AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782211313384
L'Ecole des loisirs (15/09/2021)
4.36/5   57 notes
Résumé :
Je ne veux plus être un écureuil ! Si on m'avait demandé mon avis, j'aurais choisi autre chose. J'aurais choisi d'être un castor. Pour bâtir un monde meilleur ! Mais en réalité, c'est quand même fatiguant la vie de castor, et de toute façon, j'ai toujours rêvé d'être un cerf. Pourtant là encore, j'espérais beaucoup mieux. Ou alors... un hibou ? un hérisson ? Ah non, je sais ! Et vous, le savez-vous ?
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,36

sur 57 notes
5
13 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Giraud_mm
  13 décembre 2021
Petit écureuil n'aime pas sa vie. Il rêve de devenir un castor. Oui mais, elle est pénible la vie d'un castor, à toujours travailler les pieds dans l'eau...
Alors petit écureuil deviendrait volontiers un cerf ; c'est si beau un cerf...
Une jolie fable sur la difficulté d'être soi, et la découverte des joies et peines des autres...
Olivier Tallec signe le texte et les illustrations. Ces dernières enrichissent le propos, le rendant accessible au plus jeune âge.
Un très joli livre pour les tout petits.
Lien : http://michelgiraud.fr/2021/..
Commenter  J’apprécie          440
Ogrimoire
  17 janvier 2022
Un album parfait à lire en hiver, bien au chaud, qui peut parfaitement se lire indépendamment des deux autres aventure de notre petit écureuil ! Après avoir voulu garder son arbre uniquement pour lui et le protéger parce qu'un arbre est un organisme fragile, désormais il rêve d'être un autre animal, un animal qu'il aurait choisi !
Avouez que nous avons tous, un jour ou l'autre, voulu être quelqu'un d'autre ou bien été mécontent de ce que l'on avait, eh bien, ici, c'est exactement le cas de notre petit écureuil ! Et croyez-moi, il a plein d'idées, mais toutes plus farfelues les une que les autres – il s'affuble d'une queue de castor, de bois de cerf, vous l'aurez compris ses métamorphoses sont de plus en plus drôles !
Malgré le côté comique de cet album, il faut souligner le précieux message qu'il délivre, celui de l'acceptation de soi, qu'il faut s'apprécier tel que l'on est et arrêter d'envier nos voisins. Une très belle morale qui aide les enfants à se construire et à comprendre qu'ils sont uniques. Bref, on ne peut que valider cette quête identitaire du petit écureuil !
Comme à son habitude, Olivier Tallec nous offre des illustrations splendides, pleines de détails et de délicatesse, c'est une vraie réussite sur le plan visuel ! Cet album nous en met plein les yeux !
Des idées saugrenues, de l'humour, un beau message délivré grâce à notre petit écureuil, que demander de plus… Que vous couriez vous offrir cet album peut-être ?
Lien : https://ogrimoire.com/2022/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
LillyMaya
  12 octobre 2021
Après, "C'est MON arbre", et "Un peu, beaucoup", voici à nouveau notre écureuil qui ne veut plus être un écureuil ! Non, c'est lassant d'être un écureuil, il préférerait être un castor ! C'est bien un castor, on coupe du bois, on crée des barrages etc...Mais à la réflexion, Castor ne lui convient pas non plus, en fait il a toujours voulu être un Cerf, c'est beau un cerf, c'est majestueux...
Nous allons donc accompagner notre écureuil qui ne sait pas ce qu'il veut !
Même si c'est un album jeunesse, cela peut faire réfléchir aussi l'adulte, est-ce que nous ne sommes pas comme cet écureuil ? Jamais content de ce que l'on a / de ce que l'on est ! Vous savez, la personne qui a des cheveux bouclés, les voudrait lisse et inversement. On se trouve toujours trop ceci ou pas assez cela, parce qu'on ne fait que se comparer aux autres.
Je surveillerai attentivement les prochaines parutions d'Olivier Tallec, pour voir si il continue les aventures de ce petit écureuil !

Commenter  J’apprécie          150
LivresdAvril
  12 mars 2022
Dans "J'aurais voulu", Olivier Tallec épingle notre insatisfaction perpétuelle avec l'humour qui le caractérise. L'herbe est toujours plus verte chez le voisin, nous ne sommes jamais contents de notre sort. Que ce petit écureuil (personnage récurrent chez cet auteur-illustrateur puisque c'est le troisième album qui lui est consacré) est humain ! 
Les enfants adorent les différentes transformations, d'autant que l'écureuil garde les attributs de ses métamorphoses précédentes. de leur côté, les adultes pourrons avoir une lecture plus actuelle puisque l'auteur lui-même dit que son personnage a un petit côté queer.
C'est le grand talent et la grande richesse des albums d'Olivier Tallec : ils ont toujours plusieurs niveaux de lecture et comme leur fin est ouverte, ils invitent à la discussion. Et quel plaisir de retrouver ce trait vif et ces couleurs automnales. Une trilogie incontournable !
Commenter  J’apprécie          110
Shaynning
  24 décembre 2021
Une fois encore, l'écureuil de Tallec nous régale d'une histoire aussi drôle que pertinente, cette fois sur le thème de l'envie.
Parce que , voyez-vous , notre écureuil amateur de cocottes/pommes de pins vit une intense crise existentielle, ce pauvre animal. Avoir eu à choisir, il aurait aimé être un castor! Sérieux, travailleur, bâtisseur...mais tout compte fait, voilà une vie en réalité bien éreintante. mais à bien y pensé, il a toujours préféré les cerfs, superbes et parcourant la forêt fièrement. Mais cette vie aventureuse comporte sa part de risques, à bien y penser. Se cacher, courir, fuir les chasseurs. Non, en fait, depuis toujours, c'est d'être un hérisson qui le comblerait. Se rouler en boule sous les feuilles, manger des...verres de terre?! Mais quelle horreur! Et c'est sans compter le fait que traverser les routes est risqué. À bien y penser, ce serait bien mieux d'être un hibou, à vivre dans le calme et la solitude de la nuit...ou alors...un pangolin? Une grenouille rousse? Une roussette? Non, un manchot empereur! Ou une girafe? Un escargot...de Bourgogne! Ah , non , encore mieux! Un ÉCUREUIL!
On aura beau se comparer aux autres, leur trouver milles qualités que nous n'avons pas, ou trouver des raisons de vivre leur vie, qui nous semble meilleure, au final, nous avons tous en commun notre imperfection, nos forces, nos défauts, nos défis et nos mérites. Plutôt que de regarder ce qui nous fait défaut, autant observer ce qui fait de nous quelqu'un d'unique et d'incontournable.
Un autre tome au message aussi comique qu'essentiel, avec en illustrations un écureuils qui emprunte de plus en plus de traits aux animaux qu'il souhaite être. de quoi faire rire vos petits cocos, assurément.
Pour un lectorat préscolaire, 4-5 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LeDevoir   29 novembre 2021
Grâce à un ton faussement candide, à des personnages totalement imparfaits et assumés, Tallec a l’art de transformer une intrigue plutôt banale en récit des plus farfelus. La chute, aussi improbable que truculente, s’assure à cet effet de laisser le lecteur totalement ébaubi. Fameux.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
SioSio   16 septembre 2021
Non, vraiment, je ne veux plus être un écureuil !
Si on m'avait demandé mon avis, j'aurais choisi autre chose.
J'aurais choisi d'être un castor. Un castor, c'est sérieux, c'est travailleur. Tout le monde sait ça. Je pourrais tout à fait devenir un castor. Et même le meilleur d'entre eux.
Castor, j'adore !
C'est une vie tellement plus excitante que celle d'écureuil !
[...]
Personne n'en parle, mais en réalité c'est quand même extrêmement fatigant la vie de castor. Et en plus, on a tout le temps les pieds mouillés. Franchement, j'espérais beaucoup mieux.
Je crois que ça ne me convient pas du tout, et de toute façon j'ai toujours préféré les cerfs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
OgrimoireOgrimoire   17 janvier 2022
D’ailleurs personne ne rêve de devenir un écureuil. Personne ne veut passer ses journées seul, à sauter de branche en branche à la recherche de pommes de pin. Non, vraiment, je ne veux plus être un écureuil ! Si on m’avait demandé mon avis, j’aurais choisi autre chose.
Commenter  J’apprécie          40
ColibrilleColibrille   25 février 2022
Personne n'en parle, mais en réalité c'est quand même extrêmement fatiguant la vie de castor. Et en plus, on a tout le temps les pieds mouillés. franchement, j'espérais beaucoup mieux.
Je crois que ça ne me convient pas du tout, et de toute façon j'ai toujours préféré les cerfs.
Commenter  J’apprécie          10
ClioInoClioIno   08 mai 2022
Vivre le calme et la solitude de la nuit,
observer tout ce qui se passe de mystérieux
dès que le jour est tombé.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Olivier Tallec (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Tallec
d'après l'univers d'Olivier Tallec
autres livres classés : ÉcureuilsVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1353 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre