AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jérôme Tabet (Traducteur)
ISBN : 2290020257
Éditeur : J'ai Lu (05/01/2011)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Daniel Tammet est un autiste Asperger, génie des nombres et des langues. Aujourd'hui, il a vaincu la prison de l'autisme : c'est un écrivain à part entière, un savant plein d'humanité et doté d'une sensibilité bouleversante. Les plus grands neuroscientifiques du monde se sont penchés sur son cas et ont dialogué avec lui. Il a appris sur la façon dont son cerveau (et celui des autres) fonctionne, qu'il a voulu nous raconter ses découvertes. Apprendre, raisonner, calc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
kuroineko
  29 novembre 2014
Malgré quelques appréhensions au départ, dues non au livre mais à mes connaissances scientifiques plus que succintes, l'ouvrage de Daniel Tammet m'a immédiatement emportée.
Dans un style à la fois clair et très agréable à lire, il évoque les mécanismes du cerveau ou de la vision, le fonctionnement de la mémoire, la pensée créative ou mathématiques, ... Il avance les dernières recherches en matière de neurosciences. Des exemples très explicites éclairent ses propos plus argumentatifs.
C'est passionnant et il donne l'envie d'aller plus loin dans la découverte de cette formidable entité qu'est le cerveau humain. Lui-même autiste Asperger et surdoué des nombres et des langues (apprendre l'islandais en une semaine... ça se passe de commentaire), il donne à voir sa propre vision de la cognition, de l'art, ...
Je le recommande à tous les fâchés de la science. Ca se lit comme un roman et ouvre des perspectives de savoirs, pour moi, inédites ou très peu explorées jusqu'à présent.
Commenter  J’apprécie          120
fee-tish
  13 septembre 2011
Juste avant d'ouvrir ce livre, je me suis un peu documentée sur l'auteur, Daniel Tammet, autiste Asperger et génie des nombres et des langues. J'ai ainsi visionner le documentaire L'homme ordinateur où son cas est expliqué, autant par lui-même que par des expériences. Tout d'abord, il faut dire qu'il a été diagnostiqué autiste en 2004 je crois, donc récemment. Ce qui est fascinant dans son livre et dans son histoire, c'est qu'il veut nous montrer qu'un autisme savant n'est pas un monstre, un ordinateur, ou, allons-y carrément : un être non humain. Il tente de démontrer que leur génie s'appuie justement sur des facultés typiquement humaines. Il nous raconte ses compétences personnelles, nous cite des résultats d'expériences, etc. S'il peut écrire un livre comme celui-ci, c'est aussi qu'il fait parti des rares savants autiste à être sain d'esprit. La limite est en effet très ténue entre le génie et la folie. Après avoir lu son livre, je pense qu'un témoignage comme le sien est juste un trésor, une chance incroyable.
Le récit en lui-même s'organise comme un mémoire ou une thèse. Plusieurs chapitres et sous-chapitres où Daniel Tammet aborde plusieurs sujets, parmi lesquels il nous livre une belle réflexion sur ce qu'est l'intelligence, sur la mémoire, sur la façon dont il perçoit les nombres et également un chapitre assez intense sur l'apprentissage des langues (il faut rappeler qu'il a appris lui-même l'islandais en... une semaine !).
Son ouvrage est plein de réflexions scientifiques mais aussi plein d'humanité. Il explique l'inexplicable : son autisme, sa façon de ressentir des émotions pour les nombres, sa vision des personnes qui lui ressemblent et de la façon dont ils sont perçus par nous autres, non-autistes. Il nous apprend aussi ce qu'est l'autisme, qui est une maladie très étrange, puisqu'aucun autisme n'est identique.
En conclusion, je dirais que ce livre est l'un de ceux que l'on est fier d'avoir lu ! Même s'il faut bien l'avouer, certains passages sont parfois un peu longs (car les concepts sont bien expliqués).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Z3D
  11 juillet 2013
J'avais vraiment beaucoup aimé le premier livre de Daniel Tammet, je suis né un jour bleu, retraçant son cheminement jusqu'à ce qu'il devienne écrivain. Je l'avais découvert dans l'émission Salut les terriens sur Canal + présenté par Thierry Ardisson. Depuis ce jour, j'ai fait pas mal de recherches sur le compte de l'auteur visionnant quasiment toutes les vidéos du net le concernant. La lecture de son premier roman m'avait vraiment touché car il s'agissait d'une biographie, un discours beaucoup plus intime que le livre ici critiqué.
Je ne dirais pas que ce livre n'est pas bon bien au contrairement disons que je me suis un peu ennuyé à la lecture de ce livre. Cet ennui était surement causé par une certaine lassitude, en effet, je n'ai finalement pas appris grand chose que je ne savais pas déjà (soit par ma formation de biologiste, soit par les documentaires sur l'auteur).
Je recommande cependant grandement ce livre pour toute personne néophyte dans le domaine, souhaitant mieux comprendre le fonctionnement du cerveaux, cette lecture pourrait être une aide pour booster vos capacités cérébrales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LeilaRe
  25 septembre 2014
Deux OVNI littéraires, « Je suis né un jour bleu » et « Embrasser le ciel immense » de Daniel Tammet, deux témoignages puisés au fond de la source !
Daniel Tammet est hors normes, il est autiste de haut niveau, atteint du syndrome d'Asperger, dans « Je suis né un jour bleu » il nous décrit son enfance, sa passion pour les mathématiques et les langues. C'est une biographie doublée d'un essai scientifique sur la synesthésie (les chiffres ont des couleurs et des textures), l'autisme et le Syndrome d'Asperger, mais c'est aussi un livre fascinant, puisqu' il est d'une grande sensibilité. le sous-titre "À l'intérieur du cerveau extraordinaire d'un savant autiste" parle de lui-même, car c'est exactement de cela qu'il s'agit. L'auteur évoque d'ailleurs assez longuement sa fascination pour les nombres, ce qui le poussera d'ailleurs à se lancer un incroyable défi, mémoriser les 22 514 premières décimales du nombre pi, un exploit qui a nécessité plus de cinq heures d'énumération en public.
Malgré ses exploits, et son incroyable mémoire synesthésique, il a cependant dû batailler pour avoir une scolarité normale car il lui est très difficile de communiquer et de se socialiser.
La façon dont l'entourage, et surtout les parents de Daniel on réagit face à la différence de leur fils m'a énormément touchée. Il ne faut pas oublier qu'il est né en 1979, époque où on parlait peu d'autisme et encore moins du S.A. Il a eu la chance d'être bien entouré, d'avoir pu être diagnostiqué, et surtout que les personnes qu'il a rencontrées lui aient offert un retour à la hauteur de ses attentes.
Il a une vision très particulière, il est tout simplement en décalage avec le monde qui l'entoure. Son cerveau offre des potentialités différentes. Dans ce livre, il n'essaye pas de vulgariser l'autisme, mais nous fait une présentation scientifique du fonctionnement de son cerveau avec de nombreux exemples. Il arrive carrément à nous y emmener et nous faire ressentir les choses comme il les perçoit.
J'ai enchaîné la lecture des deux livres, dans le second, intitulé «Embrasser le ciel immense», j'ai trouvé beaucoup de redondances. C'est dommage qu'il y en ait eu autant. le second étant plus « technique », on y trouve beaucoup d'énumérations d'expériences scientifiques, si on est intéressé par le côté autobiographique, il vaut mieux s'arrêter au premier.
Son plus grand exploit, reste pour moi son hypersensibilité et la façon dont il nous mène à ressentir les choses telles qu'il les voit ! On finit par voir des couleurs partout
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ileana
  09 septembre 2017
Plutôt banal à mon sens, je n'ai pas appris grand chose que je ne savais pas. Beaucoup de choses qu'il énonce sont publiées systématiquement par des hebdomadaires d'actualité. Autre réserve, une abondance de lieux communs et des vérités scientifiques archiconnues.
J'ai choisi un extrait pas banal ; à mon avis, il illustre parfaitement le merveilleux univers mental de ce surdoué. « En mars 2014 quand j'ai réussi à réciter de mémoire la constante pi jusqu'à la 22 514e décimale, certains ont cru à un miracle. [C'est ] le résultat de plusieurs semaines de travail et de discipline [ et de ] la capacité de mon esprit à percevoir les nombres comme des formes complexes, en trois dimensions, avec une couleur et une texture. Grâce à la vision de ces formes, j'ai pu mémoriser les décimales du nombre pi, les déroulant dans ma tête comme un panorama numérique. J'étais fasciné et émerveillé par une telle beauté.
Pendant la récitation publique à Oxford, je ressentais une joie profonde en contemplant la beauté des chiffres qui m'apparaissaient. C'est l'un des souvenirs le plus heureux de cette expérience. Chiffre après chiffre, j'entrais dans une sorte de méditation, comme enveloppé par le flot des décimales. Et, bien qu'elles se suivent de façon aléatoire, leur représentation dans mon esprit était cohérente. » P74
Ha, il n'a plus besoin d'aller voir une expo, il lui suffit de dérouler dans sa tête les décimales du nombre pi ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
TaltanTaltan   28 août 2011
Les 8 intelligences de Gardner :

L'utilisation des tests de QI ne saurait être un critère unique et discriminant pour déterminer le surdouement chez un enfant. Howard Gardner, professeur de sciences de l'éducation de l'Université Harvard, pense qu'il existe au moins 8 formes d'intelligence.

L'intelligence linguistique qui implique le langage parlé et écrit, la capacité à apprendre les langues et à les utiliser pour atteindre un but.

L'intelligence logico-mathématique est le capacité à analyser les problèmes mathématiques, à calculer, à faire des enquêtes scientifiques.

L'intelligence musicale se révèle dans le don pour jouer, composer et apprécier la musique.

L'intelligence corporelle-kinesthésique permet l'utilsation optimale d'une partie ou de l'ensemble du corps pour arriver à un but.

L'intelligence spaciale permet d'avoir une bonne orientation, une capacité à visualiser et à "manipuler" mentalement des objets.

L'intelligence inter-personnelle est la capacité à comprendre les émotions, les intentions et les motivations d'autrui.

L'intelligence intra-personnelle désigne la capacité à se comprendre soi-même, à analyser ses émotions, ses buts et ses motivations.

L'intelligence naturaliste nous permet de nous inspirer de l'environnement naturel, d'avoir "la main verte" et une facilité pour inter-agir avec les animaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LprieurLprieur   23 avril 2016
Le talent est quelque chose qui, pour moi, émerge spontanément – comme un oiseau qui s’envole – des interactions subtiles et complexes d’une multitude d’éléments génétiques et environnementaux. En chacun de nous sommeille quelque chose d’unique et de beau qui s’inscrit dans notre participation au monde. Ce n’est donc pas la taille de notre cerveau qui compte, mais bien la grandeur de notre âme.
Commenter  J’apprécie          120
LprieurLprieur   24 avril 2016
L'équilibre délicat entre d'une part l'émerveillement et l'ouverture aux nouvelles idées, aux autres façons de voir, de comprendre notre monde, et d'autre part la capacité à faire une pause, à analyser, à poser une question (et souvent aussi à doute) est au cœur de la pensée juste. La logique, considérée par erreur comme froide et calculatrice, ne coupe pas l'individu du mystère de l'amour et de la foi. Ces ambiguïtés sont inhérentes à la vie humaine. Au lieu de cela, le raisonnement prudent et la pensée indépendante nous aident à garder les pieds sur Terre.
C'est de là que nous avons la meilleure vue sur les étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
jovidalensjovidalens   22 décembre 2011
Être prisonnier des effets hasardeux de son environnement n'est pas plus acceptable qu'être prisonnier de ses gênes. S'il n'existait aucune prédisposition biologique à certaines formes de talent, nous ne serions que des individus vierges, esclaves de l'endroit où nous sommes nés.
Le talent est quelque chose qui, pour moi, émerge spontanément - comme un oiseau qui s'envole - des interactions subtiles et complexes d'une multitude d'éléments génétiques et environnementaux. En chacun de nous sommeille quelque chose d'unique et de beau qui s'inscrit dans notre participation au monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TaltanTaltan   28 août 2011
Une astuce pour se familiariser avec les grands nombres est de les associer à des images concrètes simples. Par exemple, le nombre 100 000 équivaut à la quantité de mots que l'on trouve ngénéralement dans un roman de longueur raisonnable; 1 million correspondrait donc à 10 romans et 1 milliard, au nombre de mots contenus dans 100 bibliothèques (chacune disposant de 100 romans). Une autre façon de comprendre les grands nombres est de les associer au temps: si vous dites un mot chaque seconde, cela vous prendra un peu plus d'un jour pour dire 100 000 mots; environ une semaine et demi pour dire 1 million de mots, et presque 32 ans pour arriver au « milliardième ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Daniel Tammet (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Tammet
Court métrage (3 minutes) écrit par Daniel Tammet sur la place de l'homme dans l'univers
autres livres classés : syndrome d'aspergerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
428 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .