AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782723482011
320 pages
Glénat (18/05/2011)
4.62/5   4 notes
Résumé :
Après un long passage à vide, causé par la mort de Tooru Rikiishi sur le ring, Joe réussit enfin à reprendre la boxe. Cependant, les dirigeants des grands clubs voient ce retour d'un très mauvais oeil. Ils décident donc de se débarrasser définitivement de Joe, en jouant sur son caractère intrépide pour l'opposer à des boxeurs de plus en plus forts. Mais rien n'y fait : Joe gagne tous ses matchs, et se retrouve finalement face au champion en titre des poids coq, le r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Foxfire
  17 janvier 2020
Takamori est vraiment un scénariste de talent. Avec ce 7ème tome, il parvient à renouveler son récit de façon très intelligente. Après une période d'errance suite au tragique combat contre Rikishi, Joe semble reprendre du poil de la bête. Mais ce n'est qu'une apparence, Joe est encore brisé mais ce traumatisme s'exprime de façon plus insidieuse. La façon dont le scénariste fait revenir Joe dans le monde de la boxe est intéressante et évite toute redite avec les tomes précédents. En effet, on va plonger dans le monde parallèle de la boxe-spectacle. le dénouement de ce tome annonce encore des développements passionnants quant au parcours de Joe.
« Ashita No Joe » mérite vraiment son excellente réputation. C'est vraiment une des meilleures B.D de sport.
Commenter  J’apprécie          240
Tachan
  12 mai 2022
Quel enchaînement de tomes puissants ! Les auteurs de la série sont de grands conteurs et de fins analystes de l'âme humaine. Ils nous régalent des devoirs existentiels de leur mordu de boxe pour des chapitres d'une rare intensité.
Quand je disais que le combat contre Rikiishi était le tournant de la série, je n'imaginais vraiment pas à quel point j'avais juste. On se rend compte dans ce tome à quel point cela aura un effet à long terme sur Joe. Il est d'abord devenu un vrai mordu de boxe grâce à cet homme qui lui a mis le pied à l'étrier en étant son premier rival. Puis en mourant sur scène, il est comme ce premier amour perdu que la mort a pris et qui ne pourra donc jamais être remplacé ou égalé. C'est fort.
J'ai ainsi eu beaucoup de peine à suivre la lente déchéance de Joe, ce pauvre garçon qui d'abord n'arrive plus à frapper ses adversaires au visage, puis en vient à se rendre malade sur le ring quand il se force, sans pour autant retrouver son jeu en plus. C'est terrible et la mise en scène imaginé par les auteurs avec en prime les autres directeurs de club qui se servent de lui pour donner le vent en poupe à leurs poulains est terrible ! J'adore la cruauté froide de cet univers qui est loin des clichés parfois un peu trop "bisounours" qu'on trouve quand il s'agit d'une grande passion qui emporte. Ici, l'univers est sale, rude et âpre à raison.
Cependant malgré tout, comme avec la misère dans les doya, tout est question de point de vue. Les habitants ne vivent pas cela si mal et parviennent à être heureux. Joe bien que se comportant comme un zombie avance tout de même et ne renonce pas. J'ai beaucoup aimé la symbolique de cet homme qui veut tout de même continuer à se battre même contre un fantôme, tout pour ne pas renoncer. C'était beau et émouvant. J'ai ainsi eu l'impression de revenir un peu aux débuts de la série avec un Joe délinquant, qui se met tout le monde à dos, va chercher la bagarre auprès des pires salauds et finit dans une autre sorte de maison de redressement qui a juste un nouvel habillage, avec cette troupe de "boxe spectacle" à laquelle il s'adjoint. C'est très intelligemment raconté.
Les auteurs se servent de toute cette misère ambiante : culpabilité de la mort, perte de repère, passion toujours présente mais impossible à satisfaire, corps malade... pour au final nous offrir un récit, j'imagine, d'homme qui va se relever avec force. C'est juste génial, tellement marquant et fort. J'en suis un peu baba.
Face à cette nouvelle réalité, le lecteur ne peut donc qu'être saisi du génie des auteurs de décrire avec autant d'âpreté la misère de l'âme humaine, ses errances, ses failles, ses déraillements mais aussi ses brèves lueurs d'espoir. A espérer que l'arrivée d'une nouvelle figure emblématique, avec Carlos, réveillera le grand boxeur caché en Joe, car vraiment on n'en a pas vu assez, on en veut plus !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
Sceneario   09 juillet 2011
Sur les 350 pages de ce septième tome, comme un public changeant d’humeur au gré des coups plus ou moins réussis donnés par le boxeur qu’il supporte, on applaudit et on hue Joe Yabuki, tout à tour. Mais on ne reste pas indifférent à son sort...
Lire la critique sur le site : Sceneario

Videos de Asao Takamori (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Asao Takamori
Tout Megalobox est sur ADN: https://animedigitalnetwork.fr/video/megalo-box
JNK. Dog découvre pendant son combat contre Yûri, le champion incontesté de la Megalobox, de nouvelles raisons de se battre. Motivé comme jamais pour participer au Megalonia, le championnat ultime de la discipline organisé par le conglomérat Shirato, il décide de tout mettre en ?uvre pour se qualifier...
© Asao Takamori, Tetsuya Chiba/Kodansha/MEGALOBOX project
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1134 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre