AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2878585755
Éditeur : Viviane Hamy (13/09/2012)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 24 notes)
Résumé :
L'intense jubilation que l'on éprouve en lisant Un voyage en Inde, le magnifique roman de Gonçalo M. Tavares, doit beaucoup à la scansion qui se dégage de la liberté formelle adoptée par son auteur.Un voyage en Inde nous conte l'histoire de Bloom. Pourquoi, en l'an 2003, Bloom a-t-il décidé de fuir Lisbonne? Quel crime a-t-il commis? A-t-il vraiment tué son propre père pour venger sa bien-aimée, morte en de bien mystérieuses circonstances? Son voyage vers l'Inde lui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
GabySensei
  04 septembre 2012
L'avantage avec les authentiques chefs-d'oeuvre c'est qu'on les reconnaît au premier coup d'oeil !
Quand on dévore un grand nombre de livres, il y a des moments où l'on finit par être un peu blasé. Les écoles d'écritures qui formatent les histoires, toutes ces nouveautés qui se déversent continuellement et qui se ressemblent, finissent par anesthésier nos sens. On finit par se dire que tout a été écrit et que plus rien ne reste à inventer. C'est alors que surgit un livre radicalement autre, un livre qui vous réveille et vous procure ce petit frisson qui vous rappelle pourquoi vous lisez.
Gonçalo M. Tavares ambitionne, dans le Voyage en Inde, de réécrire l'Odyssée d'Homère au XXI ème siècle. La démesure d'un tel projet pouvait laisser craindre le pire. Mais dès les premières phrases, nous voilà rassuré. L'auteur entremêle avec bonheur la poésie et la philosophie et l'on sait que l'on a entre les mains un grand livre qui restera dans l'histoire.
Le roman est écrit en vers et en chants ce qui donne au livre un ton inhabituel et original. Tavares invoque les mânes de Camões de Joyce et de Borges, mais bien qu'extrêmement référencé son oeuvre reste profondément novatrice. Un véritable tour de force !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
NMTB
  18 décembre 2014
« Un voyage en Inde » est une épopée postmoderne avec son lot d'intertextualité et d'ironie. Bloom est un nouvel Ulysse qui fuit Lisbonne pour l'Inde où il espère trouver la sagesse ou une femme. Il fuit la mélancolie européenne, et veut oublier les évènements tragiques de son passé. Mais il ne suffit pas de prendre l'avion pour oublier, il faut traverser beaucoup d'espace et de temps. Aussi va-t-il passer par Londres, Paris, d'autres villes européennes et son voyage va durer des mois. Un voyage qui, pour l'auteur, est aussi celui de l'écriture.
« L'âme a été inventée par l'attention », c'est le genre d'aphorisme qu'on trouve en quantité dans ce livre à la construction originale : Dix chants, chacun composés d'environ cent ou cent cinquante petits paragraphes de quelques lignes. Une structure inspirée par les Lusiades de Camoes. Cette structure n'est pourtant pas un hommage gratuit, elle a son importance pour la lecture de ce qui est autant un roman qu'un long poème en prose et qui requiert donc toute l'attention du lecteur. Tavares a tout un univers à lui où s'opposent et se confondent géométrie urbaine, puissances naturelles, minéraux et végétaux. Les métaphores sont nombreuses, les associations d'idées tourbillonnantes, les figures de styles inventives (en particulier d'ingénieuses périphrases euphémistiques), et tout ça est raconté avec une distance souriante délicieuse à lire. Mais cette ironie se révèle terrible, choquante, quand elle disparait à la fin du voyage. En vérité, je n'avais rien lu d'aussi banalement démoralisant que ces dernières pages depuis « le livre de l'intranquillité » de Pessoa. La saudade portugaise est irrémédiablement moins passionnée et plus accablante que la mélancolie nord-européenne, comme le laisse entendre la dernière phrase du livre : « mais rien de ce qui se passe ne pourra empêcher l'ennui définitif de Bloom, notre héros. »
Il n'y a pas de raison de cacher une intrigue quand de telles qualités littéraires rendent la lecture toujours agréable, alors voilà : Bloom espérera trouver la sagesse en Inde, après avoir tué son père qui avait commandité l'assassinat de la femme qu'il aimait ; puis lors d'une orgie parisienne il croira presque avoir trouvé une autre femme. Un échec sur les deux plans, il n'y a pas de sagesse ni de femme pour Bloom l'Européen, le matérialiste mélancolique. Il y a juste un monde contemporain étranger, quelques vieux livres abandonnés et des souvenirs inoubliables.
« Un voyage en Inde » est un ouvrage ambitieux, qui pourrait être incroyablement maniéré et prétentieux mais qui est tout simplement une réussite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Athouni
  08 janvier 2013
Régalade de bout en bout. Entre poésie et philosophie, vers libres et aphorismes, tragique et burlesque : en somme, un livre inclassable et génial. Les références littéraires sont nombreuses (A titre d'exemple, le personnage principal s'appelle Bloom comme le héros d'"Ulysse" de Joyce) et certaines sans doute trop pointues pour le commun des lecteurs (dont je suis) mais les aphorismes souvent pleins d'humour et d'ironie rendent la lecture agréable et parfois même jubilatoire. C'est un grand "roman" sur l'oubli également (Bloom part pour fuir des souvenirs douloureux, une fuite en avant condamnée à l'échec évidemment). Un livre à relire et relire encore tant il semble riche ! Ainsi dans la postface, le texte est présenté comme une parabole d'une Europe sans avenir, incapable de donner du sens au monde (d'où le voyage en Inde, lieu mystique par excellence). Et pourquoi pas en effet...
Commenter  J’apprécie          110
michelekastner
  26 octobre 2012
Je me suis arrêtée après 100 pages (un cinquième du livre), peut-être faut-il le lire parcimonieusement, par petites touches. Je n'ai pas vraiment été sensible à la poésie, aux vers libres, parfois obscurs à ma compréhension.
Commenter  J’apprécie          100
Lison67
  07 janvier 2018
il est encore possible d'écrire et de publier une épopée au XXIème siècle ! Ce chef d'oeuvre de littérature portugaise réactualise avec nos repères, nos espoirs et nos désillusions contemporaines le voyage en Orient – quand bien même il suffit de prendre un avion pour l'entreprendre. S'il me fallait ne retenir qu'une lecture cette année 2017, ce serait celle-ci….
Lien : https://synchroniciteetseren..
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (2)
Telerama   27 novembre 2012
Tava­res joue à l'ancien et au moderne, s'amuse à sillonner dans les références, embarquant son lecteur dans un jeu de piste dont celui-ci ressort ébloui et déboussolé.
Lire la critique sur le site : Telerama
Lhumanite   26 novembre 2012
Un voyage en Inde est un fascinant roman d’aventures, intelligent et burlesque, dont on ne peut s’arracher, à considérer sérieusement en préparant sa liste de cadeaux.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
GabySenseiGabySensei   03 septembre 2012
Chant 1
85

Et c'est à cet instant que, surgie de l'invisible,
la menace se fit arme, poings
et autres choses du même genre.
Les quatre hommes voulaient détrousser Bloom
(sa précieuse valise)
ou même, qui sait, le tuer.

86

Impossible, en effet, de distinguer le visage
de qui veut seulement voler un portefeuille
du visage de qui veut tuer, égorger, éventrer,
couper en tranches et, avec les arêtes de l'intérieur du corps,
fabriquer une lyre.
C'est pourquoi Bloom, par précaution, agit immédiatement
comme si le vieillard et ses trois fils eussent déjà montré
les dents et que lui, pauvre garçon,
fût la cause de leur appétit.

87

Bloom était capable de beaux gestes qu'il avait appris
avec sa grand-mère paternelle, mais à cet instant
il résolut de recourir aux gestes rapides et utiles qu'il avait
appris
avec son autre grand-mère. Ainsi, de sa main il exclut
les manières délicates (comme celle qui permet de saisir
l'index) et de l'intérieur de ses doigts il retira,
comme d'une poche, la brutalité d'un coup de poing,
d'une frappe bien ajustée.

88

Voilà que la lutte s'engage. Tout sauf moribonde, la main
du héros
alla soudain s'arrêter sur le côté droit du visage
de l'un des hommes et, si l'ironie n'était pas déconseillée
dans des situations d'urgence,
nous dirions que le coup porté fut si violent
que l'ennemi sembla aussitôt
avoir un visage avec deux côtés gauches,
car sur le droit il ne restait plus rien d'entier.

89

Mais bien d'autres ruines restaient à ériger car, d'après les
mathématiques
qui, malgré tout, restent pertinentes en de telles circonstances,
mettre à terre un homme sur quatre
signifie ne pas en mettre à terre trois.
Les mathématiques restent pertinentes, en effet,
et s'avancent vers eux.
Alors Bloom: boum et boum et une troisième fois
boum! Et les quatre lâches prennent la fuite portant
chacun une nouvelle marque abstraite,
mais douloureuse.

90

Après avoir inversé musculairement
certains calculs numériques précipités,
Bloom, excité, demeure insatisfait
et se lance individuellement à la poursuite d'un groupe
pluriel
qui le fuit.
Parmi les lâches se font entendre murmures et
repentances et le vieillard, moins bien doté en arguments
cordonniers, se voit rattraper, trébuche; il est ensuite roué
de coup
dans le détail par Bloom, tandis que ses lâches de fils,
sans cesser de courir, révèlent au monde
que finalement, en qualité,
ils étaient bien plus lâches que fils.

91

L'un des lâches, dans un sursaut d'audace,
car il arrive au plus pusillanime de s'en montrer capable,
parvint à ramasser dans sa fuite une lourde pierre,
mais, ayant mal visé, à cause de nerfs excessifs
au niveau des omoplates et du coude,
finit par atteindre très exactement
le crâne quasi vide de son vieux père.

92

S'ils s'étaient montrés désorganisés même lorsqu'ils étaient
immobiles,
pacifiques et inactifs,
qu'attendre de ces hommes en pleine débandade?
S'ils avaient, pour décamper, choisi de tourner en rond,
il n'en aurait pas été autrement: ils trébuchaient les uns
contre les autres,
s'agrippaient, s'insultaient. On eût dit, au bout du compte,
qu'ils se battaient entre eux
en même temps qu'ils fuyaient;
deux actions, comme le sait n'importe quel écolier du
primaire,
difficilement compatibles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nadejdanadejda   29 juillet 2013
Chant II, 43
L'avenir s'approche comme le berger qui garde
son lent troupeau, c'est-à-dire : il ne vient pas
il s'attarde, fait naître l'impatience dans les choses qui
existent
Certains événements, il est vrai, peuvent ajouter
deux ou trois étages à la vie. Mais guère plus.
Toute matière a un avenir,
et même la mémoire privée est, à cet égard,
une matière à prendre en compte. La mémoire a de l'avenir,
voilà une idée qui est loin d'être pessimiste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
nadejdanadejda   04 août 2013
Chant VI, 32

Si le lien entre les hommes avait été parfait,
il n’aurait pas été nécessaire d’inventer le langage.
Parler est la manière la plus civilisée d’instaurer
une distance de sécurité ; les animaux grognent
entre eux, les hommes devisent sur
le climat et citent des auteurs classiques. Mais toutes ces
actions ont le même effet.
Commenter  J’apprécie          210
AthouniAthouni   08 janvier 2013
Régalade de bout en bout. Entre poésie et philosophie, vers libres et aphorismes, tragique et burlesque : en somme, un livre inclassable et génial. Les références littéraires sont nombreuses (A titre d'exemple, le personnage principal s'appelle Bloom comme le héros d'"Ulysse" de Joyce) et certaines sans doute trop pointues pour le commun des lecteurs (dont je suis) mais les aphorismes souvent pleins d'humour et d'ironie rendent la lecture agréable et parfois même jubilatoire. C'est un grand "roman" sur l'oubli également (Bloom part pour fuir des souvenirs douloureux, une fuite en avant condamnée à l'échec évidemment). Un livre à relire et relire encore tant il semble riche ! Ainsi dans la postface, le texte est présenté comme une parabole d'une Europe sans avenir, incapable de donner du sens au monde (d'où le voyage en Inde, lieu mystique par excellence). Et pourquoi pas en effet...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GabySenseiGabySensei   04 septembre 2012
Il a forniqué, pensé nagé dans la mer, il est tombé amoureux,
a été aimé, n'a pas aimé, il a éprouvé une certaine adoration
pour une certaine musique magique qui vient des chiffres,
il a chanté des chansons, s'est fait trois ou quatre amis,
a su souffrir sans débrancher l'instinct d'apprentissage,
a connu des habitudes interdites et compris la théorie
de mille langues, il a touché plus de six cents espèces
animales - et maintenant il est content ou désespéré.
(Chant 10-95)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Gonçalo M. Tavares (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gonçalo M. Tavares
Gonçalo M. Tavares - Matteo a perdu son emploi .A l'occasion de la 18e édition des Correspondances de Manosque, Gonçalo M. Tavares vous présente son ouvrage "Matteo a perdu son emploi" aux éditions Vivianne Hamy. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/1565337/goncalo-m-tavares-matteo-a-perdu-son-emploi Notes de musique : Forbidden Territory by Beatdowsing. Free Music Archive Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature portugaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Eloge ou critique? (titres à compléter)

Kant : "................................. de la raison pure"

Critique
Eloge

13 questions
124 lecteurs ont répondu
Thèmes : philosophie , littérature , essai , poésieCréer un quiz sur ce livre