AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2360810081
Éditeur : Editions Cornélius (10/03/2011)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 45 notes)
Résumé :

Dernier livre de Yoshihiro Tatsumi, Une vie dans les marges est son ultime chef d'oeuvre sur lequel il a travaillé pendant plus de onze ans. Cette autobiographie prend racine à Osaka, où l'auteur passera son enfance, dans un Japon qui se remettait difficilement de sa défaite et des conséquences la seconde guerre mondiale.À travers une quinzaine d'années - d'août 1945 à Juin 1960 - Tatsumi met en scène son double, Hiroshi Katsumi, qui doit faire face aux ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Sphilaptere
  12 décembre 2017
Si pour Scott McCloud, l'art de la BD est entre les cases, pour Yoshihiro Tatsumi, l'autobiographie se situe peut-être dans les marges. Dans les espaces séparant et entourant les planches qu'il dessine, à qui échoie la position centrale.
Voici cinq marges pour essayer d'entourer le premier des deux tomes de Une Vie dans les Marges.
1 – Pour rencontrer Osamu Tezuka en personne, alors qu'il était encore étudiant en médecine, et aussi d'autres pionniers du manga que malheureusement on connaît moins ici.
2 – Pour enfin comprendre, du crayon de son créateur, ce qui différencie le gekiga du manga. C'était le cahier des charges initial de ce… manga… gekiga… manga… bref tout ça c'est de l'histoire, les percées finissent rejointes par le courant, c'est sans doute à ça qu'on les reconnaît.
3 – Pour un regard sur le manga de l'âge héroïque, le foisonnement de l'édition, et le laboratoire d'idées naissant en gros bouillons, et pour se rendre compte du chemin parcouru.
4 – Pour l'histoire d'un jeune homme et sa famille, à Osaka vers 1949, banale mais touchante dans son quotidien, passionnée et tourmentée dans son évolution et ses aspirations d'artiste.
5 – Pour un témoignage année après année du Japon de l'après-guerre, des événements et des influences, surtout cinématographiques d'un jeune mangaka… euh.. .gekigaka, enfin bref.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
OliZ
  21 mars 2012
Yoshihiro Tatsumi est l'un des mangaka les plus reconnu du Japon. Né en 1935 à Osaka, il s'intéresse très jeune à la bande dessinée du fait surtout qu'il habite dans le même ville que le grand, le "dieu", Osamu TEZUKA. Il trouvera inspiration et conseil auprès de ce maître du manga. Après la Seconde Guerre mondiale et la défaite japonaise, le manga est en plein essor. Ce sont alors d'aventures fantastiques dont raffolent les adolescents où les magazines populaires servent à la fois d'exutoire, en mettant en scène des héros combatifs, et d'échappatoire pour la jeune génération issue de la guerre.
L'enfance a laissé des traces indélébiles chez Tatsumi de part une relation difficile avec un frère jaloux et gravement malade, et aussi des difficultés financières de la famille. Tatsumi, n'en reste pas moins un gamin surdoué, il publie son premier manga à 14 ans. Il se passionne à dessiner des histoires courtes dans un premier temps. Il suis le mouvement. La demande existe, c'est l'ébullition dans les milieux éditoriaux nippons. Tantôt rêveur, tantôt bosseur Tatsu, comme le prénomme ses amis, va porter sa réflexion sur une évolution du manga. La métamorphose de l'Etat du Japon évoluera très vite comme le désir de Tatsu de créer, d'inventerer et de ne pas rester dans les marges...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Accalia
  24 août 2015
J'ai commencé le premier tome à la fin du Week-end à 1000, histoire de terminer plus rapidement que prévu mon challenge.
Et en effet, lire un roman graphique, cela va beaucoup plus vite!
J'avais entendu parler de ce roman graphique dans une vidéo d'une Booktubeuse. En le voyant sur les étagères de la médiathèque, j'ai décidé d'en profiter et de l'emprunter.
Cela a été le dernier ouvrage de Yoshihiro Tatsumi, il a travaillé dessus pendant 11 ans! C'est donc une autobiographie, centrée sur les premières années en tant que mangaka, de 1945 à 1960.
Mais qui est Yoshihiro Tatsumi?
C'est un mangaka (à comprendre : auteur de manga) très célèbre au Japon, qui a été connu pour être précurseur du style Gekiga (« dessins dramatiques », en fait des mangas pour adulte, plus violent, plus sombre que les mangas de cette époque).
On voit donc toute l'évolution du manga et du Japon en parallèle. En 1945, le Japon sort de la deuxième guerre mondiale vaincu et les mangas sont toujours très courts et forcément comique.
Yoshihiro Tatsumi va essayer de trouver un moyen de faire évoluer le manga, de lui faire raconter une véritable histoire et non plus des blagues. Il devra faire face aux problèmes financiers, à la maladie de son frère, aux éditeurs, aux autres auteurs…
J'ai trouvé ce roman graphique curieux. Je ne suis pas particulièrement fan des dessins, mais c'était assez intéressant d'en apprendre plus sur cette période. J'aime bien lire des mangas de temps à autre, je suis d'ailleurs 3/4 séries, mais je ne m'étais jamais plongée dans l'histoire de ce genre. Et franchement, cela valait la peine, j'ai appris plein de choses!
J'ai eu plus de mal avec le tome 2. J'ai trouvé rapidement que cela tournait en rond…c'était toujours la même chose, il voulait faire des mangas longs, il en faisait des courts, il tournait en rond, voulait trouver une nouvelle sorte de manga…
Le pauvre, c'est sa vie, ce n'est pas sa faute, mais j'en ai eu un peu assez au bout d'un moment. J'aurais préféré en apprendre plus sur toute sa vie, qu'uniquement sur cette partie-là.
Une lecture tout de même agréable et instructive, que je recommande! A voir si vous le trouver en bibliothèque, afin d'être sûr de votre choix!
Lien : https://writeifyouplease.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chartel
  22 mai 2011
Voici un manga de très grande valeur qui vient de paraître chez Cornélius. Il s'agit du premier volume d'une grande chronique autobiographique de Yoshihiro Tatsumi, auteur japonais qui débuta dans l'Après-guerre, au moment où le Japon dut se reconstruire, repartir à zéro, effacer les traces d'un passé douloureux et croire en un avenir prometteur et radieux. Il fait partie également des pionniers du manga, lorsque ce genre n'était pas encore la poule aux oeufs d'or lu par des milliers de Japonais et suscitant même, à partir des années 1980, un engouement populaire mondial, particulièrement en France.
Ce manga est donc riche d'enseignements pour ceux qui s'intéressent de près à l'histoire du Japon, et pour ceux qui se passionnent pour ce genre.
Bien que son dessin soit moins poétique que celui de Tezuka ou Mizuki, Tatsumi excelle dans la construction narrative du quotidien de ce jeune homme passionné, souvent envahi par le doute, mais réussissant à tracer son chemin par sa témérité. La relation tumultueuse avec le plus proche de ses frères est magnifique, chargée de jalousie et de rivalité, elle donne lieu, malgré tout, à des scènes d'une fraternité émouvante et belle.
Ce manga deviendra peut-être une référence…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CelineGe
  08 novembre 2012
Non je ne suis pas devenue une fan de mangas.
Je ne connaissais pas non plus l'auteur, Yoshihiro Tatsumi, l'un des plus grands mangakas encore vivants, l'inventeur du gegika dans les années 50 (des mangas dramatiques, plus pour adultes, par opposition à ceux, plus comiques, qui étaient jusqu'alors surtout destinés à un public jeune).
D'ailleurs, je suis comme vous, je me mélange allègrement les noms des dessinateurs japonais et je n'arrive jamais à les retenir.
Pas de chance pour moi, Tatsumi en a côtoyé plus d'un !
Peu importe, je me suis jetée corps et âme dans la lecture du premier volume de cette autobiographie, qui en compte deux.
Hiroshi Tatsumi retrace sa vie et son oeuvre sur une quinzaine d'années (Yoshihiro est un pseudonyme, si j'ai bien compris) à partir de ses 14, 15 ans, tout en ponctuant les pages de faits historiques et faits de société du Japon d'après-guerre, en pleine mutation.

Mettons tout de suite les choses au point : je n'aime pas particulièrement les dessins de Hiroshi/Yoshihiro Tatsumi, qui me font ni chauds ni froids.
Ce n'est donc pas pour cela que je vais vous recommander cette lecture.
Non, ce qui m'a carrément passionnée, c'est le récit en lui-même, la fresque historique, la naissance de la bande-dessinée japonaise moderne (le fameux gegika).
Oui, là, je me suis dit qu'enfin, je commençais à comprendre un peu quelque-chose aux mangas !
Du moins, j'avais le sentiment que j'étais en train d'acquérir certaines bases.
suite de la critique sur mon blog, merci

Lien : http://linecesurinternet.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
LeFigaro   15 mars 2012
Si le dessin est relativement classique, le fil narratif est extrêmement ambitieux.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
NievaNieva   11 janvier 2014
Le 26 avril, le jour de la sortie des "Sept samouraïs" d'Akira Kurosawa, Hiroshi se précipita au cinéma. Très réaliste, le film brisait les codes classiques du genre. L'oeuvre impressionna énormément. Face à la scène du duel sous la pluie battante, Hiroshi sentit ses yeux s'écarquiller d'admiration. Chacun des protagonistes avait une personnalité bien à lui. Hiroshi apprécia particulièrement le jeu de Takashi Shimura, qui interprétait le chef des samouraïs. Plus tard, il allait le prendre comme modèle pour l'un de ses personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
chartelchartel   22 mai 2011
-Les mangas sont avant tout des produits censés se vendre. Et non pas un simple loisir de passionné. Si c’est juste pour le plaisir de l’auteur, ça ne peut pas avoir de succès.
-Me voilà au chômage…
Commenter  J’apprécie          30
NievaNieva   11 janvier 2014
Parmi les mangas, ceux d'Osamu Tezuka se distinguaient par leur modernité. Ils envoûtaient totalement les enfants, avec leur graphisme très novateur et l'enchaînement rythmé des cases, plongeant le lecteur dans un univers jusqu'alors inconnu.
Commenter  J’apprécie          10
NievaNieva   11 janvier 2014
Selon lui, la liberté n'existait pas dans le monde réel. Mais en créant, en construisant de toutes pièces quelque chose à partir du néant, il bâtissait un univers sans limite dans lequel il pouvait vivre comme il l'entendait.
Commenter  J’apprécie          10
NievaNieva   11 janvier 2014
Ce soir-là, Hiroshi ne quitta pas son "Ile aux enfants". La texture du papier... l'odeur de l'encre... Quel bonheur ! Son oeuvre était enfin devenue un livre ! L'émotion le submergea comme jamais.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Yoshihiro Tatsumi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yoshihiro Tatsumi
Tatsumi célèbre l’œuvre et la vie du mangaka japonais Yoshihiro Tatsumi. Bande-annonce
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
881 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre