AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782844947864
512 pages
Éditeur : Editions De Borée (01/09/2008)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 15 notes)
Résumé :
4° de couverture (et rabats intérieurs) :
(Edition source : France-Loisirs - 06/2009)
ISBN : 9782298023961


Quand Louis, le nouveau docteur du village. prend ses fonctions, il n'a pas encore idée de ce qui l'attend : les querelles des ménages, l'hygiène un peu douteuse de ses patients, leurs confidences impudiques. Mais également les Virées en voiture sur des routes étroites pour accoucher une fille mère à toute heure du jour et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Levant
  06 mai 2016
Savez-vous qu'aujourd'hui les médecins ne veulent plus s'installer à la campagne. Sans doute ont-ils lu cet ouvrage de Louis Tamain qui leur dit combien il faut déployer de disponibilité, d'abnégation, pour un revenu pas plus alléchant que cela. Sans doute ont-ils lu qu'il ne faut pas craindre d'être réveillé la nuit pour soulager la douleur d'un vieil homme dans ses derniers instants.
Il est vrai que l'époque n'est plus à lire entre les lignes au risque d'y trouver le côté humain qu'oblige le métier, au risque de se rappeler le célèbre serment :
« Je jure par Apollon, médecin, par Asclépios, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, le serment et l'engagement suivants :
Je mettrai mon maître de médecine au même rang que les auteurs de mes jours, je partagerai avec lui mon savoir et, le cas échéant, je pourvoirai à ses besoins ; je tiendrai ses enfants pour des frères, etc… etc...
Commenter  J’apprécie          120
Epictete
  30 novembre 2013
Un régal !
C'est bien écrit, comme une suite de petites nouvelles ou d'anecdotes savoureuses.
Ce texte reflète un temps pas si ancien où la vie était tellement différente (Je ne dirai pas si c'était mieux ou moins bien) mais, ayant quelques connaissances médicales, je me suis aperçu que les médecins décris étaient loin d'être ignares et avaient déjà, sans tous les moyens dont nous disposons actuellement des connaissances et des diagnostiques très pointus. On est loin des médecins de Molière.
J'ai vraiment passé un excellent moment à cette lecture.
Commenter  J’apprécie          71
zazimuth
  14 janvier 2019
Je n'ai lu que 20 pages mais je n'accroche pas à l'univers de ce médecin de campagne et ses couples de fermiers-chasseurs...
Mais la couverture est jolie^^
Commenter  J’apprécie          40
asnico
  06 juillet 2015
Je n'aime guère écrire de mauvaises critiques mais là...
Idéal pour s'endormir (même pour les insomniaques! Si si! Je vous assure)
Il n'y a aucune histoire dans ce livre ou sinon, je ne l'ai pas comprise.
Commenter  J’apprécie          30
st79310
  25 décembre 2012
Livre très sympatique, on passe un agréable moment....
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
EpicteteEpictete   05 février 2014
Le médecin n'a pas le droit pour lui-même à la maladie. Celle-ci est réservée aux malades. Toute faiblesse en ce domaine le ravale au rang de tout le monde et le discrédite. Que peut-on penser et quel crédit peut-on accorder à un homme dont la fonction est de soigner ses semblables, si lui-même ne sait se mettre à l'abri de la maladie ?
Commenter  J’apprécie          102
LevantLevant   06 mai 2016
Le médecin, le sorcier, le curé étaient en principe la progression habituelle. C'est dire les difficultés que rencontrait le prêtre dans la cas où les deux autres s'étaient cassé les dents. Pourtant ce dernier recours était logique, puisque lui seul pouvait faire intervenir le ciel et le miracle qui échappait aux deux premiers.
Commenter  J’apprécie          60
zazimuthzazimuth   14 janvier 2019
Un accident de chasse dépend souvent de conjonctures multiples où le hasard, la précipitation et le réflexe, sans que l'on puisse forcément parler de maladresse, jouent parfois bien tristement leur rôle. (p.13)
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : médecinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
280 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre