AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782365775861
232 pages
Éditeur : Urban Comics Editions (23/01/2015)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Avec plus de 500 000 exemplaires vendus, le jeu vidéo INJUSTICE – GODS AMONG US est entré dans le cercle très fermé des jeux de combat les plus joués au monde. Découvrez la série tirée de cet univers alternatif où les héros de DC COMICS subissent le joug d’un Superman devenu dictateur.

Le règne de Superman a débuté. Après avoir assassiné le Joker, le combat de l’Homme d’Acier contre l’injustice a pris un tournant plus sombre. Secondé par Wonder Woman,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Dionysos89
  28 janvier 2015
Injustice – Les Dieux sont parmi nous est le prolongement en comics (ou plutôt le récit des origines) du monde développé dans le jeu vidéo éponyme. Après un premier tome qui lançait cette « Année 1 » sur des chapeaux de roue, nous attaquons la suite avec évidemment la nécessité du lecteur d'y retrouver des émotions aussi fortes et des personnages aussi bien caractérisés.
La deuxième partie de l'Année 1 d'Injustice poursuit forcément le duel à distance entre Batman et Superman ; cette opposition se révèle déjà plus forte que jamais. D'un côté, la force brute des divinités majeures (Superman, Wonder Woman, Flash, Hawkgirl et une quantité d'autres à leurs côtés) en impose aux différents régimes politiques terriens qui doivent prendre compte l'appel à la paix universel de l'Homme d'Acier. de l'autre, les super-héros plus proches de l'humanité (Batman, Catwoman et Green Arrow en tête) organisent la résistance autour du Chevalier Noir sentant le vent tourner dans le mauvais sens et le ciel s'assombrir toujours davantage. de ce point de vue-là, Injustice poursuit son but : aller au fond de la noirceur des super-héros, creuser la dystopie en passant par des malheurs bien évitables par la négociation et le compromis.
La force de Tom Taylor dans Injustice est qu'il peut tout tenter du moment qu'il respecte sa propre chronologie et sa propre continuité. Ainsi, de nouveaux personnages, que nous pouvions croire déjà mort lors du premier tome ou bien à l'écart des événements déjà narrés, font leur apparition et parfois de manière très remarquée. Attendez-vous donc à des ressorts scénaristiques bien trouvés vu que des personnages importants reviennent sur le devant de la scène qu'ils méritent largement. de plus, après les épisodes de cette Année 1, nous trouvons un Annual des plus intéressants, puisque, mettant en scène le terrible Lobo et l'affolante Harley Quinn, il démontre que les personnages secondaires n'ont rien à envier aux habituels pensionnaires de la Justice League. Une fois de plus, Tom Taylor mise sur la spontanéité et sur sa connaissance de l'univers DC pour l'exploiter au maximum. Cela fonctionne très bien puisque le lecteur pourra se trouver surpris par autant d'idées amoncelées.
En revanche, autant le dessin du premier tome, malgré un grand nombre d'artistes sollicités, ne choquait pas forcément, au contraire même il correspondait à une belle adaptation d'un jeu vidéo, autant ce deuxième tome pâtit franchement de cette trop grande palette de dessinateurs mis bout à bout dans une série qui perd sa cohérence graphique. Nous ne retrouvons pas les poses épiques et dignes d'un jeu vidéo justement, mais plutôt des graphismes proches parfois de crayonnés sans saveur avec bien trop souvent des divergences dans l'approche de personnages réguliers (voir se déformer des visages aussi connus, c'est embêtant, même si cette série était au départ uniquement commerciale et au format numérique).
Même si de nombreux défauts s'agglutinent au fur et à mesure, Injustice – Année 1 se poursuit de manière tendue et captivante. La dystopie installée par Tom Taylor et ses multiples dessinateurs vaut son pesant d'or pour le tour qu'elle joue à l'univers DC en réutilisant les caractéristiques fondamentales des personnages et en déconstruisant des événements-clés pour chacun d'eux. C'est réjouissant au possible !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
BazaR
  28 décembre 2018
Hé bé ça sent vraiment la dystopie là.
Est-ce que vous connaissez un personnage plus porteur d'ondes positives que Superman ? C'est une super puissance compatissante, obéissant au droit, toujours dans le self control, farci de belles valeurs. Un modèle. Un prince charmant.
Mais ici, quelque chose a cassé lorsque le Joker a assassiné Lois. Superman a décidé qu'il fallait en finir avec les tueries, quitte à frapper fort du poing sur la table et sur les crânes. Il cherche à imposer sa paix à marche forcée. Et tous ceux qui résistent pour des raisons de liberté sont éliminés. Il est soutenu, voire entretenu, dans cette opinion par Wonder Woman et l'essentiel de la Ligue de Justice. Batman voit bien que cela va mener à une irréversible tyrannie et ne peut que s'y opposera avec un petit groupe de justiciers des rues.
Dans cet épisode la tension de tend encore plus entre les deux groupes, jusqu'au point de non-retour. Hormis Batman, personne ne trouve à redire quand Superman désintègre au sens littéral la clique de cafards d'Apokolips venue envahir la Terre. Mais il fait subir le même traitement au cambrioleur, voire à celui qui traverse en dehors des clous. Les gouvernements ne peuvent que plier face à la puissance du demi-dieu. Les deux groupes de héros se font de plus en plus de mal, jusqu'à ce que l'on meure.
Plus que la dictature qui s'organise, c'est la chute de l'image positive de Superman qui fait mal. On a du mal à y croire, on a l'impression d'être trahi par un protecteur, par un parent. C'est plutôt fort en émotion, pour un comics amené simplement à accompagner la sortie d'un jeu vidéo de baston. Tom Taylor fait vraiment du bon boulot. Il est cependant à regretter la valse des dessinateurs plus ou moins bons qui empêchent de figer le style.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
Ashallayne
  21 décembre 2018
La situation s'aggrave dans ce volume. Superman a complètement perdu la tête et s'est transformé en un monstrueux enfant colérique et capricieux, qui ne laisse pas ses interlocuteurs parler, s'ecpliquer, négocier, loin de là. Il frappe, tue et torture dans des accès de colère, puis se justifie en avançant que ce n'etait que des accidents et qu'il agissait pour le bien-être commun.
Mais on n'est pas dupe, et on sait parfaitement que l'ancien héros et nouveau dictateur fait preuve de mauvaise foi et d'hypocrisie.
Une scène m'a particulièrement marquée par sa cruauté.
Toute l'injusttice qu'il y a dans cette série est révoltante et particulièrement frustrante, parce qu'on assiste à l'asservissement des peuples sous un dictateur tout-puissant. On se demande s'il sera possible de se débarrasser de l'engeance qu'est Superman, et on doute début plus en plus...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Vance
  25 avril 2017
Sans avoir la noblesse d'un Kingdom Come, Injustice continue de proposer un récit malicieusement construit sur une situation explosive dont les développements sont parfois attendus, parfois délicieusement déraisonnables. On y perd souvent en profondeur avec des chapitres qui vont trop vite et des réactions parfois invraisemblables, mais le rythme soutenu, un humour sous-jacent bon enfant (avec une Harley Quinn parfaite aiguillonnant le pauvre Green Arrow) et des références judicieuses à quelques événements majeurs font le boulot et entretiennent la tension. le côté patchwork du premier tome avec sa multitude de dessinateurs, alternant le bon et le à peine passable est moins flagrant ici.
Commenter  J’apprécie          40
3447
  10 mai 2018
Un excellent comics même si je déteste encore plus Superman et que maintenant Wonder woman me sort par les yeux. A tel point que parfois je me demande si elle n'est pas possédée ou quelque chose dans le genre. Ses actions me semblent trop noires, trop cruelles pour cette déesse...
En revanche je suis ravie de retrouver le Martian Manhunter (qui est selon moi l'un des meilleurs).
Et la fin... Alfred prouve une fois de plus qu'il est indispensable à Batman.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
BulledEncre   10 février 2015
Dans la lancée du tome 1, le scénariste Tom Taylor nous entraîne toujours avec plaisir au sein d’une intrigue captivante qui jongle entre action, suspense, rebondissements et réflexion. La construction des personnages et leurs relations sont traitées avec intelligence voire avec subtilité.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   25 janvier 2015
Avant que vous ne perdiez davantage votre calme, puis-je vous rappeler que nous sommes sur un satellite ? Certains d’entre nous supportent mal le manque soudain d’oxygène et le vide glacé de l’espace.

Commenter  J’apprécie          130

Lire un extrait
Video de Tom Taylor (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Taylor
Vidéo de Tom Taylor
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
194 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre