AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782505006169
176 pages
Éditeur : Kana (03/07/2009)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 54 notes)
Résumé :
Hainé a déjà connu un parcours difficile, blessée par les conditions de son adoption. Elle fréquente désormais la prestigieuse Académie impériale et elle tombe sous le charme de Shizumasa, dit "l'Empereur", l'élève le plus riche et le plus influent de l'école. Hainé aimerait tant se rapprocher de lui. Son rêve deviendra-t-il réalité ?!

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  12 juin 2015
C'est un premier tome assez étrange dans le sens où on a l'impression que les intrigues vont de tous les côtés à la fois et on a un peu de mal à suivre tout ce qu'il se passe. La présentation des personnages est assez courte en elle-même, il faut dire que nous avons, en plus des cinq protagonistes principaux, pas mal d'autres personnages qui nous sont présentés. On ne s'y perd pas trop pour autant. Les caractères bien trempés de nos cinq héros sont tout de suite mis en avant, et cela nous laisse présager pas mal d'actions. Sans compter que l'histoire se déroule dans un lycée où les enfants des élites du pays se croisent. Drames et intrigues ne peuvent être qu'au rendez-vous pour la suite.
Arina Tanemura nous offre ici une héroïne peu ordinaire. Venant d'une famille riche et influente, elle a été adoptée pour une raison qui nous échappe encore. Ancienne délinquante, elle a aujourd'hui tournée la page de cette partie sombre de son enfance, et nous avons maintenant à faire à une jeune femme souriante et pleine d'énergie. Les différents drames de son passé ont laissé des marques, bien entendu, mais la mangaka nous offre un personnage fort qui va de l'avant malgré ses blessures. En clair, l'héroïne type d'Arina Tanemura.
Et bien entendu, si vous êtes fan de la mangaka, vous savez que la romance n'est pas très loin. Shizumasa, l'amour « secret » de Haine entre en scène très rapidement mais pas forcément sous son meilleur jour. Difficile de cerner ce garçon au caractère très changeant. Mais Haine n'a d'yeux que pour lui. Notre jeune héroïne n'est sans doute pas au bout de ses peines…
Un premier tome, donc, un petit peu brouillon en soit, mais qui a pas mal de potentiel. A voir dans les prochains tomes ce que les intrigues nous révèleront.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
MadameRatou
  06 février 2020
Est enfin venu le moment que je redoutais par peur de ne pas trouver les bons mots. Aujourd'hui, je vais vous parler de mon shōjo – manga dont la cible éditoriale est le public féminin – papier préféré. Comme indiqué dans le titre de cet article, il s'agit du premier tome de The gentlemen's alliance cross, une merveilleuse saga pas assez connue à mon goût. Nous faisons la connaissance de Hainé Otomiya, une jeune fille âgée de quinze ans tout juste qui étudie dans une école pour le moins particulière. En effet, cette dernière accueille des élèves venant de milieux plutôt aisés. Ils sont répartis en trois groupes et sont reconnaissables grâce à leurs badges, ou encore leurs tenues. Il y a le rang bronze, le plus bas de l'échelle ; puis le rang argent, qui donne des privilèges ; et enfin le rang or, attribué à une unique personne, le président du conseil. Hainé, qui se situe en bas de l'échelle (elle travaille au sein même de son établissement scolaire pour aider sa famille qui se trouve dans une situation financière instable), est éperdument amoureuse de l'inaccessible Shizumasa Tôgû, le plus influent de l'académie, autrement appelé « l'empereur ». Elle va d'ailleurs sauter sur toutes les occasions qui se présentent à elle afin de se rapprocher un peu plus de l'élu de son coeur.
Expliqué de cette manière, on pourrait s'attendre à tomber sur un manga niais. Une jolie fille que personne ne connaît, un beau garçon populaire, une école.. on ne peut pas faire plus cliché. Et pourtant ! Méfiez-vous, car cette histoire est bien plus complexe et compliquée que ce que le résumé de ce premier opus veut vous faire croire. Imaginée par Arina Tanemura – également connue pour des oeuvres telles que Full moon wo sagashite, Princesse Sakura, Lovely fridays.. – elle est plus qu'originale. Au début on découvre les bases du récit, les protagonistes, tout se met en place petit à petit. Mais rapidement, on réalise qu'il y a quelque chose de plus profond, plus mystérieux, plus difficile à comprendre. On discerne un fort potentiel à travers la plume de la mangaka et, si on connaît déjà son talent, on devine aisément que cette saga cache de nombreuses choses. le lecteur est intrigué, les pages défilent entre ses doigts sans qu'il ne s'en rende réellement compte et arrivé à la fin, il n'a qu'une hâte : en savoir plus au travers du tome suivant !
Parlons maintenant des personnages. Nous avons bien sûr Hainé Otomiya. Pétillante, forte, courageuse, attachante, c'est en réalité une jeune fille brisée qui cache un terrible secret. À l'âge de ses dix ans, et en un clin d'oeil, elle a perdu tous ses repères et changé de famille. Les raisons de son adoption sont vaguement évoquées ici et de ce que l'on sait.. eh bien, croyez-moi, c'est atroce. Malgré ce traumatisme, elle garde la tête haute et reste souriante, quoi qu'il arrive. Nous avons également Shizumasa, un garçon qu'il n'est pas aisé de cerner. Froid, distant, étrange, au tempérament plutôt changeant, ce membre de l'élite est renfermé. On sent qu'il a des choses à dévoiler. Quant aux protagonistes secondaires, ils se composent de Ushio Amamiya, la meilleure (seule ?) amie de Hainé, qui est gentille avec elle mais glaciale avec tous les autres ; Kusame, le « frère » de l'héroïne ; Maora Ichinomiya, la trésorière du conseil ; Maguri Tsujimiya, le vice-président ; Tôya, un jeune homme au service de la famille Tôgû ; Senri, le professeur d'éducation sanitaire ; les hérétiques, un groupe de rebelles ; le facteur ainsi que le gardien de l'académie ; et tant d'autres encore. Tous sont intéressants malgré leurs rôles de figurants (pour l'instant). On découvre quelques facettes de leurs personnalités et on apprend à les connaître, doucement mais sûrement.
Ici, point de magie ou de touche fantastique. Malgré tout, cette histoire est loin de ressembler aux autres du genre. le scénario, qui laisse présager une romance, met également en avant d'autres points. le passé de Hainé et celui de Shizumasa, par exemple, semblent être importants pour la suite de la saga. Comme vous vous en doutez, j'ai beaucoup aimé ce manga, que j'ai découvert à sa sortie. C'est innovant, mignon comme tout, parfois triste, et le côté visuel du bouquin est également à complimenter. Les traits sont fins, délicats, c'est détaillé et agréable à regarder. Les expressions faciales sont bien faites, les émotions se dégagent facilement, de belles citations sont dispersées par-ci par-là, et on apprécie cette lecture. J'ai hâte de vous parler de la suite ! Sachez également qu'il y a onze tomes au total !
Lien : http://madameratou.com/the-g..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Koneko-Chan
  13 octobre 2012
Haine Otomiya, 15 ans, aime profondément Shizumasa-Sama depuis qu'elle est petite, celui-ci ayant écrit un livre d'images qu'elle affectionne et l'ayant tirée de la période où elle était Yankee...
Or, à son entrée à l'Académie Impériale (le lycée), elle remarque que celui-ci a changé, qu'il se montre froid et distant. Il faut préciser qu'il est le Kôtei (le 48e), le président du conseil des élèves qui est composé de Maora, Maguri, et que Haine intégrera dans un concours de circonstances ainsi qu'Ushio, sa meilleure amie qui veut rester avec elle.

Un manga que j'affectionne grandement. J'avais découvert les scans et avait été séduite aussitôt, ayant adoré l'oeuvre précédente d'Arina Tanemura (Full Moon Wo Sagashite).
Comme toujours, on retrouve une grande profondeur derrière chaque personnage.
J'aime ce manga, j'aime sa Arina Tanemura, j'aime Takanari-Sama.
Commenter  J’apprécie          70
hysope62
  04 juin 2020
Voici une lecture sur laquelle j'ai du mal à me positionner.
L'histoire me semble intéressante mais j'avoue que j'ai eu énormément de mal à reconnaître les différents personnages pour lesquels je trouve que le graphisme est trop proche.
De même l'histoire part un peu dans tous les sens.
Je ne lirai probablement pas la suite.
Commenter  J’apprécie          10
Ma-Jojo
  22 mars 2012
Livre moyen. Les personnages sont difficiles à reconnaître, on les confond parfois entre eux tellement ils se ressemblent ! Malgré cela ce manga se laisse lire.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   12 juin 2015
Si tu n’arrives pas à trouver le sommeil la nuit ne reste pas ici à pleurer toute seule. Vis ta vie comme tu l’entends.
Commenter  J’apprécie          150
Koneko-ChanKoneko-Chan   30 juillet 2014
Haine : Ha ha ha... Pour ne rien vous cacher... Je suis née durant l'année du serpent, c'est pourquoi je peux deviner leurs mouvements... [...] Il n'y a pas mieux qu'un serpent, pour savoir ce que pense un serpent !
Commenter  J’apprécie          40
Koneko-ChanKoneko-Chan   30 juillet 2014
Ushio : On dit que les plus beaux cerisiers tirent la couleur de leurs fleurs du sang des cadavres enterrés sous leur tronc... Si tu t'approches de lui, tu t'apercevras qu'il n'est pas celui que tu imagines.
Commenter  J’apprécie          40
LirePourVivreLirePourVivre   02 juillet 2014
- Ushio Amamiya... Tu es surnommée "Dame Hortensia" par les garçons et tu es en classe de seconde... Tu passes pour une fille qui n'aime pas les hommes... Serait-ce un mensonge...? Fais-tu toujours ce genre de chose ? Si tu as de bons résultats, c'est parce que tu rattrapes les cours grâce au cahier des autres ?
- J'ai de bons résultats parce que je travaille. Ces gens disent qu'ils m'aiment...
- Alors même si tu les déteste, tu flirtes avec eux ?
- Ça ne vous regarde pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Koneko-ChanKoneko-Chan   30 juillet 2014
Shizumasa : Si tu n'arrives pas à trouver le sommeil la nuit... Ne reste pas ici à pleurer toute seule. Vis ta vie comme tu l'entends.
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Arina Tanemura (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arina Tanemura
Bande annonce du manga Neko to Watashi no Kinyoubi par le magazine de prépublication Margaret.
Petit résumé : Ai Tachibana (16 ans) est amoureuse de son senpai, Serizawa. Entre temps, elle va se retrouver à donner des cours privés à son cousin Nekota (10 ans) pour rendre service à sa tante. Au moment où elle décide de se déclarer, Nekota décide d'intervenir... car il semble visiblement ressentir quelque chose pour elle.
autres livres classés : mangaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
895 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre