AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709630699
Éditeur : J.-C. Lattès (10/02/2010)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 24 notes)
Résumé :
«Les Kuuk Thaayorre sont une communauté aborigène au nord de l'Australie. Leur langue ne dispose pas de mots pour droite, gauche, en avant, en arrière. Les Kuuk ne s'intéressent qu'aux points cardinaux : ils donnent l'impression d'avoir une boussole dans la tête. "L'assiette est au sud de votre bras et la crème chantilly est au nord-ouest de votre gâteau !" On croit perdre le nord.»


Polyglotte éminent, Alex Taylor s'amuse à décrypter quiproquo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
luocine
  05 mai 2010
j'ai appris dans ce livres des choses amusantes, comme la difficulté de Madame Thatcher à utiliser le « nous » pour parler de son action au gouvernement. Elle a fini par si bien apprendre sa leçon que, pour annoncer la naissance de son premier petit fils, elle déclara : We have become a grandmother (Nous sommes devenue grand-mère)
Le charme du livre vient du ton utilisé par l'auteur, c'est drôle léger et impertinent. de plus, il puise ses observations dans un grand nombre de langues, parfois très originales.
Les remarques sur les subtilités du vocabulaire de la syntaxe et des expressions sont vraiment drôles et intéressantes. J'ai été moins convaincue par la dernière partie sur l'apprentissage.
Son livre est enrichi de cinq portraits de personnes parlant plusieurs langues dont la vie est marquée par cette capacité linguistique. Alex Taylor donne envie de connaître Fernando, il parle 16 langues. Quelle chance, il a ! Comme lui je pense que :
« Parler une langue étrangère, crée une deuxième personnalité et une deuxième vie. »
Lui, il en a donc 16 !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
aaahhh
  02 mai 2012
Ce livre est un vrai régal pour les polyglottes et amateurs de langues en tous genres! Avec beaucoup d'humour, Alex Taylor nous y présente les plus jolies mots et expressions du monde entier, et compare les grammaires et les tournures de phrases pour notre plus grand plaisir! J'aurais envie de citer cents exemples mais le mieux est encore de vous inviter à lire le livre! Vous ne serez pas déçus! Léger et drôle tout en étant instructif et intelligent, "Bouche bée, tout ouïe" est une ode au langage et à l'ouverture d'esprit!
Commenter  J’apprécie          50
JaneAustenAndHerWorld
  21 août 2014
Si vous aimez les langues ou même pour votre culture générale, ce livre est parfait. Il est simple à lire. La structure fait que les chapitres sont séparés en sous parties ce qui permet de comprendre facilement sans avoir à se prendre la tête. L'auteur parle de toutes les langues. Grâce à des contacts, des interprètes, traducteurs ou simples bi/trilingues, il nous propose des anecdotes, des expressions intraduisibles, des mots qui n'existent que dans certaines langues, etc.
L'auteur est anglais, parle français et allemand, donc ces langues sont plus visées que les autres. Mais de nombreuses sont citées: espagnol, portugais, américain, japonais, chinois, grec, tchèque, russe, les langues scandinaves et aussi beaucoup d'autres dont on ne soupçonnerait pas même l'existence. Parce qu'il existe je cite : "environ 6900" langues parlées dans le monde.
Faites vous plaisir et lisez ce livre.
Commenter  J’apprécie          20
gavarneur
  09 juillet 2015
Passionnant et souvent jubilatoire. Je n'arrête pas de repenser à l'explication de "Bahnhof!".
Quel dommage qu'Alex Taylor n'assure plus la chronique du matin sur France-Musique!
Commenter  J’apprécie          70
Livrespourvous
  14 mars 2010
Alex Taylor, gallois convaincu qu'une Europe existe, passe son temps entre Berlin et Paris.
Le voilà qui dans ce livre étrange, car un peu bric à broc, nous fait revisiter les langues, leurs coutumes, leurs traditions.
C'est drôle, même franchement drôle quand Taylor démontre que la communication entre deux langues est parfois surprenante.
Il y a aussi les expressions qui divergent selon les pays, et ça c'est vraiment hilarant.
Et puis, il critique les Français avec raison.
C'est vrai qu'au bout du monde, vous trouverez des Français demandant des amandes ou des noisettes dans leur glace, le tout en français face à la mine ahurie de l'autochtone.
Mais que voulez-vous la République dans sa très grande générosité pense encore que le français est la langue de la Diplomatie, et nous le répète jusqu'à satiété.
Et Taylor a raison de souligner que l'enseignement français des langues est douloureux.
Voici un livre à offrir à ceux qui pondent les programmes scolaires.
En attendant, lisez cet essai, vous découvrirez le monde et c'est jouissif !

Lien : http://livrespourvous.center..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
alzaiaalzaia   22 août 2012
Tout d'abord, les verbes : sont-ils vraiment aussi nécessaire que l'on croit ? Il existe une langue en Australie, le jingulu, qui n'en dispose que de trois : "venir", "aller", "faire". Tout le reste n'est que simple variation sur ces thèmes. Dormir c'est "aller" vers le sommeil, manger c'est "faire" moins faim, et aimer c'est "venir" vers quelqu'un. . .

"Etre" (...) ce verbe qui nous paraît essentiel est inconnu au Mandarin.

Les Navajos ont décidé qu'il fallait classer les choses selon leur degré d'animation. On est heureux de constater que les êtres humains sont les plus "animés", suivis par les éclairs dans le ciel, les bébés, les gros puis les petits animaux (...) ces classifications influe sur l'ordre de préséance dans le déroulement de la phrase ! Le nom représentant la chose la plus animée prime forcément sur tout le reste et le précède dans l'ordre de la phrase, et ainsi indépendamment des rôles grammaticaux qui sont si déterminants pour nous.

Le Peul parlé dans une vingtaine d'Etats d'Afrique occidentale doit constamment jongler avec pas moins de 24 "genres"...du premier réservé aux êtres humains en passant par celui qui regroupe dans un ensemble qui laisse perplexe les parties du corps, les liquides et puis le sel!

Si je vous demande de montrer par un geste les concepts d'"hier" et de "demain", vous les mettriez probablement derrière et devant vous, sinon à droite et à gauche de vous. Ceux qui parlent mandarin, voient mentalement le temps s'inscrire en une ligne verticale. Pour eux le mois prochain est situé vers le bas, le mois passé vers le haut.


etc, etc etc...


C'est en se heurtant à d'autres langues que l'on se rend compte des limites mais aussi des prouesses et des possibilités uniques de la sienne
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
aaahhhaaahhh   02 mai 2012
Plus on fouille dans le dictionnaire, plus on constate à quel point notre vision du monde est totalement dictée par les mots dont nous disposons. C'est uniquement en se heurtant à d'autres langues que l'on se rend compte des limites mais aussi des prouesses et des possibilités uniques de la sienne.
Commenter  J’apprécie          80
luocineluocine   05 mai 2010
La BBC organisa récemment en consultation avec des milliers de linguistes un concours pour trouver le mot « le plus intraduisible du monde » .Le champion est ilunga de la langue tchiluba parlée au sud-est de la République du Congo. Il désigne une personne disposée à pardonner un affront une première fois, à le tolérer lorsqu’il est commis une deuxième fois mais qui rejette l’idée de pardon si l’affront est commis une troisième fois.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
luocineluocine   05 mai 2010
En Gallois, Gath est un chat lorsque son maître est masculin. On imagine la perplexité de l’infortuné félin dès lors qu’il tombe entre les mains d’une maîtresse et qu’il se voit transformé en chath. Ce n’est donc pas si évident pour les habitants d’Aberystwyth d’appeler un chat un chat.
Commenter  J’apprécie          40
luocineluocine   05 mai 2010
Ces fioritures ne sont pas sans rappeler la proposition de Jack Lang dans les années 1990, qui essaya de rebaptiser les personnes du troisième âge « les flamboyants »
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Alex Taylor (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alex Taylor

Alex Taylor nous parle de son dernier livre, Quand as tu vu ton père pour la dernière fois ?
Ce livre est l'occasion de faire un voyage vers cette l'Angleterre que l'auteur avait quittée il y a plus de trente ans, sans jamais chercher les vraies rais...
Dans la catégorie : Langage et communicationVoir plus
>Langage : généralités>Philosophie et théorie>Langage et communication (20)
autres livres classés : linguistiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15387 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre