AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782262032425
640 pages
Éditeur : Perrin (22/04/2010)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :

La France a presque toujours entretenu avec la mer des rapports difficiles, fondés souvent sur l'ignorance, l'indifférence et l'incompréhension. L'importance des océans, leur rôle moteur dans le développement des civilisations ont été fréquemment méconnus et les Français n'ont participé que tardivement au grand mouvement des découvertes.

L'histoire de la Marine française est donc une étrange alternance de points forts et de faiblesses. La ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jsgandalf
  14 septembre 2012
Si vous voulez découvrir une histoire de la marine française au sens large, c'est à dire marine de guerre, mais aussi marine marchande ou de commerce, n'achetez pas ce livre. Malgré le titre générique « histoire ignorée de la marine française », l'auteur n'évoque pratiquement que la marine de guerre. Survole dans quelques chapitres le coté commercial. Il ne parle même pas de la guerre de course sauf dans de courtes allusions. Par contre si comme beaucoup de personne vous ignoré tout de notre belle marine à travers les temps, ce livre est pour vous. Mais avec Etienne Taillemine ne vous attendez pas à de belles envolées lyriques, c'est même plutôt le contraire, beaucoup de chiffres, beaucoup de récit sur l'évolution, la structuration et la modification des règlements, quelques ministres et heureusement quand même quelques campagnes, enfin bref pas de quoi vraiment vous faire grimper au rideau. D'autant qu'on aurait aimé plus d'explications sur beaucoup de termes pour clarifier le discours, que certaines personnes aient une biographie plus explicative.
Une fois les principaux défauts dit, il faut tout de même bien avoué qu'un ouvrage aussi synthétique sur la marine de guerre française est fort utile ne serait ce pour comprendre notre façon en France d'aborder le monde, nous peuple terrien, peuple du prés carré. L'auteur commence son récit au Moyen-Âge pour le finir en 2000. Au travers de grands hommes politiques tel Richelieu et Colbert il tente de faire comprendre pourquoi une puissance navale était nécessaire et pourquoi sauf à quelques courtes périodes, elle ne fut pas a la mesure de ce qu'elle aurait dû être, aurait pu être. Un total désamour d'une grande partie du monde politique qui la trouve trop cher pour son efficacité. Pour contre balancé ces passages, il nous fait découvrir ou redécouvrir de nombreuses gloires de notre marine, des hommes de caractères qui furent sur l'océan soit dans grand commandant soit des grands découvreurs.
C'est donc un livre à ne prendre en mains que conscient de ses qualités et défauts, sinon il pourrais rapidement devenir ennuyeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
rabanne
  16 décembre 2015
Lu pendant mes études, dans le cadre du programme d'histoire Moderne (Renaissance au XXème siècle), j'étais alors en licence.
Tout d'abord dire que c'est un ouvrage d'histoire, et donc structuré comme tel.
Ne pas s'attendre à un rythme ou un style narratif, mais à une analyse historique des événements, une énumération de personnages, de dates et de chiffres.
Cela n'empêche pas à cet ouvrage d'être une référence, par son expertise de la marine française du Moyen âge au XXIème siècle et son rôle prépondérant dans l'évolution politique et économique de notre pays : marine de guerre, marine marchande (commerce triangulaire), innovations techniques, transport maritime...
La période à étudier de près n'étant pas celle de ma prédilection, j'ai reculé l'échéance de cette lecture, mais je n'ai pas regretté une fois plongée dedans.
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
andreas50andreas50   30 mars 2020
Louis XVI porta dès sa jeunesse un grand intérêt aux problèmes maritimes. Il fut l'élève du grand dessinateur Ozanne qui sut lui donner le goût de la mer et des navires. Le jeune roi témoignait aussi d'une prédilection pour les récits de voyage, la géographie et la cartographie. Nous le verrons s'attacher aux aspects scientifiques de la vie maritime et jouer un rôle important dans la préparation du voyage de Lapérouse autour du monde. On a pu dire que la véritable passion de Louis XVI fut, non pas la serrurerie mais la marine et la géographie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
andreas50andreas50   04 avril 2020
La coutume internationale s'était établie de respecter et de secourir les marins explorateurs. Bougainville recevra les secours des Hollandais aux Moluques en 1768, Lapérouse des Anglais à Botany-Bay en 1788. « Des Européens sont tous compatriotes à cette distance de leur pays », écrit Lapérouse.
Les États eux-mêmes commencent à répandre l'usage du sauf-conduit. Le 13 avril 1778, une lettre du ministre de la Marine Sartine ordonnait à tous les navires de guerre français, en cas de conflit avec l'Angleterre, de considérer comme neutres les navires et la personne de Cook.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
andreas50andreas50   22 mars 2020
La caisse des invalides de la marine fonctionnait suivant des principes très modernes puisqu'on prélevait 0,5 pour cent sur les soldes des matelots et 1 pour cent sur toutes les dépenses faites par le département de la marine. Il y avait donc cotisations « patronale » et « ouvrière », ce qui permettait d'indemniser les veuves de marins morts au service, les blessés, les invalides. Grâce à Colbert, les marins furent donc les premiers Français à bénéficier d'une sorte de sécurité sociale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
andreas50andreas50   27 mars 2020
Colbert, obsédé par la « maxime de l'ordre », par l'économie d'argent et de matériel, a bâti une marine administrative. Tramond avait bien vu ce défaut lorsqu'il écrivait : « la marine arriva à ne plus être qu'une bureaucratie paperassière et l'on perdit complètement de vue l'objet véritable de son existence.»
Commenter  J’apprécie          150
jsgandalfjsgandalf   12 septembre 2012
Le XVIIIe siècle, c’est aussi l’époque de la naissance de beaucoup d’illusions, et la mer fût sans doute à l’origine de l’une des plus tenaces, puisqu’elle persiste encore aujourd’hui, que l’on trouve exposée dans Montesquieu, dans l’abbé Raynal et naturellement dans l’Encyclopédie : l’effet pacificateur du commerce. […] Touchante chimère ! Les rivalités commerciales viendront s’ajouter aux politiques pour engendrer bien des conflits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Dans la catégorie : Marine militaireVoir plus
>Sciences sociales>Administration publique>Marine militaire (22)
autres livres classés : marineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
270 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre