AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782375680636
326 pages
Éditeur : Editions du chat noir (14/02/2018)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Dans les couloirs glacés d’un asile, des voix chuchotent à votre esprit. Elles vous murmurent une destination, un village.

Vous soufflent des images. Un lac cerné de neige. Une église souillée. Un brasier et les cris qu’il renferme.

Elles vous content une histoire de sorcières. Vous narrent ses chapitres maudits.

Sous un linceul de cendres, git une vérité que nul habitant ne pourra plus ignorer. Leurs secrets. Leurs peurs... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
FungiLumini
  15 mars 2018
Qui peut résister à une si sublime couverture et à un résumé aussi poétique et intrigant? Pas moi apparemment. :p J'aime beaucoup découvrir de nouvelles plumes, donc le fait que ce livre soit un premier roman m'a aussi poussée à l'acheter. Et puis, il faut soutenir nos écrivains compatriotes (vive la Belgique :D) quand on le peut.
Cette histoire n'a pas été du tout ce à quoi je m'attendais : en effet, je pensais lire un huis clos dans un asile psychiatrique. Or, nous quittons dès les premières pages l'hospice : Théa est libérée, car on la considère guérie. Seule son infirmière Julia sait qu'elle entend encore les voix dans sa tête, mais pense qu'elle peut tout à fait vivre avec. Alors qu'elle a trouvé un petit boulot de serveuse, Théa croise son père et les voix se réveillent, hurlant dans sa tête. Elle apprend avec Julia à en isoler une et à l'écouter (perso, c'est le premier truc que j'aurais fait si j'avais des voix dans ma tête, mais bon :p). Cette voix va lui glisser le nom d'Elias. Quand elle arrive avec Julia dans le petit village de Clairemont, tout semble se mettre en place naturellement, comme si tout était écrit. Avec Elias et sa meilleure amie Cléa, tout se passe comme s'ils se connaissaient depuis longtemps. Que découvrira notre trio dans le passé de ce petit patelin à l'aspect si tranquille?
Ce récit se divise en deux parties : le présent et le passé. Les points de vue alternent entre les différents protagonistes. Je dois dire que j'ai absolument adoré les parties racontées dans le passé. C'est une voix étrange, envoûtante, dont on ne connaîtra l'identité qu'à la fin, qui nous raconte les faits : l'amitié, l'amour, la jalousie, les accusations, le procès. Un triangle amoureux qui a mal tourné. J'ai adoré la façon dont ce personnage mystérieux s'adressait à nous lecteurs et la poésie tragique avec laquelle il contait son histoire.
J'ai par contre parfois moins aimé les parties dans le présent, car les changements de point de vue ont amené selon moi des longueurs dans la narration, surtout au niveau de la répétition d'informations déjà connues. Un destin tragique unit nos trois protagonistes du présent à notre trio du passé, qu'est-ce que cela implique réellement? Comment est-ce que le passé trouvera écho dans le présent?
Même si un des thèmes principaux de ce livre est la sorcellerie, au final, un seul élément fantastique survient dans le récit : la présence des voix dans la tête de Théa. C'est pourtant un univers qui m'a semblé empreint de magie et de surnaturel et je pense que c'est dû, entre autres, au style d'écriture de l'auteure, très fluide et avec une pointe de poésie bienvenue. Elle nous emmène dans son monde (qui reste pourtant notre réalité) et y ajoute un petit quelque chose d'elle qui rend le tout envoûtant.
Théa est un personnage très particulier : elle n'a jamais vraiment vécu dans le monde réel, elle est seule avec elle-même et les voix. Elle n'a jamais connu le bonheur : sa mère est morte alors qu'elle était jeune, elle a hérité des voix dans sa tête, son père l'a placée en asile et personne ne venait jamais la voir. Paradoxalement, j'ai trouvé que c'était elle le personnage optimiste de l'histoire. :p Cléa et Elias ont des personnalités fortes, mais cachent tous deux de lourds secrets qui les rongent de l'intérieur. Au final, on se rend compte que chacun a sa croix à porter, que le monde n'est pas rose malgré les apparences et qu'on ne peut faire confiance à personne. Une vision assez sinistre des choses : le roman ne s'appelle pas Nox pour rien !
L'ambiance générale du livre est d'ailleurs assez sombre et oppressante. On se retrouve à Clairemont, petit village reculé d'aspect tranquille. Ce calme de façade cache pourtant bien des choses : tout le monde connait tout le monde, les rumeurs circulent, les gens observent et jugent dans le dos des uns des autres. La fatigue, la colère et la tristesse des personnages s'en trouvent décuplés. Ce climat malsain est encore renforcé par la neige qui commence à tomber et paralyse le village. Bref, j'ai adoré l'atmosphère de ce roman !
Je ne vous dirai rien sur la fin, à part qu'elle m'a trèèèès positivement surprise. Je tiens à remercie l'auteure : MERCI d'avoir osé finir le livre comme ça. :)
Une couverture magnifique et un résumé intrigant qui cache une histoire en deux temps: le passé et le présent s’y entremêlent et se font écho. Une ambiance sombre empreinte de magie et un narrateur mystérieux que j’ai adoré. Je regrette juste quelques longueurs au milieu du roman. Une fin qu’il fallait oser ! J’ai passé un très bon moment de lecture.
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesFantasydAmanda
  10 septembre 2019
--- Une plume comme il en existe peu ---
Ce qui m'a sauté aux yeux, en débutant ce livre ? La plume de l'auteure, magnifique et envoûtante en dépit des coquilles que j'ai pu relever. Sincèrement, Eloïse Tanghe manie les mots avec un talent rare ; elle est capable de transmettre de vives émotions à son lecteur, comme la colère ou le désespoir.
Le hic, c'est que cet atout de taille s'est pratiquement retourné contre l'auteure dans le sens où, passé la première centaine de pages, j'ai eu l'impression qu'elle se perdait dans de belles paroles, au détriment de l'intrigue. Mais je vais y revenir. En tout cas, cela n'enlève rien à la beauté de sa plume !
--- Quand des phénomènes étranges s'invitent dans un village reculé… ---
Je n'en ai pas fini avec les points positifs, puisque j'ai adoré l'atmosphère glaçante de Clairemont. Des forces obscures y sont à l'oeuvre et je n'ai pas manqué de ressentir quelques frissons. En fait, durant ma lecture, j'ai sérieusement commencé à croire aux esprits maléfiques et aux sorcières, c'est pour vous dire !
En outre, l'un des narrateurs de l'histoire – non, je ne vous dirai pas lequel ! – a le chic pour rappeler que le destin est en marche et qu'il sera implacable…
--- Des personnages au passé (trop ?) tumultueux ---
J'ai appris à apprécier chacun d'eux, au début. Bien entendu, celle qui m'intriguait le plus était Cléa – quelles étaient donc ces voix qu'elle entendait dans sa tête ? – mais je me suis rapidement intéressée au duo que forment Elias et Théa. Et oui, eux aussi ont leurs sombres secrets !
Néanmoins, plus je découvrais leur passé, plus je tiquais. Honnêtement, j'ai trouvé que l'auteure en faisait un peu trop. Trop de drames, trop de mystères. D'ailleurs, je n'ai pas compris les motivations de tous les protagonistes, notamment celles de Julia et de la grand-mère de Cléa. Résultat : le récit a malheureusement perdu en crédibilité, selon moi.
--- de très bonnes idées, mais quelques erreurs de parcours ---
L'alternance passé/présent fonctionne toujours aussi bien me concernant. Comme à mon habitude, j'essayais sans cesse d'établir un lien entre les deux. Mais plutôt que d'entrapercevoir les rouages de l'histoire, je m'enfonçais dans la perplexité. En effet, le scénario a fini par me sembler bancal sur certains points. Par exemple, nos héros ressentent souvent le besoin de se rendre à tel endroit ou de faire telle chose, ce qui m'a paru un chouia facile.
Bref, je commençais vraiment à me demander où Eloïse Tanghe voulait en venir, alors que la fin approchait à grands pas. C'est à ce moment précis que j'ai ressenti un creux dans l'intrigue, ai repéré des passages, certes très beaux, mais inutiles. Clairement, l'auteure tournait autour du pot, mettant ma patience à rude épreuve.
Par chance, le dénouement est arrivé et… OUAW ! Il est osé, spectaculaire même. Rien à dire de ce côté-là !
En résumé, malgré les reproches que j'ai pu formuler, Nox demeure une très bonne surprise. Moi qui adore les récits sombres – ceux qui ne tombent ni dans l'horreur, ni dans le gore -, je me suis régalée !
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ElineTirant
  04 septembre 2018
Si au départ si j'ai découvert ce livre et que je m'y suis intéressée, c'est en partie parce que l'auteur fait partie de mon école mais après avoir lu ce résumé plus qu'intriguant, j'ai tout de suite décidée de le lire et effectivement c'était une excellente idée parce que j'ai adoré !
Un récit prenant et original qui se déroule en deux parties : une au 17ème siècle et l'autre dans le présent. Il y a peut-être une chose qui m'a légèrement dérangée, c'est que j'aurais aimé qu'il y aie plus de liens entre ces deux époques même si il y en a déjà quelques uns.
J'ai particulièrement aimé tout le mystère qui plane autour du narrateur dont ont ne connaît pas vraiment la nature mais qui semble connaître le passé et le présent de chaque personne. L'auteur ne nous dit pas clairement de qui il s'agit et nous invite à avancer nos propres hypothèse.
Mais ce qui m'a particulièrement plu c'est que ce récit m'a sembler vrai. La façon dont reagit le personnage et son entourage principal face aux voix qu'elle entend, la mentalité des habitant de Clairemont, les réflexions qu'on les personnages, leur peur du regard des autres, tout ça a été écrit à la perfection et donne un bel écho à notre société et à la façon qu'on a de penser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JustineCM
  05 février 2020
Je me suis plongée dans cette lecture après avoir lu le résumé, qui était plutôt intriguant, et j'ai été tout de suite happée. La façon dont le roman, les deux trames principales, les personnages sont construits me plaît et m'accroche beaucoup. Certaines vérités sont surprenantes (concernant les inclinations d'Élisabeth, Maxime), de même que la fin, mais je reste frustrée sur un point : la dimension surnaturelle. le don de Théa, puis ce qui touche Elias, est-ce du domaine de la psychiatrie, de la magie, les deux ? Quoi qu'il en soit j'ai apprécié ce roman, même la façon dont ça se termine (mon coeur d'artichaut va-t-il s'en remettre ? :))
Commenter  J’apprécie          20
Mallou14
  25 octobre 2018
Nox est le premier roman d'Eloise Tanghe et comme je suis faible, j'ai craqué pour cette belle couverture et ce résumé intriguant. J'ai lu ce livre à l'occasion du Pumpkin Autumn Challenge, une histoire de sorcière, c'était parfait pour ce challenge ! Finalement après avoir refermé ce livre, j'ai trouvé qu'il y avait du bon et du moins bon malheureusement.
Ce que j'ai énormément apprécié dans cette histoire est le fait que l'on suive deux intrigues très semblables, l'une en 1645 où tout à commencé et l'autre dans le présent. Celle du présent est vue de deux points de vue, celui de Théa et d'Elias. Celle du passé racontée par on ne sait trop qui au début mais au fur et à mesure, on comprend qui est cet intervenant et j'ai trouvé l'idée de l'autrice vraiment très originale. C'est ce qui m'a le plus plu. J'ai également été bluffée par la fin. Peu de personnes auraient osé conclure cela comme ça et c'est plutôt pas mal !
Par contre, j'ai été un peu plus chiffonnée par l'histoire qui se déroule dans le présent et surtout par le trio principal composé de Théa, d'Elias et de Cléa. Je me plains souvent du manque d'approfondissement des personnages mais ce n'est pas le cas ici, bien au contraire, peut-être même un peu trop en fait ?
Durant leurs années de vie, ces trois-là en ont bien bavé. La vie n'a pas été tendre du tout avec eux. Qu'il y ait un personnage dramatique dans l'histoire, ça me va. Deux, à la limite. Mais là, trois sur trois, c'est un peu trop ! C'est d'ailleurs ce qui a fait que je ne me suis pas attachée à eux. On va dire que je suis difficile mais c'est comme ça que je l'ai ressenti. Je ne voyais pas ce que leurs histoires respectives apportaient à l'intrigue principale, sinon l'alourdir et ralentir le rythme.
Bref, Nox d'Eloise Tanghe est un livre où il y a du potentiel, de bonnes idées mais quelques fausses notes malheureusement. J'en ressors assez mitigée. Trois personnages à l'histoire tragique qui donnent quelques longueurs à la lecture mais un narrateur original et une fin plutôt osée rattrapent un peu le récit.
Lien : https://thenotebook14.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
LaGeekosopheLaGeekosophe   27 mars 2018
Le paysage n'est plus qu'une immense étendue blanche, un océan glacé où l'on aperçoit encore çà et là quelques brins d'herbe, quelques feuilles tentant de résister. Lorsque le soleil nous honore de sa présence et illumine les collines enneigées, une lumière blanche et aveuglante nous submerge.
Commenter  J’apprécie          60
FungiLuminiFungiLumini   15 mars 2018
J’ai toujours trouvé qu’il y avait quelque chose de magique dans la nuit. Son silence vous donne l’impression d’être seul au monde, son obscurité vous laisse croire que tout est possible, ses secrets vous effraient et vous attirent en même temps. Elle vous inculque un second souffle de vie, vous offre de nouvelles ailes.
Commenter  J’apprécie          30
FungiLuminiFungiLumini   15 mars 2018
Vous devez savoir que la pierre est comme l’homme, elle se souvient. Tout comme vous, sa mémoire est emplie de violence et de douleur et non de vie et de lumière. Elle aussi est hantée par le souvenir du souffle de la mort et le son de ma voix. Si elle tente de nous échapper, de se laver du sang qui la souille, nous la rattrapons et nous imprégnons plus encore en elle. La vie est injuste, c’est vrai, mais nous le sommes plus encore. Vous voyez, ces murs vous ressemblent plus que vous ne le pensez. Ils sont marqués au fer rouge par l’horreur, fascinés par la pluie au point d’en avoir oublié la couleur du soleil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesFantasydAmandaLesFantasydAmanda   10 septembre 2019
J’aime penser que l’amour humain est aveugle, sourd, mais pas muet. Vous pouvez refuser d’entendre ou de voir vos sentiments. Mais vous finirez toujours par les exprimer, même à votre insu. Un simple mot, une phrase anodine finissent toujours par vous trahir.
Commenter  J’apprécie          10
EnnariaEnnaria   20 mai 2018
Se battre, jusqu’au bout. Se sacrifier aussi, lorsqu’il le faut. Aimer. Souffrir. Echouer. Rêver. Pardonner. Supporter la peur… […] Être humain, tout simplement. Voilà un privilège que vous possédez et que vous ne devez pas gâcher. Vivre est un grand don, il faut en prendre soin, j’espère que vous vous en rendrez compte un jour.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
57 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre
.. ..