AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258152275
Éditeur : Les Presses De La Cite (31/05/2018)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Sera-t-il l'avenir de l'humanité... ou la cause de sa destruction ? À trois ans, Akili, né dans une famille de Pygmées, est capable de mettre au point des algorithmes plus rapidement que les meilleurs ordinateurs. Lorsque le président des États-Unis apprend l'existence de ce représentant d'une nouvelle étape dans l'évolution, il nomme Jonathan Yeager, militaire surentraîné et père d'un enfant atteint d'une maladie incurable, à la tête d'une opération commando au cœu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
BlackKat
  24 juillet 2018
La 4ème de couv' en dévoile trop, c'est dommage, cela gâche la surprise car au début du roman, la mission du commando au Congo est d'éliminer une menace de pandémie mondiale en détruisant le noyau de naissance d'un virus. Ce n'est qu'au fur et à mesure que le lecteur découvre la véritable finalité de cette expédition. Mais bon, le mal étant étalé sur toutes les 4ème de couv', je ne peux que vous conseiller d'effacer la chose de votre mémoire en ouvrant ce livre!
Un étudiant japonais en pharmacologie, Kento Koga, est en deuil de son père et reçoit en héritage deux ordinateurs mystérieux, une mission à accomplir, des mises en garde. Très vite, il se retrouve la cible de la CIA et de la police japonaise. Il va vite découvrir que sa mission doit être menée à bien, au péril même de sa vie. Il a un mois. Pas un jour de plus.
Au Congo, une équipe de mercenaires menée par Jonathan Yeager est chargée d'éliminer une tribu de pygmées, au coeur de la jungle, parmi lesquels vit un anthropologue américain, Nigel Pierce.
Aux États-Unis, un analyste surdoué, Arthur Rubens, a rédigé un rapport qui a donné naissance à cette mission d'élimination. Mais sa conscience le travaille alors qu'il est pris dans la nasse du Pentagone.
Quel lien relie ces hommes? L'extinction de toute vie humaine est-elle réellement en jeu?
J'avais énormément aimé Treize marches, le précédant roman de Kazuaki Takano, ayant pour thème la peine de mort, avec une analyse psychologique très fine et un portrait culturel et sociologique du Japon passionnant.
Que dire de Génocide(s)? Coup de coeur absolu pour ce petit pavé de près de 600 pages! Je pourrais vous en parler pendant des heures tant il est riche d'enseignements et captivant! C'est un roman inclassable! Techno-thriller? Roman d'anticipation? Roman psychologique? Thriller apocalyptique? Impossible de lui coller une seule étiquette ou de le faire rentrer dans une petite case étriquée!
Dans un premier temps, je parlerai du plaisir brut de la lecture!
Roman polyphonique dont les différents points de vue nous font toucher du doigt des détails que le lecteur synthétise au fil des pages pour un aperçu global de la gravité de la situation.
Le timing joue un rôle important dans la montée de l'angoisse et du suspense, l'avenir de l'humanité est en jeu!
L'existence du fils de Yeager ne tient qu'à un fil, sa situation s'aggrave de jour en jour. Kento a seulement un mois devant lui pour finaliser une mission colossale.
L'équipe de mercenaires a seulement quelques jours pour atteindre l'objectif commandé. L'action est au rendez-vous, avec ses retournements de situation, ses imprévus et ce compte à rebours qui s'égrène inexorablement et vous noue les tripes.
L'intrigue est solide, anxiogène et riche des ramifications qui nous entraînent tantôt au Japon, tantôt au Congo ou aux États-Unis. L'auteur prend le temps de nous brosser des portraits très personnels de chaque protagoniste et l'empathie fonctionne immédiatement: on tremble pour ce père éloigné de sa famille alors que son fils se meurt, on éprouve les mêmes doutes de Kento quand les relations avec son père ont été chaotiques, on juge prématurément Arthur, victime de sa surdouance.
D'un chapitre à l'autre, on se recentre immédiatement sur le personnage en action, sans perte de repères avec l'intrigue principale, ni de vitesse.
Précision étant ici faite que Kazuaka Takano est écrivain mais aussi scénariste et je peux vous dire que cela se sent! Par des scènes très percutantes et visuelles comme celle du massacre dans un village congolais mais aussi par l'instillation de l'angoisse et du crescendo du suspense. Il est très doué pour happer son lecteur et ne pas le lâcher!
Étant établi que le plaisir de lecture est au maximum par des personnages attachants, ou pas, et par une action qui ne se dément pas au creux d'une intrigue super bien ficelée, pourquoi un coup de coeur absolu? Parce qu'en plus du simple aspect récréatif qu'on attend d'une lecture, l'auteur nous enrichit par des sujets extrêmement bien documentés, analysés et mis en scène et pose plusieurs problématiques de réflexion.
Avec Nigel Pierce, anthropologue, se pose la question de l'extinction inévitable de l'homo sapiens, de sa course vaine alors qu'il reste prisonnier de son esprit reptilien. Il soulève la question qui taraude nombre de prospectivistes: le genre humain est-il amené à disparaître et si oui, le danger est-il interne à notre société moderne ou viendra-t-il d'ailleurs?
Avec Kento Koga, pharmacologue, le lecteur entre en immersion avec le monde de la recherche médicale, de la science censée sauver des vies, l'euphorie du chercheur lançant un défi à l'inconnu, mais aussi l'aspect bien plus pragmatique des lobbies pharmaceutiques, de l'intérêt économique de la maladie et de l'usage bien moins noble de certaines découvertes médicales à des fins militaires.
Je précise que les passages sur la biologie et la chimie moléculaire ont demandé une attention soutenue de ma part car je suis totalement néophyte en ce domaine mais s'avère fascinant si on s'accroche un peu!
Les événements du Congo nous offre un portrait précis et incisif de la situation géo-politique et militaire de la zone chaotique qu'est l'Afrique, de la situation inter-ethnique inextricable à la base de génocides barbares, des dégâts à longs termes du colonialisme, de l'attrait toujours actuel pour les ressources naturelles de ce continent qui laisse la porte grande ouverte à toutes les manipulations internationales possibles en gangrenant tout espoir de paix durable.
Au-delà du Congo, c'est la légitimité des guerres au travers des siècles qui questionne, de leur évolution et de leur persistance. de la manière qu'ont certaines grandes puissances de déléguer le sale travail à des mercenaires, ni vu ni connu, de passer impunément certaines frontières pour exercer en toute impunité le boulot abject de tortures sauvages décriées par les instances internationales des droits de l'homme, dissimulées aux yeux de tous, le tout pour garder une certaine blancheur d'image respectable…
Certains événements concernent des cyber-attaques contre les States et là, c'est un sujet de fiction qui revient régulièrement, et nous alerte sur les dangers de l'hyper-connectivité de nos sociétés quand le contrôle de la gestion des centrales d'énergie, des communications, de la finance et de toute existence est confiée aux machines et qu'une guerre virtuelle ou cyber-guerre peut anéantir un état en quelques clics de quelques geeks malintentionnés et géniaux.
Et avec l'analyste, Arthur Rubens, au coeur du pouvoir, au plus près d'un président d'une des plus grandes puissances mondiales, l'auteur nous confie une analyse de la psycho-pathologie de nos gouvernants. Ce qui les motive et surtout les dangers qu'ils représentent dans nos sociétés.
De la personnalité de l'homme aux manoeuvres politiques et politiciennes, en passant par les méthodes de manipulation des masses avec des références aux mensonges proférés pour récolter l'assentiment du peuple dans le déclenchement d'une guerre comme celle de l'Irak, le portrait est sombre mais tellement réaliste et fidèle à ce que nous vivons quotidiennement, si tant est que chacun est le moindre esprit ouvert et critique, que ce roman en est affolant de crédibilité.
Anticipation, techno-thriller, thriller psychologique, géo-politique, sociologique et presque philosophique par moments, ce roman est juste fabuleux!
L'auteur nous offre un grand spectacle livresque pour le plaisir de l'action avec une intrigue passionnante tout en questionnant sur des sujets existentiels et notre avenir d'être humain sans jamais ériger un diktat de morale ou de sagesse.
Génocide… ou exercice de l'intolérance viscérale devant la différence?
Une lecture que je recommande vivement, je précise, si vous ne l'avez pas compris après tous ces arguments car « À force de vouloir s'exprimer exclusivement en termes justes, on finit par perdre toute éloquence. »
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          114
bbtiz
  11 septembre 2018
Un livre passionnant qui allie savamment sciences et fiction, réalités géopolitiques et théories complotistes pour nous offrir une Science-Fiction exceptionnelle, qui sort constamment des codes de ce genre pour encore mieux y revenir... L'auteur s'est énormément renseigné sur les différents sujets qu'il aborde, ce qui donne profondeur et réalisme à son intrigue. Celle-ci est complexe et ouvre des pistes de réflexions sur plusieurs sujets de société au cours de la lecture et qu'on peut secondairement approfondir via l'énorme bibliographie fournie en fin de livre.
Le déroulement du roman tient en haleine, après quelques chapitres déroutants on plonge dans un schéma très bien construit qui se rapproche d'un thriller psychologique par moment, ponctué de rebondissements et d'action. La lecture est facile malgré la complexité des thèmes abordés et les théories scientifiques pointues qui sont présentées on arrive à suivre très facilement tant l'auteur les présente bien et simplement.
Celui-ci nous livre un magnifique pamphlet contre la guerre, pointant les dérives des gouvernements et des industries d'armement qui détournent la science, l'économie et la religion pour en faire des armes, tout en offrant une bonne dose de culture générale en s'appuyant sur des points réels pour construire son histoire, le tout formant 650 pages de plaisir pur!
Un de mes plus gros coup de coeur de l'année!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
croc1706
  20 août 2018

Mon avis:
Merci à Netgalley et aux éditions Presses de la Cité pour cette lecture.
Génocide(s) est un polar qui a le don de questionner et de forcer le lecteur à s'accrocher à chaque page. Je ne reviendrai pas en détail sur le contenu de l'histoire, tant le résumé fourni par l'éditeur délimite complètement l'histoire, voire en dit même un peu trop.
Bien écrit et documenté, Génocide(s) demande toutefois d'avoir un minimum de familiarités avec les domaines des scientifiques, s'il ne veut pas s'y perdre. Car même si le récit se lit comme on regarde un film de guerre, la partie scientifique, décrivant la quête d'un nouveau médicament est précise. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié le personnage de Kento, jeune étudiant en pharmacie, propulsé dans une guerre technologique à son insu, et qui saura s'y découvrir. Tout comme Yeager, mercenaire qui vend son âme pour sauver son fils , mais qui sait faire preuve d'une humanité confondante, quand la situation s'y prête.
Au-delà de cette partie scientifique qui a trouvé un vrai écho chez moi, ce roman est violent et décrit une réalité malheureusement ayant existé et existant toujours sur le continent africain. Entre manigances politiques visant à détruire une civilisation, guerres civiles, enfants soldats, et missions militaires, quelques scène sont d'une âpreté qui peut déranger certains lecteurs. Mais on se prend au jeu, et on se trouve plongé au coeur de cette quête vers l'évolution , à la fois porteuse de menaces et d'espoirs.
Alors pour les amateurs de techno-thrillers sombres, denses, mais particulièrement bien écrits, je vous conseille de découvrir Génocide(s) au plus vite.
Lien : http://livresforfun.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
_laitraM
  27 juin 2018
Pour lire Génocide(s), il faut vraiment s'accrocher. Et s'accrocher à tous les point de vue !
Le roman croisent les domaines de la géopolitique mondiale, la conception de médicaments, l'anthropologie scientifique, et les services secrets américains. Intellectuellement, il faut s'accrocher. le titre est transparent, il parle aussi de guerres, de "micro-génocides" et alors là, c'est moralement qu'il faut s'accrocher !
En fait, ce roman est une vaste interrogation sur la nature de humanité : bonne ou mauvaise ? Paradis ou enfer ? Évidemment le roman a le bon goût de se terminer sans donner de réponse précise, mais il y a forcément du remous à l'intérieur de soi...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
BlackKatBlackKat   18 juillet 2018
Au Congo, il n'y a ni armes sophistiquées ni tactiques élaborées comme les frappes de précision. Ni principes, ni idéologie, ni patriotisme. Tout ce qu'on y trouve, c'est une guerre brute, sans le moindre décorum. La lutte pour les ressources souterraines, la haine interethnique, des tueries à l'arme blanche ou armes à feu de petit calibre. (...)
Une fois dans la région, si vous n'avez pas envie de voir l'enfer, ne vous approchez jamais des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BlackKatBlackKat   19 août 2018
De toutes les êtres vivants, les humains sont les seuls animaux capables de perpétrer des génocides au sein de leur propre espèce.
C’est d’ailleurs ça qui définit l’homme. L’humanité, c’est la cruauté.
Commenter  J’apprécie          110
BlackKatBlackKat   25 juillet 2018
L’effrayant, ce n’est pas l’intellect, et encore moins la force armée.
Le plus effrayant au monde, c’est la personnalité de celui qui les emploie.
Commenter  J’apprécie          110
BlackKatBlackKat   23 juillet 2018
Si je n'ai qu'une chose à te dire, c'est qu'une vie dénuée d'échecs est impossible, et qu'il n'appartient qu'à toi d'apprendre de tes erreurs ou de les ignorer. Toutes les erreurs que nous commettons nous rendent plus forts. Ne l'oublie jamais.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   15 juin 2018
Le Rwanda et l’Ouganda, censés lutter ensemble, se déchirent à propos du partage des ressources du sous-sol, ce qui rend la situation inextricable. Vous serez envoyés à l’est, où plus d’une vingtaine de groupes insurgés combattent sans relâche ; les soldats eux-mêmes ne savent plus qui est leur ennemi. De plus, la haine interethnique vient s’en mêler, et nous sommes arrivés au point où des génocides ont lieu de toutes parts. Les Nations unies ont bien envoyé les Casques bleus sur le terrain, mais ils ne peuvent garder l’œil sur l’ensemble de cette jungle immense.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Kazuaki Takano (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kazuaki Takano
Recommandation #23 Treize marches de Kazuaki Takano
Thriller étranger (Japon) - 4,22/5
Un condamné à mort s'avoue coupable sans disposer de souvenirs par rapport à ce qu'on peut lui reprocher. Une réminiscence dans le couloi
autres livres classés : anthropologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Kazuaki Takano (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Treize marches" de Kazuaki Takano.

Quel est le numéro de détention de Jun'ichi Makami ?

119
229
339

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Treize marches de Kazuaki TakanoCréer un quiz sur ce livre