AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Bleton (Traducteur)
EAN : 9782228903929
944 pages
Éditeur : Payot et Rivages (18/02/2009)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Personnage mythique, héros de cinéma, de bandes dessinées et de chansons, Pancho Villa est au cœur de nombreux récits légendaires qu'il a parfois lui-même racontés ou suscités, et qui sont si variés qu'il semble impossible de les démêler.

Confronté au manque de fiabilité des témoignages et des sources, Paco Ignacio Taibo s'efforce donc de "tendre l'oreille au cœur de cette rumeur immense et interminable ", avec " l'impression d'y être arrivé, mais pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Scara
  11 avril 2012
Il s'agit de la biographie d'un très grand personnage de la révolution mexicaine, rédigée par un très grand auteur mexicain.
Paco avait déjà écrit une biographie très intéressante du Che, et a réussi cette fois-ci à combiner précision du biographe et légèreté de la plume d'écrivain. Tout est intéressant, sur plus de 800 pages.
Pancho Villa était un homme du peuple, sachant tout juste lire et écrire, qui est devenu un brillant stratège militaire à la faveur d'une révolution qui lui aura permis de prendre toute sa dimension.
Ils ne sont pas nombreux, les révolutionnaires à pouvoir s'asseoir dans le fauteuil présidentiel, le temps d'une photo, sans accepter de prendre le pouvoir. Il y a chez cet homme une intégrité qui tranche avec son passé de voleur, avec les exécutions parfois rapides qui ponctuaient les fins de bataille.
Pour donner une idée du rayonnement de cet homme, des bataillons entiers de federales, les soldats des "traîtres à la république ",ont déserté parce qu'ils refusaient de se battre contre lui.
Au final, il est difficile de conclure sur un avis tranché, comme tous les grands hommes celui-ci était complexe. Mais il a par moments porté sur ses épaules le poids de l'avenir d'un pays, et son assassinat a probablement contribué à créer la légende Pancho, de son vrai nom Doroteo Arango, qui participe de l'identité du pays.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
steka
  29 octobre 2012
Une biographie exemplaire et un moment d'histoire universelle essentiel remarquablement restitué. Paco Ignacio Taibo II n'a pas choisi la facilité et le résultat est remarquable, mettant en lumière tous les aspects de cette prodigieuse aventure réelle; l'aventure de la conquête de la liberté à travers la vie d'un de ses plus énergique partisan.
Commenter  J’apprécie          50
Charybde2
  10 juin 2016
La vie de Pancho Villa en leçon de précision documentaire, d'histoire comparée et d'ironie subtile.
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2016/06/10/note-de-lecture-pancho-villa-roman-dune-vie-paco-ignacio-taibo-ii/

Lien : http://charybde2.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   10 juin 2016
À son tour, la seconde bataille de Celaya, comme la première, subit la vision simplificatrice des historiens et des chercheurs. Jeffrey Pilcher, un analyste militaire américain, échafaudera une thèse selon laquelle « Pancho Villa chevauche vers la légende mexicaine, porté par le mythe de la cavalerie », et il parle des trente charges de cavalerie de Celaya dont il explique l’échec de la façon suivante : « Cavaliers contre mitrailleuses3, ajoutant une lapalissade un peu étrange : « Le cheval est tellement important dans la culture du fermier que ce dernier n’ose le perdre sous le feu des mitrailleuses. » Adolfo Carrasco associe les barbelés mythiques aux très réelles mitrailleuses, dont il attribue le commandement à des conseillers américains, et après avoir signalé justement que « la cavalerie villiste se retrouva piégée dans les tranchées », il invente de prétendus biplans d’Obregón qui auraient sérieusement mis à mal l’artillerie villiste. En résumé : charges de cavalerie contre mitrailleuses, suggérant de nouveau le primitif contre la modernité.
Wolf partira d’un présupposé erroné, celui de la supériorité numérique des villistes, et il soulignera que « la victoire ne fut pas du côté des Dorados, mais de leurs ennemis […] une armée spécialisée ». Malheureusement pour la thèse de Wolf, s’il y avait quelque chose de spécialisé dans le paysage guerrier mexicain, c’était bien la machine militaire de la division du Nord [NDLR : l’armée villiste], beaucoup plus professionnelle que l’armée d’opérations d’Obregón. Wolf s’égare en partant de l’analyse d’autres expériences de guerre paysanne, il ne veut voir dans le villisme qu’une horde chaotique de fermiers indisciplinés, ce qui n’a jamais été le cas, ne lui en déplaise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2Charybde2   10 juin 2016
De tous les biographes de Pancho Villa, celui qui a le mieux dessiné les années obscures de sa jeunesse, en les dépouillant de toute démagogie, romantisme et anecdotes taillées sur le modèle de ce que serait le Pancho Villa historiquement futur, c’est Ramón Puente qui les résume ainsi : » Son histoire avant la Révolution est ordinaire, pleine de cruautés et d’infamies ; ce qu’il a de pittoresque, c’est le paysage ; ce qui le sauve, c’est le sentimentalisme qui guide souvent ses actes, ce qui l’éclaire, c’est l’imagination qui brille parfois au-dessus de ces ombres et lui permet de voir se transformer en bonheur la misère du pauvre, en libéralité et en esprit d’entreprise l’avarice et la turpitude du riche. »
Un auteur anonyme, dans un des nombreux fascicules publiés sur Pancho Villa, affirme que rien de solide ne peut étayer la première étape de sa biographie, mais que les légendes ont du bon, n’en ont que ceux qui les méritent. Et John Reed d’insister : « Il est pratiquement impossible d’avoir des détails précis sur sa vie de bandit. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
stekasteka   17 octobre 2013
Pancho Villa parlait comme s'il savait qu'il serait pendant une centaine d'années la cible d'amours populaires passionnées et haines bourgeoises enragées, le matériau magistral de romans qui ne seraient jamais écrits.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Paco Ignacio Taibo II (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paco Ignacio Taibo II

MORGANE MARVIER_IDENTITÉ LITTÉRAIRE
7 mars 2012 Les livres nous inspirent nous marquent et nous ouvrent des horizons insoupçonnés. Ils nous accompagnent, aiguisent notre pensée et résonnent en nous bien après qu'on en ai terminé la lecture. Chaque lecteur à son propre parcours littéraire. Certaines lectures sont plus significatives que d'autres. Elles ont ponctué une étape de notre vie, nous ont révoltées ou complètement transportées. Chaque invité se dévoile le temps de trois livres. Bienvenue à Identité littéraire. ANIMATRICE: ANNE-PASCALE LIZOTTE Libraire et passionnée de littérature, Anne-Pascale est directrice générale et artistique de l'organisme Diffusion aire libre. Elle est également responsable de la programmation culturelle de la Librairie Monet. MORGANE MARVIER Morgane Marvier est assistante-gérante à la Librairie Monet. Elle siège sur le jury du Prix St-Pacôme du roman policier et relate ses lectures de polar sur son blogue Carnets Noirs. CHOIX DE MORGANE MARVIER Désolation de David Vann le Dahlia Noir de James Ellroy Jours de combat de Paco Ignacio Taïbo II
+ Lire la suite
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire de l'Amérique du nord>Histoire de l'Amérique Centrale (55)
autres livres classés : pancho villaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
971 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre