AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Full Moon tome 3 sur 7

Flora Huynh (Traducteur)
EAN : 9782723453745
208 pages
Glénat (23/02/2006)
4.11/5   32 notes
Résumé :
Mitsuki n'a plus qu'un an à vivre. C'est la révélation brutale que lui font deux « shinigami », des esprits chargés de conduire les humains vers la mort. La jeune fille, qui va sur ses 13 ans, est en effet atteinte d'un cancer de la gorge incurable. Mais Mitsuki ne se résigne pas à mourir si jeune. Pas avant d'avoir pu, au moins, remplir la promesse qu'elle a faite avec Eichi, son ami d'enfance : celui d'avoir réalisé son rêve lorsqu'ils se retrouveront.
Auss... >Voir plus
Que lire après Full Moon, tome 3Voir plus
Host Club, tome 1 par Hatori

Host Club

Bisuko Hatori

4.06★ (1439)

18 tomes

Nodame Cantabile, tome 1 par Ninomiya

Nodame Cantabile

Tomoko Ninomiya

3.81★ (630)

25 tomes

Love Celeb, tome 1 par Shinjo

Love Celeb

Mayu Shinjo

3.19★ (205)

7 tomes

Elle et Lui, tome 1 par Tsuda

Elle et Lui

Masami Tsuda

3.94★ (742)

21 tomes

UltraManiac, tome 1 par Yoshizumi

UltraManiac

Wataru Yoshizumi

3.65★ (502)

5 tomes

Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Le tome des révélations, c'est le moins que l'on puisse dire. Et à la vitesse où va le manga, je me demande bien ce qu'il va se passer par la suite, car il reste tout de même encore quatre tomes, et je ne me souviens plus trop ce qu'il se passe… il reste à découvrir le passé de Meroko et d'Izumi, le problème Eichi à résoudre… mais quand même (oui je suis dubitative !).

La carrière de Fullmoon est un peu mise de côté pour ce tome trois donc. L'arrivée de Wakaouji-sensei, en tant que producteur, entraîne pas mal de choses si bien que l'on se consacre aux personnages. On passera outre le fait que le médecin de Mitsuki est aussi producteur (pourquoi pas, mais c'est quand même assez gros !) et nous allons plutôt nous attarder sur le fait que Oji est non seulement un ancien musicien, mais aussi le meilleur ami du père de Miki. Et on en apprend bien plus par la suite. de quoi donner un peu le tournis, surtout quand on voit les nombreuses relations qui existent entre nos différents héros.

Certes, Oji est un allié de poids, même si notre héroïne fait en sorte qu'il ne croit pas qu'elle est Mitsuki. Mais… je retrouve cette sensation de « trop » du premier tome, et c'est un peu dommage. Alors, oui bien entendu il y a des liens qui se tissent et on comprend beaucoup plus de choses, mais avec toutes les révélations que l'on découvre… cela passe, je ne dis pas le contraire, et on y voit un jeu du destin… mais… c'est too much.

Le passé de Takuto nous est révélé par la suite. Là encore, cela nous permet de mieux appréhender certaines choses. Et le voir si fragile, car les shinigamis ne sont pas censés se souvenir de leur passé, permet aussi au quatuor de se serrer encore plus les coudes, donnant lieu à des scènes très mignonnes et pleine d'émotions. Et j'adore ce qu'Arina Tanemura fait avec ses personnages. On sent vraiment leur douleur et leurs espoirs. Meroko et Mitsuki se rapprochent encore plus, et même si les trois shinigamis veulent aller au bout de leur mission, on sent aussi qu'ils tiennent à leur jeune protégée.

Deuxième grosse révélation : le sort d'Eichi. Alors, on s'en doutait plus ou moins, il y avait des indices, et cela accentue encore cette impression « malsaine » vis-à-vis de la relation entre Eichi et Mitsuki que l'on peut ressentir depuis le début. Il y a cependant un côté très intéressant qui se développe, et on voit le monde de l'au-delà prendre de plus en plus de place dans l'histoire, de quoi élargir l'univers et surtout mieux comprendre cette facette-là.

Le fait aussi que l'on découvre que Mitsuki sait apporte un poids supplémentaire au côté dramatique de la série. On appréhende mieux ses sentiments, l'exacerbation de son amour, mais aussi sa facilité à se cacher derrière son sourire. Elle a l'habitude depuis des années de faire cela. C'est déchirant, mais on comprend aussi mieux sa maturité.

Un tome donc très intéressant, je ne le renie absolument pas, mais j'avoue qu'un peu plus de mesure serait appréciée. le manga ne se veut pas joyeux mais il y a un acharnement envers Mitsuki qui pèse vraiment sur la lecture.
Commenter  J’apprécie          280
Que de révélations dans ce tome !
Attention, risque de spoilers !!

La fin du tome 2 nous annoncé déjà une entrée en matière fracassante pour ce tome 3 : Wakaouji-Sensei qui devient le producteur de Full Moon ? Et s'il reconnait Mitsuki ? Bien sur qu'il la reconnait mais celle-ci nie alors il n'y prête pas plus attention que ça. Par contre, on ne s'attend pas à ce qu'il reconnaisse... Takuto ! Qui l'eut cru, le shinigami a un lien avec Mitsuki autre que celui conféré par son statut de shinigami ! À partir de là tout s'enchaine et on peut lire quelques fragments du passé de Tak-kun, notamment sa rencontre avec Mitsuki.
On en apprend plus sur Eichi aussi... Je le détestais avant mais au fil de mes relectures, j'en suis venu à l'apprécier et à me sentir triste pour lui. Je n'aimais pas le fait qu'il soit toujours dans les pensées de Mitsuki. Je n'aimais pas qu'il soit trop parfait... Mais il ne l'est pas, c'est juste un garçon très sensible... Il m'a fallu au moins 5 relectures pour comprendre ça et mettre de côté mon sentiment de "mais arrête de faire de l'ombre à Takuto !". L'histoire bonus de ce tome a été le déclic. Eichi est au final un très bon personnage ! (mais pas autant que Takuto ^^)

Ce manga est de plus en plus prenant au fur et à mesure des tomes (il l'était déjà dès les premières lignes), c'est vraiment un gros coup de coeur !
Commenter  J’apprécie          50
Je vous le rappelle brièvement mais le deuxième tome s'achevait sur une révélation fracassante : Full Moon — alias la douce Mitsuki de douze ans transformée par des dieux de la mort en une jeune fille de seize ans en parfaite santé — a un nouveau producteur et il s'agit du docteur Wakaôji, son médecin et l'ancien membre de Route L, le groupe de musique dont son père était le leader ! le doute s'installe, le stress également. Va-t-il la reconnaître ? Va-t-il prévenir sa grand-mère ? Comment va-t-elle réussir à cacher son identité dans ces conditions ? Est-ce là la fin de sa carrière ?

Cette suite n'est pas focalisée sur la nouvelle vie de notre héroïne qui est dorénavant sous le feu des projecteurs mais, d'une autre manière, sur les passés de plusieurs personnes. On en apprend donc beaucoup sur Takuto et on découvre qu'il est lié à Mitsuki depuis des années puisque leurs chemins se sont croisés quand elle était encore dans un orphelinat. On voit aussi ce qui s'est déroulé avant la mort du shinigami et pourquoi / dans quelles circonstances il a décidé de mettre fin à ses jours. le voile est également levé sur la rencontre entre Eichi et Mitsuki. Que s'est-il passé quand il se sont vus pour la première fois ? Qu'ont-ils pensé l'un de l'autre ? Comment leur relation a-t-elle évolué ? Tout nous est expliqué, et plus encore. Arina Tanemura nous montre des flashbacks qui apportent quelque chose à l'intrigue. Nous en avons aussi dans les chapitres spéciaux à la fin de l'ouvrage, et cette fois-ci, ils concernent aussi bien Meroko et Izumi que le garçon dont notre protagoniste principale est éperdument amoureuse.

Cette histoire est belle à tous les niveaux mais ce n'est pas tout. Elle est aussi dure, poignante, complexe, mélancolique et dramatique. Certains passages sont difficiles à lire et j'ai beau les connaître par coeur, à chaque fois je finis le coeur brisé en milliers de petits morceaux. Ce troisième tome est, pour l'instant, le plus sombre, le plus triste et le plus abouti. Vous n'en ressortirez pas indemnes.
Lien : http://madameratou.com/full-..
Commenter  J’apprécie          00
Les voiles se lèvent sur le passé de Takuto, entraînant ainsi la douloureuse révélation sur le passé de Mitsuki avec Eichi.
On comprend ainsi mieux la tournure de certaines phrases prononcées par Mitsuki quand elle évoque Eichi, ce qui rend ces paroles poignantes.
Malgré son jeune âge, elle est déterminée à accomplir son rêve avant de rejoindre Eichi.
On ne peut qu'admirer cette jeune fille qui cache admirablement ses véritables sentiments, comme la lune ne montrant qu'une face de son aspect.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Wakaôji-sensei : Regarde, c'est elle, Takuto. La petite avec les couettes. Elle s'appelle Mitsuki.
Takuto : Pfeuh ! c'est qu'une gamine.
Mitsuki (s'approche avec son ballon) : Wah ! Kyaah ! Ah ! Le ballon. Le ballon, s'il-vous-plaît !
Takuto (lance le ballon): TIENS !!
Wakaôji-sensei : TAKUTO !!
Mitsuki : ??
Takuto : Hé, petite ! Ils sont où, ton papa et ta maman ?
Mitsuki : Au paradis. La maîtresse m'a dit qu'ils étaient morts.
Wakaôji-sensei : *Lequel est le gosse ?* (pensée)
Takuto : Ah ouais... Et tu les aimes, ton papa et ta maman ?
Mitsuki : ! Oui !
Takuto : Hoo ! Alors que tu ne les as jamais connus ?
Mitsuki : Oui ! ... Mon papa était chanteur. Ma maman aussi, elle aimait chanter.
Takuto : On l'a mal informée. *C'était moi le chanteur.*
Mitsuki : Moi, j'adore chanter ! Et ça me rend très heureuse que mon papa et ma maman... Ils étaient comme moi.
Takuto (sourire) : Je vois. Bon. Tant pis ! Je ferai avec !
Wakaôji-sensei : Oh l'autre ! "Tant pis" ?! Comment ça ?! Il se la pète !
Takuto : Hé petite ! Si t'as le moindre souci...Appelle-moi, d'accord ? J’accourrai aussitôt... Et je ferai tout pour te protéger ! (frotte la tête de Mitsuki)
Commenter  J’apprécie          80
Mitsuki : Melle Ôshige ! Connaissez-vous un garçon appelé Takuto ?!
Ôshige : Takuto... Takuto... Takuto Kira ?! Tu parles de ce sale gosse insolent qui se croyait tout permis parce que ses disques se vendaient ?
Mitsuki : Euh... C'est possible... Si... Si vous pouviez m'en dire plus sur lui...
Ôshige : Oh... Il était le talentueux chanteur de... Route L.
Mitsuki *Hein ?*
Ôshige : C'est lui, à gauche sur la photo.
Mitski *Papa... Docteur Wakaôji... Et là... C'est Takuto. "Takuto". Comment se fait-il... que son monde... ait été si proche du mien ? ......*
Commenter  J’apprécie          70
Takuto *Pardonne-moi... Kei-ichi. Sur cette terre débordante de chansons... Je ne pourrais pas faire abstraction des sons. Je deviendrais fou. Est-ce... Un péché que de tenir à une chose plus qu'à sa vie ? Dois-je être obligatoirement blâmé pour ça ? Est-ce que... je me trompe ? Aoi...*
Commenter  J’apprécie          60
Eichi : N'oublie jamais, Mitsuki. Où que je sois... Quel que soit le moment... Mon cœur pensera toujours à toi. Mitsuki. Je t'aime.
Mitsuki : Oui. Moi aussi, je t'aime.
Eichi : Non ! ... Pas comme ça. Je ne... T'aime pas comme une petite sœur. Mais comme... La seule fille... Que je veuille protéger. J'ai mal... Tellement je t'aime !
Commenter  J’apprécie          40
Mitsuki : Je ne veux plus de mon "Tsuki" (signifie Lune)
Eichi : Hein ?!
Mitsuki : Je ne veux pas que ça te rende triste de dire mon nom !
Eichi : Qu'est-ce que tu racontes ? Je ne...
Eichi : Je ne veux plus que tu le dises. Ne dis plus jamais "Tsuki".
Eichi : Alors je vais t'appeler comment ?
Mitsuki : Mi.

Paf paf paf (Eichi plié de rire qui frappe le sol du poing)
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Arina Tanemura (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arina Tanemura
Bande annonce du manga Neko to Watashi no Kinyoubi par le magazine de prépublication Margaret.
Petit résumé : Ai Tachibana (16 ans) est amoureuse de son senpai, Serizawa. Entre temps, elle va se retrouver à donner des cours privés à son cousin Nekota (10 ans) pour rendre service à sa tante. Au moment où elle décide de se déclarer, Nekota décide d'intervenir... car il semble visiblement ressentir quelque chose pour elle.
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (97) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1424 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}