AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782742706990
167 pages
Éditeur : Actes Sud (04/06/1999)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Jean Maleterre, à l'aube de la soixantaine, tente, en partant pour le Nouveau-Mexique, de retrouver son identité parmi les Indiens Pueblos qu'il avait connus lors d'un premier séjour. La permanence en lui des échos lointains mais toujours vivaces d'un vieux " rêve américain " favorise cette nouvelle quête de l'enfance, renforcée par l'évocation du récit d'un grand-oncle qui, lui aussi, tout au début d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Sflagg
  20 janvier 2019
J'ai beaucoup aimé ce livre, l'auteur a réussi à me rendre nostalgique d'époques et de lieux que je n'ai même pas connus. C'est une belle balade qu'il nous fait faire entre le sud de la France, le Nouveau-Mexique et L'Uruguay.
J'ai beaucoup aimé ce livre, et j'en veux pour preuve le nombre de citations/extraits que j'en ai tirés. Jamais j'en avais pris autant surtout au vu de la petitesse de l'oeuvre. Et encore je me suis retenu, car j'aurais pu en prendre quasis une toutes les trois pages.
Oui, j'ai beaucoup aimé ce livre, même si j'ai moins apprécié les nombreux passages en forme de listes où il énumère tantôt les divers poissons que l'on peut pêcher ici ou là, plus tard les différents gibiers que l'on peut chasser dans cette forêt aux arbres si variés, et j'en passe car sinon je finirais par faire comme lui, lister. Mais en même temps ,n'est-ce pas aussi pour ça que j'ai tant aimé ce livre ?
Alors oui, j'ai beaucoup aimé ce livre à l'écriture imagée et poétique, et au vocabulaire assez riche, mais pourtant si facile, si plaisant à lire, malgré toute la tristesse qui y est ancré entre ses lignes.
Donc oui, j'ai beaucoup aimé ce livre et c'est pour ça que je ne saurais que trop vous le conseiller (surtout que pour une fois c'est pas de la SF).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
moravia
  20 février 2013
Toujours autant de plaisir avec cet auteur.
Un écrivain vivant que l'on devrait davantage exposer.
Venez le découvrir !
Vous n'allez pas le regretter.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SflaggSflagg   18 janvier 2019
"J'ai bien compris ton amertume, lui dit Juanito. Je sais ce que tu éprouvais devant le cadavre du puma... Je dois donc te faire un aveu. Le puma... tu sais, je l'ai tué avec passion, avec une sorte de frénésie panique. Le vieil instinct de la chasse, bien sûr, et de la possession, mais aussi le sentiment convaincu de contribuer à l'inéluctable ; la certitude que tout était déjà réglé, qu'il fallait désormais que le destin se déroule jusqu'à son terme. Un jour nous ne serons plus là, ni les Indiens ni personne qui ait pu connaître comme nous une terre encore semblable à celle qui existait voilà cinq mille ans. Tout va très vite maintenant, l'inévitable progresse comme un cancer. Nous sommes foutus, mon vieux, toi, moi, et les Indiens. Nous appartenons tous à un monde révolu. Les hommes nouveaux qui se sont installés un peu partout sont d'une autre race, qui n'est ni blanche, ni noire, ni rouge, ni jaune. C'est une race mentale. Ils ne vivent plus au rythme ancien du sang et de la sève, ils n'ont plus aucune intimité avec la nature. Ils parlent de nouveaux dieux qu'ils nomment ordinateur, rentabilité, exploitation, consommation, statistique, prospective, marketing. Leur vocabulaire ne doit plus rien aux semences, aux sources, à la course du polen dans le vent, à la migration des oiseaux, aux odeurs souterraines messagères des saisons, à tous ces signes désormais oubliés que la nature faisait à l'homme..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SflaggSflagg   16 janvier 2019
Quelle race d'hommes avait donc enfantée notre terre ? Sous l'empire de quel démon ? Baal avait instauré son royaume. Il régnait désormais sur le monde, servi par des grands prêtres qui enfournaient dans sa vaste gueule tout ce qui pouvait alimenter son ventre insatiable, afin qu'il restitue à ses adorateurs coprophages sa belle chiasse d'or.
Commenter  J’apprécie          10
SflaggSflagg   18 janvier 2019
"Un si bel animal [un puma] vaut bien une poule, ou même un chevreau", dis-je.
L'Indien ne répondit pas.
"C'est un être vivant, fier et libre, dis-je encore, libre sur la terre, libre de chasser et d'assurer sa descendance... Pas question de réserves pour lui..."
L'Indien me regarda. Dans ses yeux, je vis passer comme l'éclat d'une lame aiguisée et je sentis que tout son corps frissonnait de colère contenue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SflaggSflagg   20 janvier 2019
L'un des frères, choisi pour incarner le Christ, portait une lourde croix, escorté de flagellants. Spectacle encore visible en Méditerranée, mais la granitola de Calvi ou la sanch de Catalogne, depuis longtemps privées des flagellants, ne sont plus aujourd'hui que des épices éventées, complémentaires du ragoût touristique où mijotent les restes d'un folklore mort.
Commenter  J’apprécie          00
SflaggSflagg   16 janvier 2019
"Il y a un temps pour tout, dit l'Ecclésiastique, un temps pour vivre et un temps pour mourir."
Encore faut-il savoir vivre et savoir mourir. Mais comment balayer les feuilles sèches, qui jonchent les sombres allées de la mémoire pour nous rappeler précisément qu'elles apparurent un beau matin de printemps à la pointe des branches renaissantes ?
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Frédéric Jacques Temple (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Jacques Temple
Avec Arthur H, Rim Battal, Seyhmus Dagtekin, Maud Joiret, Sophie Loizeau, Guillaume Marie, Emmanuel Moses, Anne Mulpas, Suzanne Rault-Balet, Milène Tournier, Pierre Vinclair & les musiciens Mathias Bourre (piano) et Gaël Ascal (contrebasse) Soirée présentée par Jean-Yves Reuzeau & Alexandre Bord
Cette anthologie reflète la vitalité impressionnante de la poésie francophone contemporaine. Quatre générations partagent des textes pour la plupart inédits. La plus jeune a 17 ans, les plus âgés sont nonagénaires. Ils sont ainsi 94 à croiser leurs poèmes sur la thématique du désir, un mot aussi simple que subversif.

ADONIS – ARTHURH – Olivier Barbarant – Linda MARIA BAROS Joël BASTARD – Rim BATTAL – Claude BEAUSOLEIL – Tahar BEN JELLOUN – Zoé BESMOND DESENNEVILLE – Zéno BIANU – Carole BIJOU – Alexandre BONNET-TERRILE – Alain BORER – Katia BOUCHOUEVA – Julien BOUTREUX – Nicole BROSSARD – Tom BURON – Tristan Cabral – CALI – Rémi Checchetto – William CLIFF – François de CORNIÈRE – Cécile COULON – Charlélie COUTURE – Laetitia CUVELIER – Seyhmus DAGTEKIN – Jacques DARRAS – Michel DEGUY – Chloé DELAUME – René Depestre – Thomas DESLOGIS – Ariane DREYFUS – Renaud EGO – Michèle FINCK – Brigitte FONTAINE – Albane GELLÉ – Guy GOFFETTE – Cécile GUIVARCH – Cécile A. HOLDBAN – Philippe JAFFEUX – Maud JOIRET – Charles JULIET – Vénus KHOURY-GHATA – Anise KOLTZ – Petr KrÁL – Abdellatif LAÂBI – Hélène LANSCOTTE – Jean LEBOËL – Yvon LE MEN – Perrine LEQUERREC – Jérôme LEROY – Hervé LETELLIER – Sophie LOIZEAU – Lisette LOMBé – Mathias MALZIEU – Guillaume MARIE – Sophie MARTIN – Jean-Yves MASSON – Edouard J.MAUNICK –
+ Lire la suite
autres livres classés : amérique centraleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les indiens d'Amérique du Nord

Publié pour la première fois en 1970 aux États-Unis, ce livre de Dee Brown retrace les étapes de la Conquête de l'Ouest et les massacres des indiens entre 1860 et 1890 :

Enterre mon corps Wounded Knee
Enterre mon cœur à Wounded Knee
Enterre mon âme à Wounded Knee
Enterre mon esprit à Wounded Knee
Enterre mon scalp à Wounded Knee

10 questions
163 lecteurs ont répondu
Thèmes : conquete de l'ouest , far-west , western , ute , navajos , Nez Percé (Indiens) , comanche , Apache (Indiens) , Cheyennes (Indiens) , Sioux (Indiens) , indiens d'amérique , littérature américaineCréer un quiz sur ce livre