AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848765305
Éditeur : Philippe Rey (01/02/2016)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 83 notes)
Résumé :
« Attentats, lutte antiterroriste, état d'urgence... comment, dans ce contexte, préserver les valeurs qui sont le socle de la République ?Déchéance de nationalité : peut-être est-ce faire trop de bruit pour peu de chose ? Peut-être serait-il plus raisonnable de laisser passer ?Je ne suis sûre de rien, sauf de ne jamais trouver la paix si je m'avisais de bâillonner ma conscience. » Ch. T.Christiane Taubira revient sur les tragiques événements de 2015, raconte comment... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Lilou08
  10 février 2016
Un petit livre d'une personne très brillante avec des convictions, petit mais intense. Il m'importait de lire Christiane Taubira, une femme politique atypique qui a eu le don de me séduire dans le passé mais aussi de m'exaspérer voire même de me mettre très en colère parfois. Après l'émotion immense suscitée par les attentats en 2015, j'étais assez pour la déchéance de nationalité… pour le symbole. Mais quand on commence un peu à réfléchir, c'est tellement inutile et sans doute plus nocif qu'autre chose. C'est pour cela aussi, pour m'éclaircir peut-être un peu les idées, que j'ai eu aussi envie de lire Christiane Taubira. Elle a une grande force de conviction et sait trouver les mots pour convaincre. Très brillante, je vous l'ai dit, avec une culture qui me dépasse amplement. Elle fait référence à de nombreux ouvrages qu'elle a lus, analysés. J'avoue que je ne les connais pas. Parfois je me suis sentie un peu dépassée par son vocabulaire et ses références. Néanmoins, par moments j'ai aimé son discours. Elle revient sur les attentats, les faits, les raisons qui nous y ont mené, ce qu'il faudrait faire…. Elle dit s'adresser à la jeunesse…. On ne le ressent que très peu dans ses paroles. Ce livre s'adresse plutôt à tous, citoyens français, citoyens du monde, humains.
Visiblement je ne suis pas la seule à avoir voulu lire ses convictions, son livre se vend très bien. Voici ce qu'en disait Livre Hebdo, ce matin : « Les ventes de Murmures pour la jeunesse de Christiane Taubira (P. Rey) démarrent en flèche et le livre fait son entrée en 2e position du Top 20 GFK/Livres Hebdo, tous genres confondus, pour la semaine du 1er au 7 février, un palmarès toujours dominé par La France pour la vie de Nicolas Sarkozy (Plon).
Les éditions Philippe Rey, qui l'avaient tiré à 45 000 exemplaires pour sa sortie le 2 février, ont réimprimé le livre de l'ancienne Garde des Sceaux trois fois dans la semaine, si bien qu'il atteint un tirage de 145000 exemplaires, dont 85000 sont sortis ».
Voilà, à vous de vous faire votre propre opinion. Malgré le vote ce jour devant l'Assemblée Nationale, le débat n'est pas clos et la Constitution n'est pas encore changée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
crapette
  08 février 2016
Des clés pour comprendre pourquoi il ne faut pas que la loi sur le retrait de la nationalité soit votée, c'est surtout ce que j'en attendais et les réponses sont claires : en ce qui me concerne mission réussie.
Pour les murmures à la jeunesse, j'aurais aimé savoir écrire les mêmes : épicurisme et culture pour lutter contre l'obscurantisme, pratique du doute pour évincer les fanatismes.
Un essai politique sans haine et sans vulgarité, c'est si rare.
Commenter  J’apprécie          201
Lune
  21 février 2016
« Murmures à la jeunesse » de Christiane Taubira est un cri d'amour à la France, à la République et à ses valeurs et principes sur lesquels personne ne devrait transiger.
Le débat sur la déchéance de nationalité consécutif aux attentats odieux de 2015 a amené cette femme de conviction a sortir de ses gonds (trop, c'est trop!). Non seulement Christiane Taubira a démissionné de son poste de Garde des Sceaux, mais, en catimini, elle a rédigé dans l'urgence d'expliquer et de s'expliquer ce petit essai politique.
Petit, certes par la taille, mais certainement pas par sa densité, son intensité et sa valeur .
Au-delà de l'argumentaire lié au factuel (les attentats, les mesures à prendre, les débats ...) sur lequel les discussions et arguties politiques, voire politiciennes, qui ne manqueront pas, ce petit ouvrage porte un message consolant, oserais-je dire rafraîchissant, dans le climat lourd qui pèse sur la démocratie française. Au travers de la problématique franco-française, cette réflexion qui se hisse, pour une fois, à la hauteur des enjeux, peut interpeller les citoyens des pays voisins de la France, comme un écho : les mêmes questions les taraudent, les mêmes inquiétudes les habitent. En cela ce livre est salutaire et peut réveiller les consciences perdues ou endormies.
Certains se sont plaints des trop nombreuses références à des auteurs pas toujours connus (de tous), d'autres ont critiqué le style (trop lyrique, ...). Aux premiers, je voudrais dire qu'aucune pensée, fut-elle politique, ne peut s'élaborer sans référence, sans un tronc éclairant se lequel peut s'édifier une conviction politique, sociale et culturelle. En faire mention, c'est partager et peut-être inciter à de nouvelles découvertes. Pour les seconds, sans doute s'agit-il d'une affaire de goût, mais faut-il, pour autant rejeter, dénigrer. L'enveloppe aurait-elle plus de poids que le contenu ? le signifiant plus que le signifié ? Pour ma part, j'ai aimé cette écriture qui s'emporte comme un fleuve. Madame Taubira écrit comme un tribun, on sent l'oralité et la jouissance de se jouer des mots pour combattre et convaincre avec des tournures poétiques proches de la licence pour mieux incarner.
« Une génération peut éclairer le présent et offrir à la suivante de choisir l'épaisseur et les couleurs de son propre présent. », lit-on au tout début du livre. Christiane Taubira termine, juste avant une postface beaucoup plus froide par son réalisme et qui relate les faits tels qu'ils ont été vécus par le gouvernement, par ces mots : « René Char conseille : « Signe ce que tu éclaires, non ce que tu assombris. » Voilà, je signe. Je prétends, là, éclairer. Non par la Vérité, car je ne sais si elle est majuscule et singulière. Mais par la cohérence et la fidélité à moi-même, à mes engagements, à ma vie, à ceux qui croient en moi. C'est la seule légitimité qui m'autorise à m'adresser à vous, jeunes gens, jeunes filles, en aînée responsable et avec tendresse. »
« Murmures à la jeunesse » : texte à susurrer et à répandre comme un vent bienfaisant.
Éloquence et élégance. Belle leçon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Hamisoitil
  14 février 2016
Christiane Taubira a pris son envol suite à sa démission au sein du gouvernement. Beaucoup ont été surpris et d'autres attendaient cela avec impatience.
Madame Taubira, c'est cette femme de caractère et surtout de conviction qui ne mâche pas ses mots mais qui le fait selon moi, avec intelligence face à l'adversaire. Elle a tenu tête au pouvoir, déjà en tant que femme et ensuite en tant que femme noire dans une politique peuplée d'hommes machistes. Elle en a pris plein la tête, d'insultes et de dessins comparatifs, pourtant Madame Taubira est restée debout, la tête haute et combative comme toujours. C'est pour toutes ces raisons là que je me suis lancée dans cet essai : Murmures à la jeunesse. Je voulais en savoir plus. Que veut-elle raconter à nos enfants ?
Ce livre s'adresse à la jeunesse d'aujourd'hui et sûrement à celle de demain.
Ce livre parle des attentats de novembre dans notre Capitale et du choc français.
Ce livre parle d'espoir.
Elle parle aussi de cette déchéance de nationalité qui a été une des causes de son départ.
Complètement absurde et compréhensible en même temps. Convaincue que l'on fait fausse route. Mais qui ?!
Elle parle aussi de ces jeunes qui partent pour la Syrie. Ces jeunes convertis, embrigadés pour tuer et se faire exploser. Si Jeunes.
Pour tous ces parents qui ont peur. Ces parents qui ne savent pas quoi faire au départ de leurs enfants. Toujours dans cet espoir de retrouver, de revoir son enfant. Un jour.
Combattre le terrorisme, celui qui terrorise notre peuple, notre terre, notre France. le monde.
Elle parle de tous ces jeunes qui se sont levés, chantés pour dire STOP. L'union - Cette solidarité qui est venue pleurer sur les roses, les photos en promettant de sourire à nouveau.
Elle n'oublie pas certains personnages clés de cette France ou d'ailleurs. Elle parle de ses origines, de ses racines tout en ayant une plume absolument renversante. On sent à travers cet ouvrage, cette femme cultivée, littéraire, qui aime les mots et qui s'en délecte à souhait.
Elle parle aussi en quelques pages de ce gouvernement sans trop en dire ; juste ce qu'il faut, donc, parfait !
Madame Taubira écrit pour nos jeunes, nos enfants ; cette jeunesse qui se lève et qui part s'engager aujourd'hui pour protéger ce Pays, qu'est la France.
Comme elle le dit si bien : Ils sont prêts à aller au feu pour que vivent les autres, en paix.

On l'aime ou pas, c'est un choix. Mais quoi qu'il en soit, Madame Taubira ne laisse personne indifférent et fait parler d'elle encore une fois.
Un livre que je recommande si vous désirez mieux comprendre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Junie
  22 février 2016
Ce titre est-il un choix de l'auteur ou de l'éditeur? On dirait une de ces tartes à la crème sur le développement personnel qui nous enseigne à lâcher prise et à respirer avec les doigts de pieds.
Aucun murmure dans ces pages, mais un grand cri pour dénoncer l'absurdité de ce projet de loi visant à priver un individu de l'un de ses droits fondamentaux. Alors moi aussi je m'y mets, je crie AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH!
Car je suis bi-nationale, mes enfants et petits-enfants aussi, et ça ne dérange personne. Je n'ai pas de troubles identitaires, j'aime la France, et j'aime connaitre les cultures et les pays voisins. Si la France adopte des citoyens venus d'ailleurs, vouloir les renier prouve qu'elle n'a pas su les intégrer dans sa "famille" culturelle.
Ce livre s'adresse aussi aux vieux, aux Parisiens, aux Français de l'étranger, aux habitants de St Pierre et Miquelon (dont on ne parle pas assez), à mes voisines venues d'Italie, d'Espagne, du Portugal, de Tunisie, du Maroc, du Mali, du Sénégal, de Guinée, de Serbie, du Kosovo, et dont les enfants sont Français, n'en déplaise à certains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          115
Citations & extraits (68) Voir plus Ajouter une citation
JunieJunie   20 février 2016
Que sait-on de l'arbitraire et de la brûlure de l'ostracisme si Maxime Le Forestier ne nous rappelle justement dans son album "Bataclan", qu'"être né quelque part pour celui qui est né, c'est toujours un hasard"?
Et que sait-on de la plaie béante à l'âme que fore un pays qui refuse de reconnaitre pour siens certains de ses enfants, si l'on n'a sué à la voix languissante de J.B. Lenoir et au lamento de sa guitare sur Alabama blues? Combien de jeunes connaissent cette souffrance-là?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Mar-KheMar-Khe   14 mars 2016
La déchéance de nationalité. Déchoir des terroristes, qui songerait à s'y opposer? Binationaux ou non! Mais quel effet sur les mêmes? Il ne meurent ni Français ni binationaux, ils meurent en morceaux. D'ailleurs, étaient-ils binationaux, les neuf qui ont semé la mort et la désolation dans Paris ce soir du 13 novembre? Par contre, ils en ont tué, des binationaux: vingt-sept! Trois fois plus qu'eux. Ne s'excluent-ils pas de fait de la communauté nationale?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lilou08Lilou08   10 février 2016
Elle [la Constitution] permet de définir ce qui fonde l’appartenance. Ce qui nous permet d’être nous. Ce qui fait de chacun une part de ce nous indivisible. Construit-on de l’appartenance par la négative ? Constitution est composée de cum, ensemble et de statuere, établir. Elle est conçue pour protéger les droits et les libertés des citoyens contre les possibles abus de pouvoir, que les tentations viennent des législateurs, du pouvoir exécutif ou même de l’autorité judiciaire. C’est donc par l’affirmation des droits, des libertés, des attributs de citoyenneté qui s’attachent à chacun, des règles solennelles qui s’imposent à tous que se définit l’appartenance. Par le renforcement des symboles qui rallient et relient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Mar-KheMar-Khe   03 mars 2016
Oui, au pays de Simone Weil, refusons de voguer à la surface des choses, il faut fendre les flots et s'aventurer dans les eaux tumultueuses jusqu'au cœur du tourbillon, il faut percer, mesurer, atteindre l'œil du cyclone pour en connaître l'intensité, il faut prospecter les contradictions, les faire rendre gorge, débusquer les vides qui servent de grottes à ces déviances sanguinaires.
Commenter  J’apprécie          100
Mar-KheMar-Khe   09 mars 2016
D'aucuns ont voulu croire qu'il existait un profil type: le jeune de banlieue, pauvre et analphabète, marginal, brutal et frustré, misogyne, de parents illettrés forcément étrangers, évidemment maghrébins. Bien commode pour les essentialistes qui voient la destinée de chacun à travers son phénotype. Sauf que, s'il est vrai que certains répondent à ce portrait, ils ne sont pas nombreux.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Christiane Taubira (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christiane Taubira
Christiane Taubira détaille son projet au Festival d'Avignon .Invitée à faire lire à Avignon ses auteurs fétiches, l?ex-ministre fait cette semaine la Une de Télérama. Elle y analyse l?échec de la gauche, et livre les secrets d?un optimisme combatif. A cette occasion elle nous explique en détails, face caméra, le projet qu'elle a imaginé pour le plus important des festivals de théâtre de France. Elle y dévoile une indestructible joie de vivre et la certitude que la culture peut vaincre sexisme et racisme.
autres livres classés : politiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre
. .