AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2378760027
Éditeur : De Saxus (07/06/2018)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Masaru Kurami, trentenaire japonais à l'imposante carrure, s'est dangereusement endetté. Pris à la gorge par ses usuriers, il est sauvé par le patron de "Chiwaki Entreprise" qui lui propose d'être son garant, en contrepartie de quoi, Masaru devra travailler pour lui. Recouvrement de dettes, transport de marchandises, extorsions, réseau de prostitution, voilà le genre d'activités de la société dans laquelle a atterri le timide Masaru. Chiwaki, le boss, décèle en lui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Livresque78
  14 juin 2018


Anguilles démoniaques est un roman Japonais, une première pour moi. Sorti aux éditions de Saxus le 07 juin 2018, il nous emmène comme son accroche de couverture l'indique dans les bas-fonds de Tokyo.
Je dois tout d'abord vous donner mon ressenti final sur ce livre: j'ai aimé le style, l'ambiance et l'histoire. Pourtant, la première partie m'a semblé traîner en longueur.
Attention, je ne me suis pas ennuyée! Mais je m'attendais à un événement qui ne venait pas, donc j'ai eu quelques doutes, puis l'histoire est partie dans une direction que je n'avais pas vu venir et je n'ai pas été déçue. La seconde partie, est donc bien plus intense et les pages se tournent à toute vitesse.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          130
manue14
  06 août 2018
L'histoire est assez originale et nous fait découvrir un milieu peu répandu dans les romans.
Nous découvrons donc une sorte de mafia qui s'occupe de plusieurs choses…
Si les idées sont bien trouvées j'ai par contre été frustrée par le fait que l'on ne découvre pas Tokyo. En effet je m'attendais à découvrir des paysages, la ville, les gens, leur culture et leurs habitudes mais ce n'est pas trop le cas…
L'auteur se concentre essentiellement sur cette mafia et ce groupe qui s'occupe de situations particulières, je ne vous dirai pas lesquelles pour ne pas vous spoiler l'histoire.
J'ai apprécié connaître les côtés sombres et peu connus de ce pays. En général les thrillers sont centrés sur un meurtre ou une enquête mais ici nous avons vraiment affaire à tout un réseau et c'est cela que j'ai aimé découvrir.
Les descriptions sont précises mais n'alourdissent pas le texte c'est donc une bonne chose.
En ce qui concerne les personnages, si le protagoniste est assez bien décrit ce n'est pas vraiment le cas pour les autres… Malheureusement les prénoms japonais du roman se ressemblent parfois un peu et j'avoue qu'à certains moments je me suis parfois perdue entre leur rôle et leur prénom… Je pense que c'est parce que je ne suis pas vraiment habituée à lire des romans japonais dans lesquels il y a beaucoup de personnages qui ont des noms un peu similaires…
L'écriture de Yû Takada est fluide et le roman se lit assez rapidement.
Le roman est centré sur le personnage de Masaru, et le point de vue est extérieur. Je trouve que cela crée une barrière et j'aurais apprécié avoir un point de vue interne pour vraiment me mettre dans la peau du personnage. de plus, avoir plusieurs points de vue aurait, je pense, donné une autre dimension à l'histoire.
La fin est surprenante mais correspond bien au roman. Personnellement elle m'a beaucoup plu et peut peut-être nous laisser présager une suite, ce qui pourrait être intéressant.
En résumé, si vous avez envie de lire un roman japonais sur les côtés sombres de ce pays je vous le conseille, il pourrait vraiment vous plaire.

Lien : http://fais-moi-peur.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ciena
  15 octobre 2018
Lorsque j'ai reçu ce livre, il était clairement indiqué que c'était un polar.
Heureusement pour moi, l'éditeur s'était trompé de genre.
Anguilles démoniaques n'est pas un polar. Vous n'y trouverez rien d'une enquête policière.
Je l'aurais bien classé dans les thrillers mais pour être honnête, au fur et à mesure de ma lecture et de l'angoisse profonde qu'il m'a inspiré, je n'ai pas pu m'empêcher de le classer dans l'horreur. Ressemblant beaucoup à une oeuvre de Stephen King, "Anguilles démoniaques" vous plonge dans les bas-fonds de Tokyo avec un héros, perdu, naïf et trouillard qui se retrouve, pour cause de dettes, à faire le sale boulot pour un entrepreneur, disons, très peu scrupuleux.
Tout semble classique au début jusqu'à ce qu'un jour, celui-ci lui propose un job tout simple : livrer régulièrement des anguilles fraîches à un restaurant. Sauf que....
Vous ne vous attendiez pas à ce que je vous raconte la suite, n'est-ce pas ?
Tout ce que je peux vous dire  c'est que vous allez frissonner de dégoût dans ce livre dont l'histoire se déroule assez à la façon des films d'horreur japonais : vous ne voyez pas vraiment et tout est laissé à votre imagination.
De ce fait, l'angoisse monte graduellement jusqu'à l'horreur finale qui vous laisse assez nauséeux.
Franchement l'histoire est originale. C'est le premier auteur japonais que je lis et ça me donne très envie d'en découvrir d'autres.
Ne vous attendez pas à vous attacher au moindre personnage par contre : ils sont tous froids, secrets et timides. Réalistes ? Je ne sais pas mais il est vrai que j'ai plus l'habitude de héros qui s'épanchent, de plus de détails sur eux et plus de psychologie.
L'écriture m'a aussi un peu gênée sur les entournures. Certaines fois elle ne m'a pas parue très naturelle. Est-ce la traduction ou le style de l'auteur ? Je ne saurais dire exactement. J'espère pouvoir lire un autre de ses romans pour m'en assurer.
Finalement est-ce un livre à lire ? Si vous aimez les sensations fortes, oui sans hésiter ! Si vous êtes une âme sensible, clairement non.
"Anguilles démoniaques" vous plonge vraiment dans le côté sombre de l'âme humaine et c'est pas joli, joli.
Lien : https://www.lesnouvellesplum..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Jazzynewyork
  17 juillet 2018
Masaru, un jeune homme qui croule sous les dettes se voit effacer son ardoise par un usurier peu scrupuleux. Pour le rembourser il devra dorénavant bosser pour lui.
Après s'être accommodé de son nouveau look de brute épaisse, il va découvrir un monde empli de violence et de perversité
. ” Mazaru ne savait pas quoi dire. Il se sentait comme souillé par l'âme du lieu, imbibé d'une force gigantesque et sinistre. Les grondements venant des entrailles de la terre n'avaient pas cessé. "
Une nouvelle livraison l'attend et sa curiosité le titille.
" Qu'est-ce que c'était de cette boîte ? Il n'en avait aucune idée. "
Sa curiosité va le conduire tout droit en enfer...
" Il fut saisi d'un frisson. Il lui semblait avoir aperçu la tête d'un démon dans les ténèbres. Un démon qui l'attrapait par la peau livide, le dévorait, déchirait jusqu'à son futur. Il se mordit les lèvres, ouvrit les yeux. Il sentait le regard perçant du démon posé sur lui. le démon, c'était lui-même. C'était son visage dans le rétroviseur intérieur, blême au fond des ténèbres. Il referma les yeux devant l'horreur de cette vision. ”
Ce que j'en dis :
Pour être tout à fait honnête dès le départ j'ai du m'accrocher pour poursuivre ma lecture. L'écriture plutôt simpliste ne me captivait pas du tout, elle manquait de style. Malgré tout j'ai eu envie de découvrir dans quelle galère Masaru s'était fourré une fois encore.
Là je n'ai pas été déçu par l'histoire en elle-même et l'univers assez glauque dépeint par l'auteur.
J'ai exploré la part d'ombre de Tokyo, cette ville tentaculaire où la criminalité de toute sorte fait rage.
C'est pas la came que je préfère mais il devrait ravir tous les amoureux du genre.
Lien : https://dealerdelignes.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
manue14manue14   06 août 2018
- Qu’est ce que tu as foutu jusqu’à maintenant, ducon ?
La voix avait baissé, mais maintenant la jambe du patron était prise de tremblements nerveux. Masaru n’avait pas d’autre choix que de rester debout devant lui, les yeux baissés.
Tomika, tournant le dos à l’ordinateur, semblait crier que ce qui pouvait se passer autour de lui ne le regardait en aucune façon. Il était très fort pour poursuivre ses petites affaires dans son coin sans se laisser perturber par ce qui pouvait arriver à côté, Tomita.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
benlebbenleb   26 juillet 2018
Mais il y en avait d'autres, des futés, qui faisaient semblant de se faire bouffer par les zombies, alors que c'était pour mieux les bouffer, au contraire.

C'est exactement comme cela que Masaru voyait les petites brebis à l'arrière du monospace. Elles se foutaient pas mal qu'on voie leur culotte. Pour elles, enlever leur culotte ou enlever un chapeau ne présentait pas la plus légère différence. Le sentiment de culpabilité ? Elles n'avaient pas téléchargé cette application.

Alors elles jouaient à la chair fraiche, celle que les hommes aiment rien tant que manger tout cru. Mais, en réalité, c'étaient elles qui leur suçaient le portefeuille jusqu'à la dernière goutte. Et quand elles étaient repues, elles passaient au suivant. Il paraît qu'il y a des filles qui pleurent pour un peu de tendresse et de sincérité. Mais "tendresse", dans leur langage, ça se dit "portefeuille". C'était tellement ridicule comme histoire...

Enfin, c'est comme ça que Masaru voyait les choses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
benlebbenleb   22 juillet 2018
Masaru n'avait rien demandé, mais Tomita se croyait obligé de donner des détails.
- Celle d'aujourd'hui, elle était superstylée, je te dis pas, mais dés le début elle n'arrêtait de gémir et de jouir.
Masaru lui jeta un regard en coin, certain qu'il allait le trouver les bas croisés avec son petit sourire vicieux en coin. Or, au contraire, Tomita racontait son histoire avec le plus grand sérieux. Il y a donc de la conscience professionnelle même chez les maquereaux. C'était une découverte pour Masaru.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Anguilles démoniaques" de Yû Takada.

Comment s'appelle la femme de Masaru ?

Tamaka
Temeke
Timiki
Tomoko
Tumuku
Tymyky

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Anguilles démoniaques de Yu TakadaCréer un quiz sur ce livre