AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757808191
153 pages
Éditeur : Points (06/03/2008)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 54 notes)
Résumé :

Dans la maison où il est né, au Maroc, le père a sa chambre, le frère aîné la sienne. Lui dort avec sa mère et ses sœurs. Cocon familial chaleureux et sensuel. Les enfants savent tout des amours de leurs parents. Mais, par pudeur, on n'en parle pas.Il est adolescent lorsque son grand frère l'emmène à Tanger. Premier voyage qui lui révèle la vraie nature de ses désirs. Il se prend de pas... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Fuyating
  07 décembre 2019
Ce récit autobiographique est très touchant. L'auteur se dévoile, nous partageant des souvenirs intimes, des sentiments, des expériences, mais tout en pudeur. J'ai beaucoup apprécié sa plume qui est belle et douce, ainsi que le rythme qu'il a donné au récit, entremêlant des époques et des souvenirs.
J'ai été quelque peu étonné par autant de franchise et par la façon dont il évoque des sujets "tabous", notamment l'amour excessif qu'il porte à son grand-frère (que l'on pourrait considérer comme de l'inceste), et l'homosexualité qui est encore un sujet sensible au Maroc. Ce jeune homme découvre la vie, il aime la littérature et désire aller vivre à Paris, mais il se rend compte que cela ne se passe pas toujours comme nous le souhaitons. Il aime un homme qu'il ne comprend pas toujours, et se retrouve un peu perdu loin de chez lui et de sa mère.
J'ai été un peu étonnée par cette franchise quelque peu glaçante parfois, notamment concernant le regard que l'auteur porte sur certain(e)s de ses compatriotes prêts à tout pour quitter le pays (comprenez par là mettre le grapin sur un Occidental).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Bazart
  24 mai 2014

Ce livre est clairement un récit autobiographique plus qu'un roman, l'auteur est cité par son propre nom et visiblement tout ce qu'il raconte est très proche de la réalité.
J'ai beaucoup aimé la prose de l'auteur, la sensualité évidente de sa plume, et sa façon qu'il a a de décrire, par petites touches impressionnistes ses sentiments avec naturel et délicatesse. L'auteur est animé d'une vrai plan de carrière et ne doute pas de ses aspirations, mais il va s'aperçoit que la vie décide différemment... le romancier fait montre de beaucoup de pudeur et de tact pour aborder des sujets aussi délicats que l'inseste ou l'homosexualité dans une culture qui a beaucoup de mal à l'accepter. Sans jamais tomber dans les clichés, le livre véhicule aussi un amour pour la littérature et la liberté d'assumer ses choix qui fait plaisir à lire !
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          100
ChezVolodia
  04 octobre 2018
Ce livre m'a beaucoup touché dans ce qu'il sous entend de l'amour équivoque mais, surtout de respect pour ce grand frère porteur de tous les espoirs d'une famille. Mais également, car bien que non musulman, j'ai reçu une culture assez proche. Un garçon est fait pour se marier et fonder sa propre famille, car sans elle, point d'existence propre.
La lucidité qu'il porte sur les européens venant en vacances dans son pays pour comme il le dit : "... Se faire de petits marocains..." est sans appel. Il est conscient de l'image que les jeunes avides de quitter leur pays pour l'Europe, renvoient à tort ou a raison, mais lorsqu'il est pris pour un de ceux-là, aucun colère, aucune rancune, seulement de la tristesse et de la honte. Car on lui déni en tant que jeune homosexuel marocain, le droit d'avoir des sentiments vrais, non calculés.
Quant à son attente désespérée, d'un soi-disant ami, à son arrivée en Suisse, elle est éloquente de ce que pense d'eux ceux qui viennent pour faire dans un pays étranger ce qu'ils ne pourraient se permettre chez eux...des jouets, des gosselines dont on se débarrasse lorsque ils ont fini de plaire.
Ce livre est magnifique, plein de sensualité, d'émotions mais également de couleurs, de senteurs fortes rappelant que la plupart de l'histoire se déroule dans un pays du soleil ou tout est exacerbé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gameboy
  14 avril 2014
L'armée du salut est un roman très intime, très personnel qui évoque l'enfance, l'adolescence et l'émancipation d'un jeune marocain. C'est un roman très court et très bien écrit qui aborde différents thèmes plus ou moins sensibles : la famille, l'homosexualité, l'émigration...
On assiste alors dans une première partie à la découverte d'une homosexualité à travers l'amour quasi-incestueux que le narrateur porte à son frère, au sein d'une famille marocaine nombreuse.
Une fois cela établi, la seconde partie du roman s'articule autour de l'émigration du narrateur en Suisse avec ses rêves, ses espoirs, ses déceptions. On y découvre la vision marocaine d'une Europe à la fois salvatrice et subversive.
Ce roman peut être lu comme un court roman d'apprentissage. Un patchwork d'instants choisis où les émois et la sexualité du narrateur peuvent être perçus comme une métaphore du rapport établi entre le Maghreb et l'Europe.
Une belle découverte !
Commenter  J’apprécie          10
dominica
  11 novembre 2020
Voici un roman court dont j'ai beaucoup entendu parler, celui ci raconte la vie d'un jeune adolescent qui découvre ses premiers émois, la découverte de l'amour mais surtout de son homosexualité.
L'auteur d'origine marocaine va nous raconter comment tout cela a commencer, l'admiration de son frère qui suscite de nombreuses sensations, l'admiration, l'amour, l'envie mais aussi la jalousie lorsque son frère décidera de sa marier, il va perdre son "mentor".
En grandissant il découvriras de nombreuses expériences.
Ce roman est puissant et admirablement sincère, l'auteur se livre sans pudeur.
Une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
VadaemeVadaeme   22 septembre 2013
-Et qu'il vous dit que c'est entre les mains de votre mère que se trouve votre bonheur?
-Simplement sa présence. Être avec elle, savoir qu'elle est là, pas loin. Cela rassure, même si on n'y pense pas.
-Le sevrage est dur au début, c'est bien connu. On s'habitue après, on s'habitue, on s'habitue à tout.
-Je ne suis pas d'accord...
-Ce n'est pas important que vous soyez toujours d'accord avec moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
babycomeback44babycomeback44   03 mai 2017
elle oublia le mal qu'on lui avait fait, elle essaya d'oublier la capacité des autres à pratiquer le mal facilement et sans remords.
Commenter  J’apprécie          80
FuyatingFuyating   08 décembre 2019
Je changeais de vie. J'allais devenir quelqu'un d'autre que je ne connaissais pas encore, j'allais rire, pleurer, m'instruire, aimer, décevoir les autres, me décevoir, commettre des erreurs, avancer malgré tout, construire quelque chose pour moi, rien que pour moi et plus tard pour ma famille, chanter, danser, être seul, être avec des gens nouveaux, paniquer, crier, faire l'amour, courir, mourir un petit peu, tomber, me relever, dormir, me réveiller, avoir très froid, attendre le retour du soleil, voir enfin la neige.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Michel50Michel50   05 novembre 2018
Mon frère, c'était toute ma vie quand j'étais au Maroc.
il m'a aidé à faire des phrases, à écrire des lettres. J'ai pleuré avec ses mots, en pensant à lui. Il m'a acheté un billet d'avion, un beignet au sucre un soir à la médina de Rabat, une brosse à dents bleue, un slip de bain blanc et un manteau d'hiver vert que je porte encore aujourd'hui.
Un jour il est parti. Il s'est marié. J'ai mis longtemps à m'habituer à son absence. Je ne m'y suis jamais habitué, en fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
VadaemeVadaeme   22 septembre 2013
C'est peut-être cela qui m'a rendu fou : perdre quelqu'un qui m'aimait... m'aimait pour de vrai. Elle m'a laissé tomber parce que je n'avais pas d'argent. C'est aussi simple que ça. L'amour est assez rare. Avec elle, j'étais sûr que j'étais dans l'amour. Pour une fois dans ma vie.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Abdellah Taïa (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Abdellah Taïa
Abdellah Taïa - Celui qui est digne d'être aimé
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..