AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Tardi (Illustrateur)Jean Vautrin (Antécédent bibliographique)
ISBN : 2203399317
Éditeur : Casterman (07/10/2004)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 119 notes)
Résumé :
Polar, émotions fortes et intrigues rocambolesques sur fond d’Histoire en marche : tel est le grand œuvre mis en chantier par Tardi avec cette adaptation du roman de Jean Vautrin. L’occasion bien sûr de retracer l’extraordinaire et sanglante histoire de la Commune de Paris – ces quelques semaines au cours desquelles tout un peuple entreprit de vivre l’utopie sans attendre. Mêlant figures historiques et personnages de fiction, Tardi donne de ce moment fondateur de no... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Epictete
  10 juillet 2018
Un quatrième volume, beaucoup plus aéré, moins noir avec du vrai dessin et surtout moins de texte.
L'explication par l'image.
C'est l'heure des bilans et des règlements de compte. On va vers le dénouement et il est temps d'expliquer la "petite histoire".
Et le scénario n'oublie pas de nous donner un aperçu des 20000 morts qu'a provoqué cette semaine "sanglante".
Commenter  J’apprécie          180
antoineperroud
  20 août 2013
Grandiose ! Après plus de 30 ans de carrière Tardi commet un chef-d'oeuvre monumental. On connait l'histoire : la Commune, ses excès, ses massacres. Sur une base "historique", les auteurs (Vaurin le romancier, Tardi l'adaptateur) sont venus greffer une série de petites intrigues qui font traverser les protagonistes à travers ces évènements tragiques. Résultat, une gallerie de gueules cassées, d'âmes blanches, grises et noires et beaucoup de sang et de sueur. La construction est complexe avec des changements de narration osés (changement du sens de lecture et de point de vue), parfois bavarde quand Tardi se fait pédagogue et militant (le quatrième tome est pratiquement à charge contre les versaillais). Malgré ces tics, il y a un vrai souffle épique qui traverse ces 4 tomes noirs de charbon. Ce n'est pas un document historique, c'est de la grande BD tout simplement.
Commenter  J’apprécie          50
christinebeausson
  28 janvier 2016
Livre testament peut être !
Éloge funèbre que nous lisons dans la citation du "sémaphore de Marseille" d'Emile Zola, à propos du peuple de Paris :
"le bain de sang qu'il vient de prendre était peut être d'une horrible nécessité pour calmer certaines de ses fièvres. Vous le verrez grandir en sagesse et en splendeurs" !
L'histoire finit mal très mal, des morts, des milliers de morts.
D'un côté des centaines d'otages exécutés, 877 versaillais tués dans la bataille.
De l'autre le massacre d'au moins 20000 parisiens et fédérés.
Le prix de la pacification comme ils ont dit,
Pour que l'ordre, le travail et la sécurité règnent de nouveau
Le temps est venu des conseils de guerre et de la déportation.
Merci monsieur Vautrin de nous avoir rappelé l'histoire terrible de nos ancêtres communards et merci à monsieur Tardi de nous la mettre sous les yeux dans toutes son horreur !
Commenter  J’apprécie          30
raph731
  25 juin 2015
Initialement prévu en 3 tomes, ce quatrième volume achève la série. A travers le parcours de plusieurs personnages, tous liés les uns aux autres, on découvre le Paris de la Commune. le scénario est dense ; la transition entre les personnages est très fluide, la lecture n'est pas saccadée, c'est un vrai plaisir. En ce qui concerne les dessins, c'est du Tardi tout craché ! Quelle merveilleuse idée d'avoir opté pour le format à l'italienne ; les vues panoramiques de Paris sont magnifiques ! Un vrai plaisir visuel. Dans ce dernier volume, la place de Tardi est double, il n'est plus que le crayon, c'est également l'homme engagé qui parle ; il prend position en faveur de la Commune face aux massacres perpétrés par les Versaillais. Bref, je recommande vivement la lecture de cette fresque historique !
Commenter  J’apprécie          30
Marialucas
  12 novembre 2018
J'ai été attirée par le Cri du peuple par le coup de crayon et le sujet bien sûr. La Commune, cette période charnière de l'Histoire française souvent trop rapidement étudiée et vite oubliée. Malgré mon intérêt pour cette époque, j'ai parfois été un peu en reste à la lecture de ces volumes qui demandent une connaissance approfondie si l'on veut comprendre le décor de ces pages si noires. Malgré la longueur du texte que contient cette BD, certaines clefs manquent à ceux qui ne sont pas sinon spécialistes, au moins amateurs.
Par contre, le dessin m'a séduite tout au long. Il nous offre ce Paris de la fin du XIXe et de ceux qui l'habitent. Ces gens qui y vivent (ou survivent), simples et si profonds en même temps et leur gouaille inimitable...
Il me tarde de dénicher d'autres BD de ce type!
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
christinebeaussonchristinebeausson   27 janvier 2016
Dans les quartiers reconquis par Versailles, j'ai vu des hommes semblables à ceux qu'on peut voir le dimanche à la sortie de la messe, des hommes respectables et attentifs à leurs épouses et à leurs enfants, enfoncer des goulots de bouteilles dans les bouches des cadavres et les vagins des mortes ... Émasculer des enfants, casser les nez à coups de pied, crever les yeux, éventrer les corps et faire du bout de leurs Cannes à pommeaux d'argent, des guirlandes de boyaux encore chauds !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
christinebeaussonchristinebeausson   26 janvier 2016
Je ne comprends pas que des hommes qui ont passé toute leur vie à combattre les errements du despotisme, une fois au pouvoir, s'empressent de tomber dans les mêmes fautes.
Commenter  J’apprécie          70
blandine5674blandine5674   27 février 2016
Je ne comprends pas que des hommes qui ont passé toute leur vie à combattre les errements du despotisme, une fois au pouvoir, s'empressent de tomber dans les mêmes fautes.
Commenter  J’apprécie          40
VandeckVandeck   07 septembre 2011
" La vérité est comme le soleil. Elle fait tout noir devant les yeux et ne se laisse pas regarder ! "
Commenter  J’apprécie          40
christinebeaussonchristinebeausson   24 janvier 2016
On dit aussi que si on se trempe le cul dans un bénitier tous les matins, on gagne, sûr et certain, sa place au paradis !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jacques Tardi (78) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Tardi
Max Cabanes est un grand nom de la bande dessinée et un témoin privilégié des grandes heures de la production française. L?homme natif de Béziers a la gouaille du sud mais la modestie et la discrétion d?un auteur inconnu. Et pourtant, quelle carrière ! Remarqué dans la série "Dans les villages", il travaille avec Jean-Claude Forest, scénarise ou dessine des récits fantasmagoriques et réalise une superbe fresque dans la ville d?Angoulême. Il obtient même le Grand Prix d?Angoulême en 1990 grâce à une carrière accomplie où il s?est essayé à tous les genres et tous les styles graphiques avec une inventivité surprenante. Il prend ensuite un virage serré avec l?adaptation de trois célèbres polars du maître du genre, Jean-Patrick Manchette : la fusion entre deux monstres artistiques, rendue possible par le fils de Manchette, Doug Headline, donne forcément un rendu explosif. Dans son style graphique unique où le dessin crève la planche et les couleurs marquent les esprits, Cabanes parvient à égaler Jacques Tardi dans le même exercice. Nous avons eu la chance de l?interviewer lors du festival Quai des bulles, peu de temps après la publication de "Nada". « Rencontre du 3ème super type » en exclusivité pour Planetebd?
+ Lire la suite
autres livres classés : CommuneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZZ RIGOLO SUR ADELE BLANC-SEC - TARDI

Qui vole un œuf de ptérodactyle ...

Adèle est bête comme ses pieds
Adèle et la bête
Adèle est la bête
Adèle et l'abbé

10 questions
41 lecteurs ont répondu
Thème : Jacques TardiCréer un quiz sur ce livre