AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203009470
Éditeur : Casterman (22/10/2007)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 316 notes)
Résumé :
Dans ce premier épisode qui débute au Muséum d'histoire naturelle du Jardin des plantes de Paris un jour de novembre 1911, le lecteur fait connaissance avec la célèbre héroïne. Dotée d'une personnalité hors du commun, Adèle évolue dans un univers mystérieux (dans lequel Paris occupe une place de choix), peuplé de monstres et d'êtres étranges.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
Mahpee
08 mai 2015
On découvre avec plaisir dans ce premier tome d'Adèle Blanc Sec, une jeune femme peu souriante, mystérieuse, avec un sens très personnel pour mener une enquête face à un monstre venu de la préhistoire, un ptérodactyle hantant les rues de la capitale. Adèle Blanc-Sec est un personnage pittoresque, un caractère imperturbable que rien n'effraie. Ce sacré bout de femme, incapable de tenir en place, a l'art de se mettre dans des situations et des aventures toutes plus folles les unes que les autres. de l'Égypte, à la recherche d'une momie, au Paris d'avant-guerre et ses rues sombres et inquiétantes, la voilà lancée dans une enquête épineuse contre un savant fou et son étrange pouvoir sur un ptérodactyle.
Tardi démontre encore une fois une réelle virtuosité dans un style, des dessins qui n'appartiennent qu'à lui. Une imagination débordante, un côté burlesque de situation qui fera de vous, si vous ne l'êtes déjà, des fans de cette BD devenue culte.
Commenter  J’apprécie          380
lehane-fan
12 novembre 2011
Vous prenez un banquier assassiné , son magot dérobé et soigneusement caché ; un gros n'oiseau préhistorique revenu à la vie ayant fait d'un Paris début xxe , magistralement crayonné , son terrain de chasse . Vous saupoudrez de surnaturel en n'omettant pas d'y présenter une jolie héroine aussi intrépide qu'attachante et vous obtenez le premier opus de la série Adele Blanc-Sec . Ajoutés à cela des dialogues qui font mouche associés à un comique de situation parfaitement maitrisé . Il ne m'en faut pas plus pour développer une nouvelle addiction...mais je me soigne....
Tardi a deux héros récurrents : la guerre a qui il a consacré de nombreux albums et Adele Blanc-Sec , 12 aventures au compteur à ce jour .
Cette premiere histoire est , il est vrai , assez confuse . Les personnages pullulent tout comme les différents récits qui se croisent pour finalement s'imbriquer et faire naitre un sourire de compréhension béat sur la face extatique du lecteur poussif que je suis .
Cependant , les divers éléments , constituant l'univers récidivant d'Adele Blanc-Sec , sont bel et bien présents . Un brin de folie , une histoire rocambolesque , un amoureux transi , un savant fou , un ou plusieurs policiers à l'esprit aussi développé qu'un pierrodactyle ou petrodactyle comme ils le disent si bien.. . le tout dans un Paris merveilleusement rendu . le coup de crayon est précis . La mise en couleur assure un petit coté rétro bien légitime à ce Paname des années 1910 . Les personnages , tout comme l'environnement , ont fait l'objet de recherches que l'on sent poussées . Habits noirs de rigueur , petites bacchantes d'époque , coiffures à la raie audacieuse , la totale ! L'auteur nous immerge brillamment dans un univers démodé ou rien ne manque ! Pas de faute de gout , pas d'anachronisme mais une cohérence de tous les instants pour le plaisir des yeux ! Sorte de capsule spatio-temporelle que le lecteur prendrait pour se retrouver , l'espace d'un instant , dans un Paris de la belle époque au fort relent de nostalgie .
Ce premier album n'est certes pas le meilleur mais demeure pourtant incontournable pour qui , comme moi , considere Tardi comme l'un des plus grands !! Et le premier qui me parle de l'adaptation de Besson , c'est , illico presto , un ashi waza double salto avant suivi d'un Yuko à double rotation pyramidale enchainé par un vieil ippon seoi nage grand écart facial des familles dans la face ! C'est vous dire si j'ai adoré...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
lyoko
17 juillet 2016
Comme tous j'ai déjà entendu parler d'Adèle Blanc-Sec, mais jamais lu (j'entends déjà les hauts cris de mes amis fans de Bd), parce qu'on ne peut pas tout lire.
Mais en plus je me rends compte que j'avais une idée complètement fausse sur cette BD.
Adèle Blanc-sec n'est pas celle que je croyais !!
Pour en revenir a l'ensemble de cette BD , j'aime beaucoup l'atmosphère qui en ressort et l'écriture utilisée dans les bulles.
Mais comme tout premier tome, celui-ci met en place l'héroine et donc je vais attendre le second pour me faire une opinion réelle, même si celle-ci est déjà favorable aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          333
Myriam3
10 décembre 2014
Où l'on découvre Adèle Blanc-Sec, cette jeune femme téméraire et indépendante. Elle ne se dévoile pas si aisément... on croit d'abord la reconnaître de dos, cheveux relevés en un chignon; puis elle se présente sous le nom d'Edith Rabatjoie. Elle apparaît ainsi sous multiples déguisements et on n'apprend son véritable mobile que fort tard.
Quel plaisir de retrouver le Paris du début du vingtième siècle si typique de la plume de Jacques Tardi, ses illustrations si précises, cette foule de personnages tous liés les uns aux autres et cette froideur et ce cynisme des personnages!
Si j'étais un homme, je tomberais aussitôt amoureux d'Adèle, c'est certain.
Je n'ai toujours pas vu l'adaptation qui a été faite ce cette bande dessinée, et c'est sans doute un spectacle divertissant, mais je doute qu'elle surpasse la qualité du livre.
Commenter  J’apprécie          265
LVI
21 mars 2012
Un étrange incident !

Son éditeur lui ayant demandé de créer un personnage féminin qui puisse devenir l'héroïne d'une série (les séries étant toujours plus vendeuses que des albums uniques), le dernier des Communards, j'ai nommé le libertaire Jacques Tardi, a donc donné naissance en 1976 à une féministe rentre-dedans du genre à ruer dans les brancards, j'ai nommé Mademoiselle Adèle Blanc-Sec, qui va devenir effectivement un personnage-culte et accompagner le révolutionnaire Tardi et nous-mêmes, son fidèle public, tout au long des années.

Dans ce premier volume des aventures de celle-ci (en 46 pages en couleur, ce qui n'est pas si fréquent que cela chez Tardi), nous ne savons pas encore trop qui est vraiment la belle demoiselle imaginée par notre créateur rebelle qui, dans le Paris de 1911, nous fait traverser musées et jardins et arpenter les toits de la ville ainsi que les pavillons sinistres de la rue Louis-Ferdinand Bardamu (!)à la recherche d'un ptérodactyle meurtrier, réveillé par un lyonnais aux pouvoirs surnaturels, et qui, depuis, écume le ciel parisien à la recherche de nourriture et que traquent non seulement les photographes et la police, mais aussi un célèbre chasseur particulièrement expérimenté, chargé bien sûr de mettre fin aux exactions de la bête…

La fin du volume est totalement ouverte et inscrit dès le départ les ‘Adèle Blanc-Sec' dans une logique de roman-feuilleton (à la Fantômas, Rouletabille, Arsène Lupin ou Harry Dickson) reposant avant tout sur des scénarios mystérieux et loufoques, et baignant dans une atmosphère de roman noir.

Si vous voulez en savoir plus, il n'y a pas d'autre issue à votre dilemme que de poursuivre dans votre voie et de lire la suite au plus vite : c'est la dure loi du feuilleton qui n'admet aucun compromis !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
lilimarylenelilimarylene26 juillet 2010
Des événements insolites surviennent sur le Pont-Neuf. En effet, à certaines heures de la nuit, quiconque s'y aventure a peu de chance d'atteindre l'autre rive.
Commenter  J’apprécie          150
goodgarngoodgarn06 décembre 2012
- Monsieur, des habitants voisins du jardin des plantes nous ont signalé la présence du monstre. Notre mission consistait à abattre le pétrodactyle, et c'est ce que nous avons fait.
- Ptéro pas pétro, bougre d'âne !
Commenter  J’apprécie          50
DomichelDomichel28 octobre 2013
- C't'une bête affreuse ! J'vous raconte pas des bobards, chef ! pour une fois que vous feriez quequ'chose d'utile en courant après c'bestiau ! Si c'est pas à vous dégoûter d'payer ses impôts d'voir ça. Ah ! les cognes, j'te jure.
Commenter  J’apprécie          20
MissGMissG12 octobre 2013
Ca me demande une concentration extrême, au-dessus de mes forces, pour garder le contrôle de son cerveau. Lorsque je le perds, il tue. C'est normal, il attaque tout ce qui bouge. C'est dans sa nature.
Commenter  J’apprécie          20
MissGMissG12 octobre 2013
N'oublions pas que la tâche qui m'a été confiée est fort dangereuse. Le monstre semble féroce et je n'aurai assez de ma carabine à lunette chargée de balles explosives. Le monstre aura sa chance, moi de même. Messieurs, ce sera beau !
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jacques Tardi (69) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Tardi
Après «Le Conflit. La femme et la mère», publié en 2010 chez Flammarion, Elisabeth Badinter revient avec «Le Pouvoir au féminin», chez le même éditeur, une biographie de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche. Et avec Pascal Quignard, Stéphane Audeguy, Emmanuel de Waresquiel, Antoine Rault et Jacques Tardi.
autres livres classés : Paris (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

QUIZZ RIGOLO SUR ADELE BLANC-SEC - TARDI

Qui vole un œuf de ptérodactyle ...

Adèle est bête comme ses pieds
Adèle et la bête
Adèle est la bête
Adèle et l'abbé

10 questions
38 lecteurs ont répondu
Thème : Jacques TardiCréer un quiz sur ce livre
. .