AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226439666
256 pages
Éditeur : Albin Michel (24/04/2019)
3.7/5   5 notes
Résumé :
Il arrive parfois de s'oublier totalement. D'une certaine façon, de ne plus se sentir exister. Soit parce qu'on se sacrifie aux autres, à son travail, à une cause, soit parce qu'on veut oublier sa propre souffrance. On en arrive à vivre coupé de ses besoins profonds, sans désirs. Coupé de soi.
Sylvie Tenenbaum nous explique la manière dont ce processus s'installe pernicieusement, généralement depuis l'enfance : à cause d'une éducation (familiale, religieuse)... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
carolinelaan
  11 août 2020
Ce livre est bien triste. Il évoque ces personnes qui sacrifient leurs vies jusqu'à eux-mêmes, leurs besoins et leurs désirs pour aider les autres qui, la plupart du temps, ne leur ont rien demandé. Ce sont des Saint-Bernard qui s'oublient. L'autre mécanisme est la routine à l'extrême et le retrait du monde, les hikikomori y sont évoqués. le problème de ce livre est qu'il n'explique pas comment l'on peut devenir ainsi malgré de riches témoignages et que les solutions qui y sont proposés ne sont franchement pas convaincantes.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   30 septembre 2020
L’oubli de soi se traduit généralement par deux grandes catégories de comportement : se sacrifier totalement à l’autre, aux autres, à une cause, au détriment de sa propre vie, ou bien vivre en mode automatique, coupé de ses besoins profonds, sans désirs et dans l’ignorance de son authenticité, car « la vie, c’est comme ça, il n’y a rien à en attendre ». Jusqu’au jour où l’on n’en peut plus, où l’on a le sentiment de « passer à côté de sa vie ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : charge mentaleVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
220 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre