AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2375480333
Éditeur : les indés (24/01/2017)

Note moyenne : 4.54/5 (sur 12 notes)
Résumé :
En général, 48 heures avant Noël, on se précipite sur ses derniers achats, on termine la décoration du sapin, on peaufine le menu du réveillon et on a des guirlandes plein les yeux. Bref, on a l’esprit à la fête. Mais pour Neil Mullhand, agent spécial du FBI expert en crimes violents, cette fête virerait plutôt à la cérémonie mortuaire. Il faut dire qu’en guise de cadeaux on lui expédie plusieurs balles dans la peau. Ensuite, on le laisse pour mort dans un local à p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
nadiouchka
  24 avril 2019

« Tiens le coup, hein ! Et rappelle-toi, on ne meurt pas le jour de Noël ! Et pas non plus dans mon ambulance. » (p.13)
« Comment je m'appelle, déjà ? Ah oui, Neil… Neil Mullhand. » (p.14)
« Neil, je vous préviens, on ne meurt pas le jour de Noël, et encore moins dans mon service. 
- Qu'est-ce qu'ils ont tous avec ça ? (…)
- Si vous me faites un coup pareil, j'irai vous botter le cul en enfer ! Hurla Susan Leeks.
- Putain, la chieuse, pas moyen d'être tranquille.» (p.44)
Ainsi qu'on peut le constater, d'emblée le lecteur est mis dans une ambiance d'urgence mais pas dans une aussi mauvaise situation que celle de ce personnage qui figure dans le livre de Céline Tanguy : "41 vautours – Tome 1 – 48 Heures avant Noël ».
J'ai découvert cette écrivaine surdouée qui, avec une plume magistrale, fait penser aux grands écrivains de polars américains. On s'y croit, on entend les coups de feu, on voit le sang…. Et puis, il fallait la trouver cette histoire se passant à Noël, moment où il est vrai, on pense plutôt à cette fête familiale. Mais ici, au contraire, on trouve tous les ingrédients d'une bonne intrigue : du Homeland – de la CIA – du FBI – du X Files – un sénateur véreux (Reno) – Neil (un agent spécial du FBI qui se retrouve grièvement blessé par balles) – sa compagne Amber qui, elle aussi, évolue dans le milieu policier – et j'en passe….
Durant cette fameuse nuit, la Capitaine Erin Percy va avoir une lourde tache pour mener ses hommes afin de découvrir ce qui s'est passé pour Neil qui n'avait pas de rôle actif dans « l'opération Reno. Il n'était même pas sous couverture, il faisait simplement de la surveillance statique. » (p.46)
Les chapitres alternent avec les évocations des personnages principaux : Neil Mullhand – Amber Wilson (sa compagne donc) – Saul Alvarez - Fiona Colwin – Dean Gregor – Erin Percy …. avec en tête des chapitres, les dates et heures exactes ainsi que les lieux. C'est d'ailleurs d'une précision extrême comme un rapport de police.
C'est mené sur un rythme effréné, à tel point qu'il est impossible de quitter ce livre afin de connaître la suite.
Quant à en raconter un peu plus sur cette histoire palpitante, pas question : No, No, No (et ce serait dommage). Je peux révéler tout de même que cela se passe à New York et que les événements s'enchaînent, tous aussi prenants les uns que les autres.
Et voilà ! C'est vraiment à découvrir et j'ai les les deux autres tomes qui m'attendent. Yessss.
Ma conclusion ? Avec son imagination débordante et tout son talent, Céline Tanguy nous entraîne dans un suspense machiavélique à souhait – dans une lecture que l'on entend aussi par les dialogues, à tel point qu'on imagine un film – on passe de l'inquiétude à l'angoisse, celle qui tord les boyaux – puis à l'excitation des rebondissements – un peu d'humour aussi - on parcourt la ville de New York à fond la caisse…
Un polar ❤ pour lequel Céline a frappé très fort et ce n'est pas fini, telle que je la connais… et que je recommande à tout le monde.
A remarquer aussi la couverture de ce livre avec une ambulance qui roule toutes sirènes hurlantes : elle est bien le signe de l'urgence absolue que l'on trouve dans tout ce livre. Alors, accrochez-vous et c'est parti.
A signaler qu'en fin du livre, après « L'épilogue », on nous propose de partager sur les réseaux sociaux :
je ne vais pas tarder une minute de plus pour le faire et de signaler également que ce livre #41Vautours.Tome1.48heuresAvantNoël » est publié par la Maison d'Éditions #Lesindés, une Maison que je ne connaissais pas avant ce livre. Belle initiative, un grand « Bravo » et longue vie !
Ma note : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ sur cinq.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
sonfiljuliesuit
  19 février 2018
Avec ce livre, Céline Tanguy, te donne un shoot d'adrénaline, une bonne dose, histoire que tu sois bien accro et que tu en redemande… Une fois commencé, rien n'a plus d'importance.
Dès les premières lignes, le ton est donné. Brutal et direct. C'est une course poursuite, une lutte contre le temps qui passe. L'urgence est palpable même entre les lignes. Les sentiments sont francs et sans concessions. Une écriture fluide et très imagée au point de parfois se croire dans une des séries américaines, que nous affectionnons tous.
Les détails de l'intrigue sont tellement précis, que l'on se demande si l'auteur n'a pas écrit son bouquin à New York ! C'est graphique, tout en étant visuel. Les courses poursuites sont vivantes et les coups de feu laissent une odeur nauséabonde dans le sillage de cette lecture.
Une enquête qui fait ressortir les dérives des services secrets, de la CIA, des hommes politiques véreux qui sont pointées du doigt et bien entendu les traîtres… Mais là l'auteur brouille les pistes avant son final.
Les personnages sont ciselés en quelques phrases, ce qui les rend vite attachants, des dialogues vifs et directs, quelques notes d'humour.
Céline Tanguy effleure le sujet, le met en bouche… Pour que l'on y revienne…
Avec une plume tranchante à souhait, l'auteur entraine son lecteur dans une intrigue digne des grands noms ! Pas de fioritures, rien n'est laissé au hasard et tout se goupille à merveille pour que l'on passe un excellent moment.
J'ai kiffé au point de ne pas avoir envie de terminer cette lecture, car je savais que je voudrais attaquer le second dans la foulée… Mais bon, les bonnes choses doivent s'apprécier et plus on attend, plus c'est bon (Je vous vois venir… Je parle de lecture, pas d'autres choses….)
Lien : https://julitlesmots.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
marieclairepetit
  07 février 2017
Vous serez tous satisfaits, l'auteure nous fait vivre des moments passionnants et passionnés, un vrai film dans la tête.
Un scénario du tonnerre, des phrases musicales et rythmées, des personnages envoûtants, passionnants, et on s'y attache vraiment à ces personnages.
Je vous préviens, une fois commencé, vous laissez tout le reste sur le côté. Plus rien n'existe que le livre et pas question de le laisser un peu, non mais, faut pas rêver !!!
L'auteure nous fait voyager à travers une enquête au sein du FBI, de la CIA et d'autres, avec son lot de traîtres, un sénateur véreux !!
Mais mon petit doigt me rappelle qu'il y a des suites à ce livre, aussi, on va demander très fort aux Editions Indés de vite nous éditer la suite car on ne va pas pouvoir tenir.
J'ai eu la chance de lire le tout premier jet de ce livre et en relisant, je m'aperçois que l'auteure a beaucoup travaillé son histoire, elle l'a rendue plus attrayante par des changements de phrases, avec des moments d'émotions intenses. Un sérieux boulot qu'elle nous a fait.
Vous y verrez un peu de X Files, de Docteur House, Urgences, The killing, Lost... un peu de tout quoi, bien mélangé à la sauce de l'auteure.
Elle vous fait passer des moments de terreurs, des moments d'empathie extrême. Tout y est.
Et un dernier conseil : "quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt". C'est pour cela que la vérité est ailleurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sabine57
  21 avril 2017
Bon après la lecture de ce roman, je peux vraiment vous dire que j'ai bien aimé le premier tome de Céline Tanguy, 48h avant Noël.
C'est une histoire qui cartonne et qui m'a laissé dans un état de stress et de manque, comme une drogue dure, cette histoire nous emporte à New-York, le jour du réveillon de Noël tout ne se passe pas aussi sereinement que prévu.
Amber Wilson va retrouver son cher et tendre" Neil Mullhand", sur un lit d'hôpital.
Là commence, le récit d'une nuit de réveillon très mouvementée et pleine de coups de feu, pour certaines personnes de l'équipe du Capitaine Erin Percy, cette nuit va virer au cauchemar.
C'est le début d'une affaire mystérieuse, qui remonte loin dans le passé et qui va faire tomber un homme haut placé, le Sénateur Reno. (Pourquoi? )
Dans ce premier opus on découvre quelques indices mais on nous laisse sur notre faim, comme dans un épisode de série américaine où à la fin ça ne se termine pas toujours comme on voudrait.
On découvre nos personnages, Amber Wilson, Neil Mullhand qui c'est hélas fait tirer dessus, Saul Alvarez qui a disparu, Fiona le médecin légiste, la fille de Neil, Robyn Mullhand, Ed et Martin le père de Neil et le capitaine Erin Percy.
Tout ce beau monde va être confronté à une affaire mystérieuse que la CIA essaie à tout prix de cacher.
Dans quoi le sénateur Reno était-il impliqué ?
Amber va devoir faire face à un lendemain de réveillon dramatique et très dangereux.
A la fin de cette première partie on a qu'une envie, c'est découvrir la suite de cette histoire tellement addictive, car on reste sur notre faim.
C'est de la bonne drogue que Céline nous écrit en pédalant à fond sur son vélo elliptique où pas.
On peut-dire que c'est un livre qui a la patate comme son auteure.
J'adore cette série car elle nous emporte dans un endroit qu'on apprécie beaucoup les USA, en plein coeur de New-York. Les personnages sont attachants et on se sent vite à l'aise dans ce roman où il y a beaucoup d'action et des rebondissements à gogo, alors pour ceux qui vont le découvrir bientôt, accrochez-vous ça décoiffe.
Lien : http://sabineremy.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Jazzynewyork
  03 juillet 2017

" Il y a un temps pour tout et un moment pour toute chose "

48H avant Noël un homme est retrouvé, criblé de balles dans le Bronx. Cet homme est un agent du FBI. Juste avant les fêtes c'est pas génial pour les enquêteurs, leurs congés risquent de passer à la trappe. Il va quand même bien falloir découvrir qui veut la peau de Neil Mulhand. Amber Wilson sa compagne, lieutenant de police ne va rien lâcher même si pour cela, elle va devoir se frotter au FBI et à la CIA. Mais est-ce bien raisonnable ?

" Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libre.
Conneries ! "
La vérité est ailleurs comme disait Socrate et Chris Carter. Et pour la découvrir il vous suffit de lire cette enquête débridée.
Tu vois l'ambulance sur la couv', tu tournes les premières pages et direct tu te retrouves embarqué pour une virée en enfer toute sirène hurlante dans une course contre la montre, contre la mort. Pas de pause café/donuts, pas de temps perdu, tu files et les pages défilent, tu reprendras ton souffle à la dernière page. Te voilà prévenu.
Un rythme d'enfer, une plume endiablée, un scénario accrocheur digne des bonnes séries américaines, des personnages bien campés, tout est là pour satisfaire les amateurs de bon polar atypique avec une fin qui laisse présager une suite. Et c'est tant mieux, ça veut dire qu'on va la retrouver la plume de Céline Tanguy.
Une plume "Fast and Furious" (Rapide et furieuse), une bien belle découverte.

La suite de 48H est déjà écrite ( Mais que fait l'éditeur ? ) le cinquième est en cours.
Un conseil, foncez lire ce premier et croisez les doigts avec moi pour que la suite vienne assez vite.





Lien : https://dealerdelignes.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
nadiouchkanadiouchka   25 avril 2019
Il fallait avoir connu la soif, la vraie, celle qui rendait fou, pour comprendre à quel point l’eau pouvait avoir un goût délicieux.
T’en fais pas pour ça. On nous prend pour des dingues ou des dangereux, mais c’est pour cacher la vérité aux gens.
Comment ça ?
Nous, les survivalistes. Quand la société va s’effondrer, on se débrouillera, comme on fait maintenant. Et on soignera les pauvres types comme toi qui se seront pris un pruneau pour un morceau de pain.
Hum… fit Saul en souriant le nez dans son verre.
Les preppers. Des gens convaincus qu’une apocalypse quelconque était imminente…
P.53
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
nadiouchkanadiouchka   24 avril 2019
Le FBI, le renseignement intérieur, la CIA… tout ça ; c’est proche… Ça sent pas bon, décidément, dit Ed pensivement. P.114
Commenter  J’apprécie          60
marieclairepetitmarieclairepetit   07 février 2017
: "quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt". C'est pour cela que la vérité est ailleurs !

Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : fbiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1654 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre