AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Michèle Valencia (Traducteur)
EAN : 9782264048042
352 pages
10-18 (18/02/2010)
3.74/5   55 notes
Résumé :
Alors qu'en ce début de XXe siècle une série de crimes endeuille la ville de Vienne, l'inspecteur Oskar Rheinhardt et son ami, le psychiatre Max Liebermann, se lancent à la poursuite d'un insaisissable psychopathe dont l'arme favorite est... une épingle à chapeau.

S'agirait-il du fameux complexe d’œdipe, que Freud vient de mettre au jour ? Mais Liebermann doit également traiter ses propres patients, dont un homme obsédé par son doppelgänger, un doubl... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 55 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis

Souri7
  24 septembre 2016
Comme toujours, un vrai plaisir de suivre l'inspecteur et le psychiatre dans leurs aventures ! Cette fois-ci, on est gâté avec de nombreuses histoires en parallèle plutôt sympathiques. le patient du docteur Liebermann, Ersweiler, qui est persuadé que la mort le traque.... et l'on va découvrir que cette peur à une cause importante et morbide ; le tueur à l'épingle au cheveu qui est d'une morbidité incroyable surtout quand l'on comprend pourquoi ; certaines des personnes interrogées qui dévoilent une Vienne plus sombre encore, des travers moraux et des secrets inavouables.
Un passage m'a sidéré ... Lors de l'autopsie d'une victime, vous allez être aussi sidéré que moi en lisant comment le Dr Mattias détermine si une femme a eu ou non des relations charnelles. Je n'en dit pas plus afin de vous laisser le découvrir par vous même.
Bref, un vrai régal avec cependant un GROS bémol : la relation entre Liebermann et Miss Listerdale évolue trop lentement !!!!
Commenter  J’apprécie          350
Crazynath
  28 juin 2022
Cinquième volet des aventures du psychiatre Max Liebermann.
Nous sommes toujours à Vienne et il faut dire que dans cet épisode, l'auteur, Frank Tallis, ne ménage pas le lecteur (et la lectrice d'ailleurs)
Max continue d'aider son ami l'inspecteur Oskar Reinhardt à mener ses enquêtes. Et il faut avouer que dans ce cas de figure, ses compétences sont plus que bienvenues. En effet, un tueur en série sévit dans les rues de la capitale autrichienne et son arme de prédilection est plus qu'originale : en effet, il utilise des épingles à chapeaux. Savoir les utiliser comme instruments donnant la mort nécessite un certain doigté qui n'est pas donné à tout le monde, mais comment trouver le meurtrier ?
Cette fois-ci, notre duo d'enquêteurs aura fort à faire pour trouver le coupable car il semble insaisissable et le choix de ses victimes ne laisse envisager aucune piste.
Heureusement que les pâtisseries viennoises agrémentées de cafés plus ou moins variés permettent à Max et Reinhardt de se sustenter et surtout d'avancer dans leur enquête !
Un tres bon cru ! Mon intérêt pour cette série ne faiblit, il faut le dire !

Challenge Mauvais genres 2022
Challenge A Travers l'Histoire 2022
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
LePamplemousse
  18 août 2015
Ce cinquième volume de la série mêle une enquête policière classique et la pratique de la psychiatrie permettant de résoudre des énigmes, voire même des crimes.
Les deux protagonistes sont amis de longue date, l'un est inspecteur de police, l'autre est psychiatre, et tous deux évoluent à Vienne, au début des années 1900.
Dans cette cinquième enquête, qui peut d'ailleurs se lire toute seule, des femmes sont retrouvées mortes, une épingle à chapeau plantée à l'arrière du crâne.
La description de la vie culturelle est fantastique, on suit les personnages à l'opéra, au musée, dans les restaurants, à leur séance de chant, durant les consultations psychiatriques…
Le célèbre Freud est un personnage récurrent de la série, il apparaît dans chacun des volumes et explique de façon assez claire ses théories, que ce soit le complexe d'Oedipe ou la symbolique des rêves par exemple.
La gastronomie a une place très importante dans ces histoires, chaque jour, les personnages principaux vont boire des cafés turcs et déguster des dizaines de pâtisseries aux fruits, au beurre chaud, aux amandes, aux noix, recouvertes de sucre ou croustillantes à souhait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
cvd64
  21 mai 2022
Dans Vienne du début du 20ème siècle, on retrouve pour la cinquième fois nos deux amis, l'un inspecteur et l'autre psychiatre pour de nouvelles enquêtes.
on pourrait croire qu'un tueur en série officie à la nuit tombée sur de jeunes femmes, mais pas que, l'auteur, Frank Tallis,brouille les cartes en nous invitant à suivre plusieurs pistes.
Dans ce titre, la psychiatrie et la psychanalyse ont une place prépondérante, un invité de marque, en la personne de Sigmund Freud, donne d'ailleurs des conclusion qui aideront nos compères à résoudre les crimes et démasquer le ou les coupables.
Complexe d'Oedipe, pédophilie et autres pathologies psychiatriques sont des sujets abordés ici.
Commenter  J’apprécie          160
argali
  29 octobre 2011
Un peu déroutant par sa construction, ce roman nous fait suivre trois voies parallèles. Il y a tout d'abord le récit des troubles dont souffre un patient du docteur Liebermann. Ensuite, l'affaire des meurtres en série, commis sur de jeunes et misérables jeunes femmes. Puis la confession écrite du meurtrier dont les passages émaillent le récit à proprement parler. Il faut quelques chapitres pour s'habituer ensuite, on prend goût à ce thriller bien bâti, aux personnages attachants et à l'écriture rigoureuse. Vocabulaire choisi, détails historiques, géographiques, lyriques ou culinaires apportent à l'histoire un petit plus plaisant. On vit littéralement dans le Vienne du début du 20e siècle.
Le milieu de la mode est aussi concerné par ces affaires et on a droit à un cours d'histoire sur les chapeaux, les robes à corset, la Sécession et tout ce qui a fait la joie de nos grands-mères.
C'est dans ce Vienne de l'avant-guerre qu'opèrent l'inspecteur Reinhardt et son ami le psychiatre Liebermann. Ce duo collabore de manière très complémentaire rendant l'intrigue passionnante à suivre. Ou plutôt devrais-je dire les intrigues car subtilement d'autres affaires viennent se greffer à l'enquête criminelle de départ.
Je découvre cet auteur, psychologue spécialiste des troubles obsessionnels, et je suis sous le charme. Nul doute que je me procurerai les romans précédents mettant en scène Max Liebermann. J'ai en effet pris plaisir à lire ce thriller psychanalytique, mettant en scène un meurtrier sous l'emprise du complexe d'Oedipe
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
anne_le_bruit_des_vaguesanne_le_bruit_des_vagues   13 avril 2015
Par où commencer ? Par une naissance ou par une mort ? Car voyez-vous, les deux vont toujours de pair. Quand commence une vie ? A la conception ? C'est un point de départ possible, mais non le seul. Il n'y a d'ailleurs aucune raison de privilégier ce moment. Ainsi la couleur de mes yeux, héritée de ma mère, a précédé ma venue au monde. D'une certaine manière, les traits qui se combinent pour former un individu étaient déjà là avant sa naissance. La procréation ne représente que leur point de convergence. Par conséquent, nous devons autant aux morts qu'aux vivants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CrazynathCrazynath   27 juin 2022
Au fond de ses yeux éteints, Liebermann lut la fin de l'Autriche-Hongrie. Un empire qui produisait tant de bureaucrates et de petits fonctionnaires ne survivrait pas au nouveau siècle.
Commenter  J’apprécie          70
cvd64cvd64   21 mai 2022
Je présume que les étreintes et baisers préliminai res ne vous paraîtront pas bien palpitants. Vous pouvez les imaginer sans peine. La suite, en revanche vous intéressera: la communion.
Commenter  J’apprécie          52
line70line70   28 mars 2011
Il vaut toujours mieux savoir que rester dans l'ignorance. Il serait idiot d'entrer aux enfers avec une malheureuse bougie alors qu'on a une torche à la flamme puissante à portée de la main.
Commenter  J’apprécie          20
chris973chris973   18 décembre 2017
p226 - Qui l'a trouvée ?
- Le responsable des jardins. Il s'était levé tôt pour ramasser limaces et escargots.

p191 - Voila ce que je ramassais.
- Il attrapa sous la table un seau plein d'escargots et de chenilles.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Frank Tallis (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Tallis
Bande annonce VO de la série Vienna Blood (2019), adaptation de la série littéraire Les Carnets de Max Liebermann de Frank Tallis.
autres livres classés : vienneVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
389 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre