AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DN7OJ
Éditeur : Gallimard (30/11/-1)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Publié en 1958 et dédié
à Pablo Picasso
à André Frénaud,à Eugène Guillevic,
à François Lachenal,à Alain Trutat

à la mémoire de Paul Eluard

qui devait nous réunir autour de ces dessins
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Feejee
  01 février 2016
Je n'ai pas décelé de vibration dans ces petits poèmes sans ponctuation — exception faite peut-être du douzième poème et du second épilogue.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   10 juillet 2014
Le peintre enroule déroule
plie détord aplatit
casse éparpille effiloche
fronce festonne tortille
tache taraude ravaude
installe accroche répartit
étire boucle débrouille
désigne lance, ― et s'en va.


Le poète déglutit
mâche goûte humecte mord
râcle rumine ronchonne
ronge siffle serine
lappe susurre murmure
savoure salive entonne
grogne grince décortique
attise souffle ― et se tait.

p.16

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
coco4649coco4649   21 juillet 2014
12

Aimer d'amour ce que l'on tue
en tracer le portrait pour les siècles
ô pur profil par la mort ennobli
de la victime aux yeux de femme
animal-dieu crucifié
gravé dans la poussière
par le couteau du soleil!

Ah qui viendra nous délivrer
de la naissance et de la mort
par quoi tout crime est justifié ?
Laissez-moi aimer sans détruire
le tendre museau des bêtes
Je suis dans le troupeau je regarde j'admire
la profondeur du jour.

p.56
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   11 juillet 2014
Les jambes ? ― soulignent.
La bouche ? ― mérite.
La danseuse ? ― elle est.


Le serpent ? ― dessine.
Le fouet ? ― anime.
La flûte ? ― fleurit.


L'espace ? ― dispose.
Le monde ? ― s'absente.
Le son ? ― apparaît.

p.32
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   10 juillet 2014
Comme au fond de l'eau
comme au fond des âges
sous les arches du ciel
je vois l'horizon
grandir réconciliés
le bouvier le taureau.


C'était bien avant le supplice
O songe éveillé tu retrouves
piqués sur la prairie
la corne l'aiguillon
l'innocence oubliée
sous le sable et la cendre
les veines de l'espace
le sillage du vent.

p.52
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   19 juillet 2014
En tricotant des doigts le flûtiau naïf
a fait naître un lion grand comme le soleil
C'était dans la splendeur de l'Arcadie
les troupeaux se perdaient sous les amples sourcils

Regarde cette Face où nous demeurons tous
lents comme l'horizon et dessinant les traits
d'une colère qui se prolonge.

p.24
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean Tardieu (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Tardieu
Rencontres avec Jean Tardieu par Christian Cottet-Emard juillet 1988 et juin 1991 (LE BLOG LITTÉRAIRE de Christian Cottet-Emard)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
773 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre