AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur L'éternité dans une heure (15)

rabanne
rabanne   30 avril 2016
Une culture nombrée trouvera tous les moyens à sa disposition pour transmettre ces faits obstinés d'une génération à la suivante. (...) Elle choisira la formulation la plus succincte pour ses vérités essentielles : pas trop lourde pour la langue, pas trop longue pour l'oreille.
Exactement comme un proverbe.
Commenter  J’apprécie          220
Nastie92
Nastie92   02 décembre 2014
Je marche un moment, longeant la Seine, la nuit dans mes cheveux, dans mes poches et sur mes vêtements. Je sais que la nuit est favorable à l'imagination ; à cette heure, dans toute la ville, des artistes taillent leurs crayons, mouillent leurs pinceaux et accordent leurs guitares. D'autres, avec leurs théorèmes et leurs équations, s'adonnent de la même façon aux possibilités du monde.
Le monde a besoin d'artistes. Chacun d'eux transforme sa portion de la nuit en mots et en images, en notes et en nombres. Un mathématicien dans son bureau aperçoit une chose restée jusque-là invisible. Il est sur le point de transformer l'obscurité en lumière.
Commenter  J’apprécie          150
rabanne
rabanne   04 mai 2016
Les êtres humains sont inséparables de leur intérêt égoïste, mais l'inégalité a besoin d'une société pour l'inventer.
Commenter  J’apprécie          130
rabanne
rabanne   02 mai 2016
À en juger par ses oeuvres, peu de choses fascinaient autant Shakespeare que la présence de l'absence : la lacune là où il devrait y avoir une abondance de volonté, de jugement ou de compréhension. (...)
Bien sûr, les contemporains de Shakespeare étaient familiers de l'idée du néant, mais non du rien comme nombre, comme chose qu'on peut compter et manipuler.
Commenter  J’apprécie          130
Nastie92
Nastie92   05 décembre 2014
Gagner aux échecs, c'est simple : la victoire appartient à celui qui commet l'avant-dernière erreur.
Commenter  J’apprécie          131
Nastie92
Nastie92   02 novembre 2014
Quand l'inspiration leur manque, certains journalistes de télévision se livrent parfois à cet exercice sur un malheureux ministre de l’Éducation. Grimaçant sous son maquillage à l'intention des caméras, l'intervieweur caresse ses notes, s'éclaircit la gorge et demande : "Une dernière question, monsieur le ministre. Combien font huit fois sept ?"
Chaque fois, je pousse un profond soupir. Il est bien triste de voir les mathématiques réduites au souvenir (ou le plus souvent, à l'absence de souvenir) de règles apprises à l'école.
Commenter  J’apprécie          120
Nastie92
Nastie92   21 novembre 2014
Au Brésil, les Munduruku imitent la quantité en accordant une syllabe supplémentaire à chaque nouveau nombre : un se dit pug, deux se dit xep xep, trois se dit ebapug, et quatre, edadipdip. Dans ces conditions, on comprend qu'ils n'aillent pas au-delà de cinq.
Commenter  J’apprécie          80
rabanne
rabanne   04 mai 2016
L'obstacle à une appréciation de la beauté mathématique n'est pourtant pas insurmontable. (...)
La beauté qu'adorent les mathématiciens se trouve aussi dans le quotidien, dans les jeux, la musique et la magie.
Commenter  J’apprécie          70
Nastie92
Nastie92   27 novembre 2014
Quelque part dans Pi, au bout de milliards et de milliards de chiffres, on rencontre cent 5 d'affilée ; ailleurs, mille fois l'alternance 0 et 1. À une distance inconcevable dans ce bourbier de chiffres, si l'on s'y aventure plus longtemps que la distance qui nous sépare du Big Bang, la séquence 123456789... se répète 123 456 789 fois de suite. Si seulement nous pouvions aller assez loin, nous trouverions les premières décimales (les cent, les mille premières, le million ou le milliard de premières) impeccablement répétées, comme si à tout instant tout allait recommencer au poont de départ. Et, pourtant, ce n'est jamais le cas.
Commenter  J’apprécie          60
Dea95
Dea95   23 juin 2013
"Comme les oeuvres littéraires, les idées mathématiques nous aident à agrandir notre cercle d'empathie, elles nous libèrent de la tyrannie d'un point de vue unique, de l'esprit de clocher. Si on sait les regarder, les nombres font de nous des humains meilleurs." (p. 20)
Commenter  J’apprécie          50




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





    Quiz Voir plus

    Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

    Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

    Paris
    Marseille
    Bruxelles
    Londres

    10 questions
    575 lecteurs ont répondu
    Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre