AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2955701920
Éditeur : Tayachi (15/09/2017)
Résumé :
L’humanité n’est rien, non, plus rien en tout cas qu’un informe ramassis de lâches et méprisables couards inaptes à assumer la véritable essence de l’être, soit, très justement, l’individualité qui les compose en premier lieu puis les forme ensuite quoi qu’on en dise. Et l’on ose, partout, tous et chacun, moutons bêlant sans fin ni finesse, parler d’individualisme, de cette galopante gangrène, de ce nouveau mal du siècle, dernier-né des immondes chieries inventées p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
drolsoahcdrolsoahc   06 octobre 2017
Tu n’as rien décidé du tout, sombre crétin. Jamais, de toute ta vie. Les choses vont et viennent comme le courant, et toi, misérable toi, tu te laisses porter par la marée en frétillant, parce-que tu sais bien frétiller, parce-que tu aimes ça, frétiller, parce-que tu ne sais faire que ça, même, et rien d’autre que ça, frétiller, frétiller pour ne pas te noyer, parce-que tu n’es pas réellement un poisson, et puis pour la seule et bonne raison, finalement, tiens, l’unique raison que tu espères qu’ainsi, un jour prochain, si possible, on te pêche au hasard et t’offre l’agréable d’un bocal, doré, de préférence, dans lequel tu aurais pied, avec le fond bordé de nouilles, aussi, allez, pour y poser ton cul, pour y faire des tours en rond et épater, mieux qu’un autre, ta béate galerie d’inattentifs et idéels, illusoires admirateurs. Quand enfin les vapeurs de tes songes se dissipent, tu retrouves le courant, sa force et tes faiblesses ; alors, parfois, comme le môme que tu étais et que, ce jour encore, tu n’es pas parvenu à suffisamment bien te cacher à toi-même, là, au fin fond de toi-même, face à l’absurdité et à la rudesse de cette redondante épreuve, nerveusement, tu pleures. Au beau milieu de ton amer déluge, tu n’as pas peur de ce que tu es, mais de ne pas être à la hauteur de tes résolutions passées. Tu n’as donc peur que de ce que tu n’es pas. Et, non, manque de chance, tu n’es pas celui qui décide ; tu n’es qu’un collectionneur involontaire d’éphémère, de rides, tu subis la météo comme les autres ignares de ton ignoble, insignifiant rang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : extrémismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre