AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2357203765
Éditeur : HC Editions (25/10/2018)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Les visites dans le passé reprennent à l'institut de recherche historique de St Mary.
Maxwell et ses excentriques confrères historiens partent pour de nouvelles aventures à travers le temps. Promue directrice du département d'Histoire, Maxwell va contrer, à l'aide de son équipe, les plans de leurs ennemis qu'ils croyaient neutralisés. C'est l'Histoire tout entière qui est menacée par ces fantômes du passé.
Au bord du burn out, l'historienne utilise se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
iz43
  26 novembre 2018
Voici un 2ème tome réjouissant des aventures de celle qui est devenue mon historienne préférée, Max, au sein de l'institut St Mary.
Après avoir été emportée dans un tourbillon fantastique et jubilatoire avec le tome 1, c'est avec plaisir que j'ai entamé ce tome 2.
Reçu dans le cadre d'une masse critique privilégiée, j'ai eu le plaisir de découvrir en plus du tome 2 dans mon colis le tome 1. Mon petit coeur a bondi de joie devant cette bonne surprise.
Si le tome 2 peut se comprendre sans avoir lu le tome 1, je vous conseille vivement la lecture du tome 1 qui est vraiment excellent et qui plante bien le décor et les personnages.
Je me suis encore éclatée en suivant les aventures de Max. A St Mary, les historiens ont la chance de pouvoir remonter le temps pour vivre des événements historiques. Interdiction leur est faite d'agir sur les événements car c'est L Histoire avec un grand H qu'ils modifieraient.
Les péripéties s'enchaînent à un rythme effréné (on comprend pourquoi le cross est une activité obligatoire dans le cursus de l'apprenti historien !) et il faut souvent prendre ses jambes à son cou ou son courage à deux mains.
Aventures, passion, émotions sont bien présentes. Mais surtout j'ai adoré retrouver le côté déjanté de l'institut et des personnages. Les réparties sont toujours aussi drôles et certains passages m'ont bien faits rire. (par exemple le passage de la capture des dodos est juste à mourir de rire).
D'autres passages sont plus effrayants (je pense à l'ouverture du tome 2 avec une poursuite avec jack l'éventreur qui est terriblement angoissante) ou émouvants.
Enfin, Max est toujours aussi attachante, passionnante, mordante, petit bout de femme avec un gros caractère. Quant à son histoire d'amour avec le chef Farrell et bien on peut dire qu'elle est faite de hauts et de bas.
je remercie vivement Babelio et les éditions HC pour cette découverte qui fut pour moi un gros coup de coeur. Je vais poursuivre les aventures de Max et de l'institut avec plaisir (9 tomes existent apparemment) maisil va être dur d'attendre le tome 3 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          235
book-en-stock
  03 décembre 2018
Un roman qui démarre à un rythme effréné qui ne retombe jamais !
Après un tome 1 « coup de coeur », je craignais une déception avec le tome 2 : il n'en est rien, absolument rien !!! L'écriture est toujours aussi jouissive dans la bonne humeur quand bien même certains passages sont plus dramatiques.
L'auteur a su habilement élargir ce monde restreint tout en le gardant restreint à l'univers de St Mary (je n'en dévoilerai pas davantage pour les futurs lecteurs) et les aventures sont tout autant rocambolesques quoique différentes. On sent une nette évolution de la psychologie du docteur Maxwell, plus approfondie, donnant lieu à des passages plus profonds… qui retombent vite dans cet humour sans doute très british, en tous cas addictif !
Je l'ai déjà écrit, le but de l'auteur n'est en aucun cas la vraisemblance ou la crédibilité. Qu'à cela ne tienne, une fois cela accepté, le lecteur n'a plus qu'à se délecter d'une histoire divertissante au possible. Je suis admirative de la capacité de Jodi Taylor à imaginer autant de péripéties aussi différentes les unes que les autres mais qui finissent toujours par se recouper d'une façon ou d'une autre autour d'un fil directeur qui a débuté au tome 1 (même si l'on peut tout à fait lire les tomes séparément, je le précise, car l'auteur rappelle les éléments essentiels). Un suspens est créé grâce à ce fil directeur et nous attache à cette histoire dont on veut connaître l'issue finale, tout en savourant les épisodes intermédiaires.
J'aime ces personnages loufoques, cet univers déjanté et cet humour consommé ! Et j'ai bien envie de poursuivre la lecture des tomes suivants…
Mes sincères remerciements à Babelio et aux éditions HC pour cet envoi et ce beau cadeau riche en « rigolades »!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Aelinel
  18 novembre 2018
Si vous vous rappelez bien, j'avais lu en mars dernier le premier tome des Chroniques de St Mary. Malgré quelques défauts, j'avais beaucoup apprécié ma lecture. Et j'étais très heureuse de poursuivre l'aventure lorsqu'Agnès Chalnot (que je remercie au passage ainsi que les éditions HC Editions) m'a proposé de lire la suite.
À l'Institut de St Mary, les historiens n'ont pas le temps de flâner : non seulement, ils doivent continuer de sauver des documents historiques inestimables de la destruction et de l'oubli mais ils font également face à de nombreux dangers qu'ils soient contemporains de l'époque visitée ou venant du futur. Ainsi, l'historienne Madeleine Maxwell a à peine le temps de se remettre des émotions de ses voyages à l'époque du Crétacé ou celle d'Alexandrie au IVème siècle qu'elle rempile! Cette fois-ci, elle a rendez-vous avec Jack l'éventreur dans le Londres Victorien de 1888 et cela ne se fait pas sans danger, loin de là! Car au final, les historiens ne savent jamais ce qu'ils ramènent vraiment avec eux dans leur capsule temporelle…
Comme je le disais en introduction, les défauts que j'avais soulevés dans Un monde après l'autre sont encore bien présents dans D'écho en échos :
– Les historiens ne partent pas dans la période dans laquelle ils sont censés être spécialisés (pour rappel, Madeleine est antiquiste mais part indifféremment dans le Londres victorien du XIXème siècle ou l'Angleterre des Tudors au XVIème siècle). Toutefois, elle est épaulée par des spécialistes de la période.
– Les époques dans lesquelles les historiens partent sont un peu survolées et peu décrites. J'ai tout de même remarqué un petit effort de ce point de vue-là dans le Londres victorien avec la description des costumes portés par Madeleine ou les odeurs et visuels du quartier de Whitechapel. Idem pour la cour de Mary Stuart au XVIème siècle avec la description du vocabulaire qui a évolué aujourd'hui (pour exemple, le mot « formidable » à l'époque désignait quelque chose de « dangereux ») mais comme je suis un public exigeant de par ma formation, je suis un peu restée sur ma faim.
Passée cette impression, ma lecture a été des plus divertissantes. En réalité, elle me fait même penser à une série télé grâce à la multiplication de ses intrigues et sous-intrigues, de son rythme mené tambour battant, de la présence de ses twist et de ses cliffanger. La quatrième de couverture parle d'un « univers à mi-chemin entre Harry Potter et Doctor Who » : si je réfute la référence à Harry Potter, force est de constater que la seconde affirmation pour le Doctor Who n'est pas exagérée, bien au contraire. Quant au personnage de Madeleine, je l'avais beaucoup apprécié dans le premier tome grâce à sa ténacité et à son intelligence. Dans le second tome, quelques traits de caractère quelque peu exagérés m'ont un peu fait tiquer (la scène de la voiture dans le lac, par exemple) mais le personnage est toujours aussi percutant au sens propre comme au sens figuré. L'humour quant à lui est également toujours présent et bien dosé.
En conclusion, ce second tome des Chroniques de St Mary, D'écho en échos, est une lecture-détente et je pense qu'il faut le prendre comme telle. Certes, si l'on peut regretter des descriptions insuffisantes des époques visitées, il convient de ne pas oublier qu'il s'agit avant tout d'un roman de Science Fiction et non historique. Pour ma part, ce roman aura rempli son office, à savoir me divertir par le rythme de l'intrigue assez enlevé, son humour et ses personnages hauts en couleur. Je vois d'ailleurs bien cette saga de neuf tomes adaptés en série télévisée.
Lien : https://labibliothequedaelin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Miss-Granger01
  13 janvier 2019
Les visites dans le passé reprennent à l'institut de recherche historique de St Mary. Maxwell reprend du service pour continuer ce qu'elle a commencé, explorer L Histoire pour répondre aux questions qui n'ont jamais sues trouver de réponses. Avec de plus une nouvelle responsabilité, directrice du département d'Histoire, elle va devoir déjouer les plans machiavéliques d'ennemis de l'institut qu'on croyait disparus.
Le deuxième tome de la saga témoigne d'un personnage plus fort mentalement que dans le tome 1 et bien plus affaibli. Ses missions sont de plus en plus dangereuses et elle peine à maintenir l'équilibre dans sa vie puisqu'elle doit faire face dans sa vie privée à de nouvelles difficultés, comme avec son amant dont on taira le nom pour préserver le suspens.
Au bord du burn out, l'historienne utilise ses dernières forces pour maintenir l'équilibre dans L Histoire et dans sa vie privée. Non sans rudesse, elle doit faire face à l'attaque de Jack l'Éventreur, à un St Mary du futur quelque peu différent, un séjour improvisé à Ninive, ou encore à la mort étrange d'Élizabeth Ière d'Angleterre.
Jodi Taylor a ce talent de réussir à créer une intrigue riche en détails, des personnages attachants et à glisser malgré une atmosphère parfois menaçante une pointe d'humour comme lorsque dans une mission ils doivent attraper des dodos pour comprendre pourquoi ils ont disparu. Elle réussit également à nous faire froid dans le dos à la manière des plus grands comme lorsqu'au début du tome 2, Maxwell et sa coéquipière se retrouve face au terrifiant Jack l'éventreur... L'auteur joue avec L Histoire et fiction pour créer un récit vivant, attachant et terriblement passionnant. En lisant on imagine très bien les scènes décrites qui rendraient très bien à l'écran d'ailleurs (on a le droit d'espérer une adaptation cinématographique voir télévisée)...
Ce tome deux est une réussite; Jodi Taylor a su créer une série captivante avec un contexte particulier et j'espère que le tome trois sera à la hauteur. J'ai hâte de poursuivre la lecture des aventures de Maxwell et du chef Farrel en espérant toute fois que l'auteur décrira plus les époques qu'elle fait visiter à ses personnages!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Patience82
  06 janvier 2019
J'avais beaucoup aimé le premier tome de cette série sur le thème du voyage dans le temps. J'ai donc retrouvé tous les personnages et cet univers avec plaisir. On n'en apprend pas tellement plus sur le personnage de Max, sur son enfance difficile.
Comme dans le premier tome, il va y avoir plusieurs intrigues qui se succèdent et se chevauchent. J'ai trouvé ça dommage. Autant dans le tome 1, ce côté multi-intrigues ne m'a pas dérangée car tout se met en place, autant dans ce deuxième tome, j'aurais apprécié quelque chose d'un peu moins éparpillé, d'un peu plus construit et complexe. Mais ça reste une très bonne lecture et je lirais avec grand plaisir la suite qui je crois, doit sortir bientôt.
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LauBlueLauBlue   14 novembre 2018
Chaque incident, aussi futile qu’il puisse paraître, a son importance dans le grand ordre des choses.
Un évènement conduit à un autre, qui à son tour en déclenche un autre et avant même que l’on s’en rende compte, les ramifications de cet incident initial se sont propagées dans toute l’Histoire. Elles résonnent à travers les âges, d’écho en échos, s’estompant peu à peu sans jamais disparaître complètement.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2591 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre