AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de oran


oran
  08 octobre 2017
Cet ouvrage reprend les cinq communications qui ont animées les XXVIe Rencontres , le 28 novembre 2009, à Lourmarin, organisée par l'Association Rencontres Méditerranéennes Albert Camus .
Au cours de cette journée, Catherine Camus, (fille d'A. Camus) et Marcelle Mahasela , alors directrice du Fonds Camus à la Bibliothèque Méjanes d' Aix-en -Provence ont présenté le Centre Albert Camus sis au coeur de la Méjanes constitué par une documentation riche et abondante ( livres, manuscrits , tapuscrits, photographies...) et dossiers (publications diverses , enregistrements audio et visuels) réunis autour de la production et de la personnalité de l'écrivain et de l'homme d'action, permettent des investigations poussées sur l'oeuvre et les engagements de Camus.
Virgil Tanase, écrivain d'origine roumaine, biographe, traducteur , metteur en scène en France et à l'étranger a intitulé sa communication "Un si long silence" .Par ce texte, empreint d'une vive sensibilité et d'une approche littéraire et humaine du silence observé par Camus après La Peste, Virgil Tanase pose la question : Qu'est-ce que l'écriture et pour qui écrire ?
Agnès Spiquel, Professeur de littérature à l'université de Valenciennes , présidente de la Société des Etudes Camusiennes s'est interrogée : "Qu'aurait été l'histoire d'amour, dans la suite du Premier Homme ?
Séverine Gaspari, agrégée de lettres modernes, normalienne, qui a consacré plusieurs thèses à Camus, Sartre, S. de Beauvoir, dans "Ecrire contre soi-même" rappelle que Camus disait à quel point certains mots lui paraissaient essentiels dans la structure de son oeuvre :
Algérie, famille, mer, pauvreté, soleil, motifs qui ont structuré son oeuvre romanesque.
Enfin Michel Erman , professeur de poétique à l'université de Bourgogne, essayiste et romancier, a convoqué le personnage historique de Caligula pour montrer l'angoisse de l'homme de pouvoir, le tragique de a finitude humaine.
"Vivre dans et pour la vérité. La vérité de ce qu'on est d'abord. Renoncer à composer avec les êtres. La vérité de ce qui est. Ne pas ruser avec la réalité. Accepter donc son originalité et son impuissance. Au centre la création avec les forces immenses de l'être enfin respecté" (Jean-Louis Meunier, Président des Rencontres Méditerranéennes Albert Camus).

Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (14)voir plus