AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070639939
576 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (12/04/2013)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Karou, étudiante en art aux cheveux bleus, fille d'une famille de monstres, sait enfin qui elle est. Elle est une chimère qui, dans une autre vie, a aimé un ange, un ennemi de son peuple. Cet ennemi l'a trahie et les conséquences sont terribles. Guerre, alliances, résurrections et amour impossible : Karou et Akiva sont plus que jamais dans des camps adverses.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
LilyMoony
  18 février 2015
Alors que dire, que dire....
Le premier tome m'avait déjà fait très bonne impression et j'ai démarré celui ci en me demandant si cela se confirmerait. Et je dois dire que si j'ai mis un petit temps à me remettre dans l'atmosphère, une fois que ça a été fait, j'ai été complètement happée!
Je ne vous spoilerai pas les évènements et me contenterai de dire que passé une petites exposition, on entre dans le vif du sujet pour ne plus en ressortir. L'action n'arrive pas immédiatement mais lorsqu'elle est là c'est pour ne plus s'en aller!
L'un des points forts du livre, c'est d'une part son univers. J'ai trouvé ça plutôt original de réinventer ce que l'on connaît déjà pour lui donner une saveur inédite. Certes, l'idée de deux peuples s'affrontant pour avoir le pouvoir n'est pas nouvelle. Mais les chimères sont là pour pallier à ce manque de nouveauté et on en apprend un peu plus sur les anges et leur empire. J'aime la touche orientale qui se dégage du tout, renforcée par les passages sur Terre, puisqu'évidemment ceux-ci se passe au Maroc.
Ce que j'aime avec Laini Taylor c'est qu'elle a réussi à traiter des sujets graves et plutôt adultes en rendant le tout réaliste. Un défaut que je reproche le plus souvent aux romans YA qui parfois ne traitent pas le sujet à sa juste valeur, on vous parle de morts, de guerre ou de fin du monde mais ça ne se ressent pas. Ici c'est le cas, la situation est grave, c'est parfois dur, parfois même cruel, mais j'ai trouvé que le ton employé était le bon. On est par moment loin du pays des bisounours.
Niveau personnage, Karou m'a laissée dubitative pendant une certaine partie du livre, j'ai parfois du mal à totalement m'identifier à elle et je me suis sentie un peu extérieur à ses réflexions, alors qu'à d'autres moments je me suis sentie beaucoup plus proche et son histoire m'a touchée. Des moments que je n'ai hélas pas eut pour Akiva, un personnage pour lequel je n'ai jamais eut beaucoup d'affinités. Petit clin d'oeil à Ziri qui me fait très bonne impression dans ce tome et à Zuzanna qui a presque réussi à se faire pardonner son « intrusivité » maladive.
J'aborde en dernier un point qui est celui de la romance. Je suis anti-romance. Positivement, entièrement anti-romance. Et Mme Taylor a réussi le tour de force de me faire lire son livre sans que je tique trop sur ces passages. A l'exception de deux passages que je ne mentionnerais pas ici mais qui sont ceux où Karou recroise Akiva. Je n'en dit pas plus mais ses tergiversations m'ont laissée de marbre. Autant je suis touchée par les épisodes passés autant celle du présent me laisse indifférente au point d'espérer secrètement – sans le moindre espoir- que son intérêt se porte ailleurs.
En conclusion, j'adore cette série pour son univers mystérieux, un peu fantasy, un peu oriental, quasi mystique. J'aime le ton utilisé par l'auteur qui ne materne pas ses personnages, chose rare pour du YA. Un petit bémol pour Akiva qui ne parvient pas à me toucher et des relations entre les héros que j'aurais bien éclipsé au profit de l'intrigue – impossible me direz vous, la romance est au coeur de celle-ci-! Se sera un quatre étoile pour moi malgré ces deux points, pour refléter le plaisir que j'ai eut à lire ce second tome. Je n'attend plus que le troisième!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Keikana
  11 mai 2015
Comme vous le savez, j'ai adoré le premier tome. Vraiment, vraiment. Alors c'est avec d'amers regrets que je vous avoue que ce deuxième m'a beaucoup déçue.
Plus de Prague, plus de voeux, plus de portes mystérieuses, en fait plus rien du tout. Il ne se passe vraiment pas grand chose entre ces 520 pages et étant fan de Jane Austen, je pèse mes mots. Je ne suis pas de ceux qui ont besoin d'action physique, de voyages lointains, de combats héroïques pour apprécier un livre. Pour moi, on peut tout aussi bien former une belle intrigue, passionnante et prenante autour de l'évolution d'état d'esprit d'un personnage. Mais ici, non seulement les personnages ne font que se plaindre de leur situation sans rien faire mais en plus il n'y a aucune évolution en eux, aucune grande révélation, aucun changement de cap, de grande décision. Les deux personnages principaux subissent leur état pendant les trois premiers quarts du livre et je trouve ça très dommage. Les seules tentatives de l'auteure pour donner un peu de profondeur à ses protagonistes tombent souvent à l'eau. Notamment celle d'instaurer le doute à propos d'un personnage en particulier : il était méchant mais il n'est plus si méchant, est-ce qu'on lui fait confiance ? Personnellement je n'ai jamais était dupe et la fin était, du coup, hyper prévisible.
En fait, je pense que je n'aime pas la direction que le récit a pris. On partait d'un univers riches, mystérieux, ambiguë, d'amnésie et de voeux, tout était possible ! Et on se retrouve dans une guerre entre deux races dans un monde pas si mystérieux que ça, ce qui peut être un thème très fort mais qui, ici, ressemble à beaucoup de choses déjà vu. Et en plus de ça, Taylor utilise des procédés un peu grossiers dans sa narration et ça, en plus d'être déjà déçue, ça m'a mise en colère :
-La technique du Gros événement choquant-horrible-oh-mon-dieu : On n'a pas besoin de survivre à une tentative de viol pour être une héroïne intéressante ! On n'utilise pas un événement aussi fort et dérangeant à la légère ou par facilité, juste parce qu'on ne savait pas quoi écrire pour faire avancer son histoire. Ce choix ne trouve pas vraiment de justification à la fin du tome. Pourquoi à ce moment là ? Pourquoi comme ça ?
-La technique de Diversion : Comme ses personnages principaux étaient coincés, Taylor s'est cru obligée d'étoffer la relation des personnages secondaires qui sont en couple. Alors ? Que faire, que faire ? Ils ont 17 ans, ils se connaissent depuis six mois… hey, et si on parlait mariage ? Non merci, Laini.
-Et enfin, la technique du Cliffhanger de série TV : il ne se passe rien pendant 80% du livre et paf ! on bouscule tout à la fin pour donner envie de lire la suite.
Ce qui fonctionne, je lirai le troisième tome. Mais il a intérêt à justifier tous ces choix et à valoir le coup !
Lien : https://thebmuffin.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
temps-de-livres
  06 mai 2013
Alors qu'Akiva ne cesse de la chercher dans le monde d'Eretz, Karou est désormais avec les chimères. Sous "les ordres" de Thiago, elle construit la rébellion, dans un château, au Maroc. Les deux amants essayent de réparer leurs fautes alors qu'autour deux, la guerre fait rage !
Le premier tome de la Marque des Anges partait d'un postulat intéressant. Les chimères, mi-humaines, mi-bêtes étaient des créatures paisibles que la soif de pouvoir des séraphins avait conduit à guerre. Les "monstres" avaient le rôle de gentils, voire de victimes tandis que les anges étaient des criminels exterminateurs. Au milieu, un amour interdit, celui de Karou et Akiva. Si le premier livre avait une narration dynamique, le deuxième prend son temps.
Laini Taylor se fait interroger les personnages. Quels sont les sentiments ? Comment réparer les erreurs ? Etc. Une narration ralenti qui surprendra le lecteur, mais il devra continuer puisque le monde des chimères est révélé. Bien que victimes des séraphins, elles ne sont pas les dernières pour commettre de cruelles exactions. La situation (la rébellion face à l'empire) montre le double visage de chacun des protagonistes. Mensonges, trahisons, mais aussi amitié et le vrai visage des soldats sont le pain quotidien de ce tome 2. Si Prague était le théâtre de Fille des Chimères, le Sud marocain sert de refuge aux rebelles. Pas grand-chose à en dire, puisque c'est le désert. Quant à Eretz, si la capitale séraphine semble "angélique", le monde n'est plus que cendres après la guerre. Il ne reste presque plus rien.
Un deuxième tome maîtrisé de bout en bout. Laini Taylor nous montre les aspects les moins reluisants de ses héros. Si le désespoir n'est pas loin, il y a toujours cette petite étincelle qui permet de continuer, malgré l'aspect apocalyptique du monde qui les entoure.
Lien : http://temps-de-livres.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
loganloup8
  07 juin 2013
Cette haine mutuelle des peuples chimères et séraphins, nous entraîne dans des combats fantasmagoriques, des trahisons sans fins. On y rencontre des êtres sans scrupules, ou alors sensibles, courageux. ils sont tout simplement fantastiques, et l'arrivée de nouveaux personnages intrigants pour ce second volume, donne encore plus de tension au récit. Les faiblesses de ces êtres deviennent des forces, et réciproquement. Ce qui ne gâche rien, c'est bien construit et bien écrit, et même si la romance entre Akiva et Karou reste le fil conducteur, cela n'a rien à voir avec de l'eau de rose. Il y a beaucoup d'idées originales. On n'a vraiment envie de connaître la suite et donc beaucoup de mal à le lâcher, tout comme le premier volume ou l'on découvre cet univers et les personnages.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
OdlagOdlag   30 septembre 2015
- Les âmes mortes ne rêvent que de mort, avait dit le résurrectionniste à l'empereur. Les petits rêves sont réservés aux petits hommes. C'est la vie qui se développe pour peupler les mondes. Si la vie n'est pas ton maître, alors la mort le sera. Regarde-toi. Tu n'es que le seigneur des cendres, le seigneur de la terre brûlée. Ta victoire est immonde. Mais réjouis-t'en, car tu n'en connaîtras plus jamais d'autre. Tu es le seigneur d'une terre de fantômes, et ce jusqu'à la fin des temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LilyMoonyLilyMoony   18 février 2015
Un jour, un ange et un démon brisèrent ensembles l'os à voeux. Et c'est le monde qui s'ouvrit en deux.
Commenter  J’apprécie          30
LilyMoonyLilyMoony   09 février 2015
Je suis la prêtresse d'un château de sable. Dans un pays de poussière, à la lumière des étoiles.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Laini Taylor (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laini Taylor
Interview de Laini Taylor (en anglais)
autres livres classés : chiméresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le faiseur de rêves

Qui est la jeune fille, évoquée dès le prologue, qui tombe du ciel en pleine nuit ?

Fauve
Rubis
Mésange
Sarai

18 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : Le faiseur de rêves de Laini TaylorCréer un quiz sur ce livre