AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Ces guerres qui nous attendent (... tome 1 sur 2
EAN : 9782382841792
Editions des Equateurs (05/01/2022)
2.72/5   63 notes
Résumé :
La Red Team n'est pas la nouvelle série de Netflix. Et pourtant sous ce nom de code un commando a mené une opération pionnière particulièrement haletante. Pour la première fois, le ministère français des Armées et l'Université Paris Sciences et Lettres ont lancé un projet de prospection novateur.
Analystes et chercheurs ont partagé librement leurs réflexions avec des auteurs de romans noirs, de science-fiction et de dessinateurs pour imaginer les conflits po... >Voir plus
Que lire après Ces guerres qui nous attendent (2030-2060)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
2,72

sur 63 notes
5
1 avis
4
3 avis
3
2 avis
2
3 avis
1
2 avis
J'avais appris récemment par mon quotidien du soir préféré l'existence de cette approche nouvelle du ministère français des Armées consistant à demander à plusieurs chercheurs de bâtir des scenarios de probables conflits en s'appuyant à la fois sur l'état des technologies innovantes, mais aussi sur les perspectives d'évoluiton de l'état de la planète, avec notamment le réchauffement climatique.
Même si, comme le soulignent de nombrexu chroniqueurs ici, le récit ne s'apparente pas à une partie de plaisir, il s'agit de fiction raisonnée, loin du lyrisme des Dick, Asimov, Heinlen, le Guinn ou Silverberg, encore que je n'hésiterai pas à ouvrir le débat.
J'ai apprécié la lecture de cet ouvrage et je me réjouis de penser qu'un deuxième tome existe, notamment par la masse d'informations et d'analyses qu'il apporte au profane que je suis.
Explications :
Qui pensait vraiment que l'ascenseur spatial, grâce notamment aux chercheurs européens, français en particulier, pourrait voir le jour en 2060 et transformer profondemment la donne des lanceurs classiques.
L'autre point fort du livre est d'attirer notre attention d'occidentaux repus et blasés, sur la réalité des changements climatiques, des risques de submersion de nombreux territoires et des vagues migratoires que cela entrainera :
"La peur au ventre, ils viennent à nous, non pas dans l'espoir d'une vie meilleure, mais dans l'attente d'une vie plus juste." affirme le personnage imaginaire Ching Shih Zi, pirate de la P-Cité africaine Lagos-sur-L'eau.
Des territoires liquides dans la géostratégie nous disent les auteurs.
Outre des flux migratoires de masse, l'autre menace identifiée est celle d'une nouvelle piraterie " (...) villes flottantes (...) il s'agit d'un réseau modulaire d'embarcations hétéroclites qui peuvent se joindre pour former une cité , et se disjoindrequand le besoin ou l'urgence se fait sentir"
On est là pas très loin du film Waterworld...
De là à imaginer que ces nouveaux pirates s'en prennent à la base de Kourou et font exploser une Ariane X sur le point de s'envoler vers l'espace il n'y a qu'un pas que les auteurs franchissent allègremnt en mettant en avant l'impréparation des structures du centre spatial face à un tel scenario.
Démonstartion réussie.
"Ici DDO. L'engin a été selon toute vraisemblance intercepté par une frappe externe. Je répète, engin intercepté."
De la même façon imaginer que l'irruption de tels événements mettraient le citoyen face à un dilemme. Quel camp rejoindre ? Semble une éidence...
Le camp du progrès à l'origne des dérèglements de toute sort ou le camp des laissé pour compte ?
Le carnet d'un anthropologue devenu pirate (2041-2059) vaut le détour :
""Notre soif de liberté absolue, notre fraternité authentique, notre cohésion rebelle et railleuse contre l'offense capitaliste, contre l'esprit de police et la destruction de nos environnements .Je pleure de rage."

Dans une deuxième partie, BARBARESQUES 3, les auteurs explorent les dérives de certains états qui profitent de leur position dans les organisations internationales. Ils s'appuient sur les exemples de la Russie et de la Turquie, affirmant de la façon la plus belliqueuse possible leurs prétentions territorailes au détriment du droit international.
La Turquie quitte l'OTAN en 2060...annexe les îles du Dodécanèse...prenant le contrôle des routes méditerranéennes...

Ces scénarios résonnent curieusement dans le conetxte international contemporain et posent pour conclure la question de la souveraineté non pas nationale, mais de zones protégées "safe zones" garantissant aux populations une sécurité intégrée de la production agricole et industrielle à celles des armes de défense et d'attaque mais aussi une supériorité numérique à même de contrer les cyber attaques...

L'intérêt de cet ouvrage est qu'il dépasse les thèses déclinistes en donnant les données des questions posées au lecteur et en assurant la démonstration que si tout est possible rien n'est véritablement sûr.

Merci Babelio, merci la Red Team, merci Harper' Collins Poche.

Vivement la lecture du Tome 2
Commenter  J’apprécie          272
Ouvrage d'Anticipation financé par le Ministère des Armées et patronné par l'Université Paris Sciences et Lettres, « Ces guerres qui nous attendent 2030-2060 » produit un résultat quelque peu décevant.

Sa taille tout d'abord, limitée à une petite centaine de pages effectives surprend et semble en décalage avec son prix de vente élevé. Son contenu ensuite avec l'agrégation de quatre scénarios de niveaux variables.

Le premier d'entre eux ressemblant à un mauvais mélange de « Waterworld » (le film qui coula la carrière de Kevin Costner) et des relents d'angoisse du traçage par puces numériques le tout englobé de rituels de bizutage bas du front, ne convainc pas une seule seconde.

Le second, cousin méditerranéen du premier, propose une simple mise à jour technologique des actes de pirateries d'Afrique de l'Est sur « justification » d'anti-occidentalisme embarrassant.

Fait notable néanmoins, le détournement d'un navire par intoxication de son « pilote neuronal ».

Le troisième se voulant une projection critique des réseaux sociaux, nouveau champs de bataille numérique est le plus confus des trois.

Le dernier, peut-être le moins crédible de quatre compte-tenu du peu de poids à l'international des pays d'Europe méditerranéenne, est surtout le prétexte à décrire les armes du futur entre missiles hypervéloces, hyper forteresses défensives et drones à toutes les sauces.

Au final, une déception donc, qui esquive tout tentative d'explication des évolutions des structures mondiales dominantes actuelles : les États-Unis, la Russie toujours aussi agressives géopolitiquement et l'Union européenne, empêtrée dans sa construction artificielle.

Les « pays du Sud » issues de l'Amérique latine ou de l'Afrique sont réduits à l'explosion de leur pauvreté les faisant se tourner vers des structures pirates.

Rien n'est dit également sur les pétromonarchies du Golfe, tiraillées pourtant entre poussées progressistes et dérives religieuses radicales.

Et à chaque fois, l'Etat français par l'intermédiaire de son armée se montre dépassé par les évènements et paralysé dans on obsession de donner une image « propre » vis-à-vis des opinions publiques, subit de cuisantes humiliations.

Une prophétie à bas cout qui n'apporte pas en réalité beaucoup des ruptures annoncées.

Dommage donc que Philip K Dick n'ait pas été français et membre de la Red team !
Lien : https://lediscoursdharnois.b..
Commenter  J’apprécie          194
Ces guerres qui nous attendent 2030-2060 est un livre encadré par le ministère français des Armées et l'Université Paris Sciences et Lettres. L'ouvrage se divise en quatre parties abordant chacun un enjeu géopolitique (futuriste ... Ou pas, l'avenir nous le dira). On y trouve par exemple, la création d'une nouvelle nation pirate née des changements climatiques, l'émergence de sphères communautaires partageant une réalité alternative.

Chaque sujet est présenté, illustré rapidement par une situation précise. Mais l'analyse s'arrête là. Les sujets sont intéressants, mais demandent tous de meilleurs explications, des exemples plus long et une forme de conclusion rappelant les enjeux à la fois sociaux, politiques, économiques et militaires.

C'est donc un ouvrage intéressant et original, car les auteurs dans leurs recherches ont pu être conseillés par des militaires et spécialistes, ce qui rend les situations plus réalistes. Les auteurs réussissent ainsi à nous faire prendre conscience des limites de notre système actuel et des potentiels directions qu'il prend (comme le développement de la metaverse). Néanmoins, les exemples étant présentés de manière trop succincte, empêchent au lecteur de bien saisir les enjeux et rendent les situations moins intéressantes.
Commenter  J’apprécie          82
Merci à Babélio et aux éditions Harper Collins de m'avoir permis de lire et de critiquer ce livre.

Car quand on lit la qutrième de couverture, on se dit " Enfin ! le gouvernement essaie d'anticiper les problèmes à venir." . L'idée est belle : réunir le Ministère des armées et des chercheurs, penseurs, auteurs et analystes pour réfléchir à la France de demain. Oui mais voilà, quatre petits scénarios morcellés, façon rapport d'enquête, plus ou moins crédibles. Certains font même penser à des pitch de mauvais séries HBO. On peine à y voir du lien. On aurait presque préféré que le coté fiction soit plus assumé, en écrivant un véritable roman d'anticipation ou juste au moins des nouvelles.

Déception de mon coté. Cependant, étant donné que l'ouvrage est court, il se vite, vous pouvez quand même tenter si le sujet vous intéresse.
Commenter  J’apprécie          32
4 scenarii pour une histoire commune.
La force de ce livre est de livrer des scenarii digne de la SF (normal, les auteurs sont issus de ce monde) mais en lisant entre les lignes, nous retrouvons des problématiques bien actuelles. Pourquoi ?

Eh bien le but est de faire entrer le lecteur (grand public) dans le monde de la prospective, qui n'est autre qu'un futur souhaitable. Mon sentiment est que la Red Team n'a pas voulu aller trop loin dans les scenarri pour ne pas nous faire peur.

Nous ne voulons pas de ce monde dépeint dans cet ouvrage... donc il faut tout faire pour éviter ces guerres. Et pour éviter ces guerres, il ne faut pas tomber dans un des 4 mondes. Plus facile à dire qu'à faire ?

À nous de voir !
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
C’est exactement à cela que nous incite la science-fiction : à repousser les limites du possible, à les mettre entre parenthèses, afin de promener la pensée dans l’écart entre le possible et l’impossible, entre le réaliste et l’imaginé.
Commenter  J’apprécie          30
Le sevrage numérique constitue, à l'instar de celui utilisé pour les drogues chimiques, la meilleure solution pour un retour à la réalité.
Commenter  J’apprécie          30
L'arrêt brutal des filtres de réalité conduit à des actes de violence, le réel "nu" étant devenu insupportable.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Red Team (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Red Team
Ces guerres qui nous attendent Tome 2 - Red Team
autres livres classés : géopolitiqueVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (252) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4763 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..