AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Aleksandr Nikolaevic Afanas'ev (Antécédent bibliographique)Nathalie Parain (Illustrateur)Françoise Morvan (Traducteur)
ISBN : 2352890853
Éditeur : Editions MeMo (07/10/2010)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
" Il était une fois un vieux et une vieille qui avaient une petite fille, toute mignonne, toute gentille...
" Ainsi commence Baba Yaga, conte populaire russe collecté au 'axe siècle par Alexandre Afanassiev et très souvent illustré pour de nombreuses versions. En 1932, paraît l'adaptation en russe de ce conte par Nadiejda Teffi avec des dessins de Nathalie Parain. Jamais réédité dans son format et ses couleurs d'origine, ce livre réunit les compositions graph... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Camironet
  27 octobre 2018
Ce bel album s'appuie sur un conte populaire russe raconté par Teffi d'après Alexandre Afanassiev. Un vieux a une petite fille qu'il aime tendrement, et une nouvelle épouse qui, sans surprise, ne partage pas ce sentiment. La méchante marâtre envoie la petite chercher du fil et une aiguille chez sa soeur, la terrible Baba Yaga-carabosse-jambe-d'os (quelle famille !), qui aimerait bien en faire son déjeuner. Heureusement, la vraie et bonne tante de la petite ne manque pas de lui donner de bons conseils pour échapper à la sorcière...
Pas de surprise dans la narration puisqu'on déroule ici une trame très classique. La jeune héroïne sait écouter et suivre les conseils reçus, les actions se suivent et se répètent sans ratés. La traduction de Françoise Morvan, contemporaine, est très belle et agréable à lire. "Sale pique-assiette, traîne-savate, marie-flemme, comment as-tu osé laisser s'enfuir la fille et me laisser claquer du bec ?", demande ainsi la Yaga, pas très poliment peut-être mais dans une langue vivante.
Les illustrations de Nathalie Parain, qui datent, elles, des années 30, sont également réussies. le rouge, le blanc, le noir, le marron, le vert, ces couleurs qu'on retrouve sur la couverture, suffisent pour illustrer la petite au fichu et aux joues rouges, l'isba dans la forêt ou encore le bouleau.
Les éditions MeMo ont eu la bonne idée d'intégrer à la fin de l'ouvrage quelques pages qui présentent Nathalie Parain, Nadiejda Teffi et la nouvelle édition en français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
alicejo
  14 mai 2011
Il était une fois une marâtre qui, pour ce débarrasser de son encombrante belle-fille l'envoie chercher du fil et une aiguille chez sa soeur qui n'est autre que la terrible sorcière Baba Yaga.
Éditée pour la première fois en 1932, cet album est une version très classique du célèbre conte russe . Les illustrations (voir le lien ci-dessous) reflètent le folklore et les traditions russes populaires.
A la maison, nous connaissions déjà ce conte sous d'autres forme mais nous ignorions jusqu'alors le nom complet de cette terrible sorcière, "Baba Yaga-carabosse-jambe d'os".
Seule réserve, ma fille a été assez déçue, Baba Yaga est très peu représentée dans les dessins.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CamironetCamironet   27 octobre 2018
Elle rage, elle tonne contre le chat : d'avoir attendu toute la matinée, elle a une faim de loup, elle veut manger la petite. La voilà qui se met à battre le chat. Et que je te le rosse, et que je te le cogne, et que je te rogne et que je te grogne :
— Sale chat, sale voleur, comment as-tu osé laisser sortir la fille sans lui crever les yeux ?
Le chat essuie ses larmes et dit à la Yaga d'une voix de personne :
— Je te sers depuis tant d'années, Yaga, jamais tu ne m'as jeté la moindre rognure d'os, et, elle c'est du jambon qu'elle m'a donnée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
alicejoalicejo   14 mai 2011
- Ah, mon papa, écoute, ma marâtre m'a envoyée chez ma tante demander une aiguille et du fil pour me coudre une chemise, et, cette tante, c'est la Baba Yaga-carabosse-jambe d'os : elle voulait me manger.
Commenter  J’apprécie          10
alicejoalicejo   14 mai 2011
- Sale chat, sale voleur, comment as-tu osé laisser sortir la fille sans lui crever les yeux ?
[...]
- Je te sers depuis tant d'année Yaga, jamais tu ne m'as jeté la moindre rognure d'os, et, elle, c'est du jambon qu'elle m'a donné.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : marâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
265 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre