AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
435 pages
Éditeur : Auto édition (30/03/2020)
4.34/5   35 notes
Résumé :
ET SI VOUS VIEILLISSIEZ QUATRE FOIS PLUS VITE ?

En 2020, une mutation génétique provoque une accélération du vieillissement de la population mondiale.
Vous avez quarante ans ? Il ne vous reste plus que dix ans à vivre.
Vous venez de naître ? Votre espérance de vie se limite à une vingtaine d’années.
À cinq ans, vous pouvez devenir parent. À dix, vous pourriez être grand-père ou grand-mère.
Quatre témoins, quatre manières d’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 35 notes
5
14 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

mcd30
  19 avril 2020
Est-ce une coïncidence ou Luca Tahtiezam inspiré par les démélés des chinois face au covid-19 a-t-il vu son imagination s'enflammer ?
En effet, Sénescence est une histoire fantastique, bien ficelée, qui nous oblige à considérer notre peur de la vieillesse, de la fuite du temps et de la mort avec cerise sur le gâteau l'impuissance des scientifiques à trouver une solution.
Nous suivons l'évolution d'une famille avec ceux d'avant la mutation qui voient leur espérance de vie diminuer et ceux nés après la mutation qui ont vingt ans à vivre pour les plus chanceux et deviennent parents à partir de cinq ans.
Les quatre personnages sont :
_ Élisabeth, scientifique de grande renommée, incapable de s'occuper de son enfant . Elle va rejoindre une cellule de crise et passera la fin de sa vie dans un laboratoire à chercher une solution.
_ Lilian, pas très malin, va vivre de menus larcins pour avoir de l'argent facile, puis partira pour Katmandou ou il rachètera ses erreurs sur la fin de sa vie
_ Élise raconte sa vie à son canard, passionnée de lecture et surtout de mythologie, dont elle tire son mode de vie. Elle connaîtra une grande passion tragique avec Romain.
_ Puis vient Lili qui veut gravir l'Everest pour y mourir,tout les moyens sont bons pour y arriver mais une fois là-haut finalement...
Comme d'habitude c'est un roman avec une grande qualité d'écriture, de l'humour, des personnages formidables mais c'est Luca Tahtiezam et il ne saurait en être autrement. Une mention spéciale pour cette histoire d'ascension de Sagarmatha, on s'y croirait avec le MAM, les avalanches, les chutes. Après il y la fin de cette histoire qui n'en est pas une car il subsiste de l'espoir mais ce que j'ai particulièrement apprécié c'est la façon dont tous ces personnages trouvent chacun une solution face à la mutation et finissent par trouver un sens à leur vie. Une histoire à méditer surtout par les temps qui courent.
Et un grand, grand merci à Luca Tahtiezam pour ce SP.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          393
Missnefer13500
  08 mai 2020
Coïncidence ou choix délibéré d'écrire ce roman alors que la catastrophe sanitaire mondiale se profilait à l'horizon ? C'est la question que je me pose à la lecture de ce roman futuriste.
Dans un premier temps alors que le COVID faisait rage sur le territoire, impossible de me plonger dans cette aventure livresque. En était-ce une des raisons ? Ou pas. Je ne saurais le dire, car la deuxième tentative, une fois dedans impossible d'en sortir, alors que j'avais peiné sur les premiers chapitres à la première tentative de lecture.
Pour tout dire le nombre de personnages partageant les aventures de Lili, un des protagonistes principaux, est assez conséquent, et il m'a fallu les assimiler, d'autant qu'en parallèle nous suivons celles d'Elise, Lilian, Elisabeth. Personnages sans liens apparents entre eux, sauf pour Lilian et Elisabeth.
Nous plongeons donc dans le quotidien de ces protagonistes et partageons leur appréhension du monde et de la vie post Mutation.
Dans chaque situation, narrée à la première personne, chacun nous offre des perceptives de vie, chacune des plus différentes. Certains ont connu l'avant Mutation quand l'espérance de vie avoisinait les 100 ans, pourrait-on dire, alors que désormais ils parviendront à 20, tout juste, mais en ayant physiquement 4 fois plus.
L'idée est des plus originales. J'avoue néanmoins que j'ai un peu buté, dans un premier temps, sur un petit aspect improbable à savoir la maturité cérébrale soudainement en adéquation avec la maturité physique. Mais au fil des chapitres, l'auteur nous convainc avec l'évolution et les capacités d'adaptation de tout être vivant aux divers changements de toutes sortes.
Et c'est peut-être ce qu'il faut retenir au terme de cette lecture qui suscite de nombreux questionnements personnels : à quoi bon courir après des chimères, chercher des solutions qui n'existent pas, perdre son temps en futiles modes de vie, en une course effrénée à profiter (d'ailleurs profiter ça veut dire quoi ?) pour remplir certains vides de nos existences conditionnées par des codes qui n'ont plus lieu d'être ? Ne vaut-il mieux pas s'adapter ?
À quoi bon gravir des montagnes ? Vouloir mourir plus tôt que prévu ? Perdre toute espérance ? Ne dit- t-on pas tant qu'il a de la vie, il y a de l'espoir ?
En nous entraînant dans tous ces cheminements personnels, l'on se demande vers quoi veut nous emmener l'auteur. Il faudra parvenir au bout du voyage infernal de Lili, tout là-haut sur le toit du monde, là ou soi-disant le temps s'écoule moins vite, pour le comprendre. Entre temps, Luca Tahtieazym nous en aura fait voir de toutes les couleurs. L'escalade de l'Everest nous y participons. Si visuellement, que l'auteur donne l'impression d'être nous-même encordés à Lili. Les décors sont admirablement brossés, tout comme les situations périlleuses de nos protagonistes. Émotions garanties ! La plume de l'auteur est superbe, d'une grande qualité littéraire, fluide au vocabulaire recherché, un plaisir pour ceux qui goûtent à ce genre d'écriture.
Et c'est assis, au tout sommet de cette montagne mythique, que tout prend sens et j'avoue que je ne l'avais pu venir. Mais alors pas une seconde, et là je tire mon chapeau, bien bas, au talentueux Luca Tahtieazym.
Un grand merci à l'auteur pour ce SP et pour cette superbe aventure livresque. Presque un coup de coeur.
Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Valmyvoyou_lit
  29 août 2020
Depuis le 20 mars 2020, en raison d'une mutation génétique inexpliquée, les humains vieillissent quatre fois plus vite qu'avant. Des scientifiques de tous les pays cherchent la cause afin de trouver le remède. Sans résultat.

Nous suivons quatre personnages, certains sont nés avant la mutation, d'autres après. Ils ont des âges différents et n'ont pas la même manière de vivre les années qui leur restent.

Lili tente l'ascension de l'Everest avec un groupe disparate. Tous les membres ont une raison intérieure de réaliser cet exploit, mais ils la gardent secrète. C'est chacun pour soi. Leur temps est compté.

Elizabeth est une généticienne qui espère sortir le monde dans lequel il a sombré. Pour elle aussi, le temps est compté.

Lilian est un gamin, délaissé par sa mère. Cette dernière est plus souvent absente que présente, en raison de son travail. Elle a confié son enfant à Angus et Simone. À huit ans, en raison de la mutation, Lilian a le physique d'un adolescent. Il boit sa première bière et cherche l'argent facile, puisque le temps est compté.

Elise, ma préférée, se confie à son journal intime, qu'elle appelle « mon canard ». Elle grandit très vite, comme tous les enfants de sa génération. A trois ans, elle va faire des courses seule. Elle est encore une enfant, lorsqu'elle devient maman. du moins pour nous qui comptons en années passées sur terre, car en raison de la mutation, elle est quatre fois plus âgée. Pour elle aussi, le temps est compté, mais elle semble moins être impactée psychologiquement. Même si, pour le lecteur, ses préoccupations semblent précoces, elle vit les étapes de la vie, les unes après les autres. Grâce à elle et à Denise, la bibliothécaire de son école, j'ai découvert des récits de mythologie. Ils sont contés de manière très moderne et avec beaucoup d'humour, aussi, alors que je ne m'y intéresse pas, habituellement, j'ai été captivée.
J'ai aimé que chaque personnage s'exprime et livre sa manière d'appréhender le fait d'avoir moins de temps à vivre que les générations précédentes[…]

La suite sur mon blog ...

Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
soniaboulimiquedeslivres
  09 avril 2020
Lire ce livre à l'heure actuelle avec le confinement obligatoire pour tenter de faire face à l'épidémie de Covid-19 est vraiment étrange. Luca visionnaire ? En quelque sorte. En tous cas, cela fait froid dans le dos…et vous ne pouvez pas être plus dans l'ambiance.
Le 20 mars 2020, le monde change. Une modification génétique provoque le vieillissement prématuré de l'humanité. Alors que l'espérance de vie est divisée par 4, c'est tout notre mode de vie qui évolue. Enfanter à 6 ans et mourir à 20 est désormais la norme. L'Homme a toujours réussi à s'adapter à chaque étape de l'Évolution. Mais cette fois, la géomorphose risque d'être plus compliquée. Comment vivre ainsi ?
Luca va tenter de répondre à cette question en nous proposant de vivre aux côtés de ses personnages. Elise, par le biais de son journal intime, son « Canard », nous fait partager ses premiers émois amoureux, Lili décide de partir coûte que coûte gravir l'Everest, Lilan, petit mec délaissé par sa mère va prendre un chemin tortueux, Elizabeth, scientifique renommée, tente de comprendre cette mutation.
Pour le bol d'air, Lili va nous en donner et pas un petit. En plein coeur du parc national de Sagarmatha au Népal, à l'assaut de l'Everest, on va manquer d'oxygène, à plus de 6 000 mètres d'altitude. L'auteur nous dépeint cet environnement avec tellement de réalisme qu'il nous suffit de fermer les yeux pour imaginer les sommets enneigés majestueux, les expéditions périlleuses, la cascade de glace. le travail conséquent de recherches effectué par l'auteur est diablement efficace. J'ai adoré découvrir cet univers complètement inconnu pour moi.
Un serac, c'est un bloc de glace de grande taille formé par la fracturation d'un glacier. La Mutation a apporté cette fracturation, et l'Humanité doit réussir à franchir cet obstacle dangereux et imprévisible.
Elizabeth, quant à elle, va nous apporter la partie scientifique, elle cherche à décrypter les origines de cette mutation pour pouvoir, à terme, peut-être, y trouver un remède. Bon, pour la férue de médecine que je suis, ce volet n'a pas été assez développé, mais on ne peut pas tout avoir, lol.
On s'attache à chaque personnage, ils ont tous leur caractère, leur parcours, en fonction de leur naissance, avant ou après la Mutation, et surtout cette envie de vivre malgré tout. Tenter de trouver un équilibre, une certaine normalité dans un monde devenu atypique. La fin m'a scotchée, tout s'imbrique, je m'étais tellement laissée porter par ces tranches de vie que j'avais occulté la fin, la laissant venir, sans essayer de la deviner.
En lisant les romans De Luca, on sait pertinemment qu'on va passer un moment de lecture à la fois agréable mais qu'il va également nous remuer les tripes. Et celui-ci ne déroge pas du tout à la règle, bien au contraire. Un roman qui ne laissera personne insensible, où chacun va se poser les questions de comment vivre, comment respecter la nature et autrui.
La plume De Luca est fluide, riche et hyper agréable, sachant s'adapter à chaque protagoniste. La construction est claire, les chapitres s'alternant entre chaque personnage, nous offrant un rythme à la fois calme mais nous poussant malgré tout à tourner avidement chaque page.
Le titre est bien trouvé, la couverture est très belle, le message qui ressort de ce roman, c'est qu'il faut vivre, profiter de la vie, car le sablier se met en route dès la naissance et on ne sait pas quand tombera le dernier grain de sable.
Oserez-vous pousser plus loin le confinement en dévorant « Sénescence » ? Une expérience inédite à saisir absolument. Vous ne le regretterez pas, croyez-moi.
#LucaTahtieazym #Senescence
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Runwarrior
  14 juillet 2020
Je referme tout juste ce livre d'un auteur que je ne connaissais pas. C'est ici, sur babelio que je l'ai découvert.
D'un prime abord, il y a tout pour me satisfaire, d'une part une histoire de science fiction qui parle de mutation génétique qui change d'un seul coup l'espérance de vie et par conséquent toute l'organisation de la société et des règles de vie et d'autre part, le caractère indépendant de ce livre.
En effet, l'auteur s'auto édite et ne passe par aucun des éditeurs reconnus. Je pense que certains doivent s'en mordre les doigts car le talent est évident et c'est le choix même de cet auteur que de ne pas être contraint par des délais et une obligation de production.
L'auteur est un véritable passionné sans aucun doute.
Les personnages sont magnifiquement décrits de leurs états d'âme à leur caractère.
L'histoire est très bien écrite avec un vocabulaire très fourni ( il m'a même fallu recourir 2 ou 3 fois au dictionnaire pour certains mots lol), chose qui peut parfois dérouter et faire paraître l'oeuvre inaccessible pour des lecteurs non avertis je le conçois.
Mais rassurez vous cela reste tout de même raisonnable. Pour ma part j'adore refermer un livre en ayant appris des choses donc ce n'est pas pour me déplaire. L'histoire comporte également de nombreuses références à la mythologie grecque.
Bref je ne tarirai pas d'éloges à ce roman.
Les 2 seules choses que je reprocherais, moi qui ne lis que des livres physiques, c'est la qualité du papier de l'autoedition. La couverture n'est pas assez rigide. La deuxième, c'est que l'on ne trouve ce livre que sur Amazon... Un peu paradoxal pour une auto édition et un auteur qui veut s'affranchir de la machine commerciale je trouve mais c'est un autre débat...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
mcd30mcd30   06 avril 2020
J'avais un atout : j'étais baraqué. Bien évidemment, à neuf ans, je ne savais pas vraiment quoi faire de mes muscles, mais je pesais maintenant soixante-dix kilos et je faisais un mètre quatre-vingt. J'étais l'un des plus costauds de l'école et comme je n'hésitais pas souvent avant de me lancer dans une bagarre, j'avais bien remarqué qu'on me respectait plus qu'avant. Avant, on me disait tout le temps que j'étais le fils de ma mère, mais que j'avais un poids chiche dans le ciboulot. Mais j'étais devenu une fabrique à cocards et plus je foutais des avoines aux abrutis qui me cherchaient, plus on me fixait avec crainte. Les moqueries avaient cessé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
mcd30mcd30   12 avril 2020
Je ne suis ni courageuse ni forte, moi. Et je leur cède. Je deviens apathique, accablée par la morosité ambiante, par une société qui se cherche et sait qu'elle ne se trouvera pas.
Puis il apparaît et tout s'estompe. Les réticences, les phobies, la perplexité, les tourments. D'un regard, Romain brise l'élan obscur. Je frissonne et tout se réveille en moi. Je me sens si vivante quand il me regarde avec ces iris qui reflètent tant de choses. Je plonge dans ces voies lactées et plus rien ne compte. Romain est un somnifère qui endort la peur. C'est comme si j'étais constamment en transes quand je suis à ses côtés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
mcd30mcd30   03 avril 2020
J'enfonce ma main dans le sol, soulève une poignée de sable dont les grains filent entre mes doigts sans que je puisse les retenir En retenant mon souffle, je songe que cette plage est l'humanité, que chacun de ces grains de sable est une âme. Bientôt, un tsunami inexpugnable viendra les emporter. Encore deux heures à faire semblant d'être libre et il sera temps de sauter à pieds joints dans la terreur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
mcd30mcd30   13 avril 2020
Dans les films, au cinoche, on voit des mecs entrer par effraction dans des baraques immenses en utilisant des tonnes de matériel dernier cri, comme ces hologrammes à la mode depuis deux ans. Mais dans la réalité, un pied-de-biche est toujours plus utile qu'un ordinateur pour enfoncer une porte. J'ai essayé un jour de défoncer une lourde en jetant un PC dessus. Le PC s'est cassé et la lourde s'est foutue de ma gueule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
mcd30mcd30   13 avril 2020
Les gens devenaient dingues à force de ne pas accepter ce qui leur attendait. J'étais étonné de constater qu'être intelligent obligeait les hommes et les femmes à refuser leur condition. Parfois, franchement vaut mieux fermer sa gueule et faire comme si de rien n'était. Les gens ne voulaient pas vieillir. En vérité, il ne l'avait jamais accepté, de vieillir, mais là, ça devenait n'importe quoi.
Commenter  J’apprécie          120

Notre sélection Imaginaire Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3739 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..