AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290158925
Éditeur : J'ai Lu (16/05/2018)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Il y a deux ans, comme le font les gens raisonnables quand ils sont au fond du trou, j'ai consulté une voyante qui m'a fait cette surprenante révélation :
Il ne faut pas vous inquiéter, vous êtes une late bloomer, tout va vous arriver plus tard dans la vie !

Selon elle, je n'avais rien raté, je prenais juste mon temps. J'étais en train de grandir, de m'enrichir, de pousser comme une plante en milieu de saison. Et surtout, un jour, c'est sûr, le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
QueLire
  05 août 2017
N'avez-vous jamais eu l'impression d'être en décalage ? Êtes-vous de celles ou de ceux qui se découvrent une passion ou une vocation sur le tard ? Avez-vous essayé de vous fondre dans la masse avec pour seul résultat l'impression de manquer d'air ? Oui ? Alors peut-être êtes-vous vous aussi un « Late Bloomer ». Dans un livre à mi-chemin entre le récit initiatique et le livre de développement personnel, Catherine Taret, nous en dit plus sur ces gens à tout arrive, mais plus tard.
Il n'est jamais trop tard pour éclore
Le livre de Catherine Taret aborde un sujet qui m'intéresse beaucoup : se révéler sur le tard. L'auteure nous raconte sa vie d'abord celle qu'elle s'est créée en essayant de rentrer dans des cases. Ensuite, celle qu'elle vit quand elle a enfin compris ce pour quoi elle était faite et ce à quoi elle aspirait.
J'ai lu « Il n'est jamais trop tard pour éclore » en une seule journée. Quelques heures passées au soleil un jour où j'étais seule, confortablement installée dans mon jardin. Je me reconnais parfaitement dans le terme de « Late Bloomer ». Quand ma mère me demandait si je voulais des enfants alors que je devais avoir 18 ans, c'était d'un nom catégorique que je lui répondais. Quand mes copines se mariaient à 22 ou 23 ans et faisaient un bébé pour fêter leurs 25 ans, ça m'horrifiait. J'étais bien loin de tout ça et ça ne m'attirait pas du tout. Pourtant c'est moi que l'on trouvait bizarre quand je disais « un enfant, euh non, ça ne me dit rien ». Étrange, car moi, ce que je trouvais bizarre, c'est que l'on puisse me demander si je voulais un enfant alors que je n'avais pas encore rencontré le futur père !
Il en a été de même pour le travail, comme si on n'avait pas le droit de rêver. Alors les filles, infirmière ou secrétaire ? Alors on rentre dans le moule, on suit la masse ou on reste à l'écart. On ne prend pas le temps de réfléchir, de s'écouter, d'essayer au risque de faire des erreurs.
Le late bloomer un ovni qui tend à se multiplier
J'ai l'impression qu'aujourd'hui les choses ont changé. Que l'on peut tester, puis changer d'avis. Se poser et réfléchir. Que l'on trouve sa voie à 30 ou 40 ans, ce n'est pas grave, car l'important c'est d'être soi et de suivre son instinct. Inutile de lutter pour survivre dans un modèle de vie qui ne nous convient pas, il suffit d'un peu d'eau, parfois de rosé, de patience et de répartie. Car oui, le late bloomer devra sans cesse se justifier de ne pas être dans la norme.
Alors quand on sait que late bloomer signifie « Plante à floraison tardive », je trouve ça plutôt positif.
Dans ce livre, Catherine Taret se dévoile, nous raconte sa fleuraison et les épisodes de la vie où elle ne poussait pas. Alors certes, dans « il n'est jamais trop tard pour éclore », on pourrait dire que l'auteure est le seul sujet d'analyse du livre, mais pourtant, ça fait un bien fou, que quelqu'un nous ouvre les yeux sur ce qu'on pensait être une différence handicapante et qui pourtant est bien plus fréquent que ce que l'on pourrait croire.
Je vous invite à suivre la quête de Catherine Taret qui a tenté de comprendre pourquoi elle ne poussait pas.
Je reste persuadée qu'à l'heure du numérique, les late bloomers qui s'ignoraient vont trouver de quoi s'épanouir et enfin trouver leur propre voie. Je vous invite vraiment à découvrir ce roman car dans un monde ou tout va trop vite, cela fait un bien fou, de savoir que le temps sera notre plus précieux allié.
Lien : http://que-lire.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
marnchoups
  24 juillet 2017
Si je vous demande « Êtes vous un/une Late Bloomer ? », allez-vous savoir me répondre ? Avant ma lecture du livre de Catherine Taret, j'en aurais été incapable. Maintenant, je peux vous dire que par certains côtés j'en suis une. Mais une quoi exactement ?
Catherine Taret vous donne la définition de ce terme anglo-saxon dans son livre. Late Bloomer en anglais signifie plante à floraison tardive. Expression couramment utilisée pour décrire les gens qui se révèlent, qui fleurissent plus tard. […] Un adulte qui trouve sa voie, l'amour, le succès, la reconnaissance plus tard dans la vie.
Je pense que cette définition fait écho au vécu de très nombreuses personnes.
Dans son livre, Il n'est jamais trop tard pour éclore, Catherine Taret partage des pans entiers de sa vie dans lesquels elle glisse quelques conseils qui parleront à tous les Late Bloomer.
Il n'est jamais trop tard pour éclore n'est pas un livre ordinaire. D'abord par sa couverture aux coins arrondis puis par son contenu. Catherine Taret illustre ses mots avec des photos personnelles, des graphiques, des citations … L'expérience de vie racontée par Catherine Taret ne peut pas se lire comme on le ferait avec un bon roman. Elle se découvre, se décode, s'apprivoise puis selon le lecteur peut s'appliquer à sa propre vie. Encore faut-il être concerné par le sujet.
Le bien-être, l'estime de soi et tout ce qui peut permettre de vivre pleinement heureux sont autant de sujets qui composent les livres de développement personnel et qui trouvent de plus en plus de lecteurs ces dernières années.
Je ne suis pas une adepte de cette nouvelle méthodologie mais je dois reconnaître que j'ai été curieuse d'en apprendre plus sur cette catégorie de gens et lors de ma lecture, je me suis retrouvée dans une demie mesure dans la définition de Late Bloomer.
Il n'est jamais trop tard pour éclore est un livre de développement personnel qui a su se démarquer par son originalité mais qui ne parlera pas à tout le monde. Si comme Catherine Taret vous vous êtes révélé tardivement, ce livre est la clé pour vous aider à mettre des mots sur ce phénomène.
Lien : http://lepuydeslivres.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
fanette812
  12 mars 2018
Mon avis est assez subjectif car avant même d'avoir commencé le livre j'étais déjà d'accord avec la thèse principale: celle du late bloomer. C'est à dire celui éclot tardivement, ou du moins, plus tard que la moyenne.
Dans ce livre, Catherine Taret, se sert de sa propre expérience pour mettre en avant ce postulat.
Pour autant, ce n'est pas une biographie ni une fiction auto-centrée. Elle donne très peu de détails personnels.
Ce que j'ai apprécié c'est que ce livre est à mi-chemin du livre de développement personnel, sans du tout donner de leçons. Elle ne culpabilise pas les lecteurs et elle ne prétend pas non plus donner un mode d'emplois.
Je retiens plutôt une invitation à accepter son propre chemin, et à le voir comme un bon chemin, même s'il a un rythme différent.
Commenter  J’apprécie          10
LiliLee
  22 janvier 2018
Un livre qui fait du bien quand on a le sentiment de tout faire dans sa vie après les autres. L'auteur retrace son parcours non sans humour et réussit à nous convaincre que tout vient à point à qui sait attendre. Je me suis retrouvée dans les errances de Catherine, ses tentatives multiples et loufoques pour trouver des explications à ses difficultés. Bref, un livre qui fait du bien quand on n'est pas dans les clous temporels habituels de notre société.
Commenter  J’apprécie          30
LaSemeusedeLivres
  14 août 2018
Late Bloomer vous avez dit ? Kézako ?
C'est une expression anglaise qui signifie en gros "trouver son truc (sa voie, l'amour, le succès,...) plus tard dans la vie par rapport à la "norme"."
Trouver du sens tout simplement. Oui. Mais pas au même rythme que les autres. Plus lentement. Plus tard. Est-ce une tare ? Certainement pas ! Ce livre est un pur produit déculpabilisant et inspirant.
Dans son carnet, Catherine Taret nous livre son expérience, ses étapes pour trouver du sens... sur le tard mais pas en retard ! Elle donne de l'espoir aux âmes perdues.
Pas de solution miracle ici, mais un condensé de pistes à explorer (théorie de Bateson, pouvoir de l'engagement de W.H. Murray, astrologie, pensée créative, langage des oiseaux,...)
Le texte est fluide, aéré, agréable, agrémenté de photos, dessins et extraits de chansons.
Je le recommande !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LaSemeusedeLivresLaSemeusedeLivres   14 août 2018
On commence à fleurir (to bloom) quand on touche à sa vérité. Quand on est juste. Quand on est en cohérence avec soi-même. Quand l'âme agit (la magie).
Commenter  J’apprécie          10
LaSemeusedeLivresLaSemeusedeLivres   14 août 2018
Je comprends que, pour survivre, j'ai appris à dissimuler mon vrai visage.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Catherine Taret (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Taret
Talk de Catherine Taret
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Écrivains, musique et cinéma ....

Quel(le) écrivain(e) a écrit des paroles de chansons pour Céline Dion et Sheila ?

Amélie Nothomb
Marc Lavoine
Nina Bouraoui

12 questions
3 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , écrivain , musique , cinema , chanson , livre papierCréer un quiz sur ce livre