AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070306674
Éditeur : Gallimard (27/10/2005)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :

" N'est-ce pas un martyre pour un homme qui ne vit que par l'épanchement des sentiments, qui ne respire que tendresse, et qui a besoin de trouver sans cesse près de lui une âme pour asile, de méditer, de comparer, d'inventer, de chercher sans cesse, de voyager dans les espaces de la pensée, quand il aime à aimer?" En trente ans de travail acharné, harassé par les soucis d'argent, Honoré de Balzac (1799-18,50) &... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Corboland78
  14 mars 2015
François Taillandier, né en 1955 à Clermont-Ferrand, est un écrivain français. Après des études de lettres, il enseigne le français à Nantes. Il quitte l'Éducation nationale, s'installe à Paris, travaille comme journaliste à Livres Hebdo, devient président de la SGDL dont il démissionne en 2006, puis se consacre entièrement à l'écriture. Son ouvrage, Balzac, est paru en 2005.
Je ne suis pas amateur de biographies en général et si j'ai fait une exception avec ce Balzac, c'est d'abord parce que le livre est très court – un paradoxe pour une vie si remplie ! – et qu'après quelques pages j'ai agréablement été pris par l'écriture au rythme soutenu faisant de cette étude un quasi roman.
Quel homme ce Balzac ! Provincial tourangeau né en 1799, Honoré de Balzac n'est ni noble, ni réellement Balzac, c'est son père né Balssa qui se bricolera cette nouvelle identité. L'enfant n'est pas très choyé par ses parents et son manque de mère le marquera pour la vie, « Je n'ai jamais eu de mère » écrit-il à Mme Hanska, par contre les maîtresses, il ne s'en prive pas. D'ailleurs il ne se prive de rien. Gros appétit pour tout, la table, les femmes et surtout le travail.
Il écrit comme un furieux, La Comédie humaine, ce sont deux milles personnages dont environ six cents reparaissent au moins une fois, dans une centaine de romans ou nouvelles. A côté du travail d'écriture, il se lance dans diverses entreprises commerciales qui toutes échouent, il doit faire face à des dettes mirobolantes, empruntant à droite et à gauche et s'acharnant plus encore au travail. On notera que Balzac a toujours été animé par le désir d'écrire dans le but de se faire de l'argent et vivre sur un grand train. Ca remet les pendules à l'heure dans le fameux débat sur les écrivains ne se consacrant à leur art que pour la beauté de la chose…
On constate aussi que Balzac a beaucoup voyagé à l'étranger mais que pour ainsi dire, seuls la province et Paris ont servi de décors à ses romans. On apprend qu'il détestait la presse mais chercha à devenir patron de journal et que ses idées politiques le portent vers « l'ordre, l'autorité, la tradition » et que « son oeuvre est une critique générale de tout ce en quoi il voit l'héritage de la Révolution de 1789 ».
Et je ne peux passer sur ses amours avec Mme Hanska. Une liaison digne d'un roman, débutée en 1834 à Genève alors qu'elle est mariée et vit en Ukraine polonaise, ils ne se voient que rarement mais il finira par l'épouser – devenue veuve - en mars 1850 avant que lui-même ne décède d'épuisement (hypertrophie du coeur, hydropisie, bronchite, ophtalmie…) dans la nuit du 18 au 19 août de la même année. Dans un dernier courrier adressé à son ami Théophile Gautier au début de l'été, il écrit « Je ne puis plus lire, ni écrire », ces quelques mots contiennent toute la douleur du monde pour celui qui aura consacré toute sa vie à l'écriture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lecteur84
  08 avril 2014
Voilà la vie de ce monstre de travail, de ce génie comme aima le dire Hugo lui même! On y découvre le choix très rapide du jeune Honoré d'embrasser la carrière des lettres. Précurseur du roman social, Balzac va dépeindre la société telle qu'elle est, et se heurter au mépris des critiques et à la censure... Pourtant il persiste, certain qu'il est l'artisan et d'un style et d'une oeuvre! Infatigable ouvrier du texte, Balzac d'abord par passion, mais aussi par nécessité, les créanciers le poursuivront jusqu'à sa mort, il compose, il écrit! Plus de 2000 personnages et plus de 100 romans vont composer "la comédie humaine"!
Mais que serait l'écrivain sans les femmes, ses nombreuses maitresses sont la source de son inspiration, mais son véritable amour restera lui, fidèle à madame Hanska qu'il épousera...Trop tard...Hugo ami fidèle lui rendra un vibrant hommage...Livre très intéressant un brin trop court pour faire le tour de cet écrivain...
Commenter  J’apprécie          51
Derwijes
  18 février 2016
Une biographie plutôt courte pour ce grand écrivain, mais qui se lit plutôt bien.
De toutes les biographies sur Balzac, c'est peut-être la plus accessible. Elle est bien écrite, et l'auteur ne nous noie pas dans d'incessantes notes de bas de pages.
Pour qui ne connaît pas Balzac et veut découvrir sa vie et son oeuvre d'un rapide coup d'oeil avant de s'y plonger, voilà votre point de départ.
Commenter  J’apprécie          20
vahine34
  10 janvier 2014
j'ai appris beaucoup de choses dans cette bio bien écrite
Balzac a eu une vie incroyable et pas très reposante avec les huissiers constamment a ses trousses.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Corboland78Corboland78   14 mars 2015
Il n’avait guère le temps de réfléchir. Il écrivait, pressé par le besoin d’argent, les délais des journaux, l’impatience des imprimeurs. Une centaine de romans, deux mille cinq cents personnages. Encore n’est-ce là que La Comédie humaine. Ajoutons la correspondance et ce qu’on appelle « œuvres diverses », articles, pamphlets, œuvres de jeunesse, et l’on a presque doublé la quantité. Et il trouvait le temps de voyager, de déménager pour fuir ses créanciers, de collectionner les aventures : Mme Hanska fut assurément la femme de sa vie, mais elle était à l’autre bout de l’Europe… Il lui écrivait des lettres de collégien amoureux, avant d’emmener dans son lit une nommée Breugniot qui était sa servante-maîtresse. Il mourut à cinquante et un ans, et l’on peut dire que ce fut d’épuisement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PPshPPsh   14 novembre 2018
Il se veut philosophe. Il s'y perd un peu. Ses maximes sont parfois bizarres et ses raisonnements intrigants. Son spiritualisme est fumeux. Il pense au fil de la plume. Il ne s'aperçoit pas qu'il dit tout et son contraire.
Commenter  J’apprécie          50
lecteur84lecteur84   08 avril 2014
Le nom de Balzac se mêlera à la trace lumineuse que notre époque laissera dans l'avenir.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de François Taillandier (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Taillandier
Maison de la poésie (4 juin 2019) - Texte et Lecture de Alban Lefranc, extrait du Dictionnaire des mots parfaits (dirigé par Belinda Cannone et Christian Doumet, éd. Thierry Marchaisse, parution mai 2019).
Le Dictionnaire des mots parfaits :
Pourquoi certains mots nous plaisent-ils tant ? S?adressant à notre sensibilité, à notre mémoire ou à notre intelligence du monde, ils nous semblent? parfaits. Bien sûr, parfait, aucun mot ne l?est ? ou alors tous le sont. Pourtant, chacun de nous transporte un lexique intime, composé de quelques vocables particulièrement aimés. Après ceux consacrés aux mots manquants et aux mots en trop, ce troisième dictionnaire iconoclaste invite une cinquantaine d?écrivains à partager leurs mots préférés. Il vient parachever une grande aventure collective où la littérature d?aujourd?hui nous ouvre ses ateliers secrets.
Auteurs : Nathalie Azoulai, Dominique Barbéris, Marcel Bénabou, Jean-Marie Blas de Roblès, François Bordes, Lucile Bordes, Geneviève Brisac, Belinda Cannone, Béatrice Commengé, Pascal Commère, Seyhmus Dagtekin, Jacques Damade, François Debluë, Frédérique Deghelt, Jean-Michel Delacomptée, Jean-Philippe Domecq, Suzanne Doppelt, Max Dorra, Christian Doumet, Renaud Ego, Pierrette Fleutiaux, Hélène Frappat, Philippe Garnier, Simonetta Greggio, Jacques Jouet, Pierre Jourde, Cécile Ladjali, Marie-Hélène Lafon, Frank Lanot, Bertrand Leclair, Alban Lefranc, Sylvie Lemonnier, Arrigo Lessana, Alain Leygonie, Jean-Pierre Martin, Nicolas Mathieu, Jérôme Meizoz, Gilles Ortlieb, Véronique Ovaldé, Guillaume Poix, Didier Pourquery, Christophe Pradeau, Henri Raynal, Philippe Renonçay, Pascale Roze, Jean-Baptiste de Seynes, François Taillandier, Yoann Thommerel, Laurence Werner David, Julie Wolkenstein, Valérie Zenatti
+ Lire la suite
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
815 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre