AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782375681275
Éditeur : Editions du chat noir (31/10/2019)

Note moyenne : 4.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :
[PEUT ÊTRE LU INDÉPENDAMMENT DES TOMES PRÉCÉDENTS]

« J’ai aimé Alphée dès le premier instant. Comme si je l’avais attendu toute ma vie. Comme si je l’attendais déjà avant même de vivre. Mais de ce premier instant à celui, des années plus tard, où Alphée est devenu Aphelion, qu’y a-t-il eu ? Je ne sais presque rien.
Je voudrais parler de lui malgré tout. Parler de lui, voilà. De sa pâleur, de ses cheveux noirs. De sa voix qu’on entend si peu. De... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
FungiLumini
  24 octobre 2019
On arrête tout : le nouveau roman de Vincent Tassy paraitra pour Halloween et, qui plus est, c'est une préquelle à Apostasie, mon roman préféré de tous les temps. J'ai eu la joie de pouvoir l'acheter en avant-première aux Halliennales et rencontrer l'auteur. Toujours un plaisir 🙂 C'est à nouveau Marcela Bolivar qui illustre à merveille la couverture de cet univers sombre, végétal et envoûtant.
Ce récit est rédigé par Alvare et conte l'histoire d'Alphée. Rien ne dit qu'elle est vraie, que ce n'est pas une vision idéalisée d'une réalité bien plus triste. La plupart des événements sont vécus comme des souvenirs, vus par les yeux d'Alphée au travers des songes d'Alvare. On oscille toujours entre le rêve et la réalité, ne sachant jamais où est la limite, pour notre plus grand plaisir. On finit même par se demander si Alphée existe et si ce n'est pas Alvare qui fait de ses fantaisies une réalité ?
Ce livre est avant tout le récit d'un amour pur, puissant, à toutes épreuves. Un coup de foudre, au premier regard, un amour qui bouleverse au point de ne plus pouvoir vivre pour soi. Cet amour est à la fois celui d'Alphée pour sa mère, et celui d'Alvare pour Alphée. Deux adorations bouleversantes par leur sincérité et leur puissance qui vont guider ce sombre conte onirique.
On évolue dans un monde à la fois féérique et cruellement réel. La nature y est omniprésente. Alphée, sa mère et son frère sont plongés dans un hiver qui semble éternel, attendant éperdument le retour du père. On ressent avec eux le froid, la faim, le désespoir, la tristesse… mais aussi la joie d'être ensemble, les petits bonheurs, les sourires. Ils vivent dans des châteaux, mais ce ne sont pas des lieux de faste et de luxe, ce sont des endroits froids, vides, un toit au dessus de leur tête qu'ils ne peuvent cependant pas appeler maison.
Alphée est un raconteur d'histoires (on avait déjà pu le constater dans Apostasie 😉 ). Quand il parle de fées, elles semblent apparaitre à ses yeux et à ceux de son entourage. Il nourrit dès lors sa famille et lui-même de la magie de ses histoires, racontant les princesses, les fleurs, la féérie, la joie. Ce texte porte un joli message : quoi qu'il se passe autour de nous, quelles que soient les horreurs qui nous entourent ou qu'on subit, l'imagination et le rêve seront toujours là pour nous emporter au loin le temps d'un songe et nous apporter quelques bribes de joie.
On retrouve bien sûr la plume envoûtante de Vincent, avec ce rythme, cette musicalité qui fait sa richesse. Cette sombre poésie, mélancolie mêlant beauté végétale, sentiments profonds et rêve éveillé. Au final, Alvare n'est-il pas un peu Vincent qui nous déclare aussi son amour pour ce personnage fascinant qu'est Alphée, que sa plume a enfanté ?
La couverture du roman mêle, je trouve, un style proche à la fois de celle d'Apostasie et de celle de Comment le dire à la Nuit. Un personnage en particulier, femme magicienne omnisciente qui enferme Alphée pour en « prendre soin », m'a rappelé la dame en noir de Comment le dire à la Nuit. Se pourrait-il que les deux univers n'en soit en fait qu'un seul et qu'Alphée soit le chainon manquant ?
J'ai adoré lire cette nouvelle incursion dans l'univers d'Apostasie. Je regrette juste qu'elle ai été si courte. J'aurais aimé revoir un peu plus la Sylve Rouge, aller un peu plus loin dans l'histoire d'Aphélion et d'Alvaron au sein même de la forêt couleur sang. Ce sera peut-être pour une prochaine fois.
Vous l'aurez compris, ce livre est un gros coup de coeur. Pouvoir replonger dans l'univers de mon roman préféré et en découvrir de nouvelles facettes a été un pur plaisir. La plume de Vincent est toujours aussi magistrale, faisant voyager son lecteur entre le rêve et la réalité avec une musicalité et une sombre poésie incroyable. Un récit d'amour unique, intense et touchant. Une histoire qui prouve encore une fois la force de l'imaginaire. À lire absolument !
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
luciebernard98
  15 février 2020
« Loin de lui le soleil » est une préquelle indépendante du roman « Apostasie ». Rédigée par Vincent Tassy et publiée par les Editions du Chat Noir, elle revient sur le passé d'Alvaron et Aphelion, des personnages clé du roman sur qui, au final, le lecteur ne sait pas grand-chose.

Si je devais choisir une seule phrase de cette oeuvre pour illustrer l'histoire, ce serait celle-ci…
« Son regard d'enfant est profond à force de scruter les ténèbres ».
Pourquoi cette phrase ? Car elle incarne l'essence même du récit.

Alvare entreprend de narrer l'impossible : l'évolution d'Alphée en Aphelion… qui a donné naissance à la Sylve Rouge. le narrateur, qui éprouve des sentiments déconcertants pour l'insaisissable Alphée, pénètre dans son esprit torturé afin d'en extraire la douleur et les ténèbres qui y règnent.
Alphée est un jeune garçon qui doit faire face aux pires horreurs de la vie. Subir la faim et le froid, devoir dire adieu aux personnes qui lui sont chères… pour finir par endurer les supplices d'une femme fallacieuse.
Si Alvare n'est qu'un garçon « ordinaire », n'ayant d'autre but que de vivre aux côtés d'Alphée, il va s'apparenter à une figure chevaleresque lorsqu'il va entreprendre de sauver l'être qu'il aime de ses démons.
Les propos tenus par Alvare et la vision qu'il se fait d'Alphée font que le lecteur ne sait plus s'il doit le considérer comme un être censé ou comme un être en proie à la folie. Car dans cette oeuvre, tout n'est qu'illusion… et fantasmes.

Vincent Tassy offre à ses lecteurs, à travers cette préquelle, un récit désarticulé qui jongle entre le rêve et le cauchemar. L'écriture est subtile, raffinée, alliant une esthétique féérique et macabre. le texte ne s'encombre pas de longues descriptions. L'histoire est courte et concise.

En résumé, cet ouvrage complète à merveille le roman « Apostasie » en lui apportant des données insoupçonnées.

Une couverture majestueuse et une mise en page aérée qui procure un confort de lecture.

Cette préquelle… une merveille !
Lien : http://rectoversooo.weebly.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OmbreBones
  08 octobre 2019
Pour résumer et si ce n'était pas clair, Loin de lui le soleil est un coup de coeur dont je recommande la lecture. Comme tous les romans de Vincent Tassy, il peut se lire de manière indépendante et ce même s'il est bien une préquelle à l'excellent Apostasie. Texte gothique et onirique servi par une plume poétiquement sublime, Loin de lui le soleil est une nouvelle réussite pour l'excellente collection Griffe Sombre des Éditions du Chat Noir.
Lien : https://ombrebones.wordpress..
Commenter  J’apprécie          10
MaudeElyther
  20 octobre 2019
En conclusion : Un émerveillement ! Une lecture immersive, entre fascination/envoûtement et répulsion envers la féerie macabre. Entre les lignes, entre les paragraphes, le vide/le froid/le lointain et tous ces amours qui dépassent les frontières. Vous l'aurez compris, Vincent nous offre une nouvelle fois une oeuvre incroyable, d'une richesse infinie qui s'entrelace à notre propre imagination puisque l'auteur ne nous dévoile pas tout, nous laissant dans les brumes oniriques des mystères d'Aphelion et d'Alvaron, et de la Sylve Rouge.
Lien : http://maude-elyther.over-bl..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MaudeElytherMaudeElyther   19 septembre 2019
J’ai aimé Alphée dès le premier instant. Comme si je l’avais attendu toute ma vie. Comme si je l’attendais déjà avant même de vivre. Mais de ce premier instant à celui, des années plus tard, où Alphée est devenu Aphelion, qu’y a-t-il eu ? Je ne sais presque rien.
Je voudrais parler de lui malgré tout. Parler de lui, voilà. De sa pâleur, de ses cheveux noirs. De sa voix qu’on entend si peu. De la nuit qui règne sur lui.
Dire son histoire comme je la connais, sans qu’elle ait jamais été dite ou confirmée par lui.
Que chaque mot soit comme prêt à disparaître. Comme une apparition vaine et fragile du désir.
Je ne pourrai pas faire le livre. Seulement l’idée passagère que je me fais du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FungiLuminiFungiLumini   24 octobre 2019
Crie. Meurs pour moi mon amour. Montre-moi comment c’est dans ton corps, pleure. Je suis toi, tu es moi. Nous sommes la douleur. Inévitable. Corps pâles errant dans la chambre obscure. Je t’aime. Souffre. Meurs. Tu es mon temple, tu es mon éternité. Mon miroir et mon mirage. Loin de roi le soleil. Mon aphélie.
Commenter  J’apprécie          10
MaudeElytherMaudeElyther   15 octobre 2019
Dans le château, je ne comprendrai rien. Ce sera un endroit comme personne n'en a jamais vu. Il y aura des pièces sans fin, des fleurs noires, des monstres tapis dans l'ombre, il y aura même des endroits de ce château qui seront des forêts entières, des lacs, des vides. Des choses apparaîtront ou disparaîtront, d'un coup, sans raison. Il n'y aura pas beaucoup de lumière. Je courrai le risque de devenir fou au point de me perdre.
Mais c'est ainsi. Je ne reculerai pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FungiLuminiFungiLumini   24 octobre 2019
Il se fond dans les arbres, devient eux. Devient les clairières, les ruisseaux, les galets. Il est là et il marche, tremble quand tremble la forêt.
Sa tête est pleine de l’écorce des arbres, des lueurs bleues luisant dans les clairières, de l’eau des ruisseaux, des galets au fond des ruisseaux.
Il devient le sang des arbres, des clairières, des ruisseaux, des galets. Coule dans les veines de la forêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FungiLuminiFungiLumini   24 octobre 2019
Elle aime les histoires de princesses et de fleurs empoisonnées. Elle aime quand il y a un château enfermé dans un hiver sans fin. Elle aime tout ce qu’il dit, il peut dire n’importe quoi, elle est heureuse de l’écouter. Elle n’entend jamais la fin.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Vincent Tassy (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Tassy
Une interview de Vincent Tassy pour Effroyable Porcelaine, le premier roman de la collections jeunesse Chatons Hantés du Chat noir et pour sa nouvelle dans la Clef d'argent des Contrées du Rêve chez Mnémos, une anthologie sortie dans le cadre du Mois Lovecraft des Indés de l'Imaginaire
autres livres classés : gothiqueVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1758 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre