AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Kiyoko Chappe (Traducteur)
ISBN : 2876952270
Éditeur : Glénat (01/10/2002)

Note moyenne : 4/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Un jeune garçon et son père, tous deux adeptes des arts martiaux effectuent un voyage initiatique en Chine. Au cours d'un de leurs exercices rituels, ils plongent malencontreusement dans un lac aux propriétés mystérieuses. Suite à cette baignade forcée, certains bouleversements vont s'opérer dans leurs structures corporelles. Dorénavant, au contact de l'eau chaude, ou de l'eau froide, le père se métamorphose en Panda, et son fils en jeune fille. Dès lors toute une s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Melisende
  28 mars 2012
Si je connais ce manga, c'est uniquement grâce au Club Dorothée (et oui, tous ceux nés à la fin des années 80 ont du passer une partie de leurs matinées de vacances devant Dragon Ball Z, Sailor Moon, Ranma ½ et autres animes dont le générique était chanté par Bernard Minet !). Alors oui, je l'avoue, je suis de celles qui voulaient se transformer en Princesse Sérénité, qui ne rataient pas un épisode d'Hélène et les garçons et qui chantaient à tue-tête « C'est toujours les vacances… au Club Dorothée… » ! N'empêche, c'était le bon temps !
Je gardais de Ranma ½, l'image d'un dessin animé très marrant, très frais, mais je n'avais pas plus de souvenirs que ça (à part le générique de Bernard Minet, évidemment… « Ranma ½, moitié soleil… et moitié pluie ! Qui es-tu Ranma, qui es-tu vraiment ? ». J'ai été très heureuse de trouver les deux premiers tomes (sur presque une quarantaine, je vais m'amuser…) d'occasion. Je me suis lancée dans la lecture du premier il y a quelques jours, car j'avais besoin de me détendre avec quelque chose d'amusant, qui me rappellerait de bons souvenirs. Et je ne suis vraiment, mais vraiment pas déçue ; c'est vraiment très marrant !
Ce premier tome met en place, très logiquement, les bases de l'histoire et présente les personnages, principaux et secondaires.
On comprend bien vite que les 2 (3 ?) figures les plus importantes sont Ranma (fille et garçon) et Akané (rebaptisée Adeline dans l'anime français), 16 ans, la plus jeune des trois filles de Monsieur Tendô. Leurs pères les fiancent mais ce n'est pas le grand amour entre eux… et tous les prétextes sont bons pour se chamailler, voire balancer une table sur la tête de l'autre… J'adore ces deux personnages, vraiment ! Akané est un peu garçon manqué/femme fatale avec sa maîtrise des arts martiaux. Tous les garçons de son école se battent pour elle mais elle les envoie tous au tapis. Bougonne, elle a un sacré caractère et aime quelqu'un en secret… Ranma, de son côté, passe régulièrement d'un corps féminin à une enveloppe masculine et s'en accommode plutôt bien. Pro, lui aussi, des arts martiaux, il est un brin casse-cou et surtout pas mal gaffeur… du genre à sauter du troisième étage, afin d'échapper aux seaux d'eau que tente de lui lancer son poursuivant, pour plonger tout droit dans la piscine de l'école ! Il me fait rire et ses prises de bec continuelles avec Akané sont mémorables !
Les personnages secondaires, nombreux, sont eux aussi très amusants et ont tous un petit quelque chose à apporter à l'intrigue, sauf peut-être Nabiki (Amandine), la deuxième soeur (17 ans), qui ne sert pas à grand-chose (à part se promener en short/culotte). Les deux pères, celui des filles et celui de Ranma, sont pires que des gamins et ont toujours la bonne réplique ! Même lors de ses transformations en panda géant, Genma (le papa de Ranma, lui aussi victime d'une malédiction), me fait rire… c'est pour dire le potentiel comique de ces personnages ! La soeur aînée (19 ans), Kasumi (ou Annabelle pour les petits frenchies), la figure maternelle de l'histoire, est plutôt discrète pour le moment. Mais la dernière vignette de ce tome annonce qu'elle aura son importance par la suite. Côté personnages extérieurs à ces deux familles, on découvre le Docteur Tofu, un ostéopathe très ami avec les filles de la famille Tendô, et Kuno, le capitaine de l'équipe de Kendo de l'école, fou amoureux d'Akané.
Tous les personnages ont leur place et une personnalité bien à eux, dans cette série ; il me tarde d'en apprendre un peu plus sur chacun d'entre eux et de les voir évoluer !
Dans ces premières lignes, j'ai beaucoup utilisé les mots « rire », « marrant » et leurs dérivés pour parler de cette histoire et de ses personnages, mais je pense que c'est ce qu'il faut retenir de cette saga signée Rumiko Takahashi. Comme pour Sailor Moon et les autres « vieux » mangas, ce n'est pas tellement le dessin qui marque.
Bien sûr, les planches qui composent ce premier tome de Ranma ½ ne sont pas laides, mais il faut avouer que le coup de crayon n'est pas aussi raffiné que peut l'être celui de séries plus récentes. Les visages sont assez « grossiers » (ce n'est pas vraiment « péjoratif » car j'ai pris beaucoup de plaisir à parcourir ce manga, mais c'est un constat). Cela dit, j'avoue que j'admire assez la facilité avec laquelle Takahashi passe du Ranma masculin au Ranma féminin ! Les deux figures sont évidemment très ressemblantes et pourtant, elles sont différentes, on ne se trompe pas (dans l'anime, c'est plus clair encore puisque la couleur des cheveux et du costume change selon le sexe… ainsi que la voix du doubleur, évidemment !).
A noter que, comme les autres mangas de l'époque, l'édition française a décidé de les publier dans le sens de lecture français… c'est dommage, mais c'est ainsi !
En parlant de l'anime, par curiosité, j'ai comparé la version française avec l'originale et c'est là que je me suis rendue compte à quel point la France censurait les animes japonais ! En effet, dans Ranma ½, les personnages sont très décomplexés ; on les voit donc très souvent nus… mais attention, hors de question de montrer ça aux petits français ! Ainsi, si vous voulez vous lancer dans le dessin animé, je vous conseille fortement la VOST, bien plus fidèle au manga d'origine !
En bref, Ranma ½ est un manga qui ne brille pas forcément par ses dessins mais qui marque grâce à l'humour ultra-présent de ses personnages et de leurs situations. C'est très marrant, frais et décomplexé ; j'adore !
Lien : http://bazar-de-la-litteratu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nekomusume
  18 octobre 2012
Le manga débute sur une scène familiale où trois jeunes filles assez différentes vaquent à leurs occupations: l'une s'entraine à un art martiale, pendant que l'autre la taquine sur son manque de féminité et d'intérêt pour les garçon tandis que la troisième est occupée au ménage. le père reçoit une lettre apparemment très attendue et annonce à ses fille que l'une d'elle va se marier, à leur grand dam. La page suivante montre une jeune fille poursuivie par un énorme panda, enchainant les attaques pour tenter de s'en débarrasser. Elle tente de lui expliquer qu'elle ne veut pas de ces fiançailles.... Mais finalement le panda l'emporte par la ruse.
Voilà en 10 page le décor planté!
Ranma est un manga qui réussi le tour de force d'être ni un shojo, ni un shonen mais les deux à la fois. Comment celà? Et bien le personnage principal étant tombé dans l'une des sources magiques d'un lieu d'entrainement chinois célèbre, se transforme en fille au contact de l'eau froide et redevient un garçon avec un peu d'eau chaude.
Féru d'arts martiaux Ranma se retrouve fiancé contre son gré à Akané, garçon manqué, très douée aussi en combat, par son père (qui lui se transforme en panda dans les même conditions que son fils).
Au programme, scènes de combats dans toute sortes d'art martiaux et grands sentiments refoulés....
Dans ce tome Ranma se fera un ennemi, Kuno, capitaine de l'équipe de kendo, amoureux d'Akane mais pas très futé... il ne conçoit la vie qu'à travers les combats et la victoire contre Akane lui donnerai le droit de sortir avec elle... Jusqu'à ce que Ranma arrive en rival installé en tant que fiancé officiel... Puis que lors d'un combat il se transforme en fille... et là notre Kuno ne comprend pas que c'est la même personne, mais tombe amoureux de "la fille à la natte"... Pauvre Ranma, sa première déclaration d'amour lui est faite par un ennemi....qui le prend pour une fille!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Mariloup
  19 décembre 2013
Ranma 1/2! le manga de mon enfance... que de bons souvenirs... J'ai tout fait pour pouvoir le lire un jour et c'est chose faite. Trop contente. Et que de situations cocasses!
On peut voir les différences avec les mangas d'aujourd'hui, surtout au niveau du dessin, au niveau du soucis du détail...
Alors, parlons un peu de l'histoire. Tout commence par un mariage arrangé entre Ranma et l'une des trois filles Tendô... C'est gentil de la part du beau-papa, il lui donne le choix. Enfin... façon de parler puisque le rôle de fiancée est donnée à celle qui déteste les garçons, Akane. C'est pas de chance car ils ne peuvent vraiment pas se sentir, et quand tout le monde à l'école l'apprend, ça ne les enchante pas du tout, mais alors pas du tout surtout qu'ils n'avaient rien demandé!
Au début, Ranma se présente sous sa forme féminine (le malin, tout pour échapper au mariage!) mais l'eau chaude va venir tout gâcher (super gênant la séance du bain...)
S'en vient alors les explications: lui et son père sont tombés dans des sources chaudes maudites en Chine. L'eau chaude les transforme en panda et en fille; l'eau froide leur rend leur aspect d'origine. C'est d'ailleurs, toujours drôle lorsque père et fils se chamaillent, qu'ils se bastonnent et font en sorte que l'autre se transforme.
Il y a aussi la rivalité qui naît entre Kuno, amoureux d'Akane au départ et le Ranma garçon mais il va vite tomber amoureux de la version fille de Ranma de quoi filer des cauchemars à ce dernier!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
stendhalsyndrome
  24 septembre 2013
Ranma 1/2, ou comment mettre la castagne à l'honneur, l'assaisonner d'humour et plaire à la fois aux garçons et aux filles. Ce premier tome présente les personnages principaux à un rythme fou qui ne sera jamais perdu au fil des épisodes, on rentre très vite dans l'histoire.
Commenter  J’apprécie          30
rynas
  05 septembre 2018
Quel plaisir de retrouver Ranma en manga, l'ayant découvert enfant en anime, j'avais totalement adoré. On peut dire que je suis toujours aussi fan ^^ .
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
nekomusumenekomusume   19 octobre 2012
- Ohhh! Non! La source de la jeune fille! Elle s'y est noyée il y a 5000 ans! C'est une légende tragique!
Depuis ceux qui y sont plongés....
- AHHHHHHH?!
- ...se transforment en fille! Tu vois ce que je veux dire?

Commenter  J’apprécie          90
nekomusumenekomusume   20 octobre 2012
- Tu pleurniches comme une vieille femme! N'étais-tu pas prêt à donner ta vie pour devenir un maître des arts martiaux?
- Si. Mais... ...Pas pour devenir une fille!
Commenter  J’apprécie          90
nekomusumenekomusume   21 octobre 2012
Nabiki: Kuno, viens ici. Écoute bien. Voilà... ...la fille à la natte... ... son corps, son cœur et son âme... ...appartiennent à Ranma.
Ranma: Hein?!

Commenter  J’apprécie          30
MariloupMariloup   19 décembre 2013
Monsieur Tendô: Bon, un peu d'eau chaude et tu redeviens humain.
Genma: C'était bouillant ton truc!!
Monsieur Tendô: Avec de l'eau froide, tu te transformes en fille... donc avec de l'eau chaude tu redeviens normal!
Ranma: Arrête! C'est brûlant!
Commenter  J’apprécie          10
MariloupMariloup   19 décembre 2013
Monsieur Tendô: Choisis ta fiancée!
Kasumi: Félicitations Akane!
Akane: Qu...?
Nabiki: Quelle chance!
Akane: Tu rigoles, j'espère?! Tu ne crois pas que...?
Nabiki: Tu disais que tu n'aimais pas les garçons...
Kasumi: Moitié fille, moitié garçon, c'est bien, non?
Akane: C'est un pervers! J'en veux pas!
Ranma: Pervers? Tu dérailles, ma pauvre fille!
Akane: Tu m'as vue toute nue! Sale type!
Ranma: Moi aussi, j'étais à poil, et alors?
Akane: C'est pas la même chose! Voyeur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Rumiko Takahashi (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rumiko Takahashi
Rumiko Takahashi, l?auteure de "Ranma ½", "Urusei Yatsura" ou encore "Maison Ikkoku" ("Juliette je t'aime"), est élue 46e Grand Prix de la Ville d?Angoulême. Une récompense exceptionnelle qui vient couronner l?oeuvre d?une artiste accomplie, adulée par des fans du monde entier.^
Voici son portrait en images, avec les analyses du journaliste spécialiste de manga au "Figaro" Valentin Paquot, et la directrice éditoriale manga chez Glénat, qui publie notamment la série "Ranma 1/2", Satoko Inaba.
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤17Abonnez-vous7¤££¤6khzewww2g
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture/
+ Lire la suite
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ranma 1/2

En quoi se transforme Ranma?

en panda
en fille
en chat
en cochon

15 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Ranma 1/2 (Édition originale), tome 1 de Rumiko TakahashiCréer un quiz sur ce livre