AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Twinlight-Ida


Twinlight-Ida
  02 septembre 2012
Névo, personnage un peu mystérieux et qui le cultive en dosant savamment ses apparitions et ses absences, est la figure tutélaire du site "Odds", dont il est le ouaibmaistre et créateur. Soyons clair : au début il voulait surtout baiser à bon compte. Mais il n'est pas une brute, même si l'on n'est pas forcé de lui reconnaitre les plus hautes qualités morales. Pas une brute et loin d'un imbécile. Ce qui devait être un site de rencontres devient un monde mouvant de réalités enchevêtrées que les Oddfellows, la communauté des internautes, alimentent sous le contrôle de Névo (mais que contrôle-t-il vraiment ?)
Névo propose, à qui veut se prêter au jeu, des vies de rechange, des vies réécrites. Lessen, jeune mathématicien rétif à devenir un seigneur du management néolibéral, achète l'idée, totalement, sans réserve aucune mais exige du résultat concret et rapide. Ces deux là deviennent centre d'attention et objet des fantasmes du petit monde virtuel. Ida (c'est moi !) s'en mêle, qui sait. Elle sait peut-être avant que les choses n'arrivent. Elle sait Névo et elle sait ce que Névo. (Et je pèse mes mots.) Et Emma s'en mêle qui dénonce Névo, cette rabat-joie pleurnicharde. Et les Oddfellows s'en mêlent qui écrivent sur Névo et Lessen, et mettent en scène des moments de vie rejoués ou imaginés. Ainsi le monde réel accueille ces instants prémédités et réglés sur Odds, ou encore des improvisations dont la source est dans Odds. Ainsi le virtuel acquiert substance : la toile Internet recrache des morceaux de théâtre qui s'incrustent dans la toile du temps à l'insu de leurs spectateurs involontaires. Et la réalité devient une mosaïque de textes et d'avatars réglée par la volonté du modérateur. (Suis pas sûre que sa volonté soit faite, IRL comme au serveur, pas sûre que sa volonté soit affirmée.) S'ensuivent fuites, amours, et ceux qui cherchent et se cherchent, sur la toile et dans la ville.
Le style est propice à la lecture immergée, en apnée du sens commun : il faut tout prendre cash, accepter les ruptures et goûter la musique des mots avec ses dissonances étranges, ses accélérations et ses coups de rétroviseur. Tout prendre et laisser le songe éveillé se mettre en place qui donne corps aux mille liens qui fabriquent l'histoire. Ici, l'identité est en constante construction sous l'impulsion de la volonté propre mais aussi du regard des autres et des relations qui se nouent, l'identité comme accrétion de tout ce qui nous concerne et peut-être aussi les songes eux-mêmes. Ici le monde pourrait bien devenir un avatar émergent de toutes les paroles échangées en réseau, de toutes les rencontres réelles ou fantasmées, de tous les liens qui tissent la toile.

Vous avez aimé Faulkner et Lynch ? Vous aimerez Taquin.
Commenter  J’apprécie          130



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (6)voir plus