AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Abdellah Taïa (Directeur de publication)
ISBN : 2021005399
Éditeur : Seuil (01/10/2009)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Le Maroc bouge. le Maroc attend. le Maroc recule. Ses jeunes sont toujours ignorés, écartés. Qui leur parle directement? Qui les comprend? Qui les inspire? Qui les aide à s'affirmer, à être eux-mêmes et libres? À ne plus se sentir abandonnés, isolés? À prendre leur vie en main? Dans ce livre, 18 écrivains et artistes marocains envoient à ces jeunes des lettre qui viennent du coeur...Des lettres pour établir un lien inédit avec eux.
Les considérer, les encoura... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
born2fly
  30 décembre 2012
Montrer à la jeunesse marocaine que les choses peuvent bouger », même dans un pays sclérosé qui les écrase ou les ignore. Hanté par cette idée, l'écrivain Abdellah Taïa a demandé à 17 de ses compatriotes, écrivains de renom ou inconnus de talent, d'écrire une lettre à un jeune Marocain. Certaines sont désespérées, d'autres drôles, âpres, ou érudites ; elles parlent de politique ou du Coran, de sexe, de visa ou de dimanches d'ennui à rêver d'amour. Leur diversité en fait la richesse, leur liberté de ton en fait le prix.
Commenter  J’apprécie          120
k.ajana__hotmail.com
  20 juin 2012
Quel plaisir, en tant que jeune, j'ai eu de recevoir 18 lettres du monde entier.
Quel bonheur, en tant que marocain, j'ai eu de m'apercevoir que 18 marocains du monde entier, de tout âge, de tout sexe, de toutes sensibilités ont pris le temps de poser sur une feuille blanche des mots à mon unique attention.
Ils ont chacun à leur manière accepté de porter un regard critique sur eux-même, sur notre jeunesse marocaine et sur le monde qui l'entoure.
Ils ont chacun dans leur langue cherché à provoquer, interpeller, apaiser, et encourager l'âme de cette jeunesse marocaine.
Les lettres sont belles et uniques. Elles peuvent être drôles, profondes, poétiques, pragmatiques ou dures, mais elles n'ont toutes qu'un seul objectif : nous faire réagir, nous les jeunes marocains du monde entier.
Le fil conducteur de cet ouvrage : notre jeunesse. Parce qu'avec elle, tout est possible.
Trouver sa place, abandonner ses frustrations, oser imaginer et être ambitieux pour notre pays, c'est ce que ces 18 correspondants ont cherché à nous dire à travers leurs mots.
A nous de montrer que nous sommes prêts.
Prêts à rendre à nous-mêmes jeunes marocains et à notre pays l'avenir qu'il mérite...
18 lettres à faire circuler à des millions de jeunes marocains ou d'ailleurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
latrace
  30 juin 2010
Le Maroc bouge. le Maroc attend. le Maroc recule. Ses jeunes sont toujours ignorés, écartés. Qui leur parle directement? Qui les comprend? Qui les inspire? Qui les aide à s'affirmer, à être eux-mêmes et libres? À ne plus se sentir abandonnés, isolés? À prendre leur vie en main? Dans ce livre, 18 écrivains et artistes marocains envoient à ces jeunes des lettre qui viennent du coeur...
Lien : http://latrace.wordpress.com..
Commenter  J’apprécie          50
Samaa
  03 janvier 2014
Aucune
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
VilloteauVilloteau   31 décembre 2012
Tout était presque impossible hier, mais ça l'est encore plus aujourd'hui. Vivre, créer, aimer, se séparer, mourir, partir dans le silence et l'ignorance de tous.
Pas de projet pour demain, demain est impossible. Demain comme hier n'appartient à personne. Pour te dire la vérité, demain et hier n'existent plus (...) Tous ceux qui te parlent de demain, tous ceux qui te promettent un demain, n'ont rien à t'offrir aujourd'hui.....N'oublie jamais que ta seule chance, c'est de comprendre que chaque jour est aujourd'hui. Tu dois naître aujourd'hui. Vivre aujourd'hui. Comprendre aujourd'hui.

Mourir et renaître chaque jour (...) prends l'impossible avec tes deux mains, remodèle-le et crée ton monde. Que l'impossible devienne l'outil et l'arme du combat. Que l'impossible devienne ton ami, ton confident, ton compagnon, ton capital, ton identité.

Que l'impossible devienne ta clé, ta lumière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
k.ajana__hotmail.comk.ajana__hotmail.com   22 juillet 2012
Non à l'égalité!!
Ne perds pas ton temps à courir derrière ce mirage qu'est l'égalité entre l'homme et la femme. ça, ce sont des vieilles lune. Ne cherche pas à être l'égale de l'homme mais à être toi-même. Ne revendique pas tes droits en tant que femme, mais vis-les directement. Vis ta féminité, vis ta liberté et vis ta beauté avec toute la vitalité dont tu es capable. Vis tes droits plutôt que de les réclamer. Je me souviens encore de tes questions enfantines, de tes angoisses et de tes émotions quand tu te révoltais contre tout ce -et tour ceux- par quoi tu étais réduite au rang d'être inférieur. Tes rébellions folles et ta passion débordante me font sourire. Les images défilent sous mes yeux et je souris, fière de ton enthousiasme juvénile. Un jour viendra ou tu comprendras que ta liberté ne d"coulera pas d'une lutte engagée contre l'homme. Un jour viendra ou tu comprendras que les droits ne peuvent pas être octroyés, mais plutôt arrachés, à chaque jour, à chaque instant. Ne réclame ta liberté à personne, ne la quémande pas. Contente-toi de la vivre quotidiennement, vis- la dans ton esprit, dans ton coeur et dans ton corps. Sois resplendissante afin d'être heureuse. Sois en harmonie avec toi-même et avec tes aspirations afin d'être heureuse.
-Sanaa Elaji.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
VilloteauVilloteau   31 décembre 2012
C’est souvent de l’autre côté que les plus belles fleurs poussent, n’est-ce pas ? Si on ne se contente pas de ce qu’on a, on espère toujours voir de l’autre côté, l’autre rive. Faire est ce grand trou, très profond, très périlleux obscur. Mais n’oublie pas que les plus belles choses sont celles qui sont au fond, au plus profond de nous, celles que personne n’a encore touchées. Celles que personne n’a encore connues. Essaye de "faire" au lieu de "vouloir faire". Ce n’est jamais facile, je sais, mais je sais aussi que ce qui vient facilement part facilement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
VilloteauVilloteau   31 décembre 2012
Tout le monde, surtout en ces temps de crise, a besoin d’un schéma fait de lignes droites, facile et accessible. Il faut tout livrer avec un mode d’emploi qui ne dépasse pas trois points, dont le premier est d’allumer et le dernier d’éteindre. Films, livres, musiques, maisons, voitures, hommes femmes et enfants doivent ressembler aux jouets offerts avec les happy meal. Et le bonheur sera au rendez-vous. Quand on n’a que notre doute à communiquer et à partager, c’est difficile d’affronter un monde imbu de ses certitudes. Alors, comme je n’ai aucun conseil à vous donner, je vais vous parler de quelques moments qui sont restés essentiels, qui m’ont accompagné. Je crois qu’à la fin nous ne sommes que le résultat, le lot flottant, transparent et abstrait de nos souvenirs, souvenirs d’ailleurs, et étrangement, souvent inventés…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
born2flyborn2fly   20 janvier 2013
Voilà le coeur de notre problème: nous ne comprenons pas que la démocratie, la modernité, le progrès, l'intégrité, la civilisation, la transparence et les valeurs similaires sont des comportements à appliquer dans notre vie de tous les jours avant d'être des mots brillantes que nous utilisons dans nos conversation, afin de nous conforter dans le rôle de la victime.
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Abdellah Taïa (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Abdellah Taïa
Abdellah Taïa - Celui qui est digne d'être aimé
Dans la catégorie : Politique en AfriqueVoir plus
>Science politique (politique et gouvernement)>Conjoncture et conditions politiques>Politique en Afrique (19)
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox