AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916266771
Éditeur : Editions Sillage (30/11/2010)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Le professeur Bélikov éprouve le besoin maladif de se protéger du monde extérieur, de mettre de l’ordre en chaque chose, de se rabougrir jusqu’à presque disparaître. Il se fait une carapace de sa conception étriquée du devoir, des convenances, de la hiérarchie, et sournoisement force ceux qui l’entourent à se plier à son étouffante manière d’envisager l’existence.

Tout ce qu’il y a d’humain en lui est enfermé dans un étui – mais pour une créature de c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
ninamarijo
  11 août 2017
A Tangarog ville natale de Anton Techkhov un belle statue de L'homme à l'étui » est installée depuis 2010 devant le lycée où Techkov fit sa scolarité.
Paru 1898 cette nouvelle fait partie d'une trilogie avec « les Groseillers » et « de L'amour » dont le trait commun de ses héros est le retrait hors du monde et de la réalité …
Quand Tchékhov écrit « l'homme à létui » il est marqué par l'affaire Dreyfus il est en profond désaccord avec la direction de la revue « Temps nouveau » qui combat Dreyfus et publie ses nouvelles.
C'est donc un Techkhov déçu et révolté par l'étroitesse d'esprit des gens qui écrit ce récit :
Deux amis partent pour une partie de chasse, une pluie battante les oblige à battre en retraite dans une grange. Là, Bourkine raconte à son ami la sombre vie de Belikov, professeur de grec ancien dans le lycée où lui-même exerçait. Bélikov était un homme sans fantaisie, ne supportant pas le moindre changement dans sa vie. Cet homme enserré, étriqué dans son petit costume « tel dans un étui » est paralysé par la peur, qu'il puisse arriver un accident. Il affectionne les règlements et les interdits il veille scrupuleusement à leur respect et tous, au lycée et dans la ville prennent garde à ne pas éveiller ses phobies. Mais les événements vont pousser cet homme dans une extrémité insensée.
Techkhov a horreur des mesquineries et des tracasseries de la vie, il aime la liberté ; il dénonce ici la vie étriquée et médiocre des « petits bourgeois » se conformant aux règles de la société… à moins qu'il ne parle en tant que médecin de maladie psychiatrique où, les peurs et les phobies réduisent l'homme à se confiner dans une vie très réglée et un espace restreint. Peu importe d'ailleurs, son intention dans ce récit Techkhov dégage une extrême sensibilité, il décrit admirablement la nature magnifiée par son écriture poétique et romantique. Techkhov fait aussi une étude très réaliste, étonnante et minutieuse de ses personnages.
Techkhov disait : « Mon rôle n'est que d'avoir du talent, autrement dit de savoir distinguer ce qui est important de ce qui ne l'est pas, mais de savoir éclairer les personnages et de leur faire parler leur langue. » Ici dans cette sombre nouvelle il a, je pense, parfaitement réussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          243
PiertyM
  17 janvier 2015
L'homme à l'étui, ou encore l'homme scotchée dans sa coquille, autrement dit l'homme d'une extrême prudence. Dans la vie, M. Bièlikov, professeur de grec marche comme un caméléon, s'enveloppe toujours comme un escargot et réfléchit comme une tordue, tout chez lui doit se mettre à l'étui, tout doit s'envelopper dans quelque chose si bien qu'il fait attention à toutes les règles...
Une nouvelle à connotation comique, est par contre écrite par un fin psychologue, ce qui nous conduit beaucoup plus dans le coté sombre du personnage plutôt que dans ses maladresses...
Commenter  J’apprécie          150
Marpesse
  09 juillet 2013
Premier Tchékhov : je n'ai pas été très convaincue.
A la suite de la lecture de Et si l'amour durait, j'ai eu envie de lire plusieurs livres cités par Finkielkraut. Parmi eux se trouvait ce court texte de l'auteur russe, L'homme à l'étui. Il s'agit d'un professeur de grec qui s'écrie toujours :
"Ah! pourvu qu'il n'arrive rien!"
Il ne veut pas que les choses bougent, tout ce qu'il a est dans un étui : sa montre, son parapluie, sa chambre, lui-même. Cette nouvelle était plaisante à lire, mais je m'attendais à bien plus avec un tel personnage!
Les deux autres, Voisins et La maison à mezzanine, ne m'ont pas beaucoup intéressée. Pour la première, l'idée est bonne aussi : un homme ne digère pas que sa soeur soit partie de la maison pour vivre avec un homme marié. Bien décidé à leur dire leur fait, il s'en va chez eux, très remonté et, arrivé là-bas, il ne se sent plus capable de rien dire face à cet homme qu'il décrit, somme toute, comme un minable.
La maison à mezzanine, je n'en ai lu que quelques pages...
Lien : http://edencash.forumactif.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   17 janvier 2015
Dans son cercueil, il avait une expression douce, agréable, même gaie, comme s’il fût content d’avoir été enfin mis dans un étui dont il ne sortirait jamais. Il avait atteint son idéal !
Commenter  J’apprécie          130
ZoreillivreZoreillivre   02 septembre 2016
....de même que la lumière de vos fenêtres ne peut éclairer cet immense jardin
Commenter  J’apprécie          20
MarpesseMarpesse   09 juillet 2013
Ah! pourvu qu'il n'arrive rien!
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Anton Tchekhov (48) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anton Tchekhov
Célia Houdart Villa Crimée éditions P.O.L : où Célia Houdart tente de dire comment et de quoi est composé son nouveau livre Villa Crimée, et où il est question notamment d'un ensemble construit par Sarah Bitter au 168 rue Crimée, à Paris 19e, de logements sociaux et d'ateliers d'artiste, d'architecture et d'écriture, de 212 fenêtres et de 212 fragments, de cuivre et de pavés, de couverture et d'ouvertures, de "La Vie mode d?emploi" et d'"Espèces d'espace", de Geroges Perec, d'admiration et des merveilles du monde, à l?occasion de la parution aux éditions P.O.L de "Villa Crimée", à Paris le 23 octobre 2018 "Un îlot en chantier, un labyrinthe de traits sur un plan d?architecte, un toit-manteau de cuivre gold. Un couple qui dort à la belle étoile sur une loggia, le piano d?Anton Tchekhov dans sa Datcha Blanche. Série de visions, de fictions. Fenêtres sur cour et vies rêvées, en même temps que coups de sonde dans le passé d?un quartier parisien"
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature russeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le clafoutis de Tchekhov

Je m'appelle .............?..........." je suis un jeune homme de dix-sept ans, laid, maladif et timide", je passe mes étés dans la "maison de campagne des Choumikhine", et je m'y ennuie.

Nikita
Volôdia
Fiodor
Boris
Andreï

10 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Anton TchekhovCréer un quiz sur ce livre