AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Christine Rimoldy (Traducteur)
EAN : 9782251451367
608 pages
Éditeur : Les Belles Lettres (10/09/2020)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Quel est le point commun entre l'invention de la roue, Pompéi, le krach boursier de 1987, Harry Potter et Internet ?
Pourquoi ne devrait-on jamais lire un journal ni courir pour attraper un train ?
Que peuvent nous apprendre les amants de Catherine de Russie sur les probabilités ?
Pourquoi les prévisionnistes sont-ils pratiquement tous des arnaqueurs ?
Ce livre révèle tout des Cygnes Noirs, ces événements aléatoires, hautement improbables... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
lionelBitume
  21 février 2021
Nassim Taleb au cours de cet ouvrage nous propose de remettre en question l'avis des experts et de prendre du recul sur les toutes les prévisions qu'ils peuvent faire. Selon lui, ces experts s'embourbent dans des mathématiques abstraites pour légitimer leurs prévisions qui n'en sont pas moins mauvaises. C'est ainsi qu'il présente le hasard gaussien, utilisé couramment par les statisticiens des sciences sociales, comme une grande escroquerie intellectuelle, en ce sens où, par sa décroissance exponentielle autour de la moyenne, la courbe de Gauss omet les événements extrêmes, qui pourtant comme nous l'a montré L Histoire, ne sont pas si rares et pas si insignifiants que cela. Ces événements sont les fameux Cygnes Noirs dont Taleb parle tout au long du livre. Ces événements présentent trois caractéristiques : rareté, impact extrêmement fort et prévisibilité rétrospective (mais pas prospective). Afin de dompter les Cygnes Noirs, Taleb invoque le hasard Mandelbrotien ou fractal qui présente la propriété d'être scalable, ce qui signifie que les extrêmes sont mieux représentés que dans le hasard gaussien. Cependant, bien que par les distributions fractales nous pouvons prédire des événements extrêmes avec de plus forte probabilités qu'avec une distribution normale, rien ne nous dit que nous les éviterons à coup sûr. Taleb préfère alors parler de Cygnes Gris pour nuancer la force et la prédictibilité de ces événements.
J'ai aussi trouvé intéressant les chapitres sur les problèmes de réflexion et de logique que l'on rencontre fréquemment, comme les problèmes de Diagoras (biais de confirmation), l'erreur de narration, ou encore l'arrogance épistémique qui nous pousse à croire que nous sommes plus compétents que nous le sommes vraiment. A travers ces différents biais logiques, il aborde aussi la tendance humaine à catégoriser les choses, à les "platonifier", de façon à les rendre plus compréhensible pour nous au risque de trop simplifier les choses. Ainsi, il invite aussi les gens à dire "Je ne sais pas" et à ne pas chercher des causes simplistes et platoniques, semblant coller à la réalité, quitte à passer pour un ignorant.
J'ai apprécié la lecture de ce livre. L'auteur nous invite à développer notre sens critique en nous présentant les différents biais dont j'ai parlé plus hauts, et à maximiser nos chances de s'exposer à des événements de type Cygnes Noirs positifs. Il donne aussi quelques conseils pratiques sur comment libérer son esprit des choses inutiles, ne plus lire le journal, être pragmatique, ne pas être crédule face à des prévisions d'experts, être comme lui en somme, un sceptique empirique.
Sa prose bien que souvent tranchante est plutôt agréable à lire. le livre en lui-même est bien documenté et annoté avec des notes en bas de pages, plus quelques notes à la fin du livre qui apportent des précisions sur ce que dit l'auteur, notamment sur les points un peu obscurs sur le hasard fractal et les lois de puissance, par exemple. Il comprend aussi une impressionnante bibliographie (50 pages).
Bien que l'on puisse trouver que l'auteur se répète un peu parfois ou que son ton est parfois hautain, son message n'en reste pas moins intéressant et nous ouvre un peu plus l'esprit en nous proposant de retirer nos oeillères avec lesquelles nous avançons depuis toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          14

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ElGatoMaloElGatoMalo   01 décembre 2014
Prenez une dinde que l’on nourrit tous les jours. Chaque apport de nourriture va la renforcer dans sa croyance que la règle générale de la vie est d’être nourrie quotidiennement par de sympathiques membres de la race humaine « soucieux de ses intérêts », comme le disent les hommes politiques. le mercredi après-midi précédant noël, quelque chose d’inattendu va arriver à la dinde, qui va l’amener à réviser ses croyances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
ElGatoMaloElGatoMalo   28 février 2015
Nous n'apprenons pas spontanément que nous n'apprenons pas ce que nous n'apprenons pas. Le problème réside dans notre structure mentale : nous n'apprenons pas les règles, mais seulement et uniquement les faits. Nous ne semblons pas très doués pour assimiler les métarègles (par exemple, la règle selon laquelle nous avons tendance à ne pas apprendre les règles). Nous méprisons l'abstrait ; nous le méprisons passionnément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
ElGatoMaloElGatoMalo   01 décembre 2014
Il y a plus de deux mille ans, l’orateur romain, auteur de belles lettres, penseurs, stoïcien, politicien manipulateur et gentilhomme (généralement) vertueux Marcus Tullius Cicéron raconta l’histoire suivante. On montra à un certain Diagoras, un athée, des tablettes peintes représentant des dévots qui avaient prié et survécu à un naufrage qui leur était arrivé ensuite. Sous-entendu : prier protège de la noyade. Diagoras demanda alors : « Où sont les portraits de ceux qui avaient prié et qui sont morts ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ElGatoMaloElGatoMalo   28 février 2015
Il y eut des poètes maudits comme Edgar Allan Poe ou Arthur Rimbaud qui furent méprisés par la société puis encensés plus tard au point qu'on gava les élèves de leur écrits (il existe même des écoles qui portent le nom de ces lycéens devenus célèbres qui avaient abandonné leurs études).
Commenter  J’apprécie          61
London16London16   11 novembre 2020
Si vous voulez comprendre ce que je veux dire quand je parle du caractère arbitraire des catégories, voyez la situation de la politique polarisée. La prochaine fois qu'un Martien visitera la Terre, essayez de lui expliquer pourquoi les personnes favorables à l'élimination d'un fœtus dans le sein de sa mère sont également opposées à la peine capitale. Ou pourquoi celles qui acceptent l'avortement sont censées être pour une taxation élevée mais contre une armée forte. Pourquoi faut-il que les gens qui sont pour la liberté sexuelle soient contre la liberté économique individuelle? (p.42, L'antibibliothèque d'Umberto Eco)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Nassim Nicholas Taleb (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nassim Nicholas Taleb
"Le Cygne Noir" de Nassim Nicholas Taleb lu par Tristan Harvey. Parution numérique le 12 août 2020.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-cygne-noir-la-puissance-de-limprevisible
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
569 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre