AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Josephine2


Josephine2
  26 octobre 2014
Gueule Tranchée est née d'une mère qui pensait qu'il était le diable et le laissa tomber dans la rivière deux mois après sa naissance. Comme Moïse, il a été recueilli par une veuve qui faisait sa lessive en amont de cette rivière et elle devint sa mère. Elle avait déjà adoptée une petite fille.
Cette femme leur apprit à lire, à vivre de ce qu'ils trouvaient dans la forêt, de la chasse. Elle gagnait sa vie en faisant de la contrebande d'alcool.
On suit les péripéties de Gueule Tranchée (nom que lui donna sa mère adoptive, car bien que bébé, il avait les gencives et les dents pourries) avec empressement. Il va se mêler aux révoltes des mineurs au sud de la Virginie Occidentale où ceux-ci sont exploités par les propriétaires des mines.
Il devra fuir sa région et restera caché durant 20 années. Il vivra au fin fond d'une montagne, terrer comme un animal, vivant comme un animal et lors d'une rencontre, reviendra vivre au sein de la civilisation, changera de nom à plusieurs reprises, deviendra alcoolique, mais aussi un talentueux musicien d'harmonica, où il rencontrera Chuck Berry, fuira de nouveau, deviendra, dans une autre vie, journaliste, où à cette occasion il rencontrera JF Kennedy.
Il retournera à ses racines et y restera jusqu'à la fin de ses jours. Jusqu'à l'âge de 108 ans.
On vit les évènements de cet état de Virginie Occidentale et des Etats-Unis à travers Gueule Tranchée de 1903 à 2010.
Pour un premier roman, Glenn Taylor a su insuffler un rythme tout au long du livre, on ne le lâche plus. Bravo !
Commenter  J’apprécie          100



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus