle a fouetté des esclaves pour moins que ça. Quand elle t’assigne une tâche, fais-la rapidement et bien. Elle te défigurera au cours des premières semaines, mais tu finiras par l’en remercier. Si les cicatrices sont vraiment moches, les élèves les plus âgés ne te violeront pas trop souvent. La dernière esclave a tenu deux semaines, poursuit-il, à l’évidence pour me terrifier encore plus. La Commandante n’était pas très contente. C’est ma faute, évidemment, j’aurais dû mettre la fille en garde. Apparemment, elle est devenue cinglée quand la Commandante l’a marquée. Elle s’est jetée du haut des falaises. Ne fais pas la même chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LaFouineuseLaFouineuse   25 octobre 2015
Elle est plus petite que je ne l’avais imaginé, menue et mince comme un fil. Presque délicate. Sans son masque, j’aurais pu la prendre pour une enfant. Son uniforme est repassé à la perfection et son pantalon est rentré dans des bottes noires impeccablement cirées. Chaque bouton de sa chemise ébène brille avec l’éclat des yeux d’un serpent.
« Regarde-moi. » Je me force à obéir et je suis paralysée à l’instant où je croise son regard. Son visage est comme la surface lisse d’une pierre tombale. Il n’y a pas une once d’humanité dans ses yeux gris, aucune trace de gentillesse dans ses traits masqués. Une spirale à l’encre bleue délavée est lovée dans son cou – une sorte de tatouage.
« Quel est ton nom ?
— Laia. »
Ma tête est projetée sur le côté, ma joue me brûle et je réalise qu’elle vient de me frapper. Des larmes naissent aux coins de mes yeux et je plonge mes ongles dans mes paumes pour les empêcher de couler.
« Faux, m’informe la Commandante. Tu n’as pas de nom. Pas d’identité. Tu es une esclave. C’est tout ce que tu es. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LaFouineuseLaFouineuse   25 octobre 2015
Je pense à ce que Cain m’a dit le soir en haut du mirador, alors que nous contemplions les dunes. Tu as une chance de connaître la véritable liberté, de corps et d’âme.
Soudain, je ne me sens ni perdu ni vaincu. Voilà ce dont parlait Cain : la liberté d’aller vers ma mort en sachant que c’est pour une bonne raison. La liberté de savoir que mon âme m’appartient, de récupérer une once de moralité en refusant de devenir comme ma mère.
« Je ne sais pas ce qui vous est arrivé. Je ne sais pas qui était mon père ni pourquoi vous le détestez autant. Mais je sais que ma mort ne vous libérera pas. Elle ne vous apportera aucune paix. Ce n’est pas vous qui me tuez, c’est moi qui ai choisi de mourir. Parce que je préfère mourir plutôt que devenir comme vous, plutôt que vivre sans compassion, sans honneur, sans âme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JulneJulne   14 février 2019
Au milieu des insultes, Helene me regarde à maintes reprises. J'évite son regard. Elle veut une explication ? Je ne saurais pas par où commencer. Eh bien, vois-tu, Hel, je voulais déserter aujourd'hui, mais ce foutu Augure s'est pointé, et maintenant...
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Sabaa Tahir (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sabaa Tahir
Je vous donne mon avis sur mes dernières lectures avec Une braise sous la cendre de Sabaa Tahir et Winter de Marissa Meyer ! Plus de vidéos : https://goo.gl/03Vjvg
_________________________________________
Si je ne réponds jamais à vos commentaires c'est que google+ m'en empêche. N'hésitez pas à vérifier dans vos paramètres ;)
______________________________________
⚆ POUR ME SUIVRE :
⚈ CHAINE ORGANISATION : http://youtube.com/bulledopjournal ⚈ BLOG : http://bulledop-bouquine.blogspot.fr ⚈ FACEBOOK: http://facebook.com/Bulledop ⚈ TWITTER: http://twitter.com/Bulledop ⚈ INSTAGRAM : http://instagram.com/Emiliebuu ⚈ Ask : http://ask.fm/Bulledop ⚈Snapchat : ibulledop ⚈ Wattpad : http://wattpad.com/bulledop ______________________________________
♡Questions fréquentes :
Mes musiques sont libres de droits et trouvées sur internet Je monte avec Imovie. Mes cheveux sont naturellement frisés ( et oui ... ^^ )
________________________________________
LES LIVRES :
📖 Une braise sous le cendre - Sabaa Tahir :
➝ Decitre* : https://goo.gl/cZh4aS
➝ Amazon* : http://amzn.to/2nzy4E4
➝ Fnac* : https://goo.gl/tWvDC9
📖 Winter - Marissa Meyer :
➝ Decitre* : https://goo.gl/BIinVF
➝ Amazon* : http://amzn.to/2n5ZAv0
➝ Fnac* : https://goo.gl/VduTPv
_______________________________________
N'hésites donc pas ! Abonne toi c'est gratuit et ça fait toujours plaisir 😙
_______________________________________
Cette vidéo ne contient aucun placement de produit. Les liens sont des liens affiliés. Ce qui veut dire que je touche une petite commission sur les ventes faite au travers de ceux-ci mais si vous avez la possibilité d'acheter en librairie préférez toujours les libraires
- mais vous avez quand même le droit de me soutenir héhé - :)
_____________________________________
Si tu as des suggestions de vidéos ou de livres que tu aimerais voir par ici, n'hésites pas à m'en faire part en commentaires ! ;)
Merci pour tout !
Emilie ⚆
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Une braise sous la cendre

Quel est le peuple qui pris le pouvoir il y a 500 ans ?

Les Erudits
Les Martiaux
Les Augures
Les éfrits des sables

17 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Une braise sous la cendre de Sabaa TahirCréer un quiz sur ce livre
.. ..