AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B075YQTJDT
Éditeur : (26/09/2017)

Note moyenne : 4.72/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Charlie est journaliste, en reportage au coeur de la Syrie. Julie, sa compagne, est urgentiste à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière. Leur destin bascule quand Charlie est enlevé par l'État Islamique. De Paris à Alep, en passant par la Turquie, des vies se croisent, se bousculent, s'abîment et ricochent comme autant d'existences projetées dans le fracas d'un monde où des hommes et des femmes ordinaires deviennent les résistants de la Liberté.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Valmyvoyou_lit
  08 novembre 2017
J'ai savouré l'écriture d'Olivier Tarassot. Elle est d'une très grande finesse. le livre est superbement écrit. Je me rappelle avoir lu, il y a quelques jours, que, lorsqu'un roman paraît simple, c'est qu'il y a justement un très gros travail d'écriture qui a été fait. Cette idée m'est revenue en tête quand j'ai fermé Liberté je dessine ton visage. Ce que j'ai trouvé génial aussi, c'est que l'auteur glisse dans ses phrases, une ligne d'une chanson ou un titre de livre, avec une très grande subtilité. Quand je m'en rendais compte, je souriais. Mais si vous ne connaissez pas la chanson ou l'ouvrage, vous ne vous en apercevez pas. J'ai adoré ce jeu avec les mots. Olivier Tarassot est un marionnettiste de la langue française.
Au cours de ma lecture, je me suis interrogée, . En effet, l'histoire paraît si réelle, si crédible, que je me suis demandé si cela venait d'un inconscient collectif ou si l'auteur connaissait particulièrement le sujet. Voici un article qui révèle qu'Olivier Tarassot s'est énormément documenté sur le web et a conversé avec un ancien de DGSE. Ce roman n'est pas que de la fiction, c'est aussi (malheureusement) une page de notre Histoire.
http://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/premier-roman-charlie-a-ete-l-element-declencheur-07-11-2017-11731201.php?share_auth=294566b3617528a5c8424fc2827b9ebd#zwDdXJmVujocKMh4.01

Il est temps de vous dire que Liberté je dessine ton visage est un coup de coeur.

Charlie, journaliste, est enlevé le 7 janvier 2015, en Syrie. Nous allons suivre les destins de Charlie, de sa compagne Julie, médecin urgentiste à Paris, de Lola, une jeune fille qui a voulu aller faire de l'humanitaire en Syrie, de Simon, le père de Lola qui la recherche activement, de Jacques, le tuteur de Julie, etc. C'est un récit à plusieurs voix et pourtant, pas une fois, on ne s'emmêle. le sujet pouvait me faire peur, car, comme tous les Français, j'ai été meurtrie par les attentats, en France, et bien que personne de mon entourage n'ait été concerné, j'ai réagi de manière pathologique. Cependant, Liberté je dessine ton visage, n'est pas glauque. C'est un livre prenant, rempli d'émotion. Il est poignant. En ce qui me concerne, je l'ai lu "avec mes tripes". C'est aussi un livre de tolérance, c'est une formidable ode à notre liberté ainsi qu'à à la liberté d'expression. Et le sentiment qui reste à la fin, c'est l'espoir...

J'ai refermé ce bijou, cette nuit, et je n'ai pas pu en commencer un autre, tant que je n'avais pas retranscrit mes sentiments.
La couverture du roman est magnifique et correspond tout à fait au livre. Je terminerai, en disant que ce qui est incroyable, c'est que c'est un premier roman. J'ai hâte de lire, une nouvelle fois, Olivier Tarassot.
Plus d'informations sur ma page Facebook.
Lien : https://www.facebook.com/Val..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
dam59fr
  02 octobre 2017
Le thème abordé dans ce livre : la liberté d'expression n'est pas un sujet facile, surtout dans un contexte politique international compliqué, avec des événements dramatiques que l'Europe connait depuis quelques années, et plus récemment encore, notre pays, et les attentats encore dans les esprits de tous.
Mais pour être honnête, en lisant ce livre, ce n'est pas le combat contre l'islamisme radical, le terrorisme qui a retenu mon attention. Non, ce qui m'a plu dans le livre, c'est autre chose. Un sujet en toile de fond, guidé par une jolie plume et un style soigné : « l'amour ». Cette valeur sûre qui conditionne notre humanité depuis toujours, souvent bafouée, mais tellement essentielle.
L'amour, celui qui nous pousse à faire des choix, à dépasser nos limites, à nous mettre en danger pour l'autre, mais aussi celui qui parfois nous oblige à garder le silence pour préserver l'autre, qui nous rappelle que le manque crée le besoin, que la distance ne peut pas séparer deux âmes qui s'aime. Que toutes les douleurs ne peuvent entamer cette montagne de sentiments.
C'est quand les gens ne sont plus là qu'on se rend compte qu'on tient à eux. Cette phrase me revient souvent en tête comme pour me rappeler qu'on passe trop souvent à côté de l'essentiel.
Quels que soient les moyens pour y parvenir, les preuves d'aimer ne manquent pas, elles ne doivent jamais manquer.
Dans ce livre, on va suivre Charlie, journaliste engagé, spécialiste du Moyen-Orient et qui consacre sa vie à la liberté d'expression, la liberté de pouvoir tout dire en toute circonstance, de faire tomber les barrières entre ce qui se passe dans le monde et ce qu'on nous rapporte réellement. Oui, c'est son combat au quotidien, mais comme tous les combats, le sien a un prix, celui de mettre sa vie personnelle en péril.
Julie, partage la vie de Charlie depuis plusieurs années, elle respecte son travail et accepte les risques qu'il encourt à chaque voyage. Elle supporte aussi son caractère souvent mystérieux, mais l'amour balaie autant les doutes que les certitudes, surtout dans des situations aussi extrêmes.
Julie a aussi choisi une cause juste pour son travail, elle est médecin urgentiste à la Salpêtrière de Paris, une vocation plus qu'un métier. Elle a besoin de cela pour se sentir exister, et aussi pour équilibrer la balance avec Charlie.
Ensemble, ils forment un couple que l'amour porte très haut, mais voilà, dans tout équilibre, à un moment donné, il y a une faille.
Charlie file en Syrie pour un reportage avec son ami Pablo et tout ne va pas se passer comme prévu. Ils sont pris en otage par l'Etat Islamique et c'est le début d'une course contre la montre pour les deux compères, mais aussi pour Julie qui comprend rapidement que la situation est grave.
Julie, effondrée, va survivre à cette annonce, car elle est persuadée que son amour pour Charlie sera plus fort que tout et contribuera même à le faire revenir.
L'auteur va faire correspondre Charlie et Julie, pour que l'un et l'autre puissent garder espoir en l'humanité, en l'amour aussi, mais également pour témoigner de leur combat pour respecter leurs valeurs, et rester « libres ».
Vous allez donc suivre cette aventure tantôt à travers les yeux de Charlie, tantôt ceux de Julie.
La plume d'Oliver va nous faire vivre cette histoire en passant par des émotions diverses, on éprouve de l'empathie, de l'amour, de la tristesse, de la colère, de l'indignation et bien d'autres encore. La palette de sentiments offerte dépendra aussi de votre capacité à vivre ces destins croisés.
Pourquoi je parle de destins croisés ? Car en plus de suivre l'histoire à distance de Julie et Charlie, nous allons également accompagner Lola et son père dans une aventure que l'on ne souhaite à aucun parent, mais je vous laisse découvrir tout cela avec les mots et la sensibilité de l'auteur.
Comme je le disais plus haut, dans ce livre, le côté « Etat Islamique » n'a pas retenu toute mon attention. Certes, la tension et les conflits sont présents, mais, ce qui m'a touché, c'est d'un côté cette histoire d'amour censée être facile et qui pourtant est rendue si compliquée entre un homme et une femme qui campent sur leurs idéaux, avec des caractères affirmés luttant pour une cause juste : la liberté.
Une liberté, il ne faut laisser personne nous l'enlever, personne nous en priver.
Et de l'autre, une relation parents/enfants, avec une communication souvent rendue compliquée, de non-dits aux sentiments pudiques, à des conflits de générations qui peinent à trouver leur place dans une société manipulée. On s'aime comme on se déchire.
La rencontre avec d'autres personnages va alimenter les débats avec intelligence et offrir des rebondissements intéressants.
Olivier avec son style, sa sensibilité, son histoire et ses personnages nous offre un avant-goût (parfois amer) de cette vision de la liberté sans pour autant tomber dans les clichés habituels, en étant capables de faire la part des choses entre ses convictions personnelles et l'histoire romancée de son livre, le tout avec un angle intéressant, engagé et précis.
Je suis habitué aux romans noirs, aux thrillers, policiers. Cette lecture à la base ne s'inscrit pas vraiment dans mes goûts, mais je dois avouer que ce texte est plein de bon sens et de justesse. C'est vraiment très bien écrit et on sent au fil des pages, la passion et la détermination des pensées que l'auteur a voulu faire passer.
Je vous invite, comme moi, à découvrir cet auteur, et je l'invite au passage à se remettre à l'écriture dès que possible
Lien : http://www.chroniquesauscalp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
laetitiarenaud82
  04 octobre 2017
L'auteur rentre directement dans la cour des grand avec ce premier livre. Autant vous prévenir, il envoie du lourd. Olivier a choisi de traiter un sujet qui n'est que trop actuel: l'état islamiste et ses ravages.
Le choix du premier personnage est à lui seul un symbole fort, il s'appelle Charlie, il est journaliste, grand reporter de guerre. le symbole de la liberté d'expression, mais aussi de la Liberté tout court. Ce nom Charlie est resté dans la conscience collective comme telle depuis les attentats, et qui mieux que ce nom peut représenter cette Liberté à nos yeux.
Nous vivons tous en ce moment un sentiment de terreur face à ces agissements, pourtant la plupart d'entre nous n'avons pas été touchés personnellement par ces tragédies. L'auteur a choisi de mettre en scène des personnages touchés au premier plan, touché de plein fouet, que ce soit par leur choix de vie, leur métier ou la relation avec un proche. L'auteur décide de nous faire vivre leur ressenti à eux, leur angoisse, leur peur, mais aussi leur espoir et leur soif de liberté, leur soif d'un monde meilleur.
Nous suivront donc quatres personnes, chacune va avoir son lot d'épreuves à surmonter, chacun verra son destin basculer.
Charlie: personnage principal, grand reporter de guerre parti enquêter sur le terrain avec l'idée de revenir avec le scoop: une interview de l'ennemi mondial numéro 1, le chef de l'état islamique. Il est parti mais ne sait pas s'il y aura un retour.
Julie, sa femme, restée en France. Elle est médecin urgentiste et passe chaque jour dans l'attente de nouvelles de son compagnon.
Lola, jeune adolescente de 17 ans qui est tombée amoureuse de la mauvaise personne. Endoctrinée à son insu, partie en Syrie pour un stage humanitaire et retrouver son petit ami qui lui a promis monts et merveilles.
Simon, le père de Lola, qui ne comprend pas comment il n'a pas pu voir le changement chez sa fille, l'adolescence pouvant cacher certaines facette beaucoup plus grave. Il essayera coût que coûte de retrouver sa fille pour la ramener près de lui.
Quatre personnes, quatre histoires, quatre destin, mais qu'une seule force: la soif de défendre la liberté.
Par ce livre l'auteur rend hommage à tous ceus ces gens qui partent là-bas et qui ne reviendront jamais: journalistes, militaire, médecin, mais aussi aux familles restées sur place dans l'attente du retour de leur proche, dans l'espoir de revoir leur enfant parti pour de mauvaises raisons.
Ce roman est un véritable hymne à l'amour, à la liberté mais aussi à la tolérance.L'auteur nous alarme sur la dangerosité des amalgames trop vite faits. Il marque bien la différence entre les djihadistes qui s'appropprient l'Islam et le déforme à leur convenance au détriment du réel musulman. Que ce soit dans l'Islam, le Judaisme ou le Catholicisme Dieu n'est qu'amour et tolérance. Leur Dieu à eux n'est que haine et destruction.
L'auteur nous met en garde également sur l'influence des réseaux sociaux, il est tellement facile à nos jeunes de se rendre dessus; Ce sont des proies facile pour la propagande, nos ado sont déjà en pleine révolte contre le monde des adultes. Ils sont sensibles et dans une périodes fragiles quoi de mieux pour implanter de nouvelles idées dans leur petites têtes blondes.
L'auteur nous offre un livre poignant, dont les émotions nous sautent à la gorge. Une fois ouvert, les pages se tournent toutes seules, il est difficile de le refermer. Je vous encourage fortement à lire ce livre. Personnellement, ce fut un énorme coup de coeur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Emma7
  25 janvier 2018
Charlie et Pablo sont journalistes de guerre, ils ont été enlevés et sont maintenus en captivité en Syrie. Julie est la compagne de Charlie. Elle est urgentiste et essaye de vivre malgré la douleur de son absence. Leur histoire mais aussi les histoires d'autres personnages vont se télescoper, se croiser, entre Paris et Alep, entre Raqqa et la Turquie où chacun devient un résistant de la Liberté.
Je dois avouer que j'avais une certaine appréhension à débuter ce roman, le sujet étant terriblement actuel et souvent douloureux j'avais un peu peur de la façon dont l'auteur allait le traiter. Et c'est non seulement une magnifique découverte mais également un roman qui va laisser des traces pendant longtemps.
Ici, se croisent quatre personnages principaux : Charlie et Julie bien sur mais également Lola et Simon. Lola est une jeune femme qui suit un homme par amour, qui va embrasser sa religion, sa pensée. Simon est son père, il refuse d'admettre que sa fille est perdue et qu'il ne la reverra plus jamais vivante. Il va tenter de se battre pour la récupérer. Ces quatre personnages ont un point commun : la folie humaine. Ils sont prit dans le tourbillon qu'engendre la guerre, la peur, la mort, l'intolérance, le fanatisme. Mais à ces personnages s'ajoutent d'autres protagonistes.. Parfois éphémères, ils sont tous d'une importance capitale dans l'histoire comme chacun l'est dans la vie. Qu'ils soient bons ou mauvais, qu'ils soient croyants, athées, fanatiques, ils font vivre ce roman, lui donne vie et surtout nous font réfléchir. Je pense notamment à Pablo ou Salahudine, à l'urgentiste du SMUR ou à la maman de Lola.
C'est un texte très puissant et très bien écrit que nous livre ici Olivier Tarassot. Chaque personnage prend la parole à son tour pour nous faire vivre son quotidien mais aussi, et surtout pour nous livrer ses pensées, et il n'est pas toujours simple de se retrouver dans la tête de quelqu'un qui souffre. Chaque chapitre est une sorte d'introspection où chacun va essayer de comprendre ce qui lui arrive, de décortiquer sa vie mais c'est également un partage avec les absents, un dialogue à sens unique qui leur permet de garder la tête hors de l'eau.
Le thème n'est pas facile à traiter mais Olivier Tarassot s'en sort de façon magistrale. Il ne juge pas, ne condamne pas, il explique. A travers Charlie, le lecteur va tenter de comprendre les raisons de cette guerre, faire connaissance avec des acteurs de ce fanatisme, de cette folie destructrice mais il va également découvrir certains aspect de notre République. Avec Julie, c'est l'amour qui est mit à l'honneur, l'amour pour un homme, l'amour qui embellit mais peut aussi détruire, l'attente qui parfois grignote de l'intérieur, fait douter. Lola, quant à elle, va permettre de s'apercevoir de la fragilité de la jeunesse actuelle, la facilité avec laquelle elle est appâtée, embrigadée mais aussi l'influence des réseaux sociaux, leur poids dans le recrutement. Et enfin, Simon qui lui nous montre que la révolte est possible, que l'acceptation n'est pas une fatalité et que l'amour peut parfois donner des ailes. Enfin, et surtout le personnage principal de ce roman est la Liberté. Une Liberté chérie, aimée, désirée, espérée.. Liberté est l'espoir de voir renaître un monde tolérant et humain.
La plume d'Olivier Tarassot est non seulement fluide mais également poétique et sans concession. le travail de recherche, les informations livrées sont d'une grande qualité et donnent un ancrage impressionnant dans le réel. Mais ce que j'ai préféré dans son écriture est cette façon d'effleurer les sentiments, j'ai ressenti beaucoup de pudeur dans la façon dont l'auteur nous livre ses personnages même si tout est clair et bien décrit. Leur psychologie est très bien travaillée, dosée sans être poussée dans le voyeurisme ou la caricature. Et comme on est entre nous, je peux vous l'avouer : lire en pleurant ce n'est vraiment pas évident. J'ai eu une boule dans la gorge pendant de longues pages jusqu'à ce que les vannes lâchent et que je partage totalement les sentiments de chacun de ces personnages..
Un texte fort et puissant qui m'a profondément touchée. Des personnages qui au fil des pages entrent dans nos vies pour ne plus la quitter.. Et surtout un livre au goût de Liberté..
Lien : https://ettulisencoreemma.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Marie-Nel
  05 janvier 2018
Je ne pensais pas, en commençant ce roman, qu'il allait être aussi addictif et qu'il m'empêcherait de dormir avant de connaître la fin. Ce qui m'a tout de suite plu, c'est le titre, dessiner le visage de la liberté, quel challenge ! La couverture m'a aussi interpellée, quand j'ai su quel artiste l'avait créée (Matthieu Biasotto), je n'ai pas été étonnée qu'elle me plaise autant. La seule chose, je dois bien l'avouer, qui me faisait tenir la distance était le résumé. J'ai déjà lu des livres et articles sur l'État Islamique, les djihadistes, on a tous en mémoire les drames des attentats, j'avais peur de me plonger dans une énième histoire trop dure à lire.
Olivier Tarassot m'a littéralement bluffée. D'une écriture limpide, précise, d'un style sans lourdeur, il m'a raconté le destin de ces personnes sans tomber dans le mélodrame, tout en finesse et justesse, en parlant de faits parfois durs et violents sans les appesantir. Tout le roman est raconté à la première personne, mais ce « je » correspond à quatre personnages bien différents. le tour de force de ce roman est que l'auteur a pu se mettre dans la peau de ces différentes personnes, se transformer en femme, en homme, en père, en jeune fille, avec chacun leurs blessures, leurs états d'âme, leurs ressentis, et tout ceci sonne très juste.
Les principaux héros sont Julie et Charlie (coïncidence du prénom choisi ? Je n'en ai pas l'impression, vu l'histoire et quelques similitudes). Julie est urgentiste dans un hôpital à Paris, Charlie est journaliste, il est parti en reportage en Syrie où il va être enlevé par l'État Islamique. le monde s'écroule alors pour Julie, qui part en résistance, aidée par son ami avocat Jacques. Nous suivons à la fois ce que vit Charlie, ses conditions de détention, la peur, les transferts de camp, sa lutte pour ne pas sombrer, et ce que vit Julie en France, sa dépression, son combat pour Charlie, mais le connait-elle vraiment ? Elle apprend des informations sur lui qui la troublent.
Dans un second temps, nous rencontrons Lola, jeune fille Française, lycéenne, elle rencontre un jeune homme qui lui parle d'amour, d'engagement, qui lui dit les mots que toute jeune fille de son âge aime entendre. Elle se laisse petit à petit embrigader sans le savoir, regarde des vidéos sur les réseaux sociaux, et part rejoindre son amoureux en Syrie. Son père, Simon, va devoir accuser le choc, et va ensuite partir sur les traces de sa fille pour la retrouver et la ramener en France. Un concours de circonstances va faire que ces quatre personnes vont rentrer en contact, toutes touchées par le même fléau qu'est cette guerre de religion. Chacun va aider l'autre, se soutenir, et se lier.
Je suis passée par toutes les émotions possibles, la peur, la joie, l'espoir, la tristesse, l'amour, l'amitié, mais jamais de haine. L'auteur a su ne pas prendre partie, à rester neutre, il aurait pu tomber dans ce piège, mais ne l'a pas fait, et c'est tout à son honneur. La lecture est accrocheuse, les chapitres alternent entre les personnages, certains se coupent alors qu'une action importante est menée, ce qui pousse à aller plus vite pour savoir. C'est vraiment bien construit pour tenir le lecteur en haleine jusqu'à la fin, qui pour elle aussi, l'auteur n'a pas versé dans le happy end ou le drame. C'est un final à la hauteur de l'histoire. À souligner également, le travail de recherche qu'a dû effectuer l'auteur pour donner à son histoire encore plus de réalisme.
Je ne regrette vraiment pas d'avoir ouvert ce roman, c'est un formidable message d'espoir, d'amour et de liberté sous toutes ses formes. Je ne suis pas prête d'oublier Julie, Charlie, Lola, Simon et Jacques, tous marquants, tous poignants et tous avec le même amour de la liberté. Alors oui, Olivier Tarassot a donné à la liberté des physionomies différentes, mais qu'elles sont belles.
Je lis des romans édités et auto-édités, certains ont des a priori sur ces derniers, moi je trouve que l'on peut tomber sur de vraies perles, autant que dans une maison d'édition. Ce roman est une perle, il mériterait sa place dans une grande maison d'édition.
C'est mon premier coup de coeur de cette nouvelle année. Je vous invite vraiment à découvrir et à plonger dans ce premier roman qui est un coup de maitre, une réussite totale pour moi. Je remercie Olivier Tarassot de m'avoir fait vivre autant d'émotions et m'avoir fait réaliser encore plus que la liberté est belle et qu'elle a un prix, même si je le savais déjà...il est toujours bon de faire une piqûre de rappel...
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PassionneePassionnee   14 janvier 2018
" ne ferme pas la porte à tes rêves, et si une porte reste close, essaie une autre clé".
Commenter  J’apprécie          10
LadoryquilitLadoryquilit   01 octobre 2017
La véritable arme contre la guerre demeure la paix.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Olivier Tarassot (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Tarassot
"Liberté je dessine ton visage" de Olivier Tarassot.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

La littérature est une gourmandise

Quel est le nom du héros de Jules Renard ?

Branche de céleri
Mie de pain
Pied de patate
Poil de carotte

13 questions
185 lecteurs ont répondu
Thèmes : nourriture , sucreries , délicesCréer un quiz sur ce livre